Aller au contenu

les députés veulent raccourcir les vacances d'été


dihyia

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
dihyia Membre 9 023 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Interdiction de la semaine de quatre jours en primaire, raccourcissement des vacances d'été ou encore diminution des cours magistraux au collège et au lycée : la mission d'information sur les rythmes scolaires, créée en avril par la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, entend participer au débat et préfigure certaines des idées que Luc Chatel dévoilera l'an prochain sur la base des réflexions menées par la Conférence nationale qu'il a nommée sur le sujet. Une réforme dans ce domaine n'entrera cependant pas en vigueur avant la rentrée 2013 pour des questions de calendrier scolaire.

et aussi

Alors que l'année scolaire française est l'une des plus courtes du monde, avec 144 jours d'enseignement, la mission parlementaire propose une année scolaire de 180 à 200 jours. La durée des «grandes vacances» devrait donc être réduite. Le président de la Fédération des parents d'élèves de l'école publique (Peep), observe d'ailleurs que 80 % de ses adhérents déclarent ne passer durant l'été, en tout et pour tout, que quinze jours de vacances avec leurs enfants. Une année scolaire débutant la dernière semaine d'août et finissant aux alentours du 7 juillet ne serait donc pas, dans ces conditions, «indécente», estime le rapport.

Ce raccourcissement permettrait de répondre à une nécessité pédagogique : si les connaissances ne sont pas entretenues pendant deux mois, cela se traduit, pour les écoliers, par des résultats «catastrophiques» en début d'année scolaire. Un tel changement ne serait pas forcément mal perçu par le monde enseignant. L'attitude du secteur du tourisme, fort de son poids économique, pourrait s'avérer, en revanche, beaucoup plus problématique, selon le rapport. Un zonage établi pendant les vacances d'été pourrait être une solution. Si tel était le cas, cela permettrait de répondre à la demande des professionnels du secteur du tourisme, désireux d'amplifier la «saison» de la période estivale, en l'étalant sur les mois de juillet et d'août. «Ce compromis serait d'autant plus facile à obtenir si les classes de neige et de mer étaient développées dans le cadre des partenariats systématiques que l'éducation nationale devrait conclure avec les autres ministères et les collectivités territoriales», observe la mission.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre+, Pitbull le matin, ourse le soir, 47ans Posté(e)
CmoiC Membre+ 26 407 messages
47ans‚ Pitbull le matin, ourse le soir,
Posté(e)

Je suis assez d'accord avec cette mesure. Aucun parent n'a deux mois de vacances. Et les mômes finissent par s'ennuyer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×