Aller au contenu

De l'amour à la haine OU peur de devenir adulte


Messages recommandés

(O_0) Membre 176 messages
Forumeur inspiré‚ 9ans
Posté(e)

Quand j'étais plus jeune je demandais souvent à mes parent "c'est quoi être adulte" et très souvent ils me repondaient : c'est être responsable, ne pas fuire ses responsabilités, être sincère....il fallait acquerir toutes ces qualités pour pretendre devenir "adulte".

Pourquois les gens se font des promesses en amour, alorsqu'ils sont incapables de les tenir ?

Pourquoi les personnes ne peuvent pas se séparer avec dignité ?

Pourquoi ne retenir dans une relation que les mauvais souvenirs ?

Pourquoi les gens soit-disant adultes ne prennent pas en compte le bien être de leurs enfants et se separer en bon terme ?

Au final je pense qu'on ne devient pas adulte à un moment de sa vie, on essaye de devenir adulte toute sa vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
solfatare Invité 1 message
Baby Forumeur‚ 23ans
Posté(e)

Tu as parfaitement raison, (O_0), et ton pseudo va parfaitement avec les pensées qui m'assaillent...

J'ai moi-même 14 ans, et pense que les soi disants ''adultes'' ne le sont pas plus que mes camarades. Nous sommes dans une gnération ou la valeur de couple n'a plus vraiement de sens, et ou l'on se met ensemble sans véritablement se connaitre. ainsi, on se rend compte, trop tard souvent, que la personne que l'on aime ne nous va plus, et il n'en résulte rien de bon: mes parents ont divorcés, mon oncle aussi, et moi même en suit à 3 ruptures...

Après, si les personnes se séparent comme on donnerait un coup dans le dos, c'est surement a cause du sentiment de culpabilité qui en résulte: On cherche à éviter de faire souffrir l'autre, et ce faisant, on le fait encore plus souffrir car on trahit sa confiance. Mais c'est tellement facile de mentir... Alors je pense qu'être adulte c'est ca: un conflit permanent entre ses valeurs et la solution de facilité, ainsi qu'une remise en question permanente résultat: les adultes s'enfoncent dans la boue en essayant d'en sortir... :yahoo: pas hate d'être adulte, tiens.

après, toujours en raison de l'envie de s'en sortir sans bouger le petit doigt, l'adulte (notez que je trouve que l'adulte est un spécimen à part) n'essaye pas de ne pas blesser son entourage, ou lui ment en disant que ca ira mieux plus tard.

Même si être adulte se travaille en permanece, c'est pas gagné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mimisoleil Membre 2136 messages
Vivre l'instant... ‚ 56ans
Posté(e)

L'âge adulte c'est celui de la maturité...

Je pense que cette maturité est plus physique que psychologique pour beaucoup... A 18 ans ans, on a le statut d'adulte ce qui ne veut pas dire que le fruit est à point... :rtfm:

La vie et tous les apprentissages qui y sont liés se font lentement et parfois par à-coups, par saccades douloureuses...

Vous en vivez peut-être une : si ce sont vos parents qui se séparent dans la douleur...

Ils ne sont pas capables de gérer cette situation en adulte car cela ravive en eux des souffrances du passé... Pour se quitter proprement, il faut avoir encore sa confiance en soi et dans les autres et surtout dans cet autre qu'on a aimé et qu'on rejette ou qu'on aime encore et qui nous rejette...

Un ego qui souffre fait oublier les êtres qui vous entourent et qui peuvent souffrir aussi... Les enfants surtout mais aussi les beaux-parents, grands-parents qui se trouvent engluer dans un schéma "ce qui ne sont pas pour moi sont contre moi" donc trop souvent obligés de prendre partie... Parfois avec mauvaise foi...

C'est un dur apprentissage mais peut-être un jour, vous serez "vous" capable de mieux gérer vos émotions, de faire la part des choses,... Ou peut-être vous referez la même chose que vos parents...

Vous êtes à un âge où il faut pas dire "jamais"... Je suis à un âge où je ne peux dire "jamais"... Nous ne pouvons émettre que des hypothèses sur nos réactions dans une même situation...

Ne les juger pas trop durement... Et pourquoi ne pas leur dire ou leur écrire votre propre souffrance...

Vous avez aussi le droit de dire ce que vous ressentez mais il faut aussi parfois savoir écouter la souffrance des autres...

Dans ce qu'ils disent l'un sur l'autre ou ce que les autres disent d'eux, laissez couler... Vous savez un peu le vrai, vous avez vos émotions sur cette vie de famille qui éclate, sur ce passé que vous regrettez peut-être... Dites vous que eux comme vous, vous ne détenez pas la vérité... Juste des émotions sur des moments vécus ensemble...

Le verre a moitié plein et à moitié vide...

Et si vous n'osez pas dire, écrivez leur à tous deux pour leur dire que leurs souffrances ne doivent pas leurs faire oublier votre chagrin...

Et oui on apprend toute sa vie et c'est cela qui fait le charme de la vie... :yahoo:

On découvre le monde, les autres, l'autre (celui du coeur en amitié ou en amour) et soi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité