Paroles de chansons

TRiBaLiTy Membre 10 164 messages
Mister PANNEAUX‚ 35ans
Posté(e)

Quand j'entends s'enrouler les feuilles de l'automne

Que le ciel de l'été dans mon c¿ur se cramponne

Je me dis le français est une langue qui résonne [2x]

Quand du fond du Québec les couleurs se bourgeonnent

Moi j'crois ben qu'c'est la neige qui s'effleure et frissonne

Puis j'me dis qu'le françoué est une langue qui résonne

Et j'me dis qu'le françoué est une langue qui résonne

Endormi sous la mer qui saigne sur Narbonne

De mes yeux fatigués pleurent des Sables d'Olonne

Je me dis le français est une langue qui résonne [2x]

Langue d'Oc du Nord les accents s'époummonent

Dans ma tête versée mon pays se crayonne

Je me dis le français est une langue qui résonne [2x]

Assis près de Calais dessous les lames bretonnes

Je regarde arriver les vagues anglo-saxonnes

Tous mes mots vieux français éclatent et bouillonnent [2x]

Si les plages et fôrets s'asphaltent et se carbonent

Si les ailes collés les oiseaux abandonnent

Moi qui m'crois bon français je sens que je déconne

De mes mots censurés que Villon me pardonne

Je me dis le français est une langue qui résonne [2x]

Modifié par TRiBaLiTy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité miss enya
Invité miss enya Invités 0 message
Posté(e)

Walking On A Dream (Marchant sur un rêve)

Comme il le dit il s'ennuie

"Vivant dans un rythme ou les minutes durent plus longtemps"

Il parle d'une union avec une personne à qui il tient

"Je peut le sentir, quand deux personnes deviennent une "

"Je suis ton épaule sur laquelle tu t'appuie. "

Il se dit perdu, plein de questionnement.

Il semble avoir peur de la personne, et n'ose pas lui faire face

Marchant sur un rêve

Comment je peut expliquer

Me Parlant à moi même

Est ce que je verrais à nouveau

Nous sommes toujours en train de courir pour les frissons des frissons

Toujours poussant des montagnes à la recherche des frissons

Ne regardant jamais en bas Je suis juste dans l'effroi de ce qui est devant moi

C'est vraiment maintenant

Quand deux personnes deviennent une

Je peut le sentir

Quand deux personnes deviennent une

Je pensais que je ne verrais jamais

L'amour que tu as trouvé en moi

Maintenant cela change tout le temps

Vivant dans un rythme ou les minutes durent plus longtemps

Attrape moi, je tombe

Attrape moi, je tombe

N'arrête pas, juste continu

Je suis ton épaule sur laquelle tu t'appuie

Alors viens délivrer de l'intérieur

Tout ce que nous avons est ce soir, C'est vrai jusqu'à la dernière lumière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité VirGiniie_B
Invité VirGiniie_B Invités 0 message
Posté(e)

http://www.deezer.com/listen-3132944

"In Your Eyes"

love I get so lost, sometimes

days pass and this emptiness fills my heart

when I want to run away

I drive off in my car

but whichever way I go

I come back to the place you are

all my instincts, they return

and the grand facade, so soon will burn

without a noise, without my pride

I reach out from the inside

in your eyes

the light the heat

in your eyes

I am complete

in your eyes

I see the doorway to a thousand churches

in your eyes

the resolution of all the fruitless searches

in your eyes

I see the light and the heat

in your eyes

oh, I want to be that complete

I want to touch the light

the heat I see in your eyes

love, I don't like to see so much pain

so much wasted and this moment keeps slipping away

I get so tired of working so hard for our survival

I look to the time with you to keep me awake and alive

and all my instincts, they return

and the grand facade, so soon will burn

without a noise, without my pride

I reach out from the inside

in your eyes

the light the heat

in your eyes

I am complete

in your eyes

I see the doorway to a thousand churches

in your eyes

the resolution of all the fruitless searches

in your eyes

I see the light and the heat

in your eyes

oh, I want to be that complete

I want to touch the light,

the heat I see in your eyes

in your eyes in your eyes

in your eyes in your eyes

in your eyes in your eyes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité javab
Invité javab Invités 0 message
Posté(e)

Lyrics to Our Great Divide :Notre grande séparation

Dark mer bleue, qui m'appelait.

Chansons d'ondes, gardez-moi en toute sécurité.

