Aller au contenu

Parce que rien ne s'arrête jamais


Jedino

Messages recommandés

Membre, Jedi pas oui, jedi pas no, 31ans Posté(e)
Jedino Membre 47 969 messages
31ans‚ Jedi pas oui, jedi pas no,
Posté(e)

Me revoilà encore à écrire sur le forum pour me "défouler". J'ai déjà par plusieurs occasions écrit parce que je vivais une situation telle que j'en ressentais un certain... Besoin. Mais j'aurai envie de dire que cette fois-ci sera différente. Différente dans le sens où je ne me contente plus de poser des questions. Non, je cherche de véritables réponses, une explication à un tout. Je ne sais pas si je trouverai ici. Seulement, si je n'essaie pas, je ne le saurai pas.

D'abord, il faut savoir que j'ai déjà vu deux psychiatres dans ma vie. La première fois devait être il y a cinq ans, l'autre l'année dernière. La raison est sensiblement la même: je suis mal dans ma peau. Là, comme m'a-t-on déjà dit, c'est une chose qui arrive à pas mal d'adolescents. Chose évidemment vraie. Même si j'ai ce sentiment d'être un peu "à part", dans mon monde.

Le fait est que j'ai depuis le collège parut comme "bizarre" (terme dont on est incapable de me donner le sens...) pour des causes auparavant plus futiles qu'actuellement. Disons que je suis d'un naturel très "contre-courant". Je n'aime pas manger les bonbons (vous allez rire, mais c'était choquant quand j'étais en 6ème...), je n'aime que l'eau plate, je ne supporte pas de conduire une voiture (personne n'arrive à le comprendre), j'apprécie ne rien faire le matin, assis sur le canapé dans le noir (chose que ma psychiatre n'a pas comprise, le jour où je lui avais dite). Ce sont des exemples, car j'ai aussi hérité de pas mal de surnoms durant ma triste carrière d'adolescents. Pas forcément méchant, mais disons qu'ils sont représentatifs de l'image que l'on a de moi.

J'imagine que vous n'avez encore rien compris. Parfaitement normal. Je crois que dans un sens, je manque de cette compréhension dont on a tous besoin. Mais je vais tenter de vous aider, et de ce fait, essayer de m'aider, je l'espère, en vous citant quelques événements de ma vie pas si passionnante que ça, dans un ordre logique qui est censé aboutir à l'actuel.

Plus jeune que je ne le suis, j'ai montré un certain "décalage" à ce qui se faisait. Déjà, il parait que je marchais à reculons étant bébé. Imaginez vous la scène qui est tout de même assez comique. Et chose heureuse, j'ai été propre très tôt. Enfin, jusqu'à mes trois ans, où j'ai gardé jusqu'à l'âge de mes quatorze ans environ la manie de faire la nuit. Pourquoi ais-je "recommencé"? J'y vois que peu d'explications: cette même année mon frère est né. J'imagine la connerie que je viens de dire, seulement, j'expose ce que je sais et ce que j'en ai déduit.

évidemment, j'ai eu cette honte qui en est liée, et n'ai donc jamais réellement pris goût à aller dormir chez un ami. Malgré cela, ma scolarité n'est pas mauvaise, pour ne pas dire excellente, appartenant aux "têtes de classe" jusqu'à la 6ème. Au delà, mes parents m'ayant laissés l'autonomie de faire les devoirs de moi-même, les notes ont diminués. Cependant, comme cité plus haut, mes parents ont pris rendez-vous chez un psychiatre pour tenter de comprendre d'où vient mon mal être (traduis la nuit).

Fort heureusement, je me suis brisé l'avant-bras dans une fâcheuse partie de football en vacance d'été. Fort heureusement, je me suis à ne plus avoir de soucis la nuit et, m'a-t-on dit, ai changé quelques peu. De ce fait, je n'aurai vu qu'une fois le psychiatre. Cependant, mes notes n'ont cessé de baisser. 13,5 en cinquième. 12,5 en quatrième. 11,5 en troisième. Pourquoi cette chute? Surement la tendance à ne pas aimer l'école au collège, à ne pas aimer travailler. Et puis, malgré la diminution, on sent les facilités à répondre aux attentes dans les matières scientifiques qui désignent immédiatement quelle voie suivre au lycée. Faut dire que malgré les efforts de mes parents, les punitions, les essais à tenter de m'aider à nouveau, je n'ai jamais fait que continuer à le refuser. Malgré tout, je passerai le brevet sans difficultés, me retrouvant même avec une mention "assez bien". Faut savoir que je n'avais pas même ouvert un cahier. Goût du risque, excès de confiance, ou simple indifférence?

Tout ceci me menant dans un lycée comme de nombreux autres. Malgré tout, une sensible prise de conscience est ressentie. Conscience qui va évoluer tout au long de mon année de seconde. Période où je vais recevoir un ordinateur portable. En devenir dépendant, et le rester pour de bon (et je pense que là est un de mes gros soucis m'empêchant de changer). Période où je souffre de maux de tête fréquents, presque tous les jours durant une période de quelques mois. Période également où la diminution de mon sommeil commence. Chose que j'ai prise au début comme un jeu. J'en suis aujourd'hui à dormir entre 4 et 7heures, tous les jours, week-end compris. Parfois plus, héritant d'un "excès" de sommeil traduis par un mal de crâne. Période également où j'ai pris jeu au masochisme. En effet, j'ai commencé à tester mes limites. D'abord en passant l'hiver en tee-shirt (aujourd'hui, je porte un sweet, même si cela parait "fou" pour tout le monde, je peux vous assurer que c'est suffisant pour moi...). Et puis, en "appréciant" me faire trancher la peau par un ami (même ami qui me plantait déjà des crayons à mon insu en troisième...). Masochisme que j'ai arrêté l'année passée car je ressentai une sensation trop intense en moi ne pouvant être supportable (j'imagine que c'est la stimulation de mon corps, surement un peu déréglé par toutes ces conneries...). Toujours est-il que j'ai finis l'année sur un 13 en moyenne, soit une remontée par rapport à l'année de troisième (et c'est là où j'en veux particulièrement à mes parents car, plutôt de me souhaiter de continuer sur ma lancée, on m'a simplement dit que je pouvais faire mieux). Faire mieux, comme si j'avais ce besoin d'être à la tête comme je l'étais plus jeune.

La première et la terminale que je passe actuellement, mes notes se sont amplement dégradées, du fait d'un comportement "dépressif" très présent et visible par les autres, d'un intérêt délaissé pour les sciences dures (je me suis mis à aimer lire et écrire, voir à réfléchir au monde et à la philosophie). Sans jamais évidemment oublier mes rêves d'adolescents, tel que devenir un écrivain célèbre, faire don de ma réussite aux démunis. Voici un rapide portrait, très très vite brossé, car il est impossible de tout dire.

Seulement, j'ai à mon sens une bonne mémoire (c'est d'ailleurs grâce à elle que j'arrive à faire des contrôles et à me ramasser la moyenne sans jamais avoir révisé) qui ne manque pas de me rappeler que j'ai connu un sentiment d'humiliation au début des années collèges par le biais de quelques troisièmes (les enfants sont si cruels entre eux).

J'ai pris part à un rôle que je me suis attribué au lycée, une face de moi-même que personne ne connait (d'ailleurs, les personnes que je côtoye tous les jours ne me connaissent pas) et qui consiste à trouver ma place dans le fait de tenter d'aider ceux qui dépriment. Je ne suis pas dépressif pour aucun des médecins que j'ai déjà vu dans ma vie (la durée me semble de toute façon trop importante).

