Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Amour impossible : depression

Messages recommandés

honey22bzh Membre 29 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Bonjour à tous,

J'ai 19 ans et je vis une relation amoureuse avec un homme de 32 ans. Je le connais depuis toujours, nous habitons le même village, je connais bien sa famille, il connait la mienne, nous avons des amis en communs, etc...Avant on se cotoyait peu et puis les choses ont fait qu'on s'est vus plus régulièrement en soirées surtout, nous nous sommes découverts des points communs, un véritable "feeling"...et puis les choses sont allées très vites nous sommes sortis ensemble en soirée, on se voyait presque tous les week-end et on sortait ensemble à chaque fois. On se cachait de peur de choquer. Au début cette situation me plaisait bien c'était assez exitant même...mais quelques mois ont passé, les sentiments se sont installés, et forcément la situation est devenue moins marrante, bien que quelques amis proches soient au courant, se cacher m'était devenu inssupportable. Bien qu'on se voyait que le week-end et que rien n'était officiel je n'en pouvait plus de vivre dans le silence. On en parlait beaucoup et on était d'accord tous les deux que si nos familles découvraient quelque chose on risquait gros..or au bout d'un moment j'ai commencé à en parler à quelques cousins avec lesquels je suis assez proche, ils n'ont pas été surpris d'apprendre cette relation, certains ont même dit qu'on allait bien ensemble :)...J'ai donc refais surface et me suis dis que s'il fallait affronter mes parents ce ne serait pas facile mais que ma relation en valait peut-etre la peine, après tout on a qu'une vie !

Lui, me disait encore et toujours "c'est impossible entre nous, je ne peux pas te voler ta jeunesse, vie ta vie, je suis trop vieux pour toi"...mais moi j'étais prête à faire des sacrifices (risquer de me facher avec mes parents pour lui). Mais c'est à ce moment la qu'il m'a avoué vraiment le fond du problème, sa faiblesse qui allait devenir la notre...il est "dépressif" (je n'aime pas ce mot mais c'est celui qui se rapproche le mieux à la situation). on a alors beaucoup parlé, j'avoue que j'avais toujours senti une partie de lui un peu étrange, mais un véritable mal-être l'accapare. Il ne s'aime pas, se rabaisse tout le temps, se trouve nul, moche, bête,...(biensur il est tout le contraire); il voit la vie en noir, est persuadé qu'il est fait pour souffrir et que c'est comme ça et que ça ne changera jamais. Il m'a donc avoué que la véritable raison pour laquelle il ne veut pas qu'on soit ensemble c'est celle-ci, à vrai dire l'âge il s'en fiche, mais il ne veut pas me rendre malheureuse, il pense être incapable de rendre une femme heureuse. Et moi ça me détruit. On se voit moins qu'avant (c'est volontaire, pour essayer d'oublier), mais je l'aime et pense à lui sans cesse, j'ai peur qu'il fasse une connerie aussi...Je pense pouvoir l'aider mais il ne veut pas de mon aide, ni de celle d'un psy, il veut l'aide de personne en fait. Voilà; je ne sais plus quoi faire, notre histoire dure depuis 1 ans, et certains amis me disent de tout arrêter de l'oublier complètement car je me perd avec lui...mais c'est facile à dire...j'ai peur aussi de ne jamais aimer quelqu'un comme lui je l'aime.Voila, je viens donc à vous chers inconnus car il est sans doute plus facile de parler de ses problèmes en anonyme, et que vos réactions seront sans doute plus objectives que celles de mes proches.

Merci de m'avoir lu, et de prendre le temps de me répondre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Malheureusement si il ne veut pas se faire soigner, c'est une cause perdue. Déjà que quand on se soigne c'est pas la panacée. Le fait qu'il ne veule pas de cette relation est significatif de son grand mal être.