Ciel est si profond, il n'y a pas de fin

la lune dort encore, le lit des étoiles pour moi

Comment puis-je voir à travers tes yeux de mon destin?

I Fall Apart.

Vous saignez fro moi.

Comment puis-je voir à travers tes yeux nos mondes en collision?

Ouvrez votre coeur, de fermer notre grande séparation.

Distant prières, sculpté dans la pierre.

Les mots silencieux qu'ils seront toujours entendues.

Comment puis-je voir à travers tes yeux de mon destin?

I Fall Apart.

Vous saignez pour moi.

Comment puis-je voir à travers tes yeux nos mondes en collision?

Ouvrez votre coeur, de fermer notre grande séparation.

Comment puis-je voir à travers tes yeux de mon destin?

I Fall Apart.

Vous saignez pour moi.

Donc, je flotte juste avec la marée dans la nuit, je vous passer.

Ouvre mon c¿ur, de fermer notre grande séparation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Oh Lord

I made it through

I'm gonna lay down my load

One more mile or two

Can't escape from my fate no

Long is the way x4

All clad in silk and gold

I have seen kings and their queens

With just one single golden thread

I could have woven dreams

I've dug for gold it's true

And those kings granted loans

But I'm still empty-handed

Now I'm heading home

Long is the way x4

Set sail long ago

Pledged to fortune and fame

And the woman that I will face

Shoulders bent in shame

Almost hope that she broke Solemn promise she made to me

Save her hand for a rich man

In vain, in vain, for me

Long is the way x4

There's a car coming this way

It's the first in a line

With a sense of foreboding

I try to see inside

My eyes meet through the bridal veil

Those that I left behind Both our hearts have stopped beating

Two promises have died

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
koï Membre 5 695 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)

Oh! Ma mère, elle m'a donné ces souffles à plumes

Oh! Ma mère, elle m'a dit, Utilise ta voix, mon petit oiseau!

Elle a dit chante! Chante! Chante! Chante! Chante! Chante! Des mélodies

Et elle a chanté! A chanté! A chanté! A chanté! A chanté! Ces mélodies

Oh! Ma mère, elle m'a vraiment donné des pieds fantaisistes sur lesquels je serai danseuse

Et je découvrirai, découvrirai, découvrirai mes orteils sur ces planchers grinçants

Oh! Ma mère elle a pris ma petite main et l'a tenue serrée

Toutes les mères donnent les eaux de leur puits!

Toutes les mères donnent aux bébés cette très sale boue sur laquelle nous marchons

Oh! Ma mère, elle m'a donné ces souffles à plumes

Et votre mère, elle vous a donné ces souffles à plumes aussi

Et quand le ciel laisse tomber toutes ces plumes

Quand les oiseaux chantent le matin

je serai une mère

j'aurai une fille

Et je lui donnerai des mélodies

je lui donnerai des mélodies

Elle sera mon petit oiseau

Et puis elle s'envolera

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sympatik
Invité sympatik Invités 0 message
Posté(e)

Miossec - Retour à l'hôtel

Mieux vaut préférer la rage

Que la politesse, les faux-semblants

On sait au moins qu'un jour, s'il faut tourner la page

On aura fait preuve de tempérament

On aura au moins fait trembler les barreaux de la cage

On n'aura pas vécu tout doucement

Certains couples deviennent parfois si sages

Qu'on se demande si ils ont un jour existé vraiment

Ils ont tellement fait et refait le ménage

Qu'on n'y voit désormais plus que du blanc

Leurs paroles passées, repassées au repassage

Pas un défaut de chez eux ne sort vivant

Car rien ne peut rester comme ça dans les nuages

C'est la terre qui nous attire assurément

De toute façon, on ne craint pas l'atterrissage

On sait que le scratch est prévu et même imminent

Pour avoir de nouveau du coeur à l'ouvrage

Pour croire encore à des sentiments

Qui prennent si rapidement de l'âge

Qu'on ne les reconnaît plus au bout d'un moment

Il nous faut rester les plus sauvages

Rester anthropophages le plus longtemps

Ne pas perdre le goût des carnages

Ne pas perdre le goût du sang

C'est ce qui fait que pour l'instant rien n'est flasque

Ni ton ventre, ni ton rire à pleines dents

Quand j'emmerde à cent mètres tout l'entourage

Et que tu me ramènes à l'hôtel si tendrement

Car rien ne peut rester comme ça dans les nuages

C'est la terre qui nous attire assurément

De toute façon, on ne craint pas l'atterrissage

On sait que le scratch est prévu et même imminent

Car rien ne peut rester comme ça dans les nuages

C'est la terre qui nous attire assurément

Et à part faire un enfant sage

Que peut-on faire de plus remuant ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
koï Membre 5 695 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)

Les choses précieuses et fragiles

Doivent être traitées avec une attention particulière

Mon Dieu, qu'est-ce que nous vous avons fait ?

Nous avons toujours tenté de partager

La plus délicate des attentions

Maintenant regardez ce que nous vous avons fait traverser

(Refrain)

Les choses s'endommagent

Les choses se brisent

Je pensais que nous pourrions nous débrouiller

Mais des mots non-dits

Nous laissent si fragiles

Il restait si peu à donner

Des anges aux ailes argentées

Ne devraient pas connaître la souffrance

Je souhaiterais pouvoir endurer la peine à votre place

Si Dieu a un plan

Que Lui seul comprend

J'espère que c'est au travers de vos yeux qu'Il regarde

(Refrain)

Je prie pour que vous appreniez à faire confiance

Ayez la foi en nous

Et gardez de la place pour deux dans votre coeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité javab
Invité javab Invités 0 message
Posté(e)

Le temps dégagé

A présent, oui, juste à l'instant

Le temps dégagé

Mes yeux las sont fermés

En regardant les tout petits points

Je m'assoupis, m'assoupis

Ca, c'est la folie; ne pas dormir de la nuit

Tu me dis: peut-être qu'il faut

Retrouver les sens

Discerner les nuances

Mais comme tu vois; le coup des points

C'est la pleine lune, la pleine lune

Qui m'a faite comme a et oh-la-la

Ca fait du bien

Embrasse-moi!

Si bien

Tu me donnes la chair de poule

Ca fait du bien

Rien n'est comme la lune qui saoule

Ca fait du bien

A présent, oui, juste à l'instant

Le temps dégagé

Mes oreilles ont bougé

Et donc bientôt mes rêves se seront

Accomplis, accomplis

Oui, on aurait dit qu'elle est la source

De mon plaisir

Faisons l'amour!

Si bien

Tu me donnes la chair de poule

Ca fait du bien

Rien n'est comme la lune qui saoule

Ca fait du bien

Si bien

Des illusions d'optique

Ca fait rien!

Rien n'est comme ces heures magiques

Ca fait du bien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sympatik
Invité sympatik Invités 0 message
Posté(e)

Noir Désir - Si rien ne bouge

J't'écris toujours

Quand la menace

Du fond de la cour

Grimpe et me glace

Regarde là-bas

Au bout de mon doigt

Si rien ne bouge

Le ciel devient rouge

Est-ce que je t'ai dit

L'histoire de cet homme

Qui voulut tout

Des femmes, de l'opium

Moralité

Il est mort alité

Tout passe, tout casse

Le joint, le cul lasse

J'te dis encore

Que l'hiver est mort

Rallonge tes tresses

Planque tes fesses

Quand les amoureux

S'ramassent à la pelle

Toutes les feuilles mortes

Se marrent entre elles

Et

Il y a des chances que rien n'bouge

Il y a des chances que rien n'bouge

Où elle va cette ombre?

Se perdre au loin

Sûr qu'un grand nombre

N'y verra rien

Mon petit feu

J't'embrasse sur les yeux

Je quitte l'enveloppe

J't'aime plus qu'un peu

Et il y a des chances que rien

N'bouge

Il y a des chances que rien n'bouge

Des chances que rien ne bouge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sympatik
Invité sympatik Invités 0 message
Posté(e)

Jean Louis Murat - L'ange déchu

Je jette une orange

Vers l'astre mort

Quand s'éveille l'ange

Dans mon pauvre corps

J'arrache les pierres

Au mur épais

Du tombeau de terre

Où tu m'as jeté

Et je monte à grand peine

Par les chemins

Que prennent les reines

Les assassins

Dans cet univers de cendres

Où aimer n'existe pas

Parfois je prie mon ange

Eh, ne m'oublie pas !

Chaque jour les nostalgies

Nous rongent

Sans retour nous dérivons

Privés de tout retour

Je crains tant le souffle

Du temps sur moi

J'ai connu sa bouche

Dans l'Au-delà

Fais de mon âme une branche

De mon corps un talus

Mais Dieu apaise l'ange

L'ange déchu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité javab
Invité javab Invités 0 message
Posté(e)

New Born (Nouveau Né)

[Refrain 1]

Relie-le au monde

Relie-le à toi-même

Considère le comme un souffle de naissance

L'amour de ce que tu caches

L'amertume à l'intérieur

Grandit comme le nouveau-né

Parce que tu a vu, trop vu

Trop jeune, jeune

L'univers est sans coeur

Un temps désespéré pour errer

La distance à ta maison

Ne mène nullepart

Peu importe ce que tu vaux ?

