Aller au contenu

A Suresnes, le choc des danses


CmoiC

Messages recommandés

Membre+, Pitbull le matin, ourse le soir, 47ans Posté(e)
CmoiC Membre+ 26 407 messages
47ans‚ Pitbull le matin, ourse le soir,
Posté(e)
festivbrb.jpg

A Suresnes, le choc des danses


Dimanche 02 janvier - 15:04

"Cités danse variations" (du 8 au 13 janvier). "Festival Suresnes cités danse", du 7 au 30 janvier. Théâtre Jean-Vilar, place Stalingrad, Suresnes (Hauts-de-Seine).



Au Théâtre Jean-Vilar, chacun travaille d'arrache-pied : trente jours pour une pièce de quarante minutes, avec des interprètes d'un tout autre univers, le défi est musclé. "C'est vraiment un risque, confie Misook Seo. J'admire la puissance de la danse hip-hop mais elle reste un mystère. Elle se situe à l'opposé de mon écriture plutôt fluide. Mais ma curiosité a été la plus forte."

Dialogue, échange de bons procédés, enrichissement mutuel... Ce laboratoire chorégraphique est d'abord une excellente idée. Simple comme bonjour aujourd'hui, elle n'était pas si évidente en 1996 lorsque Olivier Meyer, directeur du Théâtre Jean-Vilar, la mit sur pied. Oser cogner sur un plateau des chorégraphes contemporains à des danseurs hip-hop relevait au mieux d'un coup de fièvre, au pire d'une provocation.

Depuis, ce choc des styles et des cultures est devenu "le" rendez-vous électrique du festival. Quitte à parfois décevoir, la soirée CDV reste une curiosité. "Il faut reconnaître qu'il y a des accouplements improbables, glisse Olivier Meyer. Il s'agissait, au début, de valoriser le hip-hop sans entrer dans un système dominant-dominé. Aujourd'hui, le métissage s'est banalisé, l'enjeu est d'accompagner des artistes, techniquement et financièrement, dans un esprit de complicité.


Suite de l'article...
Source: Le Monde
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×