Aller au contenu

Louise Michel


Louise M

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
Louise M Membre 152 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Tiens,on va arrêter de causer de Sarko,de Carlita et de Copé

Je ne sais pas si vous connaissez Louise Michel;c'est un des personnages historiques que je préfère

Pas une "louve altérée de sang",comme disaient les Versaillais,ni" la Vierge Rouge" ,comme dans les émissions historiques à trois balles

Un beau personnage,une éducatrice,une femme courageuse

qui,dans son exil en Nouvelle-Calédonie,prit le parti des Kanaks révoltés(contre l'avis de ses amis communards,de qui on aurait pu attendre de la solidarité)

Ce qui me chagrine le plus,c'est qu'elle repose au cimetière de Levallois-Perret

chez Balkany

on pourrait la ramener au pied du mur des Fédérés......

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Magus
Invités, Posté(e)
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Je connais très mal... Un ouvrage à conseiller ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Louise M Membre 152 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Ses Mémoires,pour commencer

et un ouvrage d'Edith Thomas,si ne me m'abuse

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
Cercle Rouge Membre 287 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)

Viro Major

--------------------------------------------------------------------------------

Ayant vu le massacre immense, le combat

Le peuple sur sa croix, Paris sur son grabat,

La pitié formidable était dans tes paroles.

Tu faisais ce que font les grandes âmes folles

Et, lasse de lutter, de rêver de souffrir,

Tu disais : " j'ai tué ! " car tu voulais mourir.

--------------------------------------------------------------------------------

Tu mentais contre toi, terrible et surhumaine.

Judith la sombre juive, Aria la romaine

Eussent battu des mains pendant que tu parlais.

Tu disais aux greniers : " J'ai brûlé les palais !"

Tu glorifiait ceux qu'on écrase et qu'on foule.

Tu criais : " J'ai tué ! Qu'on me tue ! - Et la foule

Ecoutait cette femme altière s'accuser.

Tu semblais envoyer au sépulcre un baiser ;

Ton oeil fixe pesait sur les juges livides ;

Et tu songeais pareille aux graves Euménides.

--------------------------------------------------------------------------------

La pâle mort était debout derrière toi.

Toute la vaste salle était pleine d'effroi.

Car le peuple saignant hait la guerre civile.

Dehors on entendait la rumeur de la ville.

Cette femme écoutait la vie aux bruits confus

D'en haut, dans l'attitude austère du refus.

Elle n'avait pas l'air de comprendre autre chose

Qu'un pilori dressé pour une apothéose ;

Et, trouvant l'affront noble et le supplice beau

Sinistre, elle hatait le pas vers le tombeau

Les juges murmuraient : " Qu'elle meure ! C'est juste

Elle est infâme - A moins qu'elle ne soit Auguste "

Disait leur conscience. Et les jugent, pensifs

Devant oui, devant non, comme entre deux récifs

Hésitaient, regardant la sévère coupable.

--------------------------------------------------------------------------------

Et ceux qui, comme moi, te savent incapable

De tout ce qui n'est pas héroisme et vertu,

Qui savent que si l'on te disait : " D'ou viens tu ? "

Tu répondrais : " Je viens de la nuit ou l'on souffre ;

Oui, je sors du devoir dont vous faites un gouffre !

Ceux qui savent tes vers mystérieux et doux,

Tes jours, tes nuits, tes soins, tes pleurs donnés à tous,

Ton oubli de toi-même à secourir les autres,

Ta parole semblable aux flammes des apôtres ;

Ceux qui savent le toit sans feu, sans air, sans pain

Le lit de sangle avec la table de sapin

Ta bonté, ta fierté de femme populaire.

L'âpre attendrissement qui dors sous ta colère

--------------------------------------------------------------------------------

Ton long regard de haine à tous les inhumains

Et les pieds des enfants réchauffés dans tes mains ;

Ceux-la, femme, devant ta majesté farouche

Méditaient, et malgré l'amer pli de ta bouche

Malgré le maudisseur qui, s'acharnant sur toi

Te jetai tout les cris indignés de la loi

Malgré ta voix fatale et haute qui t'accuse

Voyaient resplendir l'ange à travers la méduse.

--------------------------------------------------------------------------------

Tu fus haute, et semblas étrange en ces débats ;

Car, chétifs comme tous les vivants d'ici-bas,

Rien ne les trouble plus que deux âmes mêlées

Que le divin chaos des choses étoilées

Aperçu tout au fond d'un grand coeur inclément

Et qu'un rayonnement vu dans un flamboiement.

Victor Hugo

Décembre 1871

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité lobotomie_
Invités, Posté(e)
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

Glorifier les grands hommes (et femmes), pourquoi ?