Logiquement cela devrait lui donner des ailes, lui donner goût à la vie. Si c'est pas le cas, tu perds ton temps avec lui. C'est cruel ce que je vais dire, mais c'est la réalité : c'est un boulet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 11544 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonjour Honey,

c'est pénible à dire mais je suis bien de l'avis de Grenadine. S'il ne s'aime pas méfies-toi si vous vous mettez ensemble il pourrait tôt ou tard s'en prendre à toi, pour défouler toute la haine de sa propre personne. En plus s'il te l'a dit c'est une véritable mise en garde, mine de rien. Un mec amoureux -ou capable de l'être du moins- ne se conduit pas comme ça, ne parle pas comme ça. Moi j'ai vécu avec un mec qui ne s'aimait pas, il m'a laissé des regrets plutôt qu'autre chose tu peux m'en croire. Alors comme tu es très jeune il ne faut pas trop t'en faire, tu as bien le temps d'en rencontrer un mieux et qui feras tout pour te rendre heureuse.

Et d'abord pourquoi un mec ne s'aimerait-il pas ? Parce qu'il aurait quelque chose de grave à se reprocher ? Ou alors si c'est pas le cas, parce qu'il refoule inconsciemment son homosexualité mais ne veut pas l'admettre ? Alors toute sa vie il va démolir des femmes en prétextant que c'est parce qu'il ne s'aime pas comme il est ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ed-Lamalle
Invité Ed-Lamalle Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour honey22bzh :)

Malgré tout, voilà une bien belle histoire.

En ce qui me concerne, je n'ai qu'un seul conseil: Vie ta vie comme tu l'entends pour ne rien avoir à regretter plus tard. Je pense qu'il n'y a pas pire que les regrets.

Réfléchi bien, prends une décision, et fait ce que tu as envie et décidé de faire à fond.

Pour ton homme, tu ne peux pas faire grand chose pour lui si il ne décide pas de se faire soigner.

La dépression n'est pas une "faiblesse", mais une véritable maladie, causée par des mécanismes complexes et dives, que l'on commence à comprendre et à savoir traiter correctement.

Comme l'a dit Grenadine, pour certains cas, en fonction de la cause du mal être, ce n'est pas la panacée.

Bref, réfléchi bien et vie ta vie à fond comme tu l'entends.

Dans tous les cas, sois présente et soutien le, c'est la seule chose que tu peux faire pour lui.

Bon courage.

Ed.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité qualityy
Invité qualityy Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour,

Quand il te dit ce qu'il est c'est pour te prévenir qu'avec lui tu vas vivre l'enfer et tu vivras l'enfer.

On ne change pas les gens encore moins quand ils ne veulent pas évoluer, se prendre en main comme là se soigner.

Sache qu'une personne qui ne s'aime pas ne peut pas aimer car avant d'aimer un être il faut déjà s"aimer et se respecter. Alors sache que cet homme ne t'aime pas.

Après que tu veuilles essayer avec lui un truc qui de toute maniére est voué à l'échec pourquoi pas, c'est ce qui fait l'expérience et puis quelquefois il est bon d'aller jusqu'au bout pour pouvoir tourner la page avec une personne et pouvoir en ouvrir une autre.

Je te souhaite bon courage protége toi quand même et surtout ne fait pas d'enfant, tu gâcherais 2 vies la tienne et celui de l'enfant et ça ce serait vraiment du gâchis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
honey22bzh Membre 29 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Tout d'abord, merci à vous tous d'avoir répondu.

Grenadine, quand tu dis que c'est un boulet, je comprend tout à fait qu'on puisse penser ça (d'ailleurs il se qualifie lui même de boulet lol)..mais je ne pense pas vraiment, car au fond c'est pas de sa faute si il est comme ça, il n'a pas choisit...après j'avoue qu'il ne fait rien pour que ça s'arrange !

Pour répondre à ta question Louargan, ce mal-être n'est pas une homosexualité refoulée ça c'est certain. Ca viendrai apparemment de son enfance, il m'a dit que ce n'est pas un problème familial mais un problème qu'il aurait eu à l'école (comme les enfants peuvent être méchants entre eux parfois c'est terrible, et ça reste gravé...), mais je n'ai pas cherché à approfondir le problème voyant que ça lui faisait beaucoup de mal, et remarquant déjà que c'était un grand pas pour lui d'avoir réussit à en parler.