Après, je ne sais pas si c'est utile, mais l'avis que l'on a de moi est très mitigé : disons que je suis serviable, vraiment pas méchant, extrêmement discret (et pour cause, le manque de participation me suit depuis toujours et surtout aujourd'hui où même ayant la réponse, je ne le fais pas). Il faut aussi savoir que la période du baccalauréat de français a été assez dur. Je l'ai d'ailleurs râté, malgré les notes devenus très bonnes (et pour cause, le français m'intéressant, j'avais la deuxième moyenne...). Quand je parle d'une période difficile, c'est que j'ai fait une bêtise (celle de tester la valeur des conseils des autres, en l'occurrence celui de ma mère qui disait que je devais exprimer mon opinion, et qui m'a attiré pas mal d'ennemis, et une culpabilité certaine), sans parler de la pire de toute dans le lot qui fut de refuser toutes autorités suite à une remarque mal placée à mon égard (la pression, surement...). Parce que suite à une après-midi très tendue, j'ai été viré de chez moi et me suis mis à courir durant des heures (environ 15km en une soirée alors que je n'avais pas mangé et bu, soit depuis presque quatorze heures à mon retour chez moi...).

Bref, je ne sais pas si quelqu'un aura le courage de lire. Je ne sais pas si quelqu'un arrivera à me dire ce qui cloche chez moi.

Je suis prêt à expliciter d'autres chose, à ajouter si nécessaire. Disons que ce qui me dérange, c'est de ne pas pouvoir tout mettre comme je le voudrais. Mais ce serait trop long, trop incomplet (un peu perfectionniste sur les bords), et surement trop rébarbatif (ce doit déjà l'être pas mal là). Ah, oui, je ne sais pas si cela à de l'importance, mais je semble être un gaucher qui c'est facilité certaine tâche comme écrire ou bouger la souris en usant de sa main droite.

Merci à ceux ou celles qui arriveront jusqu'ici.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Aucunpseudo
Invités, Posté(e)
Invité Aucunpseudo
Invité Aucunpseudo Invités 0 message
Posté(e)

Salut, moi j'ai pris la peine de lire ça, alors que j'étais entrain d'aller à la douche, car moi aussi j'ai cours demain.

Le fait que tu dis " mon monde ", ca me fait penser à moi... Je me sent bien avec ma seule et propre conscience, ma réflexion sur des choses, me poser constamment des questions, et être discret. Tu n'aimes pas toi ? La solitude... en quelque sorte, je m'y sent bien. Es-tu comme ça ?

Peut-être que tu as besoin de changer d'air ? Du genre... Partir quelques jours, avec un groupe ( genre une colo ) et faire de la randonnée... Ce lever pour voir le lever du soleil ? Moi j'aimerai trop...

Ou bien... T'as envie d'une petite amie ?

Je sais pas si je t'ai aidé, mais j'essaie un peu plus de te comprendre, et peut être trouver ce que tu aimerais pour que tu puisses trouver ton " besoin ".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Jedi pas oui, jedi pas no, 31ans Posté(e)
Jedino Membre 47 969 messages
31ans‚ Jedi pas oui, jedi pas no,
Posté(e)
Salut, moi j'ai pris la peine de lire ça, alors que j'étais entrain d'aller à la douche, car moi aussi j'ai cours demain.

Le fait que tu dis " mon monde ", ca me fait penser à moi... Je me sent bien avec ma seule et propre conscience, ma réflexion sur des choses, me poser constamment des questions, et être discret. Tu n'aimes pas toi ? La solitude... en quelque sorte, je m'y sent bien. Es-tu comme ça ?

Peut-être que tu as besoin de changer d'air ? Du genre... Partir quelques jours, avec un groupe ( genre une colo ) et faire de la randonnée... Ce lever pour voir le lever du soleil ? Moi j'aimerai trop...

Ou bien... T'as envie d'une petite amie ?

C'est gentil d'avoir répondu :cray:

Alors, disons que la solitude je la connais depuis pas mal de temps (je suis pas sorti de chez moi depuis trois ans, alors c'est pas joli joli...). Par sortir, j'entends aller voir par envie des amis, par exemple.

Donc, je ne m'y sens plus si bien dans la solitude. Ou du moins, si. Mais je sais qu'il ne faudrait pas.

La colonie, j'ai jamais vraiment aimé. Je préfère encore courir un peu dehors. Pourquoi aller loin quand on peut aller tout prêt.