Tu ne peux pas descendre sur Terre

Tu enfles, on ne peux pas t'arrêter

Parce que tu as vu, trop vu

Trop jeune, jeune

L'univers est sans coeur

[Refrain 2]

Détruits les insignifiants

Montre-moi que c'est réel

Gachant notre dernière chance

De partir

Brise simplement le silence

Parce que je m'éloigne

Loin de toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité métempsycose
Invité métempsycose Invités 0 message
Posté(e)

Je te promets le sel au baiser de ma bouche

Je te promets le miel à ma main qui te touche

Je te promets le ciel au dessus de ta couche

Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces

Je te promets la clé des secrets de mon âme

Je te promets ma vie de mes rires à mes larmes

Je te promets le feu à la place des armes

Plus jamais des adieux rien que des au-revoir

J'y crois comme à la terre, j'y crois comme au soleil

J'y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel

J'y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent

J'te promets une histoire différente des autres

J'ai tant besoin d'y croire encore

Je te promets des jours tout bleus comme tes veines

Je te promets des nuits rouges comme tes rêves

Des heures incandescentes et des minutes blanches

Des secondes insouciantes au rythme de tes hanches

Je te promets mes bras pour porter tes angoisses

Je te promets mes mains pour que tu les embrasses

Je te promets mes yeux si tu ne peux plus voir

J'te promets d'être heureux si tu n'as plus d'espoir

J'y crois comme à la terre, j'y crois comme au soleil

J'y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel

J'y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent

J'te promets une histoire différente des autres

Si tu m'aides à y croire encore

Et même si c'est pas vrai, si on te l'a trop fait

Si les mots sont usés, comme écris à la craie

On fait bien des grands feu en frottant des cailloux

Peut-être avec le temps à la force d'y croire

On peut juste essayer pour voir

Et même si c'est pas vrai, même si je mens

Si les mots sont usés, légers comme du vent

Et même si notre histoire se termine au matin

J'te promets un moment de fièvre et de douceur

pas toute la nuit mais quelques heures ...

Je te promets le sel au baiser de ma bouche

Je te promets le miel à ma main qui te touche

Je te promets le ciel au dessus de ta couche

Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicking Membre 9 249 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Tarja Turunen : Our great divide

Je me suis permis quelques adaptations en respectant l'esprit du texte original

Dark blue sea, calling me. / Les profondeurs de la mer m'appellent.

Songs of waves, keep me safe. / Le chant des vagues me garde sauve.

Sky's so deep, there's no end / Le ciel est si profond, qu'il n'en a pas de fin

the moon still asleep, the bed of stars for me / La lune est toujours endormie, m'offrant un lit étoilé

How can I see through your eyes my destiny? / Comment puis-je voir mon destin dans votre regard ?

I fall apart. / Je tombe en morceaux.

You bleed for me. / Vous saignez pour moi.

How can I see through your eyes our worlds collide? / Comment puis-je voir dans votre regard nos mondes s'entrechoquer ?

Open your heart, to close our great divide. / Ouvrez votre coeur, pour combler notre grand fossé.

Distant prayers, carved in stone. / Les prières éloignées sont gravées dans la pierre.

The silent words they will still be heard. / Les mots silencieux seront toujours écoutés.

How can I see through your eyes my destiny? / Comment puis-je voir mon destin dans votre regard ?

I fall apart. / Je tombe en morceaux.

You bleed for me. / Vous saignez pour moi.

How can I see through your eyes our worlds collide? / Comment puis-je voir dans votre regard nos mondes s'entrechoquer ?

Open your heart, to close our great divide. / Ouvrez votre coeur, pour combler notre grand fossé.

How can I see through your eyes my destiny? / Comment puis-je voir mon destin dans votre regard ?

I fall apart. / Je tombe en morceaux.

You bleed for me. / Vous saignez pour moi.

So I just float with the tide through the night I pass you by. / Je flotte juste sur la marée pendant la nuit en vous ignorant.

Open my heart, to close our great divide. / Ouvrez mon coeur, pour combler notre grand fossé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicking Membre 9 249 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Johnny Hallyday : J'ai oublié de vivre :o°

A force de briser dans mes mains

Des guitares

Sur des scènes violentes

Sous des lumières bizarres

A force de forcer ma force à cet effort

Pour faire bouger mes doigts

Pour faire vibrer mon corps

A force de laisser la sueur brûler mes yeux

A force de crier mon amour jusqu'aux cieux

A force de jeter mon c¿ur dans un micro

Portant les projecteurs

Comme une croix dans le dos

J'ai oublié de vivre, j'ai oublié de vivre

A force de courir la Terre comme un éclair

Brisant les murs du son

En bouquets de laser

A force de jeter mes trésors au brasier

Brûlant tout en un coup

Pour vous faire crier

A force de changer la couleur de ma peau

Ma voix portant les cris

Qui viennent du ghetto

A force d'être un Dieu, Hell's Angel ou Bohème

L'amour dans une main

Et dans l'autre la haine

J'ai oublié de vivre, j'ai oublié de vivre

A force de briser dans mes mains

Des guitares

Sur des scènes violentes

Sous des lumières bizarres

A force d'oublier qu'il y a la société

M'arrachant du sommeil

Pour me faire chanter

A force de courir sur les routes du monde

Pour les yeux d'une brune

Ou le corps d'une blonde

A force d'être enfin sans arrêt le coupable

Le voleur, le pilleur, le violent admirable

J'ai oublié de vivre, j'ai oublié de vivre

J'ai oublié de vivre, j'ai oublié de vivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Cheyenne song
Invité Cheyenne song Invités 0 message
Posté(e)

Stupeflip - Je fume pu d'shit :D

Depuis qu' je fume pu d'shit

Je m' rappelle de mes rêves

J'ai pris conscience que le temps passe

Et que la vie est brève

Je suis bien dans la rue

Je suis bien dans ma tête

Et dans mes sweat-shirts et mes pulls

Je n'ai plus d' trou d' boulette

J' fais du sport

Je m' lève à huit heures

Finies les grasses mat' interminables

Jusqu'à quatre heures

Ch' uis plus vif

Et j' me trouve plus beau

Finis les yeux rouges

Le teint pale et la parano

Depuis qu' je fume pu d' shit

J'ai d' la conversation

Je suis plus tout seul dans mon coin

A flipper comme un con

J' peux aborder une femme

Sans m' poser trop d' questions

Depuis qu' j'ai arrêté les joints

J'me sens moins con

J'me sens léger

Comme un albatros

Finies les recherches a quat' pattes

Pour un bout d' matos

J'ai la pêche

Et ch' uis plus sympa

Finie la drogue scotchée dans mon pyjama

Depuis qu' je fume pu d'shit

Depuis qu' je fume pu d'shit

J'ai p'us des yeux d'cobaye

Je vais plus à l'ANPE

J'ai trouve du travail

Ch' uis vach'ment positif

J'fais du ukulélé

Depuis qu' j'ai arrête les spliffs

J'regarde plus la télé

J'me sens tranquille

Vach'ment moins débile

Fini la tune foutue en l'air

Pour du Tchernobyl

Chui moins mou

J'ai pu peur de tout

Finies les heures

Omnubilé par un p'tit bout

Depuis qu'je fume pu d'shit.... :o°

Modifié par Cheyenne song

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nefertari Membre 266 messages
Forumeur activiste‚ 30ans
Posté(e)

Jamiroquai-Corner of the Earth ( in A Funk Odyssey )

http://www.youtube.com/watch?v=WnTA83C86UM&feature=fvsr

Little darlin' don't you see the sun is shining

just for you, only today

If you hurry you can get a ray on you, come with me, just to play

Like every humming bird and bumblebee

Every sunflower, cloud and every tree

I feel so much a part of this

Nature's got me high and it's beautiful

I'm with this deep eternal universe

From death until rebirth

This corner of the earth is like me in many ways

I can sit for hours here and watch the emerald feathers play

On the face of this I'm blessed

When the sunlight comes for free

I know this corner of the earth it smiles at me

So inspired of that there's nothing left to do or say

Think I'll dream, 'til the stars shine

The wind it whispers and the clouds don't seem to care

And I know inside, that it's all mine

It's the chorus of the breakin' dawn

The mist that comes before the sun is born

To a hazy afternoon in May

Nature's got me high and it's so beautiful

I'm with this deep eternal universe from death until rebirth

[chorus]

You know that this corner of the earth is like me in many ways

I can sit for hours here and watch the emerald feathers play

On the face of it I'm blessed

When the sunlight comes for free

I know this corner of the earth it smiles at me x5

This corner of the earth, is like me in many ways

I can sit for hours here and watch the emerald feathers play

When the sunlight comes for free

I know the corner of this earth it smiles at me

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité javab
Invité javab Invités 0 message
Posté(e)

I'll Stand By You (Je Serai à Tes Côtés)

Oh, pourquoi sembles tu si triste ?

