Franz_kindler Membre 66 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

Le Projet Blair Witch

Regardez Le film avant de lire l'article !!!

t-Le_projet_Blair_witch1.jpg

Genre : Horreur (fantastique ?)

Année : 1999

Réalisateurs/Scénaristes/producteurs : Daniel Myrick, Eduardo Sanchez

Avec: Heather Donahue, Joshua Leonard, Michael C. Williams

Synopsis:

21 octobre1994, trois jeunes cinéastes partent réaliser un reportage dans la forêt de Black Hills sur la légende d'une sorcière. Ils n'en reviendront jamais.

Un an plus tard le fruit de leur travail est retrouvé...

Une thèse plus que troublante...

Ces paragraphes sont copié dŽun site cinéaste, il sŽagit dŽune étude précise sur ce film elle s'avère etre assez troublante, à vous de voir... (Pour ma part, ils m'ont convaincu) :

1-deux tueurs,un meurtre parfait:

C'est en lisant sur la toile une remarque intéressante de l'un d'entre vous que la vérité me gifla du revers de sa main directrice : comment Mickey peut-il, après sŽêtre fait assommer, se tenir debout dans le coin conformément au rite entretenu par le tueur dŽenfants M. Rustin Parr dont les fantômes (représentés par les sept tas de cailloux) auraient secoué la tente de nos héros?

Très simple, Mickey a fait semblant dŽêtre assommé, il a balancé la caméra par terre, sŽest mis dans le coin pour que Heather, paniquée, réalise que la mythologie est bel et bien fondée. Or, elle est prise à revers par Joshua en pleine forme, une dent en moins. Elle est ensuite tirée à l'extérieur de la maison et pendue (pourquoi pendue? Lisez la suite¿).

En effet, nous remarquerons que cŽest Mickey qui a perdu la carte, cŽest Mickey qui a trouvé facilement le chemin de la maison, cŽest Mickey qui essaie de semer Heather une fois à lŽintérieur pour mieux la surprendre par la suite. Le PBW est un anti-scream, pourtant les auteurs ont déguisé à leur façon un même final avec deux tueurs, sans quŽon sŽen aperçoive à première vue, histoire de nous montrer que notre génération ne sait plus lire les films et quŽelle peut regarder cent fois la même chose sans se dire : « Putain, ils se foutent vraiment de notre gueule, Heather cŽest lŽanti-Neve Campbell ».

Pas jolie, en quête de gloire, pathétique, peureuse jusqu'au bout, condamnée à l'anonymat et figée à jamais sur une bande super-8 perdue trois pieds sous terre, Heather est une ratée (d'ailleurs, elle ne sera sans doute jamais la star d'une véritable production). Neve est désirable, à la fois douce et courageuse, réunissant la sensualité de Julia Roberts et la force brute de Linda Hamilton. Elle brille, son visage est lumineux, ses traits déterminés. Celui de Heather est mangé par les ténèbres. On notera la similitude de l'affiche de Scream et de celle du PBW, un autre clin d'¿il bien appuyé (cf plus bas).

Et Josh torturé dans la maison fantôme ? Celle-ci, à la fin du film, ne lŽest guère. Ce ne peut être celle de Rustin Parr - sa maison fut détruite, réduite en cendre après son arrestation et la découverte des cadavres des sept enfants. Qui plus est, sa tanière se situait à flanc de montagne où il vivait en ermite.

Ici, ce nŽest quŽune vieille bâtisse repérée par Mickey et Joshua. Ironiquement, faisant mine d'être perdus, ces derniers précisent qu'ils ne tournent jamais de films sans avoir au préalable fait des repérages, mais que sont-ils entrain de faire¿ Ne tournent-ils pas leur film alibi, le seul pouvant les innocenter, et qui justifie toute cette mise en scène¿ la police courrait-elle longtemps après des fantômes ?