Ed. je pense qu'on voit la vie un peu de la même façon : vivre à fond pour n'avoir aucun regrets, car il n'y a rien de pire que le regret, c'est un peu ma philolophie aussi ;)

Quant à toi Qualityy je suis assez d'accord sur le fait que quand on ne s'aime pas sois meme on ne peut pas aimer quelqu'un d'autre...c'est triste mais pas faux ! et je te rassure pour ce qui est des enfants, malgré tout ce que je vis avec lui j'ai la tête sur les épaules et je fais très attention, je ne suis pas prête pour cela encore ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 11544 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Et bien en tous les cas moi je te souhaite plein de bonheur tout plein. Bonne continuation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17768 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)

Ce qui a été dit est juste : on ne peut rien faire pour un dépressif qui ne veut pas s'en sortir. J'ai quitté mon mari car il m'entrainait dans son état avec lui. J'ai beaucoup culpabilisé de l'abandonner, je me suis trouvée égoïste, mais à quoi bon être deux malheureux ? Aujourd'hui, j'ai refait ma vie. Car on peut aimer plusieurs fois, crois-le bien. Avec le temps, tu tourneras la page. Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
honey22bzh Membre 29 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Bonjour Lili,

Moi c'est pareil, je pense qu'il m'entraine dans son état...aujourd'hui ça va un peu mieux car j'ai des amis formidables qui me redonnent le sourire et m'écoutent, mais j'avoue que comme toi je me trouve égoiste et c'est difficile à accepter. Je suis un peu perdue entre le fait de "l'aider quitte à me faire mal" ou bien "l'abandonner et me sauver moi-même"...c'est assez dur à vivre en effet !

Ton message me donne de l'espoir malgré tout ça fait plaisir ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casper2 Membre 85 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Bonjour Honey,

votre histoire et les premiers commentaires suscités m'ont donné envie d'apporter mon petit grain de sel. Je ne sais pas comment dire. Je trouve ces avis un peu trop tranchés, un peu trop catégoriques. Je ne suis pas certain de partager la même impression sur ce que j'ai lu ici, pas plus que de prétendre détenir une quelconque vérité.

Je ne suis pas forcément convaincu que votre compagnon soit véritablement dépressif et donc malade. Je ne suis en aucun cas médecin, d'ailleurs, et ne peut donc pas en juger le cas. Toutefois, à vos dires, il manque sans aucun doute d'un grand manque de confiance en lui. Mais combien de gens sont-ils ainsi sans être pour autant obligatoirement des dépressifs?

Votre relation que je qualifierais d'atypique et singulière et non totalement assumée puisque encore cachée, n'est-elle pas à l'origine du malaise?

Ses propos négatifs tels que: amour impossible, trop vieux, gacher votre jeunesse, peur de vous rendre malheureuse, etc..., me paraissent plutôt cohérents dans cette situation et le contraire aurait été lui, beaucoup plus surprenant. Il n'est pas si facile de se jeter à l'eau en sachant qu'il va falloir nager à contre courant.

Consciemment ou inconsciemment, il vous fait partager ses doutes qui sont grands mais légitimes dans votre environnement que vous avez jugé hostile dès le départ. Je serais curieux de savoir celui qui a incité l'autre à vivre cette relation cachée au début. Je parierais une petite pièce sur lui, puisque vous, cela vous a amusé et excité. Mais ses doutes sur la force de votre amour pour résister à une telle pression extérieure le pousse peut être à vous dissuader de le faire car il sait que cet amour pourra être mis à rude épreuve. C'est un sacré dilemme que de se dire que celle que l'on aime va peut être devoir choisir entre sa famille et lui, et d'en assumer la responsabilité.

Mais cette situation ne vous convient plus visiblement, cela vous rend malheureuse. Il le ressent probablement, et cela le conforte dans sa logique. Il vous rend malheureuse, et votre relation est impossible. C'est un cercle vicieux. Votre amour est mis à l'épreuve.