Avoir envie d'une petite amie. C'est une question assez complexe. Disons que l'âge que j'ai, ma situation, voudrait que oui. Dans un sens, le oui l'emporte. Seulement, j'ai vu pas mal de chose en ayant vu parlé avec de nombreuses personnes plus ou moins souffrantes, ce qui dans un sens me dégoûte un peu. Et puis, j'ai aimé. Aimé la mauvaise personne, probablement. Mais j'ai aimé.

Mais mon petit monde me plait bien oui. Malheureusement, il ne me fera pas vivre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Aucunpseudo
Invités, Posté(e)
Invité Aucunpseudo
Invité Aucunpseudo Invités 0 message
Posté(e)

C'est pas le petit monde qu'on possède qui nous feras vivre. Justement il faut y faire entrer la lumière, partager ce qu'on a. Mais pas avec n'importe qui.

Attention quand tu dis " amis " c'est un grand mot, moi j'aime pas ce mot, pour moi il n'a aucune valeur pour la casi totalité des gens...

Aller loin pour découvrir d'autre horizon. C'est vrai, qu'est ce qu'on est bien chez nous, il fait chaud, on aime s'occuper avec ce qu'on a, etc. Mais pense plus loin, pense de l'avant... Je sais je suis pas clair du tout. Dans la vie, il faut essayer certaine chose, si en toi tu n'as pas... Ce qui te donne envie de vivre.

En plus, à ce que je vois on habite pas très loin toi et moi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité château
Invités, Posté(e)
Invité château
Invité château Invités 0 message
Posté(e)

Récemment, une "amie" (entre guillemets parce que euh ben enfin disons que c'est compliqué) m'a laissé ceci avant de s'en aller dans le monde réel :

http://www.metacafe.com/watch/3239669/enya...be_with_lyrics/

l'étoile du soir fais descendre sa lumière sur toi

lorsque la nuit tombe, ton c¿ur devient vrai

tu marche sur une route solitaire,

quel longue distance te sépare de chez toi

----

refrain :

la nuit est venu ¿

crois et tu trouveras ton chemin

la nuit est tomber

une promesse, vit maintenant en toi

----

que le chant des ombres s'envole au loin

que ton voyage continue à la lumière du jour

quand la nuit sera vaincue

tu t élevera pour trouver le soleil

mais je préfère cette vidéo :

et oh ça marche, je connaissais pas cette chanson mais je maîtrisais la technique, il y a fort longtemps, ça marche avec les ados ou les jeunes d'une vingtaine d'années qui se cherchent ; après quand on a trente et un ans c'est une autre paire de manches, mais c'est que mon avis ; en tout cas, la ptite Enya, une voix pareille, un tel lyrisme, ça fait planer, j'arrête pas d'écouter ça en boucle tellement chuis fasciné

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité laeticiasonia
Invités, Posté(e)
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir, ton sujet est très long, en général quand je vois un sujet aussi long, je ferme le topic. C'est en lisant le commentaire après que j'ai voulu le lire et je suis allez jusqu'au bout, ce qui prouve que tu es quelqu'un d'intéressant. Tu sais, certains te trouvent peut être bizarre parce que tu es peut être plus intelligent qu'eux, tu n'as peut être pas les mêmes centres d'intérêt qu'eux, et souvent toute personne qui ne correspond pas au modèle de la société est considérer comme bizarre, mais l'important c'est que toi tu ne te trouve pas bizarre, ne tient pas compte de ce que les autres pensent et surtout ne te considère pas comme bizarre juste à cause des autres, je suis sûr que si tu n'as pas trouvé, tu auras l'occasion de trouver des personnes qui t'apprécieront pour ce que tu es. Je pense surtout qu'il faut que tu arrive à trouver ta place, c'est ça le plus important. Par exemple, une personne avait des mauvaises notes en classe, donc on ne savait pas du tout ce qu'elle deviendrait et elle était malheureuse, elle se trouvait différente des autres, on ne savait pas ce qui clochait chez elle, jusqu'à ce qu'une personne s'est rendu compte qu'elle avait un talent pour danser, cette personne est devenue danseuse et elle a trouvé sa voie. Je n'ai sûrement pas répondu à toutes tes questions que tu pouvais te poser, mais si tu as certaines questions, j'essayerais d'y répondre comme je le sens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 21 605 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

