Aller au contenu

A Lyon, des diplômés des quartiers en quête d'un "coup de pouce"...


Invité brendan12

Messages recommandés

Invité brendan12
Invités, Posté(e)
Invité brendan12
Invité brendan12 Invités 0 message
Posté(e)

A Lyon, des diplômés des quartiers en quête d'un "coup de pouce"

3314223-722562-jpg_3282378.jpg Lyon avec au centre le quartier des affaires et la Tour de la Part-Dieu © AFP/Archives - PHILIPPE DESMAZES A Lyon comme ailleurs en France, les diplômés des "quartiers" sont en quête d'un coup de pouce pour décrocher un premier job et conjurer discriminations à l'adresse, au patronyme ou au faciès, et surtout un marché de l'emploi sinistré pour les jeunes.

Suite et source : http://www.lepoint.fr/societe/a-lyon-des-diplomes-des-quartiers-en-quete-d-un-coup-de-pouce-18-12-2015-2003738_23.php

J'approuve entièrement cet article qui montre une réalité injuste et cruelle. J'en sais quelque chose, puisque j'ai dû envoyer je ne sais combien de CV pour un entretien décroché la semaine dernière. Pourtant, que des refus !

Même si tu mets en avant tes compétences acquises grâce aux stages, ainsi que tes qualités, les entreprises n'en ont rien à foutre, parce qu'ils veulent toujours des gens avec de l'expérience....C'est inquiétant ! :gurp:

Qu'en pensez-vous ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité montecristo
Invités, Posté(e)
Invité montecristo
Invité montecristo Invités 0 message
Posté(e)

Il y a presque de la discrimination positive rien qu'en étudiant les offres de la base de données du Pôle.

Exemple : les métiers de l'accueil.

Ils appellent certaines zones des quartiers difficiles, et exigent en sus une certaine expérience de ça. Pas uniquement l'accueil en lui-même donc.

C'est la différence entre la tolérance et le respect, le diplôme fait acquérir la première, seulement s'il n'y a de respect au bout, ben disons que c'est dommage, y a rien à en dire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Fumeur de bananes, 33ans Posté(e)
Timo-I Membre 26 820 messages
33ans‚ Fumeur de bananes,
Posté(e)

Malheureusement au jour d'aujourd'hui, ça semble être la misère pour tout le monde en recherche d'emploi. Le fait de venir d'un quartier défavorisé n'y change pas grand chose.

A cause du nombre trop important de demandeurs d'emplois et aussi le fait qu'il y ait trop de contrats intérimaires ou de CDD. Tout ça, ça fait que les employeurs n'ont aucun problème à trouver des candidats avec des bac+4 ou 5 et 15 ans d'ancienneté.

Beaucoup de diplômés des grandes écoles montent leurs propres boites ou alors partent à l'étranger.

Je crois même que c'est ce que je ferais aussi si j'étais très diplômé, me perfectionner dans une langue étrangère et partir travailler à l'étranger et en plus ça permettrait de payer moins d'impôts. Parce que là avec 25000 euros annuel, ils se font racketter à mort.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois après...
Membre, Posté(e)
zebusoif Membre 13 180 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

A Lyon, des diplômés des quartiers en quête d'un "coup de pouce"

3314223-722562-jpg_3282378.jpg Lyon avec au centre le quartier des affaires et la Tour de la Part-Dieu © AFP/Archives - PHILIPPE DESMAZES A Lyon comme ailleurs en France, les diplômés des "quartiers" sont en quête d'un coup de pouce pour décrocher un premier job et conjurer discriminations à l'adresse, au patronyme ou au faciès, et surtout un marché de l'emploi sinistré pour les jeunes.

Suite et source : http://www.lepoint.fr/societe/a-lyon-des-diplomes-des-quartiers-en-quete-d-un-coup-de-pouce-18-12-2015-2003738_23.php

J'approuve entièrement cet article qui montre une réalité injuste et cruelle. J'en sais quelque chose, puisque j'ai dû envoyer je ne sais combien de CV pour un entretien décroché la semaine dernière. Pourtant, que des refus !

Même si tu mets en avant tes compétences acquises grâce aux stages, ainsi que tes qualités, les entreprises n'en ont rien à foutre, parce qu'ils veulent toujours des gens avec de l'expérience....C'est inquiétant ! :gurp:

Qu'en pensez-vous ?

ils savent qu'ils peuvent recruter une personne d'expérience au prix d'un jeune travailleur. Pourquoi se feraient-ils chier à former un jeune travailleur dis-moi ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×