Pour en tirer des leçons ou pour se lamenter qu'ils ne soient plus ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Magus
Invités, Posté(e)
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Ou : ni l'un ni l'autre ^^ On peut honorer des hommes et femmes simplement pour la vie et les ¿uvres...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
Cercle Rouge Membre 287 messages
Baby Forumeur‚ 48ans‚
Posté(e)
Glorifier les grands hommes (et femmes), pourquoi ?

Pour en tirer des leçons ou pour se lamenter qu'ils ne soient plus ?

Oui, c'est un peu comme conserver des vieux livres alors que le Télé 7 jours nouveau sort toutes les semaines quoi.

Pour les lire ou pour caler les bibelots ?

Ah que j'aime les problématiques aériennes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 94ans Posté(e)
Sibylle Membre 55 messages
Baby Forumeur‚ 94ans‚
Posté(e)

Euh... Au risque de devoir débaptiser ma fille... Je lisais sur un autre fil que jamais Hugo et elle n'avaient été amants???

Il me semblait au contraire que la rumeur d'une liaison clandestine courait, et qu'ils avaient eu un enfant, Victorine.

A voir... (Permettez-moi de passer quelques coups de fil pour me souvenir d'où vient ce bruit...)

EDIT: "on" me souffle Michel Ragon, mais "on" n'est pas sûr. "On" va retourner sa bibliothèque.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Louise M Membre 152 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

J'aime beaucoup Michel Ragon :blush:

mais je serais très très étonnée qu'il ait écrit ça

Victor et Louise n'ont pas été amants

Louise n'a eu pour unique amour que Théophile Ferré,fusillé après la Semaine Sanglante

et il y a de fortes chances pour que ça ait été platonique.......

Glorifier les grands hommes (et femmes), pourquoi ?

Pour en tirer des leçons ou pour se lamenter qu'ils ne soient plus ?

Oui hein

Au lieu de parler de Louise Michel,on va parler de Rachida Dati c'est plus glamour :coeur:

Viro Major

--------------------------------------------------------------------------------

Ayant vu le massacre immense, le combat

Le peuple sur sa croix, Paris sur son grabat,

La pitié formidable était dans tes paroles.

Tu faisais ce que font les grandes âmes folles

Et, lasse de lutter, de rêver de souffrir,

Tu disais : " j'ai tué ! " car tu voulais mourir.

--------------------------------------------------------------------------------

Tu mentais contre toi, terrible et surhumaine.

Judith la sombre juive, Aria la romaine

Eussent battu des mains pendant que tu parlais.

Tu disais aux greniers : " J'ai brûlé les palais !"

Tu glorifiait ceux qu'on écrase et qu'on foule.

Tu criais : " J'ai tué ! Qu'on me tue ! - Et la foule

Ecoutait cette femme altière s'accuser.

Tu semblais envoyer au sépulcre un baiser ;

Ton oeil fixe pesait sur les juges livides ;

Et tu songeais pareille aux graves Euménides.

--------------------------------------------------------------------------------

La pâle mort était debout derrière toi.

Toute la vaste salle était pleine d'effroi.

Car le peuple saignant hait la guerre civile.

Dehors on entendait la rumeur de la ville.

Cette femme écoutait la vie aux bruits confus

D'en haut, dans l'attitude austère du refus.

Elle n'avait pas l'air de comprendre autre chose

Qu'un pilori dressé pour une apothéose ;

Et, trouvant l'affront noble et le supplice beau

Sinistre, elle hatait le pas vers le tombeau

Les juges murmuraient : " Qu'elle meure ! C'est juste

Elle est infâme - A moins qu'elle ne soit Auguste "

Disait leur conscience. Et les jugent, pensifs

Devant oui, devant non, comme entre deux récifs

Hésitaient, regardant la sévère coupable.

--------------------------------------------------------------------------------

Et ceux qui, comme moi, te savent incapable

De tout ce qui n'est pas héroisme et vertu,

Qui savent que si l'on te disait : " D'ou viens tu ? "

Tu répondrais : " Je viens de la nuit ou l'on souffre ;

Oui, je sors du devoir dont vous faites un gouffre !

Ceux qui savent tes vers mystérieux et doux,

Tes jours, tes nuits, tes soins, tes pleurs donnés à tous,

Ton oubli de toi-même à secourir les autres,

Ta parole semblable aux flammes des apôtres ;

Ceux qui savent le toit sans feu, sans air, sans pain

Le lit de sangle avec la table de sapin

Ta bonté, ta fierté de femme populaire.

L'âpre attendrissement qui dors sous ta colère

--------------------------------------------------------------------------------

Ton long regard de haine à tous les inhumains

Et les pieds des enfants réchauffés dans tes mains ;

Ceux-la, femme, devant ta majesté farouche

Méditaient, et malgré l'amer pli de ta bouche

Malgré le maudisseur qui, s'acharnant sur toi

Te jetai tout les cris indignés de la loi

Malgré ta voix fatale et haute qui t'accuse

Voyaient resplendir l'ange à travers la méduse.

--------------------------------------------------------------------------------

Tu fus haute, et semblas étrange en ces débats ;

Car, chétifs comme tous les vivants d'ici-bas,

Rien ne les trouble plus que deux âmes mêlées

Que le divin chaos des choses étoilées

Aperçu tout au fond d'un grand coeur inclément

Et qu'un rayonnement vu dans un flamboiement.

Victor Hugo

Décembre 1871

Plus grande qu'un homme........ :coeur:

Et la petite ballade citée par mes soins ,sur ma page de présentation,c'est de Verlaine.....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
styame Membre 5 892 messages
Baby Forumeur‚ 111ans‚
Posté(e)
Je connais très mal... Un ouvrage à conseiller ?

Tout dépend de tes convictions politiques et religieuses.

Je compare Louise Michel à Olympe de Gouges et vous ????

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Louise M Membre 152 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

C'est un petit peu plus compliqué que ça

Olympe est féministe,mais reste monarchiste;et,pour elle,la "question sociale"ne se pose pas;ce n'est pas Babeuf

Louise est féministe,mais pas seulement;elle pose la question sociale,et y répond par le drapeau noir de l'anarchie.....

Ce qu'elles ont en commun,c'est leur "bâtardise" et leur courage......

Je pféfère Louise,mais j'aime bien Olympe :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
styame Membre 5 892 messages
Baby Forumeur‚ 111ans‚
Posté(e)
C'est un petit peu plus compliqué que ça

Olympe est féministe,mais reste monarchiste;et,pour elle,la "question sociale"ne se pose pas;ce n'est pas Babeuf

Louise est féministe,mais pas seulement;elle pose la question sociale,et y répond par le drapeau noir de l'anarchie.....

Ce qu'elles ont en commun,c'est leur "bâtardise" et leur courage......

Je pféfère Louise,mais j'aime bien Olympe :blush:

Leurs luttes étaient assez semblables, la liberté et l'égalité de la Femme ...

J'ai bien du mal à dire qui je préfère, du coup mes 2 mimines se nomment Olympe et Louise la 3ème ça sera Virginia :coeur:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 94ans Posté(e)
Sibylle Membre 55 messages
Baby Forumeur‚ 94ans‚
Posté(e)

EURéKA!

Gilles Laporte. Pfiou. Rien à voir avec Ragon, non. J'ai entendu à nouveau cette histoire lors d'une de ses conférences dans le cadre de l'UCP. Il parlait de cette rumeur, discutable, et il entretenait le "pourquoi pas".

Il a écrit une biographie sur Julie Victoire Daubié. Il y a des femmes, comme ça...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 30ans Posté(e)
Eigerie Membre 178 messages
Baby Forumeur‚ 30ans‚
Posté(e)
la 3ème ça sera Virginia :blush:

Excellent choix.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Louise M Membre 152 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
EURéKA!

Gilles Laporte. Pfiou. Rien à voir avec Ragon, non. J'ai entendu à nouveau cette histoire lors d'une de ses conférences dans le cadre de l'UCP. Il parlait de cette rumeur, discutable, et il entretenait le "pourquoi pas".

Il a écrit une biographie sur Julie Victoire Daubié. Il y a des femmes, comme ça...

Oui mais pour Louise,il n'y a aucun doute

pas de Victorine

pas de zig zig avec Victor

Circulez,ya rien à voir :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
styame Membre 5 892 messages
Baby Forumeur‚ 111ans‚
Posté(e)
Excellent choix.

:blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Louise M Membre 152 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Leurs luttes étaient assez semblables, la liberté et l'égalité de la Femme ...

J'ai bien du mal à dire qui je préfère, du coup mes 2 mimines se nomment Olympe et Louise la 3ème ça sera Virginia :blush:

Et Antoinette Fouque?

et Gisèle Halimi?

et le Castor?

elles puent le pâté? :coeur:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
styame Membre 5 892 messages
Baby Forumeur‚ 111ans‚
Posté(e)

Pas du tout mais on en parlé de Louise Michel, tu peux ouvrir un topic si tu le désires.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Louise M Membre 152 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Oui

Revenons à Louise Michel,tiens......

Pas une beauté,mais un coeur indomptable..... :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 110ans Posté(e)
Dandy de Grandchemin Membre 209 messages
Baby Forumeur‚ 110ans‚
Posté(e)

Une petite sélection à méditer :

"On ne peut pas tuer l'idée à coup de canon ni lui mettre les poucettes [menottes]."
"Ce n'est pas une miette de pain, c'est la moisson du monde entier qu'il faut à la race humaine, sans exploiteur et sans exploité."
"Je suis ambitieuse pour l'humanité ; moi je voudrais que tout le monde fût artiste, assez poète pour que la vanité humaine disparût."
"Chacun cherche sa route ; nous cherchons la nôtre et nous pensons que le jour où le règne de la liberté et de l'égalité sera arrivé, le genre humain sera heureux."
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×