Aller au contenu

Les océans, des ressources abyssales


CmoiC

Messages recommandés

Membre+, Pitbull le matin, ourse le soir, 45ans Posté(e)
CmoiC Membre+ 26 407 messages
45ans‚ Pitbull le matin, ourse le soir,
Posté(e)
articlhfh.jpg

Les océans, des ressources abyssales


Jeudi 24 mars - 21:44

Dans leur rapport 2011, l'AFD et l'Iddri font le point sur l'énorme potentiel de ressources des océans. Et sur leur fragilité¿



Les océans vont-ils constituer l'enjeu majeur de l'avenir de l'homme? C'est ce que pensent les spécialistes de l'AFD (Agence française de développement) et del'Iddri (Institut de développement durable et de relations internationales). Ils viennent de publier l'édition 2011 de «Regards sur la Terre», ouvrage qui décrypte chaque année «la complexité des processus qui composent le développement durable». L'édition de cette année est largement consacrée aux océans. «La question de la gouvernance des hautes mers, représentant 70% des mers, mais n'ayant aucun statut, devra être posée rapidement», affirme Julien Rochette, de l'Iddri. «Cette situation n'est en effet plus adaptée face aux enjeux grandissants de l'exploitation de ces milieux marins.» Explications.

Une biodiversité à découvrir

«La surface des grands fonds marins découverte à ce jour correspond à peu près à celle de Paris intra-muros», indique Julien Rochette. Or, 95% de la biosphère et une très grande diversité de la biodiversité planétaire se trouveraient dans le milieu marin. «On découvre en moyenne deux espèces par jour» assure Raphaël Jozan, de l'AFD.

Une ressource pour les énergies

Aujourd'hui l'exploitation énergétique des océans se concentre essentiellement sur les énergies fossiles, via les techniques off-shore. «Un tiers des énergies fossiles dans le monde provient de l'off-shore» rappelle Julien Rochette, et «la course à l'exploitation n'est pas prête de s'arrêter, étant donné les coûts d'extraction, de plus en plus faibles». Cependant cette technique représente un risque majeur pour la biodiversité, comme l'a montrél'accident de Deep Water l'année dernière au large des Etats-Unis. «Et beaucoup de concessions sont accordées dans l'Arctique, une zone où la biodiversité est très fragile» signale Julien Rochette.


Suite de l'article...
Source: 20minutes.fr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, La main qui mord, 41ans Posté(e)
Ame errante Membre 11 839 messages
41ans‚ La main qui mord,
Posté(e)

Le plus délirant est qu'ils ont attendu 2011 avant de se rendre compte de tout cela...

Remarque, c'est plus que gratifiant pour les gens comme moi qui ont vu ce potentiel depuis longtemps... :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, , 56ans Posté(e)
Afarensis Membre 3 752 messages
56ans‚ ,
Posté(e)

Vanité est "mer" des vertus :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Slkpax, 151ans Posté(e)
Slkpax Membre 1 406 messages
151ans‚ Slkpax,
Posté(e)
articlhfh.jpg

Les océans, des ressources abyssales

Jeudi 24 mars - 21:44

Dans leur rapport 2011, l'AFD et l'Iddri font le point sur l'énorme potentiel de ressources des océans. Et sur leur fragilité¿

Les océans vont-ils constituer l'enjeu majeur de l'avenir de l'homme? C'est ce que pensent les spécialistes de l'AFD (Agence française de développement) et del'Iddri (Institut de développement durable et de relations internationales). Ils viennent de publier l'édition 2011 de «Regards sur la Terre», ouvrage qui décrypte chaque année «la complexité des processus qui composent le développement durable». L'édition de cette année est largement consacrée aux océans. «La question de la gouvernance des hautes mers, représentant 70% des mers, mais n'ayant aucun statut, devra être posée rapidement», affirme Julien Rochette, de l'Iddri. «Cette situation n'est en effet plus adaptée face aux enjeux grandissants de l'exploitation de ces milieux marins.» Explications.

Une biodiversité à découvrir

«La surface des grands fonds marins découverte à ce jour correspond à peu près à celle de Paris intra-muros», indique Julien Rochette. Or, 95% de la biosphère et une très grande diversité de la biodiversité planétaire se trouveraient dans le milieu marin. «On découvre en moyenne deux espèces par jour» assure Raphaël Jozan, de l'AFD.

Une ressource pour les énergies

Aujourd'hui l'exploitation énergétique des océans se concentre essentiellement sur les énergies fossiles, via les techniques off-shore. «Un tiers des énergies fossiles dans le monde provient de l'off-shore» rappelle Julien Rochette, et «la course à l'exploitation n'est pas prête de s'arrêter, étant donné les coûts d'extraction, de plus en plus faibles». Cependant cette technique représente un risque majeur pour la biodiversité, comme l'a montrél'accident de Deep Water l'année dernière au large des Etats-Unis. «Et beaucoup de concessions sont accordées dans l'Arctique, une zone où la biodiversité est très fragile» signale Julien Rochette.

Suite de l'article...

Source: 20minutes.fr

Houlomotrice, maréemotrice, éolienne et photovoltaïque laïque,

voilà des mots à employer face aux lobbies nucléarisés.

Salut,

Slkpax

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×