Aller au contenu

La Grande barrière de corail plus menacée qu’on ne le pensait


Aurore234

Messages recommandés

Membre, 61ans Posté(e)
Aurore234 Membre 958 messages
Baby Forumeur‚ 61ans‚
Posté(e)

coral-reefs-e1426507009531.jpg

La Grande barrière de corail australienne, le plus grand récif corallien du monde, est plus menacée qu’on ne le pensait, à cause de l’acidification des océans provoquée par le réchauffement climatique, ont indiqué des chercheurs mardi.

La diminution de la quantité d’aragonite – un minéral utilisé par les coraux pour former leur squelette – va probablement s’accélérer avec l’absorption par les océans du gaz carbonique (CO2) issu de la combustion d’énergies fossiles par l’homme, selon une étude parue dans la revue Nature Communications. L’équilibre chimique des océans en est perturbé, avec une baisse de leur PH (paramètre permettant de définir si un milieu est acide) et de leur concentration en aragonite, une forme cristalline du carbonate de calcium. Sans aragonite, les coraux, ne pouvant reconstituer leur squelette, se désintégreront avec le temps.

Mon lien

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, scientifique, Posté(e)
Répy Membre 20 399 messages
scientifique,
Posté(e)

Il y a quelque chose qui m'échappe dans cette alarme générale envers les coraux.

Au jurassique disons 150 millions d'années il faisait plus chaud que maintenant d'au moins 5-6°C

La teneur en CO² était au moins le double sinon le triple que actuellement.

La végétation était abondante et les dinosaures dominaient tout.

Dans les mers les coraux existaient déjà. D'ailleurs on voit l'empreinte des barrières de corail dans les bancs de calcaire des îles charentaises (à la pointe de l'île de Ré et à Aix).

Or les coraux étaient prospères dans des conditions bien plus extrêmes que les conditions actuelles.

- Où est l'anomalie ?

- les coraux actuels sont-ils plus fragiles ?

- la mort des coraux tant dénoncée aurait-elle d'autres causes que l'acidification en cours.

- Cette acidification est-elle aussi importante qu'on le dit ?

- ses effets sont-ils aussi pernicieux qu'on l'annonce ?

Si vous avez des réponses documentées je suis intéressé. merci

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 61ans Posté(e)
Aurore234 Membre 958 messages
Baby Forumeur‚ 61ans‚
Posté(e)

Répy, tu as soulevé des question intéressants. Pour la part, j'ai lu et vue déjà à plusieurs reprise des documentaires conc. ce problème.

Pour commencer une petite explication pourquoi la disparition des coraux serait catastrophique :

Les conséquences de la disparition des récifs coralliens.

Le corail, comme nous l'avons vu précédemment, est indispensable au bon fonctionnement de la biodiversité marine. Quelles seraient les conséquences s'il venait à disparaître ?

Le corail est un animal étonnant dont le rôle dans les écosystèmes marins se révèle primordial. C'est pourquoi sa disparition a de quoi inquiéter car, sans le corail, c'est une multitude d'espèces qui pourraient être amenées à s'éteindre, en même temps que lui.

La disparition des récifs de corail serait tout bonnement catastrophique: ils sont à eux seuls un véritable écosystème complexe, tellement complexe qu'il est encore difficile d'imaginer ce que deviendrait la vie sous-marine sans cet organisme si particulier. Pour donner un ordre d'idée, c'est à peu près comme si la forêt vierge d'Amérique du Sud disparaissait purement et simplement.

Mon lien

En ce qui concerne les cause de cette diminution, apparemment ils sont multiples et l'homme ne serait pas tout à faite étranger à ce phénomène.

Péril acide sur les coraux

C’est l’autre conséquence, moins connue, de nos trop importantes émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. En plus d’être responsables de changements climatiques, ces gaz en excès perturbent la chimie des océans, les rendant plus acides. Cette acidification de l’eau menace particulièrement les écosystèmes fragiles que sont les récifs coralliens, comme le soulignent deux nouvelles études, publiées cette semaine dans des revues du groupe Nature. La Grande Barrière de corail australienne, en particulier, pourrait disparaître plus rapidement qu’escompté. Les scientifiques appellent à des actions urgentes pour protéger ces milieux uniques.

Mon lien

Quand à voir comment se fait-il que pendant le temps des dinosaurs, les coraux étaient abondantes et ce malgré des températures plus élevées que maintenant, je ne peu que apporter une hypothèse : puisque tu à évolué, la nature s'est partout adapté, peut-être les coraux ont-ils changés aussi à fil des millénaires?

Au pire des cas, et c'est une question à se poser, seront nous a l'aube d'un nouveau changement climatique?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
bondgers Membre 1 508 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)

Quand à voir comment se fait-il que pendant le temps des dinosaurs, les coraux étaient abondantes et ce malgré des températures plus élevées que maintenant, je ne peu que apporter une hypothèse : puisque tu à évolué, la nature s'est partout adapté, peut-être les coraux ont-ils changés aussi à fil des millénaires?

Le problème c'est qu'à la vitesse où les changements actuels s'opèrent, je suis pas sûr que les coraux (et plein d'autres espèces) auront le temps de s'adapter

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 61ans Posté(e)
Aurore234 Membre 958 messages
Baby Forumeur‚ 61ans‚
Posté(e)

Le problème c'est qu'à la vitesse où les changements actuels s'opèrent, je suis pas sûr que les coraux (et plein d'autres espèces) auront le temps de s'adapter

Je suis d'accord avec toi, bondgers, raison pour laquelle d'ailleurs j'ai mise la remarque ou plutôt la question, si nous ne sommes pas à l'aube d'un nouveau changement climatique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×