Il y a des larmes dans tes yeux

Viens et viens à moi maintenant

Et n'aie pas honte de pleurer

Laisse moi voir ce qu'il y a en toi

Car moi aussi j'ai connu de mauvaises périodes

Quand la nuit te tombe dessus

Que tu ne sais pas quoi faire

Rien de ce que tu confesseras

Te fera baisser dans mon estime

Je serai à tes côtés

Je serai à tes côtés

Je ne laisserai personne te blesser

Je serai à tes côtés

Alors, si tu es fou, sois fou

Ne prends pas tout sur toi

Viens et parle moi

Et, hey

Qu'as tu à cacher ?

Moi aussi je m'énèrve

Bien, je te ressemble beaucoup

Lorsque tu restes là au carrefour

Et que tu ne sais pas quel chemin prendre

Laisse moi venir

Car même si tu te trompes

Je serai à tes côtés

Je serai à tes côtés

Je ne laisserai personne te blesser

Je serai à tes côtés

Emmène moi dans tes moments les plus noirs

Je ne t'abandonnerai jamais

Je serai à tes côtés

Et quand, quand la nuit te tombe dessus, bébé

Que tu te sens tout seul

Tu ne seras pas livré à toi-même

Je serai à tes côtés

Je serai à tes côtés

Je ne laisserai personne te blesser

Je serai à tes côtés

Emmène moi dans tes moments les plus sombres

Je ne t'abandonnerai jamais

Je serai à tes côtés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pti Charlot Membre 71 956 messages
Casse-couilles‚ 40ans
Posté(e)

Celle qui dérange

Une préférence, un état d'âme

Une circonstance

Un corps à corps en désaccord

Avec les gens trop bien pensants,

Les m¿urs d'abord

Leur peau ne s'étonnera jamais des différences

Elles se ressemblent

Se touchent

Comme ces deux hommes qui dansent

Sans jamais parler sans jamais crier

Ils s'aiment en silence

Sans jamais mentir, ni se retourner

Ils se font confiance

Si vous saviez

Comme ils se foutent de nos injures

Ils préfèrent l'amour, surtout le vrai

é nos murmures

Ils parlent souvent des autres gens

Qui s'aiment si fort

Qui s'aiment comme on dit "normalement"

De cet enfant tellement absent

De ce mal du sang qui court

Et tue si librement

Leurs yeux ne s'éloigneront

jamais par négligence

Ils se reconnaissent, s'apprivoisent

Comme ces deux femmes qui dansent

Sans jamais parler sans jamais crier

Elles s'aiment en silence

Sans jamais mentir, ni se retourner

Elles se font confiance

Si vous saviez

Comme elles se foutent de nos injures

Elles préfèrent l'amour, surtout le vrai

é nos murmures

De Verlaine à Rimbaud quand on y pense

On tolère l'exceptionnelle différence

Sans jamais parler sans jamais crier

Ils s'aiment en silence

Sans jamais mentir, ni se retourner

Ils se font confiance

Si vous saviez

Comme ils se foutent de nos injures

Ils préfèrent l'amour, surtout le vrai

é nos murmures

La différence

quand on y pense

mais quelle différence ?.........

L .Fabian ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicking Membre 9 249 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Un ami

On ce connait depuis la rue des écoles

On a grandi, on a gouté les alcools

Là aujourd'hui dans la fureur et le bruit

On se reconnait on n'a pas beaucoup vieilli

Un ami m'a donné rendez vous

Des amis je n'en ai plus beaucoup

Mon ami me sautera au coup

Et c'est la vie qui nous fait un peu de peine

On se dit quelque fois c'est plus la peine

Le réconfort c'est le feu au fond des coeurs

Et ça réchauffe peu a peu on n'a plus peur

Un ami m'a donné rendez vous

Des amis je n'en est plus beaucoup

Mon ami me sautera au coup

Des amis je n'en n'est plus beaucoup

Un ami m'a donné rendez vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant