La stratégie de France télécom


Méthylbro VIP 1 038 messages
Ours des Pyrénées 100% AOC‚
Posté(e)
francetelecom_logo.jpg

France Télécom dévoilera mercredi son plan stratégique sur 3 ans


Samedi 25 Juin - 16:11

France Télécom dévoilera mercredi son plan stratégique pour les trois prochaines années et devrait préciser à cette occasion ses priorités entre la réduction de la dette, l'accroissement du dividende et les acquisitions.



"Il y aura à mon avis trois principaux thèmes: la stratégie d'opérateur intégré, l'utilisation du cash et les chantiers de réduction des coûts", déclare Frédéric Doussard, analyste chez Oddo Securities.
Le deuxième opérateur européen en termes de chiffre d'affaires devra avant tout expliquer comment sa stratégie d'opérateur intégré (fixe, mobile et internet) et le lancement de nouveaux services lui permettront de remplir ses objectifs.
Après trois années consacrées à la réorganisation de l'entreprise, à la réduction des coûts et à la diminution de la dette, l'opérateur historique affronte en effet une concurrence intense sur son marché domestique dans le mobile et l'internet, tandis que l'activité traditionnelle de téléphonie fixe décline.

Rassurer sur les objectifs

"Nous attendons que France Télécom donne plus de détails sur sa stratégie de croissance, notamment dans le haut débit à l'étranger, rendant ainsi ses objectifs de chiffre d'affaires plus crédibles", souligne un analyste d'Exane BNP Paribas.
France Télécom a confirmé fin avril son objectif de hausse de 3 à 5% de son chiffre d'affaires 2005 pro forma en normes IFRS malgré une hausse de seulement 1% de celui-ci au premier trimestre.
"Le marché a besoin d'être rassuré sur la perspective pour 2005 après les résultats du premier trimestre et les nombreux avertissements sur les résultats annoncés dans le secteur", a souligné François Travaillé, analyste de Dexia Securities.
France Télécom dévoilera également ses objectifs opérationnels et financiers pour les prochaines années, la prévision d'une croissance de 3 à 5% du chiffre d'affaires en normes françaises en 2006 et 2007, annoncée lors des résultats 2004, n'ayant pas été transposée en IFRS ou confirmée lors des résultats du premier trimestre.

Preciser l'utilisation du cash

L'opérateur a affirmé ces derniers mois que la réduction de la dette, qui est passée de 68 milliards d'euros fin 2002 à 50 milliards en normes IFRS fin 2004, restait sa priorité.
La direction a ainsi annoncé qu'elle souhaitait faire passer le ratio dette nette sur marge brute opérationnelle (résultat d'exploitation avant amortissement) de 2,5 fin 2005 à moins de deux fin 2008, en consacrant six à 10 milliards d'euros au désendettement lors des trois prochaines années.
Une fois la dette contenue, l'opérateur a déclaré qu'il souhaitait augmenter le dividende "progressivement" pour le porter au même niveau que celui de ses concurrents européens, ce qui signifierait verser un euro par action, contre 0,48 euro au titre de 2004.
"La question est: que veut dire 'progressivement'? S'ils annoncent qu'ils le feront dès 2006, le marché devrait apprécier", observe l'analyste d'Exane BNP Paribas.
Sur le front des acquisitions, France Télécom s'est pour l'instant déclaré prudent, précisant qu'il considérait 500 millions d'euros comme un plafond à court terme.
"Nous estimons que le reste de 2005 sera consacré à la poursuite de la réduction de la dette avec une approche prudente des acquisitions", écrivait mercredi Goldman Sachs.
"Au-delà, nous estimons que la stratégie d'acquisitions à court terme sera focalisée sur les rachats de minoritaires (Mobistar, TPSA). A plus long terme, nous pensons que FT se focalisera sur des acquisitions centrées sur la convergence", a ajouté Goldman Sachs.

Reduction des coûts

Un nouveau programme de réduction des coûts est également très attendu, ainsi qu'un plan d'évolution de la masse salariale, l'actuel accord de préretraite expirant en 2006.
"Nous attendons de savoir s'il y aura une prolongation du plan de préretraite, quelle sera la suite du plan Top (d'amélioration des performances opérationnelles) et quels seront les gisements d'économie de coûts", a déclaré François Travaillé (Dexia).
Des observateurs s'attendent ainsi à ce que l'opérateur annonce un vaste plan de formation ainsi qu'une refonte de certains centres de coûts.
France Télécom pourrait enfin aménager son portefeuille de marques afin de placer ses offres de convergence sous un seul drapeau, Orange étant aujourd'hui considéré comme la marque la plus forte du groupe.


Méthylbro
Source: Reuteurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Logales Membre 2 601 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je pense que France Télécom s'en sortira ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant