Aller au contenu

Entre deux songes


Messages recommandés

Hérod Membre 4 216 messages
Errare humanum est, perceverare diabolicum‚ 27ans
Posté(e)

A la lueur de la lune qui éclaire ma pièce, j'essaie difficilement de m'endormir. Je n'aurais jamais du boire ce café, cela faisait plus d'une semaine que je n'en avais pas bu, et si le fait d'en boire un ne me faisait rien avant cela, maintenant, je n'arrive pas à dormir.

Il est une heure du matin, et je n'arrive pas à m'endormir.

Pourtant, entre deux songes me vient une pensée, une scène. J'ai appris ce soir là que je reverrai bientôt une fille qu j'apprécie beaucoup. Le genre de fille avec qui, à y réfléchir, je pense avoir rater des choses. D'abord invisible à mes yeux, j'ai appris à la connaitre et je me suis retrouvé à penser, 800km éloignés d'elle, que c'était probablement la fille qui m'aurait fallu.

Me voila donc, le tête pleine de caféine, à songé aux moments que je vais bientôt passer avec elle. Voila ce qui m'ait apparu :

"Elle est assise devant le piano. Ce piano est magnifique, en vieux bois, d'une couleur tout à fait agréable qui se confond parfaitement à l'ensemble de la pièce. Sa sonorité est tout à fait caractéristique d'un piano qui à vécu, il en vu des années, et la couleur de ses touches le montre. D'un jaune légèrement acre, ces touches ainsi que le son trahirait chez n'importante quel autre piano récent un vice de production, mais ici, il ne veulent simplement dire que le piano est ancien, et s'accorde parfaitement à la scène.

La lumière est légèrement tamisée.

Elle joue sur le piano. Que j'adore le son du piano, les mélodies ont une puissance qui a le pouvoir de me transporter vers le monde des rêves. Je la regarde, ses doigts glissants délicatement sur les touches.

Mon premier geste, glisser la mèche de cheveux, masquant ces yeux bleus , autour de son oreille droite. Je suis alors derrière elle.

J'attends un peu, j'écoute ce son mélodieux et je le laisse me transporter. Je me décale à sa droite et j'approche délicatement mes lèvres de sa joue pour lui délivrer un baiser. Il n'est pas furtif, pas un simple bisou d'enfant, mais un baiser de passion sur une joue qui maintenant marque un petit sourire formant une légère pliure sur sa peau.

Elle est imperturbable, et continue à jouer, après tout, ce baiser pourrait être d'amitié.

Je ferme les yeux et me laisse pousser par le son du piano. C'est une nocturne qui raisonne dans la pièce.

Je la regarde, je regarde sa joue, et me laisse porter une nouvelle fois par ce son. Je m'approche délicatement, mon cœur frappent ma poitrine au rythme de ses doigts sur le piano, mon souffle s'arrête, et doucement, j'appose mes lèvres sur les siens et je sens son cœur frapper sa poitrine. Mon souffle se relâche d'un seul coup, se mêlant au sien, et le rythme du piano diminue lentement pour s'éteindre sur la note la plus clair du couplet.

A quoi pense t-elle en cet instant ? A t-elle également les yeux fermés ? Ressens t-elle les mêmes sensations que les miennes en ce moment... ?

Nos lèvres se séparent, et doucement je me remets derrière elle, debout, pour écouter le piano qui vient de reprendre.

Ma meilleur amie dans la pièce d'a coté n'a rien vu, elle n'en saura rien, cela ne restera peut être qu'un secret, entre moi et cette pianiste aux yeux bleus, entre deux notes de piano."

ou peut être seulement ... entre deux songes.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation