Aller au contenu

Les «Chicago Boys» d'Obama ont négocié la nomination de Lagarde au FMI


eklipse

Messages recommandés

Membre, Dazzling blue², 49ans Posté(e)
eklipse Membre 14 471 messages
49ans‚ Dazzling blue²,
Posté(e)

Dans un bel élan consensuel, le conseil d'administration du Fonds monétaire international a porté mardi soir une «Chicago girl» à la direction générale de l'institution financière multilatérale. Non que Christine Lagarde, diplômée en droit de Paris X, puisse exhiber, comme son unique rival le Mexicain Agustin Carstens, un PhD (doctorat) en économie de la prestigieuse université de Chicago. Pas non plus parce que la ministre des Finances de Nicolas Sarkozy a achevé dans cette ville sa carrière d'avocate chez Baker & McKenzie dont le siège mondial est installé dans la «Windy City». Mais parce que cette nomination, elle la doit surtout à cette «mafia» de Chicago qui gouverne aujourd'hui les Etats-Unis depuis l'aile ouest de la Maison Blanche.

Avant d'en venir à cette histoire édifiante, notons que ce remplacement de Dominique Strauss-Kahn par la candidate européenne est un triomphe apparent pour un Vieux Continent en crise profonde mais réussissant néanmoins à conserver son emprise historique sur l'une des deux organisations «sœurs» de Bretton Woods. Elle constitue aussi un échec retentissant pour les grands pays émergents, chiens qui aboient mais ne mordent pas, dont la revendication sur le poste de «MD» (managing director) s'est brisée sur les divisions et l'incapacité à choisir un candidat commun et une stratégie cohérente.

Mais c'est surtout le succès d'une administration Obama qui, par la désignation d'une personnalité notoirement non qualifiée à la direction générale, s'assure du maintien de l'influence prédominante des Etats-Unis au FMI, alors même que la crise du surendettement des pays dits «avancés» menace à terme rapproché la première puissance mondiale.

Tout commence en fait au début du printemps 2011 quand, selon des sources de haut niveau au sein de l'institution, le premier directeur général adjoint (numéro deux) du FMI, John Lipsky, fait savoir à la Maison Blanche qu'il se verrait bien effectuer un second mandat, le premier s'achevant fin août. En effet, si une règle non écrite réserve depuis la création du FMI la place de directeur général à un Européen, il est entendu que son premier adjoint est toujours un citoyen des Etats-Unis. En mai, après avoir fait lanterner plusieurs semaines l'ancien économiste en chef de la banque J.P. Morgan Chase, l'équipe Obama attend que John Lipsky soit arrivé en déplacement à Pékin pour lui faire parvenir une réponse négative.

suite

http://www.mediapart...e-au-fmi#EPR-55

Elle a vécu et travaillé longtemps aux Etats-Unis avant de revenir en France, si je me souviens bien, c'est bien plausible...

Elle est libérale et proche de Sarkozy...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Forumeur patriote, Posté(e)
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote,
Posté(e)

Les socialistes qui essayent de faire croire que DSK n'était pas un libéral contrairement à Lagarde, c'est vraiment d'un ridicule achevé. Entre bonnet-blanc et blanc-bonnet ; Chirac qui vote pour un Hollande gêné de cette mise en lumière des oppositions de pacotilles entre eux ; Lagarde qu'on envoie terminer le boulot de DSK ; l'UMPS tente de faire survivre ses fausses oppositions en prenant les gens pour des cons.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dazzling blue², 49ans Posté(e)
eklipse Membre 14 471 messages
49ans‚ Dazzling blue²,
Posté(e)

Oups, c'est deux médias différents que j'ai posté, j'ai édité... Médiapart me semble plus "impartiale", que le PS...

(je sens que je vais recevoir des pierres)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur patriote, Posté(e)
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote,
Posté(e)

Impartial et Médiapart sont deux mots comme l'huile et le vinaigre, jamais ils ne se mélangent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×