Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Les défaillances des PME s'envolent au 1er trimestre


Messages recommandés

Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Les défaillances des PME s'envolent au 1er trimestre

Les PME vivent plus mal le début d'année qu'en 2011. Et ce malgré l'absence de récession...

La conjoncture se précise pour 2012 et elle n’est pas reluisante. Même sans récession au sein de l’Hexagone, les petites et moyennes entreprises (PME) de plus de 50 employés traversent cette période avec la plus grande des difficultés. Les défaillances d’entreprises enregistrées en France au premier trimestre sont en légère hausse par rapport à la même période de 2011, et restent pour la quatrième année consécutive au-dessus du seuil de 16.000, a indiqué la société Altares dans un communiqué, relayé par Les Echos de ce mercredi.

Le nombre de défaillances s’élève à 16.206 jugements de redressement ou liquidation judiciaire directe, 3.500 de plus qu’avant la crise début 2008. « Les PME de 50 salariés et plus sont, comme au quatrième trimestre 2011, très exposées » (+27 % sur an, par rapport au 1er trimestre 2011), note la société de services aux entreprises. A noter toutefois que neuf PME défaillantes sur dix sont des micro-entreprises (moins de dix salariés). De quoi s’imaginer le nombre de PME toutes tailles confondues défaillantes en France.

Pourquoi les PME perdent maintenant ?

Le carnet de commandes est stable mais les trésoreries sont vides. Parmi les PME qui se retrouvent en difficultés, celles dont les problèmes avaient commencé bien avant, la sortie de crise étant souvent révélatrice des faiblesses structurelles, constate le responsable des études. Les mesures de plan de relance et autres aides durant la crise leur avaient permis de garder la tête hors de l’eau.

En témoigne le fait qu’un tiers des PME défaillantes n’avaient plus publié leur bilan depuis 2010. Et près de la moitié d’entre elles ne disposaient plus de fonds propres (de cash) – pour notamment payer les fournisseurs –, constate ce même responsable. Et les problèmes d’accès au financement par les banques n’arrangent rien au rien à la situation.

Parmi les victimes les plus médiatiques, Petroplus de Petit-Couronne, placé en redressement judiciaire, ou encore Caddie. Mais les réelles victimes restent les salariés. On compterait 65.200 salariés concernés par ces défaillances, soit une hausse de 16 % sur un an. Une bonne raison pour les candidats à l’élection présidentielle de se pencher sur le sort des PME.

Source

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
carnifex Membre 5710 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

La baisse du nombre des petites entreprises et des travailleurs indépendants, ça fait 150 ans que ça dure, c’est pas une nouveauté.

Ça n’est d’ailleurs pas forcément une mauvaise chose.

Un travailleur indépendant qui obtient un emploi salarié en CDI voit souvent sa vie grandement améliorée ; son travail devient aussi plus productif et il est plus utile à la société.

La droite a essayé de faire vivre le mythe selon lequel les PME seraient l’ossature de l’économie et l’avenir de la France - et de lancer une nouvelle attaque contre le CDI, et de sapper les recettes de la sécurité sociale - en créant un nouveau régime social dérogatoire pour les travailleurs indépendants : l’autoentreprise, mais la manœuvre a ses limites : on peut difficilement aller contre le sens de l’histoire.

Ce que l’on peut faire d’utile s’agissant des PME, c’est de saquer nos PME capitalistes, où les salariés sont exploités (plutôt que de les aider) et de permettre et d’encourager le développement des coopératives ouvrières comme alternative, s’agissant des secteurs où la petite unité de production est réellement économiquement pertinente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Bravo ! vive les entreprises du cac 40 ! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5710 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Ce n’est pas un hasard si ce sont les grandes entreprises qui font les profits. Elles sont plus productives ; elles occupent les postes de direction dans l’économie ; elles contrôlent l’économie. En imposant leur prix à leurs fournisseurs, elles aspirent dans leurs profits l’exploitation des salariés des PME sous-traitantes.

Dénoncer les « méchantes entreprises du CAC 40 »et innonder les gentilles PME d’aides publiques, comme on le fait depuis 20 ans, ne relance en rien l’économie. Cet argent est pour l’essentiel capté par les grandes entreprises et leurs actionnaires, car les PME sont des sous-traitantes.

Oui, je souhaite que vivent les entreprises du cac 40, pour reprendre tes mots, et non qu’elles meurent, quoiqu’elles doivent être réformées à plusieurs égards. Leurs profits doivent abonder les recettes publiques et servir la collectivité plutôt que d’être accaparés par une infime minorité d’actionnaires. Leur direction stratégique doit revenir à l’État, car lui seul est en mesure d’organiser le développement, la réorientation de la production et le plein emploi. Leur organisation interne doit être réformée : toute la bureaucratie dont le seul rôle est de mettre au pas les salariés doit être liquidée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)
Dénoncer les « méchantes entreprises du CAC 40 »et innonder les gentilles PME d’aides publiques, comme on le fait depuis 20 ans

Juste une petite correction : massacrer les PME comme on le fait depuis 20 ans...:)

Cet argent est pour l’essentiel capté par les grandes entreprises et leurs actionnaires, car les PME sont des sous-traitantes.

?? Tu devrais revoir tes cours d'économie t'sais....

Oui, je souhaite que vivent les entreprises du cac 40, pour reprendre tes mots, et non qu’elles meurent, quoiqu’elles doivent être réformées à plusieurs égards. Leurs profits doivent abonder les recettes publiques et servir la collectivité plutôt que d’être accaparés par une infime minorité d’actionnaires. Leur direction stratégique doit revenir à l’État, car lui seul est en mesure d’organiser le développement, la réorientation de la production et le plein emploi. Leur organisation interne doit être réformée : toute la bureaucratie dont le seul rôle est de mettre au pas les salariés doit être liquidée.

Tu devrais lire le bouquin d'Anne Lauvergeon, il sort aujourd'hui : "Une femme qui résiste" c'est disponible sur Amazon.. Tu verras l'état de notre Etat et de nos grandes entreprises sous leur tutelle... Bonne lecture...

Amen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×