Josh quŽon a cru kidnappé par la sorcière, ou ses sbires, les enfants zombifiés (qui les a vu ? ) sŽest donc rendu tout de suite après son auto enlèvement dans la maison délabrée, ou il y a quelques temps, il se saoulait et fumait de l'herbe en compagnie de Josh, fomentant leur projet. Cet endroit isolé sera le lieu du supplice de Heather.

Possédant le DVD, jŽai usé de la fonction " image pas image" pour décortiqué chaque image, chaque élément du décor invisible sur le film à vitesse réelle et quŽai-je découvert : à lŽentrée, la caméra ( 8 mm, Noir&Blanc)de Heather saisit une corde de pendaison, prête à l'emploi, ensuite elle rentre à lŽintérieur. Sur le rebord dŽune cheminée comblée, une chaussure dŽenfant, et... une bouteille de bière, la même marque que celle que sirote Josh au début du film.

Enfin, les hurlements de Josh semblant provenir du 1er étage : seulement du DAT de Josh, eh oui, si Heather l'avait eu en sa possession, elle aurait pu prendre du son, mais c'est Josh qui l'avait et d'ailleurs, il y tient plus qu'à la prunelle de ses yeux, il n'a de cesse de le répéter dans le film. D'où ce décalage perturbant entre les cris de Heather et les images qu'elle filme.

D'autre part, si elle avait eu plus de courage, elle se serait rendue la première à l'étage. Mickey lŽaurait suivie pour la prendre par derrière et lŽassommer. Ce nŽest pas le cas. Heather est trop timorée. Mickey doit donc grimper au premier éteindre le DAT, une fois éteint, c'est Josh qui se met à hurler. C'est le plan B : Mickey doit rejoindre Josh planqué à la cave... Vous connaissez la suite. Mickey nŽa jamais été assommé : il a lui même lancé sa caméra au sol. En image par image, au dernier plan, on voit celle-ci éclairée par sa lampe qui sŽen est détachée, juste aux pieds de Mickey qui sŽest empressé de se mettre au coin, conformément au rite entretenu par le serial killer Parr (qui pendant quŽil éviscérait un enfant faisait attendre sa prochaine victime au piquet; cf. le doc. du DVD ou le site officiel du PBW). Heather sŽest fixée inconsciemment sur lui et boum, un coup derrière la tête...

Alors si la sorcière existe, comme vous semblez le croire dans votre grande majorité, se serait-elle tapée une pinte avec son ami josh ou alors, se peut-il qu'elle force un peu sur la gnôle pour tuer le temps à défaut d'étudiants ? Vous connaissez mon opinion la dessus, une sorcière aimant la BudŽ, moi, en tout cas, je n'y crois pas trop. D'ailleurs, le doute n'est plus permis après la visite en profondeur du site officiel du PBW, car sur le médaillon que porte Josh, visible au moment où il abandonne le véhicule, est gravée en tout petit une poupée vaudou ( logo du film et symbole de la sorcière). Si ce n'est pas de l'indice ça!

2-les cris des sept enfants assassinés:

Alors, on nŽa jamais retrouvé leur corps, perdus dans la forêt, normal, Mickey et Joshua sont bien vivants (PBW 2) mais en fuite, Heather est bien morte, pourrissant quelque part.

Reste toute les questions que lŽon peut se poser, la dent et le sang de Joshua découvert par Heather : très simple, Joshua comme les héros de Scream sŽest automutilé, comme Neve Campbell dans Sexe Crimes sŽest arraché une dent pour faire croire en sa mort. La gelée bleue, toujours Joshua nourri au X-files qui sŽest tapé son délire et s'est fichu de nous et surtout d'Heather.

D'accord, mais la tente chahutée, les rires (et non les cris) des sept enfants, qu'en est-il exactement ? me direz-vous, J`ai déjà répondu à cette interrogation qui mettrait le plus à mal ma théorie sur le site BACFILMS.COM. Mais tout cela est une fois de plus très simple à expliquer. Le DAT tourne à l`extérieur de la tente (des bruits d`enfants préenregistrés par Josh dans une cour de récréation), et Heather paniquée cherchant désespérément sa caméra pour filmer le phénomène est bouleversée, ordonnant à Josh de préparer le DAT, ce quŽil ne peut faire. L`effroi est total : elle ne voit pas que c`est Mickey et Josh qui remuent eux-mêmes la tente. Heather, qui a posé son caméscope, est trop affairé à chercher ses chaussures et à enfiler son jean. La tente s`ouvre (bruit du zip) et quelques secondes après, Heather détale. Elle est juste devancée par Joshua. Où est Mickey? Derrière elle. Il est le dernier à sortir. Heather la seconde.

