Aller au contenu

Homme, animal, machine


Quasi-Modo

Matérialisme  

19 membres ont voté

Vous n’avez pas la permission de voter dans ce sondage, ou de voir les résultats du sondage. Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Messages recommandés

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 574 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

Faut-il distinguer l'Homme, l'animal et la machine? En quel sens sont ils identiques et en quel sens peut-on les différencier?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 26ans Posté(e)
Dark Light Membre 1 757 messages
Baby Forumeur‚ 26ans‚
Posté(e)

Je ne comprend pas , quels genre d'arguments veut tu ?

L'homme est capable d'éprouver , ressentir des sentiments contrairement a la machine.

Certains animaux sont capables de vivre sous l'eau contrairement a l'homme.

Les animaux et les hommes sont capables de se reproduirent contrairement a la machine etc.. :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 574 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

Tu peux voir cela comme une façon de jauger le matérialisme ambiant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeur alchimiste/Honey, Posté(e)
Nightwish Membre 10 322 messages
forumeur alchimiste/Honey,
Posté(e)

a voté: homme et animal similaires

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
Y-S Membre 531 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

Les Hommes et les animaux sont comme des machines. On ne comprend pas tous les mécanismes de la vie, elle-même un mécanisme (ayant un sens plus important) des "machines vivantes" que sont pour moi hommes et animaux.

Par contre, j'espère ne jamais connaitre l'intégralité des mécanismes des hommes, et de même pour les animaux en fait. Ce qu'on ne comprend pas a tellement plus de charme, et bien que je réduise tout à des mécanismes physiques, ils ont bien plus de sens et un caractère "sacré" à mes yeux, justifiant mon envie de de pas tout démystifier.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 574 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

En même temps l'Homme et l'animal ont en commun de répondre à la logique de la sélection naturelle, contrairement à une machine, dont la structure n'est qu'une pâle copie de l'intelligence humaine. Dans cette perspective darwinienne, comment expliquera-t-on l'intérêt et l'apparition des émotions sans rétablir un certain finalisme (p.ex. la peur pour éviter les dangers, la colère pour nous ajuster face à un obstacle, etc...)?

Une machine ne peut pas non plus agir de façon spontanée et délibérée. Finalement, ce qui résiste à une analyse véritablement scientifique c'est la conscience, le langage, ou encore le sentiment d'absolu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
Y-S Membre 531 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

Le finalisme n'est pour moi qu'une conséquence heureuse de la sélection. Il suffit de voir l'impact des progrès de la médecine sur l'apparition "d'anomalies" de santé. Quant à la conscience, au langage, au sentiment d'absolu, ce sont également pour moi des phénomènes qui ont une explication au niveau atomique et cellulaire. La vie est biochimie.

Sachant ça, je pense par contre qu'il est bon et "humain" de vouloir sacraliser le vivant, le respecter, et savoir garder ses mystères pour ne pas ôter son importance. Il n'empêche que dans l'absolu, ça revient pour moi à dire que humains et animaux ne sont que des machines extrêmement complexes dont on ne connait pas l'exact fonctionnement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pourfendeur d'idées reçues, 32ans Posté(e)
toto51 Membre 1 147 messages
32ans‚ Pourfendeur d'idées reçues,
Posté(e)

Descartes considérait que l'homme était une machine. Pourquoi? Parce que l'être vivant déploit des mécanismes. Or ces mécanismes ont un but: se nourrir, se défendre, ect... Mais Descartes ne voit pas alors que le vivant n'a pas de finalité par rapport à la machine, en tout cas une moindre. Un exemple: un organe peut se réadapter à un corps et développer de nouvelles facultés - comme chez les aveugles. Ainsi ce qui caractérise le vivant et donc l'homme et l'animal de la machine c'est leur adaptation. Le mécanisme et donc la machine ne s'adapte pas parce qu'elle a un but. Et son moteur est hors d'elle-même, c'est-à-dire qu'elle ne s'autogénère pas. La machine ainsi n'est pas le modèle de l'homme mais c'est l'inverse. Jusqu'à taylor on a pensé que la perfection était la machine. Mais on oubliait que l'homme est un corps qui a des besoins autres que sa finalité. Ainsi c'est la machine qui s'est adapté à l'homme: sécurité, confort, ect.. Parce que l'homme n'a pas la régularité parfait de la machine. De ce fait cette vision de l'homme-machine est fausse. Elle consiste à voir dans ce que l'homme crée un modèle pour l'homme mais c'est bel et bien l'inverse. Mais là où la machine et le vivant se rejoignent c'est dans leur capacité à améliorer. Parce que la machine aide l'homme à améliorer sa vie, à s'adapter aussi et à survivre. De même un corps vivant mute et se développe pour survivre. Il y a une analogie visible mais qui dit analogie dit différence.

A ce sujet: La connaissance de la vie de Canguilhem dont je viens de résumer un peu près la thèse...

Maintenant dans ce qui sépare l'homme et l'animal il faut penser à Rousseau, à Aristote et son animal politique et à cette capacité de créer de l'homme et d'utiliser la technique, la machine. La machine est le modèle parfait de l'homme idéal, réglé, droit, rationnel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
Y-S Membre 531 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

Toutes ces réflexions (séduisantes) ne peuvent-elles pas simplement être le fruit de l'évolution et du cours du temps, la conséquence d'interactions biomoléculaires? Les machines ne peuvent évoluer comme des animaux et des hommes, simplement car on ne leur a pas laissé le temps à une très grande échelle, et je suis persuadé que si c'était possible, il y aurait une sélection positive des êtres vivants aux dépends des machines inertes, mais dans le fond ce ne serait que la sélection des machines vivantes les plus efficaces!

La philosophie finalement peut être soit utile à notre survie (on évite des guerres, donc on augmente notre probabilité de vivre), soit un effet secondaire agréable, soit les deux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pourfendeur d'idées reçues, 32ans Posté(e)
toto51 Membre 1 147 messages
32ans‚ Pourfendeur d'idées reçues,
Posté(e)

Non la machine ne pourra jamais être vivante si c'est c'est ce que tu veux dire. Elle pourrait à la rigueur se reproduire dans le sens où la machine peut fabriquer d'autres machines. Mais tout son système est techniquement clos. Il n'y a pas d'ouverture, ni d'avenir dans une machine. Il n'y a que des rouages précis. Pour dépasser ces rouages il faudrait une intelligence artificielle capable d'anticiper à tel point et de s'adapter à son environnement. Or la machine n'est jamais que le fruit de l'homme. Elle ne part pas de rien. Elle part d'une connaissance très poussée. La vie, elle ne part de rien. Elle ne va peut-être vers rien. Elle n'a aps de sens, pas de déterminisme. La machine est entièrement culturelle. La vie ne l'est pas.

Le vivant n'est pas une machine. L'exemple le plus simple est la bactérie la plus basique qu'il soit. Elle est la plus à même de survivre parce que la moins déterminé. Elle s'adapte dès lors. S'il elle a besoin de se spécialiser elle le fait. C'est pour survivre, instinctivement, comme ça.

Le vivant n'est pas une machine. L'exemple le plus simple est la bactérie la plus basique qu'il soit. Elle est la plus à même de survivre parce que la moins déterminé. Elle s'adapte dès lors. S'il elle a besoin de se spécialiser elle le fait. C'est pour survivre, instinctivement, comme ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
Y-S Membre 531 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

Je pense qu'une machine telle que nous la voyons aujourd'hui ne pourrait jamais arriver à la vie car elle subirait une sélection négative avant ça. Mais si on considère qu'une machine est un ensemble de mécanismes plus ou moins complexes, les animaux et humains ont leurs propres "rouages", d'ordre biochimique.

La distinction est plutôt historique, dans le sens où l'homme a créé la machine, avec des mécanismes qu'on comprend et qui sont basiques comparés à ceux du vivant. Si on n'apporte pas le nécessaire à une machine, elle ne fonctionne plus. Il en est de même pour un animal et un homme. Cependant, les mécanismes du vivant sont plus polyvalents (du fait d'un hasard totalement incroyable et d'un temps immensément long) et pourraient trouver une alternative à ce manque.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Karpov Membre 1 198 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Les sages disent qu'un humain non réalisé est semblable à un animal .

Ils ont surtout en commum d'avoir une âme ; ce que la machine n'a pas .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
kivala Membre 8 853 messages
Baby Forumeur‚ 111ans‚
Posté(e)
:cray:
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
Y-S Membre 531 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

L'âme pouvant, pour moi, être une représentation d'un nombre incalculable de réactions biochimiques, que je pense être les mécanismes des "machines vivantes".

Cette âme s'arrête quand les interactions cessent toutes (la mort en somme), il n'y a que des souvenirs d'âme ensuite chez les survivants, et la mémoire est elle aussi en voie d'être expliquée totalement par de la biologie cellulaire/moléculaire/biochimie.

Tout ceci est un ensemble de mécanismes charmants, complexes, très anciens, qui trouve je crois une explication dans la matière.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 42ans Posté(e)
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Baby Forumeur‚ 42ans‚
Posté(e)
Faut-il distinguer l'Homme, l'animal et la machine? En quel sens sont ils identiques et en quel sens peut-on les différencier?

Le vivant est un fruit, on le sème, il pousse. Pas la machine.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Slkpax, 151ans Posté(e)
Slkpax Membre 1 406 messages
151ans‚ Slkpax,
Posté(e)

Rien à différencier, en tout cas, pas dans la problématique simpliste où tu situes la question.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité nicolette94
Invités, Posté(e)
Invité nicolette94
Invité nicolette94 Invités 0 message
Posté(e)

Boooouuuh maintenant, les hommes sont traités comme du bétail et voire commes des machines, là un peu énervée mais je pense que ma réponse n'est pas totalement fausse :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Karpov Membre 1 198 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Y. S on peut faire une comparaison entre le fonctionnement de la machine et celui de l'humain :

Ce qui anime la machine c'est l'électricité.

Ce qui anime le corps humain c'est le mental.

( effectivemment lorsque prâna ( l'énergie vitale ) cesse , le corps est un cadavre )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
Y-S Membre 531 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

Je ne suis pas d'accord avec toi Karpov. Des machines sans électricité existent, et ce qui anime le corps humain pour moi est une succession de déséquilibres chimiques, d'interactions biomoléculaires, qui ne sont pas tous élucidés mais qui ne se situent pas au delà de la matière.

C'est moche, mais c'est la façon dont je vois les choses. Et rien n'empêche en prenant conscience de ça, de s'attacher au vivant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Karpov Membre 1 198 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

<< Une succession de déséquilibres etc ... >>

Oui , mais actionner par le mental .

Le corps humain n'a pas de fonctionnement autonome .

Même le plus subtil des plus subtil des atomes doit sa vie au mental qui lui ,est encore plus infiniment subtil .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×