Je considère qu'il ne peut y avoir qu'un amour hors du commun pour sortir vainqueur d'une telle situation et lui et vous êtes les seuls à pouvoir le déterminer. Il y a des choix terriblement difficiles à faire et que l'on ne peut que prendre seul. Cela n'a rien à voir avec de l'égoisme. Mais il faut bien réfléchir et prendre le temps de la réfléxion, afin de suivre son instinct.

Pour finir, et là où je suis bien d'accord avec les autres, je citerais une phrase dont je ne sais qui en est l'auteur:

" Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets"

En espérant ne pas avoir semer ni plus de troubles que de certitudes, je vous souhaite bonne chance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Amazones Membre 13439 messages
...... Phoenix ..... Une cendre déterminée‚ 48ans
Posté(e)

Bonjour Hony,

Tout d'abord, je te souhaite bon courage vu que cette situation, n'est pas de la plus évidente mais pour ma part, aucune cause est perdue, il faut essayer de trouver le bon moyen pour qu'il puisse s'en sortir. On ne peut pas demander à quelqu'un si il désire de l'aide, si lui même n'est pas en capacité de comprendre que cela lui serait nécessaire. On pense toujours arriver à se surpasser ou à se débrouiller seul, ce qui est rarement le cas, pour cela, il faut se connaitre et surtout le vouloir. Le fait, qu'il te parle et que vous avez pu entreprendre de votre rencontre, cela prouve qu'il vit. A toi, si cela est ton choix, de le convaincre de faire quelque chose et de te battre pour cela. L'amour est un combat et non simplement une aide que l'on peut proposer.

De plus, la peur est un sentiment normal qui pourrait même t'aider à te surpasser ou à prouver ce que tu veux et ce que tu es prête à faire. On ne sait pas ce que demain est fait et encore moins, avec qui cela sera partagé.

Continu à prendre de ces nouvelles et à lui donner de ton soutient, un moment où un autre, une évolution aura lieu, vu de ta persévérance, mais pour cela, il faut que tu le veuilles et que tu ten sens le courage d'être à ces côtes pour les mauvais, tout comme tu as été pour les bons.

Si tu as besoin, de plus de dire, je suis là ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, je prendrais le temps de lire le sujet et j'y répondrais plus tard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, Tu dis avoir passer de bons moments avec lui mais tu ne dis pas que c’est parce qu’il est dépressif que tu vis mal avec lui. Depuis quand as-tu découvert qu’il était dépressif ? Récemment ? Ce que je veux dire c’est que s’il a su te rendre heureuse malgré sa dépression, cela peut continuer, par contre si tu es malheureuse avec lui car il est dépressif, là c’est différent. S’il t’en a parlé, c’est parce qu’entre vous, la relation devenait plus sérieuse et il a voulu te mettre en garde.

Ton ami ne t’as pas parlé de sa dépression pour avoir ton aide mais pour que tu le connaisse mieux, donc il est évident qu’il va refuser ton aide, du moins au début. La dépression est une maladie et il est sûr qu’il a besoin de se faire soigner, mais pour cela, il faut déjà qu’il en ressente le besoin, l’envie. Si entre vous, cela se passe très bien, qu’il reprend confiance, s’il voit qu’il te rend heureuse et que ta présence le rend heureux, s’il va mieux à ce moment là, il décidera de prendre soin de lui et de faire le nécessaire, et à partir de là, quand il sera prêt, tu pourras l’aider dans ses démarches, par ton soutien également, mais il est sûr que cela doit venir avant tout de lui.

C’est à toi de voir comment fonctionne ton couple, ce n’est pas parce qu’il te dit qu’il est dépressif que tu dois voir tout en noir mais plus te baser sur ce que cette relation t’apporte de positif pour toi d’après ce que vous vivez tous les deux. Ne le bouscule surtout pas, s’il a besoin de se confier, il le fera lui-même en temps voulu. Ne cherche pas non plus à lui dire que tu te fais du souci sans arrêt pour lui.