Alors Heather fermait les yeux quand la tente fut secouée par les deux comparses. La caméra tournait, orientée dans une direction choisie. Car, oui, une caméra ne ferme pas les yeux, c`est un témoin oculaire parfait pour un crime parfait. Quant au mobile, je le connais. Je le dévoilerai plus tard. Un complice, des complices¿ c`est certainement plus crédible de le penser. Et là je songe au frère de Mickey (regardez le DVD et le document, il est le seul à ne pas sembler attristé par la disparition de son frère : il sourit presque. Un mauvais, très mauvais comédien). Et Mickey qui n'a pas pris le temps de dire au revoir à sa mère sachant pertinemment qu'il la reverrait bientôt.

La tente détruite et le sac ? Celle-ci sŽest écroulée (cela est visible à lŽécran) lorsque les trois étudiants en sont violemment sortis. Le sac, volé par Joshua grâce à Mickey qui a demandé à Heather dŽéteindre la lumière pour que son comparse puisse tranquillement retourner à la tente. Les bruits dans la forêt, des bruits tout simplement, lŽimaginaire a fait le reste, ¿ ou bien les villageois complices (je reviendrais plus tard sur la théorie du complot). Etc...

La métaphore la plus subtile du film est celle-ci : Vive les machos ! Les femmes à leur fourneau sinon... Heather la petite chef dirigeant deux hommes. Si encore elle était belle¿ Elle se croyait par contre intelligente selon l'adage en vigueur qui veut que les filles laides comblent leur désespoir morphologique par un QI plus élevé, mais ce nŽétait au final quŽune pauvre fille ! Voilà le message du film. Heather meurt. Neve " Sidney" Campbell survit. Voilà une différence de vue radicale. PBW : Politiquement incorrect dans le fond et la forme, c'est ce qui le rend génial. Cela nous en sommes tous convaincus. Je ne dis pas que je partage les vues cachées des deux réal' et suis sincèrement navré pour les demoiselles qui s'étaient identifiées à Heather et qui avaient par conséquent vécu ce périple plus intensément. Tout, tout ici est vraiment trop laid. Mais ici, nous retiendrons la cohérence du fond avec la forme.

Insistons une dernière fois sur un point essentiel du film : son goût pour les paradoxes. On croit qu`il est fait sans moyen mais c`est la technique ( l`effet spécial ¿ la gelée bleue - et le trucage) qui est l`arme des deux tueurs cinéphages par leur formation. Mickey et Joshua ont largement truqué la réalité pour mieux piéger Heather et les enquêteurs : quel meilleur et plus objectif témoin qu'une caméra, quel plus sûr allié que Big Brother ?

3-le mobile des deux tueurs:

Le mobile des tueurs : empêcher une résurrection, empêcher que renaisse la sorcière de Blair, faire de ce mythe une affaire classée, n'est-ce pas là le désir premier du chef de la police apparemment incrédule (dans le fond, les deux réalisateurs, eux aussi, ne désirent pas de suites à la Scream, d'ailleurs « PBW 2 : The book of Shadows » ne sera pas leur ¿uvre).

Heather en désirant réaliser un film sur la sorcière de Blair, coûte que coûte, en désirant revoir celle qui la hantait au plus profond d'elle-même, rivant son ¿il en permanence dans l'objectif de sa caméra, n'attendait que cela : la voir, l'admirer, renouer des liens familiaux. Son impatience est palpable, elle se perd dans les poils du torse de Mickey, s'attarde sur le portail en brindille de Mary Brown, et sur les brindilles qui flottent dans la rivière, phénomène qui annonce l'arrivée imminente de la sorcière. Au fond, que cherche-t-elle, sinon, provoquer son retour en la traquant caméra au poing.

Du reste, Heather partage un point commun avec la sorcière : la quête de la vérité, l'origine du mal. Ely la sorcière en cherchant à guérir les enfants du village de façon rationnelle ¿ prise de sang ou saignée ¿ s'est heurtée à l'irrationalité de leurs parents qui l'ont condamnée, l'ont abandonnée dans la forêt, non sans l'avoir attachée à un arbre. Les enfants qui ne furent pas soignés à temps moururent comme Ely l'avait annoncé. Mais au lieu d'attribuer ces disparitions (la mort des enfants et non leur rapt, il faut prendre ici le mot " disparition" au sens figuré) à une épidémie infanticide, les villageois les ont associés à une malédiction professée par Ely. Maudit soit-elle : elle sera « jugée », brisée psychologiquement, humiliée et martyrisée. Tous les maux et les tragédies futures devront être son oeuvre. La sorcière est le bouc émissaire traditionnel, la tête de turc, la tête à claque, la¿ Heather !!!

En effet, Heather sera martyrisée selon les mêmes rites. D'abord enfermée dans sa tente, elle se confessera pour un crime qu'elle n'a pas commis ¿ la disparition de Mickey et Josh ¿ à la manière de Jeanne d'Arc pourrait-on dire avant que celle-ci ne fût suppliciée. Collé à un arbre ¿ le même que celui d'Ely (observez la scène plus attentivement) ¿ elle sera interrogée de façon musclée par un Josh inquisiteur, la caméra représentant une vision commune et partagée par l'ensemble de la population du village de Blair.

Le frère de Mickey serait-il dans le coup ? S'agirait-il d'un complot. Nous devrions revenir sur les rôles que jouent le frère de Mickey, le shérif laxiste chargé de l'enquête, la filiation Mary Brown/Josh ( la mise au point raté de Josh, comme par hasard) et surtout sur la descendance de la sorcière et des liens qui la lierait à Heather.

Un complice, des complices¿ c`est certainement plus crédible de le penser ( pour l'épisode de la tente et des bruits étranges dans la forêt), les descendants du village de Blair. Rien que Mickey qui n'a pas pris le temps de dire au revoir à sa mère sachant pertinemment qu'il la reverrait bientôt, cependant qu'une seule femme est ravagée par la colère et submergée par l'émotion : la mère de Heather.

La sorcière existe, et comme le précisait un témoin à la caméra de la jeune disparue, ce n'est pas Elly qui est mauvaise, ce sont ceux qui la juge en tant que telle, une sorcière diabolique, ce qu'elle n'est pas, mais ce qu'elle est par la volonté du plus grand nombre. Imaginez simplement que vous êtes le ou la seule à détenir la vérité, mais que tous les autres pensent que vous êtes un menteur, alors vous resterez pour l'histoire une anomalie, un mythomane, un dangereux révisionniste dont il faut se débarrasser. Le terrain est très glissant, vous en conviendrez.

Heather a donc été sacrifiée sur l'autel de la superstition et de l'obscurantisme. Mais dorénavant ouvrez les yeux, voyez la vérité et cessez de croire en l'existence de la sorcière. Elle n'existe pas, elle n'a jamais existé que dans des esprits perturbés, farcis de légendes et de rites propitiatoires que les Lumières, depuis des siècles, n'ont pas annihilés, bien qu'il faille reconnaître que les sceptiques comme les superstitieux sont animés dŽun même besoin : celui « d'imaginer un ordre caché derrière le hasard et le désordre »1.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

usagi Membre+ 240 902 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) etude interessante faudra que je le regarde encore ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philmoi Membre 152 messages
Forumeur inspiré‚ 41ans
Posté(e)

Après une telle théorie, je ressens le besoin de revoir le film avec des yeux neufs !

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Huan Membre 2 591 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Le film m'insupporte mais l'analyse me séduit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant