Le suicide : courage ou lâcheté ?

Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Indéniablement, c'est un acte de courage ! Décider soi même de sa mort demande une force de caractère peu commune. De plus, c'est parfois la voie de l'honneur. Le sepuku durant lequel les Japonais se font hara kiri ou Sénéque s'ouvrant les veines et offrant son sang en libation à Jupiter plutôt qu'attendre le glaive du centurion de Néron, c'est choisir de mourir dignement!

L'homme qui opte pour le suicide afin que sa famille ne soit pas inquiétée (sous Rome), c'est plus que du courage, c'est de l'héroïsme.

Enfin, cela peut être aussi une option philosophique. Le stoïcisme le préfère à la plainte! Se suicider est considérer que la vie n'a aucun but et est par essence absurde. Ceux qui se récrient devant cet acte sont imprégnés de pensée judéo chrétienne. Ils considèrent la vie comme un don de Dieu avec une finalité et une promesse de vie éternelle. Mais si la vie n'est qu'une combinaison particulière d'atomes, sa fin n'est pas une catastrophe. Cela ne veut pas dire qu'il faut encourager au crime. On ne doit pas décider pour les autres mais le faire pour soi même est éminemment respectable.

Quant aux proches, je vous rappelle que celui qui donne la vie condamne aussi à mort (à moins de croire aux niaiseries de paradis célestes). Il n'y a donc pas plus d'égoïsme à décider du terme de son existence qu'à mourir à la guerre ou sur la route!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

tien salut mazarino, tu es rentré de vacances! c'etait bien la corse!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Coucou! C'était super, temps idéal, pas trop chaud. Et désolé d'avoir commencé avec un sujet un peu sinistre mais c'est le seul qui m'inspirait là. Les vieux, j'avais dit tout ce que j'avais à dire!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Salut Mazarino !

Claire t'a dépassée en un temps record pour le concours de nombre de posts ;)

Mais tu restes dans le top des posteurs ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Disciplus simplex a fait des siennes. Et j'ai constaté que certains avaient profité de mon absence pour oser quelques répliques aigres douces ! Attention, mon bâton est de retour ! ;) Je vais les inciter à se faire hara kiri en les enfonçant ! ;);)

Et toi comment vas tu ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Ce matin, je me suis dit en te voyant connecté, où vais-je pouvoir le trouver ce fourbe? mais dans débat bien entendu!!!

Et puis il repart à fond les ballons le garçon!!! Je suis déjà fatigué ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

ça peut aller !

au plaisir ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)
Indéniablement, c'est un acte de courage ! Décider soi même de sa mort demande une force de caractère peu commune.

Sénéque s'ouvrant les veines et offrant son sang en libation à Jupiter plutôt qu'attendre le glaive du centurion de Néron, c'est choisir de mourir dignement!

L'homme qui opte pour le suicide afin que sa famille ne soit pas inquiétée (sous Rome), c'est plus que du courage, c'est de l'héroïsme.

Alors il faut juste savoir de quoi on parle. Dans les exemples que tu cites, tu ne présentes pas le suicide comme un "volonté délibérée d'en finir avec soi même" mais je dirais plutôt comme "un choix dans la façon de mourir" pour l'un, comme une manière de préserver son honneur pour l'autre (ou plutôt de le racheter dans le cas du seppuku, car c'était avant tout une façon d'échapper à la honte et finalement à bien y réfléchir ce n'est pas si courageux...) et enfin un suicide altruiste dans le dernier de tes exemples, peut être le seul sur lequel je pourrais te rejoindre, éventuellement.

Quant à ceux qui se récrient devant cet acte le font uniquement en apréhendant le suicide dans sa vision moderne et en le replaçant surtout à notre époque.

Il ne s'agit plus de comprendre le suicide comme une alternative, autrement dit (et je le répète car on ne semble pas parler de la même chose) un choix devant la mort (le choix de se la donner plutôt que d'attendre que tombe le glaive) mais plutot comme un renoncement, une voie pour échapper à une situation devenue insupportable chez l'individu.

Et c'est là que je ne suis pas d'accord pour dire que c'est un acte de courage. La morale judéo chrétienne n'a rien à voir la dedans, je ne dis pas que c'est un péché, je dis qu'il n'y jamais de courage dans la fuite. ;)

Modifié par reves-vengeurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Cependant, il ne s'agit de fuite que si tu vois la vie avec une conception linéaire. Une création de Dieu puis une mort avec vie après la mort. Dans la conception épicurienne purement atomiste, la mort n'est pas une fuite puisqu'elle n'est pas un mal en soi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
;););) :D
Modifié par Huan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Je réitère : il faut un sacré courage moins pour renoncer à la vie que pour faire le saut dans l'inconnu! Quant à l'instant de mourir, se plonger une dague dans le ventre ou se bruler la cervelle, connaitre les affres du "passage" demande une force d'âme!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boomerang Membre 13 999 messages
boomerang à pailles‚ 30ans
Posté(e)

Oui mais on va tous mourir, et on ne sait pas comment. Alors quel différence de courage y a t'il entre celui qui se donne la mort et celui qui l'attend? Et puis pour certains, continuer de vivre demande un plus gros effort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zycos Membre 952 messages
Forumeur accro‚ 36ans
Posté(e)

Courage si c'est fait apres une mure deliberation.