Ce que je veux surtout te faire comprendre, ne te bloque pas parce qu’il t’a dit qu’il était dépressif, même si je comprends que cela a pu être dur pour toi de l’entendre. Pour mieux savoir ce que tu dois faire, base-toi avant tout sur ce que tu vis avec lui. Au besoin puisqu’il t’a annoncé qu’il était dépressif et qu’il pense ne pas pouvoir te rendre heureuse. Demande-lui ce qui lui fait dire cela alors que jusqu’à présent, il t’a rendu heureuse et pour quelles raisons, il pense que cela ne peut pas continuer, est ce de vous installer ensemble qui lui faire peur, l’engagement…

Il faut que vous mettiez les choses à plat mais plus concernant votre relation de couple que le fait qu’il soit dépressif. Vois le pour et le contre et à partir de là, prend ta décision. Sois le laisser si tu ne te sens pas capable de vivre avec lui, sois prendre le temps de mieux le connaître pour voir ce que cela peut donner, soit de prendre la décision de mener un combat avec lui pour que vous arriviez à construire ensemble si c’est votre souhait à tous les deux.

Sinon pour quelles raisons, tes amis te disent que tu te perds dans cette relation, es tu souvent angoissée et pourquoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
honey22bzh Membre 29 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

@casper : J'apprécie particulièrement votre message, car il fait preuve d'une très bonne analyse du sujet. En effet, au début lorsque vous dites que ma relation « atypique et singulière et non totalement assumée puisque encore cachée » est peut-être à l'origine du malaise, c'est bien vu, mais la réponse est non puisque le malaise viendrait de son enfance comme je l'ai dit précédemment. Cela dit, lorsque vous dites que c'est un sacré dilemme pour lui de se dire que celle qu'il aime devra peut-être « choisir » entre lui et sa famille, je suis tout à fait d'accord. Et là donc, notre relation ne serait pas à l'origine du malaise, mais elle l'amplifierait...Or, il est bien avec moi (c'est lui qui le dit), c'est donc un cercle vicieux !...

Aussi je tenais à vous dire que votre citation finale m'a fait sourire...c'est une de mes citations favorites que j'ai encore sorti il y a peu à une amie:)

(si je la suit d'ailleurs cette citation ...ne devrais-je pas déjà être partie le rejoindre ?;) )

@amazones : merci pour ton message très optimiste, c'est encourageant ! J'aime aussi beaucoup quand tu dis que« l'amour est un combat et non simplement une aide que l'on peut proposer. » ...c'est juste.;)

@samira123 : comme casper2, tu va en profondeur du sujet, j'aime beaucoup.

En effet, il m'a rendu heureuse avant que je connaisse le problème...mais après aussi ! Donc dans ce cas on pourrait se dire que rien n'est impossible, qu'il y a de l'espoir !

Or, comme je l'ai déjà expliqué, notre relation n'est pas officielle, on se voit le week-end et on passe des moments magiques, « des moments de bonheur » comme il dit, mais ça reste la. Même entre nous on ne se dit pas en couple. Ca arrive que plusieurs semaines passent sans même un texto rien ! Mais ce n'est pas pour autant qu'on ne pense pas l'un à l'autre, on se protège c'est tout. Il dit qu'il est persuadé qu'entre nous ça marcherait, que je suis exactement la fille dont il a toujours rêvé. C'est donc LA le problème : vu qu'il est sur de me faire souffrir et encore plus sur que notre histoire marcherait...Il ne préfère pas « tenter le diable » ...il dit être invivable au quotidien. (Je n'en crois pas un mot)

Sinon pour répondre à ta question, mes amis me disent de faire attention car j'ai perdu ma joie de vivre. Etant de nature assez joviale, ça leur fait peur...c'est vrai que je ne ris plus comme avant. Avant c'était plutôt moi qui remontait le moral des gens quand ça n'allait pas...mais la c'est moi qui ne va pas bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casper2 Membre 85 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Bonjour,

je vais faire comme les autres, je vais vous tutoyer, ce sera plus simple.

Pour ce qui est de la citation et de ce que tu devrez faire, j'insiste sur le fait que tu es bien la seule à pouvoir le décider selon tes propres aspirations. Donc je me garderais bien de répondre au fait que tu dois ou pas le rejoindre. Et ce d'autant plus que nous ne savons toujours pas LE problème de ton ami dans son enfance et qui l'affecte tant, puisque tu dis que le malaise vient de là.