bonjour . je crois comprendre que tu à un problème existentiel . je connais , je suis passè par là aussi . j 'ètait très timide ,secret , à la limite de l ' autisme . m ' à porte n ' ètait fermèe à personne , mais il fallait trouver la clef , surtout que , la serrure changeait tout le temps ? m ' à mère , inquiète , m ' amena chez un psycologue , spècialiste dans l ' orientation professionel .il me fit faire des testes auquel je ne comprit rien ? lui non plus d ' ailleurs , il fut incapable de donner sont opinion sur les rèsultats ? moi , je me voyais bien ... rentier .seulement , il faut avoir les moyens financiers . en fait , je refusait de devenir adulte , le monde de l ' enfance me convenais parfaitement , surtout , le monde que je m ' ètait " fabriquè " . pouren revenir à toi , je crois que tu à trois grandes qualitèes : l ' intelligence , la mèmoire , la sensibilitèe et j ' ajouterais , la raison . c ' est vrais , le monde est inquiètant , les autres aussi ? le principal problème que tu à , est que tu est intèlligent et très sensible . ceci sont de très grandes qualitèes , mais , jouent contre toi dans le contexte ou tu vie . que tu ne soit pas comme tout le monde ? quel importance ? tu est diffèrent et cela peut-ètre un avantage dans certaines situations . t ' à timiditèe et t ' à rèserve t ' empèche de trouver ta " plaçe " dans un monde ou il faut la crèè sois mème car , elle n ' existe pour personne ? . bonne journèe .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité zazou
Invités, Posté(e)
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)

Yep jedino :D

Je suis allée au bout de ton pavé, et c'est super intéressant :D

Je me reconnais un peu dans ta scolarité.... Cette nonchalance qui garantissait la moyenne, je l'ai vécue :o

Je te croyais plus âgé au vu de tes posts, et je te trouve assez cultivé (ce qui fait peut être que je te comprend si bien) :p

Je te trouve différent des autres "jeunes", mais en bien, dirais-je. Ta "solitude" fait de toi une personne à part, avec suffisamment de recul pour juger d'une chose ou d'une autre. (recul que je ne possède pas toujours) :p

Tu as envie de te comprendre toi-même (ce qui peut être une bonne chose) mais finalement te comprendre, te servira à quoi? :o°

Tu es ainsi dans un monde en décalage avec ta personnalité, et comprendre cette personnalité ne te servirait qu'à pouvoir te justifier auprès de ceux qui ne voudraient te comprendre. ('tain phrase compliquée mais sensée, un exploit chez moi) :cray:

Moi, il y a un an et demi que j'ai arrêté de tenter de me justifier, je vis avec cela, et je le vis bien :D

je sais pas si ça va t'aider, sachant que je suis dingue :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Artisan écriveur , 56ans Posté(e)
Bran ruz Membre 8 737 messages
56ans‚ Artisan écriveur ,
Posté(e)

Ce que vous décrivez ressemble fort à l'histoire d'un enfant précoce qui n'a pas été diagnostiqué étant petit et qui s'est replié sur lui même...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Jedi pas oui, jedi pas no, 31ans Posté(e)
Jedino Membre 47 969 messages
31ans‚ Jedi pas oui, jedi pas no,
Posté(e)

Merci à tous :p

Je vais répondre un peu. Moindre des choses.

C'est pas le petit monde qu'on possède qui nous feras vivre. Justement il faut y faire entrer la lumière, partager ce qu'on a. Mais pas avec n'importe qui.

Attention quand tu dis " amis " c'est un grand mot, moi j'aime pas ce mot, pour moi il n'a aucune valeur pour la casi totalité des gens...

Aller loin pour découvrir d'autre horizon. C'est vrai, qu'est ce qu'on est bien chez nous, il fait chaud, on aime s'occuper avec ce qu'on a, etc. Mais pense plus loin, pense de l'avant... Je sais je suis pas clair du tout. Dans la vie, il faut essayer certaine chose, si en toi tu n'as pas... Ce qui te donne envie de vivre.

En plus, à ce que je vois on habite pas très loin toi et moi.

Quand je parle d'amis, je parle de connaissances, des connaissances plus ou moins importantes, mais connaissances tout de même. Pour moi, ces termes ont plus ou moins le même sens, dans les faits. Pas dans l'idée, je le conçois bien.

Disons que le voyage est une belle chose. Découvrir de nouveaux horizons. Au fond, cela me plairait bien.

Par contre, il fait chaud... :smile2: Pas l'avis de tout le monde! :cray:

Par essayer certaine chose, tu entends prendre des "risques", expérimenter l'inconnu?

Par contre, je ne sais pas si tu habites loin ou non, moi.

et oh ça marche, je connaissais pas cette chanson mais je maîtrisais la technique, il y a fort longtemps, ça marche avec les ados ou les jeunes d'une vingtaine d'années qui se cherchent ; après quand on a trente et un ans c'est une autre paire de manches, mais c'est que mon avis ; en tout cas, la ptite Enya, une voix pareille, un tel lyrisme, ça fait planer, j'arrête pas d'écouter ça en boucle tellement chuis fasciné

(faut m'excuser, je cite pas toute ta réponse, c'est qu'elle est assez longue)

Musique de seigneurs des anneaux.

Disons qu'on reconnait bien le petit Hobbit dans ce qui est dit :smile2:

Mais en s'éloignant du contexte qu'est le film, la chanson est pleine d'espoir et de lumières...

D'ailleurs, je ne sais pas si c'est le cas, mais l'as-tu mise pour accompagner ce qu'aucunPseudo a dit juste avant toi?

En tout cas, oui, je partage ton avis. Enya a une bien belle voix.

Mais par contre, pourquoi cela ne marcherait-il pas aussi avec les personnes ayant la trentaine, quand cela marche avec une personne plus jeune?

Bonsoir, ton sujet est très long, en général quand je vois un sujet aussi long, je ferme le topic. C'est en lisant le commentaire après que j'ai voulu le lire et je suis allez jusqu'au bout, ce qui prouve que tu es quelqu'un d'intéressant. Tu sais, certains te trouvent peut être bizarre parce que tu es peut être plus intelligent qu'eux, tu n'as peut être pas les mêmes centres d'intérêt qu'eux, et souvent toute personne qui ne correspond pas au modèle de la société est considérer comme bizarre, mais l'important c'est que toi tu ne te trouve pas bizarre, ne tient pas compte de ce que les autres pensent et surtout ne te considère pas comme bizarre juste à cause des autres, je suis sûr que si tu n'as pas trouvé, tu auras l'occasion de trouver des personnes qui t'apprécieront pour ce que tu es. Je pense surtout qu'il faut que tu arrive à trouver ta place, c'est ça le plus important. Par exemple, une personne avait des mauvaises notes en classe, donc on ne savait pas du tout ce qu'elle deviendrait et elle était malheureuse, elle se trouvait différente des autres, on ne savait pas ce qui clochait chez elle, jusqu'à ce qu'une personne s'est rendu compte qu'elle avait un talent pour danser, cette personne est devenue danseuse et elle a trouvé sa voie. Je n'ai sûrement pas répondu à toutes tes questions que tu pouvais te poser, mais si tu as certaines questions, j'essayerais d'y répondre comme je le sens.

Bonjour,

Oui mon sujet est long. Surement trop. Mais disons que j'avais pas l'envie de faire à nouveau une chose trop superficielle.

Personnellement, je n'ai pas le courage non plus de lire les sujets trop longs (surtout que la présentation permise par le forum n'est pas idéale pour lire ce genre de pavé) sauf si le sujet m'intéresse vraiment.

Le mot "bizarre" a pris un sens très banal, utilisé pour décrire tout et n'importe quoi. En tout cas, de nos jours.

J'ai pas la prétention de me sentir plus "intelligent", au-dessus de qui que ce soit. J'ai comme tu le dis, seulement des manières et des centre d'intérêts disons, pas à la mode actuelle.

Je vais attendre alors de trouver la place qui me correspond. Dans un sens, je n'en ai pas tellement le choix.

Si une question me traverse l'esprit, je la poserai. Pour l'instant, aucune ne me vient. C'est que je vais mieux qu'hier. Surement un des effets secondaires à la lecture de Baudelaire. :D

bonjour . je crois comprendre que tu à un problème existentiel . je connais , je suis passè par là aussi . j 'ètait très timide ,secret , à la limite de l ' autisme . m ' à porte n ' ètait fermèe à personne , mais il fallait trouver la clef , surtout que , la serrure changeait tout le temps ? m ' à mère , inquiète , m ' amena chez un psycologue , spècialiste dans l ' orientation professionel .il me fit faire des testes auquel je ne comprit rien ? lui non plus d ' ailleurs , il fut incapable de donner sont opinion sur les rèsultats ? moi , je me voyais bien ... rentier .seulement , il faut avoir les moyens financiers . en fait , je refusait de devenir adulte , le monde de l ' enfance me convenais parfaitement , surtout , le monde que je m ' ètait " fabriquè " . pouren revenir à toi , je crois que tu à trois grandes qualitèes : l ' intelligence , la mèmoire , la sensibilitèe et j ' ajouterais , la raison . c ' est vrais , le monde est inquiètant , les autres aussi ? le principal problème que tu à , est que tu est intèlligent et très sensible . ceci sont de très grandes qualitèes , mais , jouent contre toi dans le contexte ou tu vie . que tu ne soit pas comme tout le monde ? quel importance ? tu est diffèrent et cela peut-ètre un avantage dans certaines situations . t ' à timiditèe et t ' à rèserve t ' empèche de trouver ta " plaçe " dans un monde ou il faut la crèè sois mème car , elle n ' existe pour personne ? . bonne journèe .

Bonjour,

Un problème existentiel? Oui, on peut voir la chose ainsi. J'étais timide, oui. Je le suis toujours, même si moins. Disons que j'ai acquis une certaine "confiance" (je ne sais pas vraiment comment le définir, là), je pense au cours de mon évolution, celle qui nous apprend à être "homme". J'entends par là que ma timidité (celle où on rougit quand une fille nous parle, par exemple, ou quand on ne supporte pas l'idée de passer au tableau) a quand même nettement baissé, vu que je suis tout de même plus dévergondé aujourd'hui, à mon sens. Même si ceci va à l'encontre un peu de l'idée qu'est mon renfermement sur moi-même.

En faite, hier, j'ai écrit dans l'idée de connaitre l'avis des autres. Mais, quand j'y pense là, je me dis que mon sujet a tout de même un défaut. On pourrait croire que je ne fais cela que dans le but d'obtenir des compliments. Cette pensée me turlupine quand même.

Trouver "ma place" n'est pas chose gagnée, mais une bien fâcheuse nécessité, oui :D

En faite, il n'est pas rare que l'on me dise que je réfléchis "trop". Toujours à vouloir comprendre. A s'acharner sur des détails.

Bonne journée à vous aussi.

Yep jedino :smile2:

Je suis allée au bout de ton pavé, et c'est super intéressant :smile2:

Je me reconnais un peu dans ta scolarité.... Cette nonchalance qui garantissait la moyenne, je l'ai vécue :o°

Je te croyais plus âgé au vu de tes posts, et je te trouve assez cultivé (ce qui fait peut être que je te comprend si bien) :sleep:

Je te trouve différent des autres "jeunes", mais en bien, dirais-je. Ta "solitude" fait de toi une personne à part, avec suffisamment de recul pour juger d'une chose ou d'une autre. (recul que je ne possède pas toujours) :o

Tu as envie de te comprendre toi-même (ce qui peut être une bonne chose) mais finalement te comprendre, te servira à quoi? :D

Tu es ainsi dans un monde en décalage avec ta personnalité, et comprendre cette personnalité ne te servirait qu'à pouvoir te justifier auprès de ceux qui ne voudraient te comprendre. ('tain phrase compliquée mais sensée, un exploit chez moi) :p

Moi, il y a un an et demi que j'ai arrêté de tenter de me justifier, je vis avec cela, et je le vis bien :smile2:

je sais pas si ça va t'aider, sachant que je suis dingue :D

Cultivé? Possible. Disons que je ne suis pas idiot, en tout cas (sans vouloir faire preuve de prétention). Ou, soyons juste. Je ne me sens pas idiot.

