Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


Messages recommandés

belcamille Membre 360 messages
Forumeur survitaminé‚ 46ans
Posté(e)

A l'occasion de réflexions personnelles, je suis allée voir, si la définition "officielle du bonheur correspondait à celle que je me faisais... et si je prends la définition la plus simple :

le bonheur est l'aboutissement d'une construction, qui ne saurait être confondu avec une joie passagère.

C'est un sentiment durable qui est provoqué par l'accumulation de satisfactions et cette accumulation mène au bonheur. Une accumulation de satisfaction comme le dit la définition ?

Celle d'une part de se connaître intimement c'est sûr, c'est effectivement une étape du bonheur car je pense que si l'on se connaît intimement, on peut accepter l'autre dans sa différence singulière et de ce fait l'aimer pour ce qu'il est, c'est-à-dire pour ses qualités et avec ses défauts (à condition que l'autre ne soit pas pervers dans sa façon d'aimer).

Est-ce que l'accumulation de satisfaction pourrait se traduire :

par une pensée...

par un sourire...

par un regard...

par une caresse...

par un coeur qui bat plus vite...

par un baiser...

par le parfum de la peau...

par une attention pour l'autre...

par un message...

par un appel...

par une musique...

par l'expression d'un sentiment...

par une danse...

par une rencontre...

par une union...

Rien de matériel en fait le bonheur...

B.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Jedino Membre 47920 messages
Jedi pas oui, jedi pas no‚ 27ans
Posté(e)

Sommes-nous vraiment heureux avec une vie matérielle dépouillée? Pas sûr, pour bien du monde.

Du coup, le bonheur est-il univoque, ou non? C'est là le problème "majeur", selon moi.

Tout en sachant que les "besoins" nécessaires à ce bonheur ne sont pas forcément les mêmes pour tous, on pourrait être tenté de dire que non. Mais en même temps, la tendance à considérer la joie comme bonheur ne permet pas de s'assurer de cette chose là.

Pour ma part, je ne suis pas sûr de croire à l'existence réelle du bonheur. On peut tendre vers cet état, mais jamais y parvenir réellement, puisque la longévité qu'on aime lui accorder est toujours parsemé d'instant moins plaisant.

Ce que tu cites ne sont que des moyens, finalement, d'y arriver. Les chemins sont nombreux, l'arrivée est unique (?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bachios Membre 138 messages
Forumeur inspiré‚ 36ans
Posté(e)
C'est un sentiment durable qui est provoqué par l'accumulation de satisfactions et cette accumulation mène au bonheur. Une accumulation de satisfaction comme le dit la définition ?

Je suis d'accord avec vous , et je vois aussi que l'inverse est juste , c'est a dire que l'accumulation d'insatisfaction méne aussi au malheur .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sandy8
Invité Sandy8 Invités 0 message
Posté(e)

Ça n’est pas une joie passagère...

Dans ce cas je m'estime être heureux!

J'ai un jolis appartement, tout les été j'anime un camping, j'ai un chien

et l'argent s'accumule lentement dans mon PEL...

Les satisfactions s'accumulent avec la meme constance donc oui je suis hereux!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frambourgeoise Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Le bonheur n'existe pas point final.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité yakiba
Invité yakiba Invités 0 message
Posté(e)

on est jamais heureux parce que on attends toujours quelque chose de plus:"je serai heureux quand j'aurai ma piscine,quand je serai avec un(e) tel(le),etc..."et finalement on as toujours un objectif a atteindre qui nous empéche d'étre heureux maintenant.

donc le truc c'est de prendre les petites joies au jour le jour.

mais je pense que c'est pas dans l'étre humain d'étre heureux,il cherche toujours la complication.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chelsea83 Membre 934 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

s 'il est recherché pour nous satisfaire, le bonheur est impossible a trouver

s'il diminue en etant partagé, jamais il ne nous suffiras

il y a une sorte de bonheur faux et momentané dans la satisfaction, mais elle méné a la tristesse, car elle nous rapetisse et etouffe l 'esprit

le vrai bonheur se trouve dans l 'amour générux, celui qui augmente en etant partagé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
belcamille Membre 360 messages
Forumeur survitaminé‚ 46ans
Posté(e)

Je viens de vous lire et je pense en fait qu'il y a autant de bonheur possible que de personne.

Commencer par y croire lui permettrait d'exister en soi je pense.

Chercher à comprendre n'est pas une complication de l'esprit, c'est au contraire pour moi contribuer à trouver la paix... peut être de la place où j'en suis.

Oui Chelsea83, le bonheur ne se trouve pas, ne se cherche pas, il se ressent pour moi. Il s'inscrit dans cette accumulation, à condition qu'on les comptabilise, qu'il reste et s'imprime en nous de façon durable et positive.

Yakiba, je ne parlais pas d'une fin en soi, d'un but qui mène au bonheur (matériel en plus) mais d'une capitalisation d'instant partagé qui nous rendent heureux. La satisfaction en soi, ne m'intéresse pas, car elle est trop éphémère en soi.

Sandy 8, je parlais de bonheur dans les rapports humains, dans le partage de sentiments, mais la position matérielle peut rendre heureux aussi, la preuve pour toi. :) Cette satisfaction matérielle donne les conditions nécessaire de confort pour être disponible certes.

Jedino :

Sommes-nous vraiment heureux avec une vie matérielle dépouillée? Pas sûr, pour bien du monde. Je n'ai pas évoqué la satisfaction matérielle... mais pourquoi pas y réfléchir aussi. Certains tendent vers l'idéal d'une vie dépouillée pour parfaire leur bonheur c'est vrai. N'est pas la philosophie des moines bénédictins ... ou des franciscains ?

Du coup, le bonheur est-il univoque, ou non? C'est là le problème "majeur", selon moi.

Tout en sachant que les "besoins" nécessaires à ce bonheur ne sont pas forcément les mêmes pour tous, oui tout à fait , on pourrait être tenté de dire que non. Mais en même temps, la tendance à considérer la joie comme bonheur ne permet pas de s'assurer de cette chose là.

Pour ma part, je ne suis pas sûr de croire à l'existence réelle du bonheur. On peut tendre vers cet état, mais jamais y parvenir réellement, puisque la longévité qu'on aime lui accorder est toujours parsemé d'instant moins plaisant.

Ce que tu cites ne sont que des moyens, finalement, d'y arriver. Les chemins sont nombreux, l'arrivée est unique (?). Je ne les vis pas comme des moyens mais comme des possibilités de de cumul de joie qui mène au bonheur, cet état de bien être qui fait aimer la vie sans pour autant verser dans la béatitude... :D

En tout cas la construction durable d'un cumul de joie pour définir le bonheur ça me va bien comme aspect positif pour envisager l'avenir !!!

B.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

  • Populaires actuellement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×