Un non dit lourd de signification?

Enfin pour revenir à toi plus précisément, qu'est-ce qui te rend le plus malheureuse, cette situation bancale qui perdure et ne te conviens plus ou le fait qu'il ne veuille pas prendre le risque de s'engager et partager sa vie avec toi?

Aurait-il le droit de décider à ta place, que ce soit avec d'excellentes ou mauvaises raisons?

Parler davantage avec lui, est me semble-t-il, une des clefs de ton énigme avec sans doute de nouvelles questions qui surgiront, encore des questions dont tu seras la seule à pouvoir y apporter des réponses. Les doutes, la souffrance et l'amour vont souvent si bien ensemble. Suis donc ton intuition mais prend bien le temps de le faire.

Nous ici, nous ne risquons absolument rien et on peut raconter tout et n'importe quoi comme je viens de le faire à l'instant.

Désolé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
honey22bzh Membre 29 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Tu n'as absolument pas à être désolé, car tu ne racontes pas n'importe quoi, au fond c'est vrai il n'y a que moi pour savoir ce que j'ai à faire...

Et pour répondre à ta question, ce qui me rend vraiment malheureuse c'est le fait qu'il ne veuille pas prendre le risque de s'engager avec moi ! Peut-être crois t il « faire mon bien », il se trompe, c'est quand je suis loin de lui que ça ne va pas.

C'est quelqu'un de très tétu aussi, ça n'aide pas...(moi qui le suis également ça peut durer longtemps...:o°)

En fait ma question finale est peut-être la suivante : Que feriez- vous à ma place pour le convaincre que je suis sincère et que je ne veux que lui ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir, d'après ce que tu en dis cela ne fait qu'un an que tu le connais donc c'est peut être un peu tôt pour lui. Puisqu'il a peur qu'en s'installant avec toi, tu n'arrives pas à le supporter. D'après ce que tu en dis, vous ne vous voyez qu'occasionnellement les week-end... Pourquoi ne pas d'abord commencer par passer plus de temps ensemble, une semaine...

Vous organisez à ce niveau là, pour voir si entente possible et si cela peut le rassurer et qu'il change d'avis. Ce n'est pas en lui parlant pour lui dire que tu es sûr que tout se passera bien ou en insistant là-dessus, qu'il changera d'avis. Mais c'est surtout en passant plus de temps ensemble qu'il pourra s'en rendre compte et aura plus confiance en la stabilité de votre couple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
honey22bzh Membre 29 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Hummm...une semaine avec lui tu me fais rêver...:coeur:

les vacances de rêve !!

mais franchement ton idée est plutôt bonne, c'est un bon moyen de le découvrir un peu plus :bo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casper2 Membre 85 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Bonjour,

après moultes hésitations, voici une réponse tardive, laborieuse et incomplète.

Dans un premier temps, devant ta nouvelle question délicate, c'est d'abords mon envie de répondre que " je ne sais pas" qui a prédominé. Mais cette réponse trop simpliste était paradoxale avec la complexité de ta question et du coup j'ai préféré m'abstenir.

Pourtant, je sens bien que j'ai tant de choses à en dire. Car celle-ci a trotté dans ma tête, et mes idées confuses ont fini par se bousculer au portillon. Il m'aura fallu un peu de temps pour en faire le tri et essayer de les structurer de sorte qu'elles deviennent compréhensibles aux autres. Et ce n'est pas gagné...

Donc une fois de plus, je commencerais par dire que tu es la seule à pouvoir répondre à ta nouvelle question. Personne ne pourra se mettre à ta place et juger de ce dont tu es capable. Ensuite, j'ajouterais qu'avant de vouloir le convaincre lui, il faudrait que toi-même en sois convaincu. Tes propos successifs pourraient nous le laisser supposer mais ce sont quand même tes doutes qui t'ont amenée jusqu'ici, alors...