Je suis très attaché à certains principes (principes que je ne suis pas toujours, d'ailleurs). L'un de ceux-là est de ne pas juger une personne autant que possible, et de garder un point de vue "neutre" lors d'une discussion avec une personne souhaitant me parler de problèmes personnelles, par exemple.

(je réponds un peu à côté de la plaque, mais faut pas chercher)

Chercher à me comprendre a à mon sens plusieurs intérêts, comme celui de chercher une explication, un mot pour définir ce qui semble ne pas aller (ce qui sous-entend faire des recherches, tenter de saisir ce qui est dit, et être capable de juger objectivement en fonction de tout ça).

Chercher à me comprendre me permet donc de chercher une solution (s'il en existe une, ce qui est vraiment à douter) et un moyen indirect d'apprendre à découvrir dans les grandes lignes certains traits du monde complexe de la psychologie.

Je ne sais pas si c'est facile à comprendre, mais derrière mon "moi", je cherche aussi à apprendre.

En décalage avec ma personnalité. Fort probable. Même si aujourd'hui je doute que je ne sois pas en possession de ma personnalité (j'admets que là, j'ai vraiment pas apporté grand chose).

Dingue? :smile2:

Mais non, mais non. Tu es juste en décalage avec la personnalité des autres :D

Ce que vous décrivez ressemble fort à l'histoire d'un enfant précoce qui n'a pas été diagnostiqué étant petit et qui s'est replié sur lui même...

J'y ai pensé. Disons que je ne suis pas apte à en juger moi-même.

Mais même si je l'étais, il manquerait des détails, certains comportements ne pouvant être expliqué par la précocité.

Il y aurait aussi un hypothétique trouble de la personnalité de type bordeline.

Après, ce n'est que de la théorie, toujours et encore. J'en ai déjà eu pas mal avant celle-ci, plus délirante les unes que les autres.

"Le borderline est caractérisé par un problème de gestion des émotions (intensité, instabilité) qu'il subit

Il a des sautes d'humeurs (haut et bas) fréquentes, une impulsivité, des colères, un sentiment de vide, anxiété, des comportements parfois "bizarres" aux yeux des autres

Il a des problèmes relationnels

Un mode de pensée souvent noir et blanc (clivage), voit l'autre en "tout bon", "tout mauvais", avec un statut de "victime"

Il ne sait pas qui il est et a une image de lui instable habituellement très négative (pouvant alterner avec une image très positive)

Il ressent la souffrance psychique telle que seules des conduites autodestructives peuvent conduire à l'apaisement temporaire.

Le risque de suicide donne à ce trouble une gravité réelle

Un des facteurs déclenchant du trouble puise ses origines dans la petite enfance"

Je trouve que ceci correspond aussi beaucoup et expliquerait pourquoi ma colère devient "extrême".

Et cela expliquerait pourquoi je change si vite de vision des choses, par exemple.

_____________________________

Enfin bref, je ne sais pas si j'ai été clair dans mes réponses (mais j'ai de nouveau été long au final).

Merci encore.

Et bonne journée à tous :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Aucunpseudo
Invités, Posté(e)
Invité Aucunpseudo
Invité Aucunpseudo Invités 0 message
Posté(e)

Oui voilà c'est ça...

Moselle :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Jedi pas oui, jedi pas no, 31ans Posté(e)
Jedino Membre 47 969 messages
31ans‚ Jedi pas oui, jedi pas no,
Posté(e)

Alors oui, ce n'est vraiment pas loin :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×