Aller au contenu

L’histoire des Roms en Europe : guérissons l’amnésie !


Hawks

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
Hawks Membre 1 033 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

La connaissance de l’histoire des Roms en Europe est indispensable pour comprendre la situation actuelle. Si de nombreuses personnes que j’ai rencontrées ont des opinions sur les Roms, rares sont celles qui connaissent leur histoire. Par exemple, la plupart ne savent pas qu’à partir de 1501, les Roms, bannis du Saint-Empire romain germanique, peuvent être pris et tués par n’importe quel citoyen. En France, Louis XIV prend une ordonnance en 1666, qui impose d’envoyer les Tsiganes de sexe masculin aux galères à vie sans procès, de stériliser leurs femmes et d’enfermer leurs enfants dans des hospices. L’Espagne décide en 1749 de faire prisonniers tous les Roms dans une opération connue sous le nom de « Grande rafle des Gitans ». Dans une partie de la Roumanie actuelle (Valachie et Moldavie), les Roms sont soumis à l’esclavage entre le XIVe siècle et 1856. L’impératrice d’Autriche Marie-Thérèse impose une politique d’assimilation très dure qui consiste entre autres à enlever les enfants à leurs parents.

Plus récemment, des enfants roms et yéniches ont été enlevés de force à leurs familles en Suisse au prétexte que leurs parents n’étaient pas capables de les éduquer en bon citoyens. De même, on ne sait guère qu’en France, les Roms détenus dans des camps sur le territoire français pendant la Deuxième guerre mondiale sont restés dans certains cas en détention dans des conditions déplorables jusqu’à la fin de 1946 ou que les survivants roms des camps de concentration nazis ont été abandonnés sans aucune aide et privés de leur nationalité bien après 1945.

Le « Pharrajimos » - Holocauste des Roms – mis en œuvre pendant la Deuxième guerre mondiale fut le sommet de ces politiques d’exclusion, d’élimination et d’assimilation forcée. Environ 90 % de la population rom de certains pays a disparu à la suite des massacres et des déportations dans des camps de concentration. Mais, 70 ans après la fin de la guerre, le travail de mémoire sur le sort des Roms est encore lacunaire. Mon rapport sur la République tchèque (2013), par exemple, rappelle qu’il y a toujours une porcherie sur le site de l’ancien camp de travail de Lety, où les Roms étaient détenus pendant la Deuxième guerre mondiale avant d’être déportés à Auschwitz.

Il est très inquiétant que certains responsables politiques appartenant à des partis traditionnels se soient permis, dans le contexte de la montée du populisme en Europe, de cautionner publiquement l’Holocauste des Roms. En plus de banaliser certaines des violations des droits de l'homme les plus atroces du passé, ce genre de discours renforce et légitime le racisme anti-rom actuel.

http://www.coe.int/fr/web/commissioner/-/time-to-cure-amnesia-about-the-history-of-roma-in-europe?inheritRedirect=true

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 80 945 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/04/12/97001-20120412FILWWW00404-holocauste-des-roms-invites-en-israel.php

Une délégation des Roms européens a été invitée pour la première fois en Israël aux cérémonies de la Journée du Souvenir de l'Holocauste la semaine prochaine, indique aujourd'hui l'Association des Roms de Pologne.

"La délégation officielle, présidée par le chef de la communauté rom de Pologne Roman Kwiatkowski, se rend en Israël lundi", a déclaré une collaboratrice de M. Kwiatkowski. Les représentants des communautés Rom et Sinti de Pologne, d'Allemagne, des Pays-Bas, de Slovaquie et de République tchèque doivent rencontrer notamment le président de la Knesset, Reuven Rivlin, et le directeur de l'institut Yad Vashem, Avner Shalev.

"C'est un geste très important, une preuve que les autorités israéliennes comprennent la similitude des destins difficiles des Roms et des Juifs et qu'elles veulent soutenir les communautés rom dans le monde", a déclaré M. Kwiatkowski aux médias polonais.

=================================================================

Merci pour le partage, dommage que la commission ferme les yeux sur les aides européennes pour les roms en Roumanie et Bulgarie sous utilisées voire détournées :

http://www.lefigaro.fr/international/2013/09/24/01003-20130924ARTFIG00632-roms-une-aide-europeenne-inutilisee-ou-detournee.php

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Talon 1, 76ans Posté(e)
Talon 1 Membre 20 014 messages
76ans‚ Talon 1,
Posté(e)

Mais Sigismond, roi de Bohême, les a bien reçus. Il leur a autorisés à jouer de la musique et à faire commerce des métaux récupérés. Depuis son départ du Gujarat en Inde, ces peuplades ont connu bien des vicissitudes. A commencer par leur bannissement du pays d'origine. Ce fut une sorte d'Exode.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×