C'est probablement dans l'issue incertaine de cette lutte entre la force de ton amour pour lui et les doutes qu'il génère que réside la réponse. C'est un peu cette idée soulignée précédemment par amazonne que l'amour est un combat de tous les jours. Je crois que les doutes vont de pair et accompagnent toujours l'amour quel qu'il soit d'ailleurs. Donc le fait que le votre soit atypique et singulier n'y change rien en somme. Les doutes sont vraisemblablement plus grands mais je crois que l'amour s'il existe et résiste en face, c'est qu'il est d'autant plus fort et plus grand qu'un amour que je dirais classique. C'est pourquoi, j'avais déjà caractérisé votre amour comme d'un amour hors du commun.

Donc, si tu parvenais à être certaine de la force de ton amour en chassant tes doutes alors, peut-être retrouverais-tu ta joie de vivre que tu dégageais auparavant. Pour moi, le bonheur se vit au présent et uniquement au présent. La puissance de cet amour doit dominer à chaque instant et rayonner comme une étoile brille dans le ciel. Proche ou lointaine, sa lumière doit toujours te porter et éloigner dans l'ombre tous tes doutes. Si tu parviens à vivre pleinement ton bonheur à chaque seconde, celui-ci pourrait alors rejaillir autour de toi sur ton petit ami surtout, mais aussi sur tes proches. Pour ton ami, c'est d'autant plus important puisqu'il est lui-même envahi par les doutes et qu'il y est plus particulièrement sensible. Pour tes proches, et je pense à ta famille qui ignorent encore votre relation, ils pourraient être moins réticents s'ils t'ont sentie et te savent totalement épanouie lorsqu'ils découvriront la chose. Je pense même qu'il serait préférable que cela se fasse plus naturellement ainsi. Lorsqu'on connait très bien un de nos proches, on fini par sentir l'amour qu'il dégage. Enfin, s'ils ne descellent pas de faille dans ton amour, ils ne pourront pas s'y engouffrer.

Donc, si ton amour pour lui est suffisamment grand , fort et si tu en es convaincu, alors peut-être que l'issue sera favorable mais, car il y a encore un mais que tu ne maîtriseras jamais. Son amour pour toi. Et là c'est un sacré pari à faire. Mais c'est un pari que chacun de nous est amené un jour à faire. Il faut que tu mises beaucoup sur lui. Est-il le bon cheval? Ne le prends pas mal si je le compare à un cheval. C'est une image. Si je devais parier une partie de ma vie sur un cheval dans une course, je ne le ferais pas les yeux fermés. J'étudierais bien ses qualités, ses chances dans les moindres détails. Je prendrais bien le temps de le faire, en regardant son passé, son environnement, ses adversaires, etc...Et je ne me contenterais pas de jauger la qualité de ses dents sous ses babines. J'irais l'observer dans son paddock le plus souvent possible, je scruterais chacun de ces faits et gestes. Je l'entraînerais dur chaque jour pour qu'il devienne le plus solide possible. Je lui en ferais baver afin de lui forger un moral d'acier et de vainqueur. Et c'est uniquement lorsque je le jugerais prêt que je me risquerais à parier. Sa victoire restant toujours incertaine, je serais sûr d'une chose, c'est que je ne pourrais rien regretter en ayant fait le maximum pour qu'il gagne.

Tu le dis têtu, toi aussi, il en résultera des étincelles, mais la détermination est aussi un qualité énorme. Il va vous en falloir pour résister à ces doutes qui vont comme des vagues sans cesse venir se briser sur les rochers d'une falaise...

Voilà, j'ai laborieusement retranscris mes délires pour essayer de répondre à ta petite question. Ce fut difficile et long. Mais mieux que "je ne sais pas".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ingrid74 Membre 227 messages
Forumeur activiste‚ 45ans
Posté(e)

et si il disaist cela afin d eviter d etre honnete et te dire que c est bon basta j ai plus besoin de toi??..

ensuite j ai ete surprise de lire qu il se trouvait "vieux" par rapport a toi...et que vs vs cachiez des autres...tu es majeur je vois pas a qui tu dois rendre des comptes tout comme lui les gens ont tendance a vivre selon le regard des autres...c est triste surtout qu on a tous nos tares...

pense a TOI tu as l avenir devant toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×