Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Un ministère des villes et des territoires ?


Messages recommandés

Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)
forum


Il faut un grand ministère régalien des villes et des territoires



01/05/12


    A de rares exceptions près, la ville est absente du débat présidentiel actuel, comme elle l'avait été, en Ile-de-France, pour les élections régionales de 2009, quand le Grand Paris mobilisait la passion des spécialistes et l'attention de l'opinion.

    C'est un paradoxe structurel étrange, quand on sait que la ville, sous toutes ses formes, rassemble les quatre cinquièmes de nos concitoyens et intéresse la vie quotidienne de la quasi-totalité des Français. Et les deux principaux enseignements des résultats du premier tour des élections présidentielles du 22 avril sont venus renforcer la conviction que l'urbanisation était la clef essentielle de l'expression politique. La France périphérique, celle des espaces peu métropolisés, a voté en plus grand nombre pour le Front national. Il ne s'agit pas là de la traduction d'un mystérieux "gradient d'urbanité", qui serait plutôt en l'occurrence de l'absence d'urbanité, mais de la conjonction de représentations et de données socio-économiques plus objectives. La peur de l'autre, de l'étranger, de l'immigré, du grand ensemble, est d'autant plus fantasmée que leur présence est lointaine, imaginaire, et qu'elle s'exerce sur des catégories fragilisées : ouvriers menacés, agriculteurs besogneux, retraités modestes.

Lire la suite de l'article

Guy Burgel, professeur à l'Université Paris Ouest-Nanterre La Défense auteur de Pour la ville, Ed. Créaphis, 2012, Paul Chemetov, architecte-urbaniste

forum Source: Le Monde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

On voit comment la ville et certains de ses quartiers sont traités, quand on voit l'état des locaux des centres sociaux et/ou d'animation ainsi que le peu de choses qui proposent aux gens.

Après, on s'étonne de la montée de la violence et la déshérence des jeunes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
slanny Membre 5248 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

On a déjà un ministère de la ville et un ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire. Ça va vite faire un peu lourd et un peu trop dépensier pour rien...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Il me paraissait évident (mais comme quoi non...) que cette proposition venait remplacer l'actuel ministère de la ville. Ministère qui en l'état ne s'occupe que de la politique de la ville, c'est-à-dire des quartiers dits sensibles. Autant dire qu'il ne s'agit là d'un ministère qui n'a que le nom, aux compétences à peine plus larges qu'un secrétariat d'Etat. La ville qui regroupe, excusez du peu, les quatre cinquièmes des français mériterait une meilleure articulation de gestion politique vu les problèmes qu'elle concentre : sécurité, logement, environnement, transport... Une approche globale et systémique, tandis que tous ces thèmes ont des interfaces évidentes : un logement dans un environnement sécure et sain bien desservi par les transports, par exemple. Je cite l'article :

Dans cette nouvelle approche politique, il faut unir dans un même processus, logique et chronologique, l'urgence et le long terme. Cela passe par la substitution d'une pensée stratégique à un urbanisme de projets localisés et additionnés. Les objectifs immédiats et nécessaires d'amélioration de la vie quotidienne (logement d'urgence, résolution ponctuelle de problèmes de transports, aide à la grande pauvreté, rétablissement partout de l'Etat de droit) doivent être articulés à l'ambition, sur la longue durée, d'une société urbaine plus équitable, d'un environnement architectural plus beau, et d'un développement économique plus soutenable. Il ne s'agit, ni de philosophie irréaliste, ni d'investissements pharaoniques, mais d'utopie raisonnable, sans laquelle toute civilisation n'a pas de destin, ni même d'avenir.

Une illustration en serait la redécouverte des vertus de la centralité, à condition de comprendre que son acception n'est plus aujourd'hui principalement spatiale, mais sociale et culturelle. Dans l'histoire urbaine française, les zones centrales des villes gardent, malgré ou à cause des extensions périphériques récentes, leurs privilèges d'accès à l'emploi rémunérateur, à l'école performante, à la culture enrichissante. Par le biais de la hausse des prix fonciers et immobiliers, avant tout fondée sur la rareté de l'offre, ces avantages sont de plus en plus confisqués par les plus riches et les plus instruits. Il faut en élargir géographiquement et socialement le territoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité brindorge
Invité brindorge Invités 0 message
Posté(e)

eh bien encore un ministere de plus qui servira a rien d,autre que de planquer des copains surpayés,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Pas "en plus de", mais à la place "de" et pourquoi pas une refonte de plusieurs, d'ailleurs.

Mais c'est ma faute, brindorge : j'ai voulu faire un sujet avec de la lecture. Je l'avoue, j'ai compté sur le fait que tu lises les sujets. Je sais, c'était le paramètre un peu hasardeux dans ma démarche... Mea culpa :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Abbott007 Membre 43 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

On a déjà un ministère de la ville et un ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire. Ça va vite faire un peu lourd et un peu trop dépensier pour rieg.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Mais qu'est-ce qui n'est pas compréhensible dans l'expression "à la place de" ? :gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×