Lachete, si c'est sur un "coup de tete" apres un coup dur ou par peur de ne pas pouvoir surmonter un gros probleme a venir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Je pense que cela dépend des cas.

J'étais plus chaud pour dire que le suicide relevait de la lâcheté, mais les arguments de Mazarino m'ont fait réfléchir.

C'est vrai, il y a des cas où le suicide relève du courage, et même de la noblesse.

Et d'autres, c'est aussi vrai, où il s'agit plus d'un acte lâche pour éviter de souffrir plus...

Je ne jète cependant pas la pierre aux suicidés. Bien que ce soit un acte plus ou moins lâche, il faut néanmoins du courage pour passer à l'acte. Et ce courage, il faut quand même qu'il soit conséquent (se tuer, c'est pas rien ; c'est plus dur encore que de tuer quelqu'un d'autre)... Cela nous donne une idée de ce qu'ils endurent pour trouver le courage de mettre un terme définitif à leur vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
orage rouge Membre 72 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

Courage de mourir; lâcheté de vivre.

La mort effraie, je pense, la majorité des gens et les suicidaires franchissent le pas vers l'inconnu. Mais ils ne doivent pas se demander si leur acte est lâche ou courageux, ils veulent juste arrêter de souffrir.

J'ai eu ma période de mal-être (en suspens je pense) où j'étais désespérée, j'étais "seule" malgré mes amies mais je voulais plus de cette vie. Mais au fond de moi j'avais un peu d'espoir que ça pouvait mieux aller et en plus j'ai peur de la mort, j'ai pas pu franchir le pas.

Mais d'autres qui, pour des raisons diverses et plus profondes, y arrivent.

Courage ou lâcheté, je ne sais pas finalement. Il n'y a peut-être pas à juger l'acte mais à comprendre les causes qui mènent à cette conséquence...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

Bin je te trouve assez contradictoire Mazarino...Epicure disait justement tu ne dois pas craindre la mort, c'est même une des conditions sine qua non pour atteindre l'ataraxie, la paix de l'ame, bref le bonheur...

Quel courage donc à se donner la mort puisque tu ne la crainds pas??

D'ailleurs ce même Epicure dans sa lettre à Menecée disait:

"Car si l'on dit cela avec conviction, pourquoi ne pas se suicider ? C'est une solution toujours facile à prendre, si on la désire si violemment. Et si l'on dit cela par plaisanterie, on se montre frivole sur une question qui ne l'est pas."

Donc non, rien de courageux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Tu as raison, pour Epicure la mort en tant que telle n'est pas à craindre mais il en va autrement de l'action de mourir qui se fait dans la quasi totalité des cas dans la souffrance.

De plus, la conception philosophique de la mort a beau être séduisante et on a beau savoir, suivant Montaigne, qu'apprendre à vivre c'est apprendre à mourir, on ne parle pas ici d'accepter son sort mais de précéder la mort naturelle. Or, malgré toutes les constructions intellectuelles, il s'agit quand même d'un saut dans l'inconnu, un acte thanatonautique en somme. En cela, il faut du courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boomerang Membre 13 999 messages
boomerang à pailles‚ 30ans
Posté(e)

Ah j'adore quand les débats se réveillent de la sorte.. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dods Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

je ne suis pas daccord avec reve-vengeur!!tu dis ke se suicider c'est renonce...mais renoncer a koi a une vie de souffrance!!!pour certaine rester en vie est un suicide et se suicider c'est prendre un nouveau depart!!!!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
misterbil Membre 873 messages
Forumeur accro‚ 37ans
Posté(e)

pour travailler avec ce type de population, j'ai mon petit avis la dessus!

Dans un premier temps, il faut faire la part des choses entre celui qui a voulu signifier sa detresse en faisant un geste "suicidaire" mais qui ne voulait pas aboutir à la mort; on parle donc de l'appel au secours.

Ensuite, il y a celui qui est au fond du gouffre, dans l'antre du diable et qui n'a pour seule issue que de mourrir. Je suis convaincu que la personne qui passe a l'acte avec la conviction qu'il n'y a plus que ca à faire est victime d'un état compulsif et de ce fait, ne peut y echapper.

De là, je ne me pose plus la question si c'est lache ou courageux!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant