La Varende, vous connaissez ?


Kepher Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Bonjour,

Je suis tombé un jour sur un roman qui avait l'air ancien. Les années 1950. Il s'agit de La sorcière de La Varande.

Quelqu'un connaîtrait-il le titre et/ou l'auteur par hasard ?

Merci pour vos réponses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Marc Galan Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 57ans
Posté(e)

Sa bio (vu sur Evene)

Né Jean Balthazar Marie Mallard, vicomte de La Varende, Jean de La Varende est le descendant d'une famille aisée de la noblesse normande. En 1900, il devient pensionnaire au collège Saint-Vincent de Rennes. Il souhaite être officier dans la marine, comme son père, Gaston de La Varende, mais il doit y renoncer à cause d'une insuffisance cardiaque. Après son baccalauréat, il entre alors à l'Ecole des beaux-arts de Rennes, puis à l'académie Jullian. Au début de la Première Guerre mondiale, il est infirmier à la dixième section à la caserne de Vernon. Le 17 décembre 1942, il se fait élire à l'académie Goncourt au fauteuil de Léon Daudet. Très attaché au territoire normand, à ses paysans et à ses nobles, il écrit de nombreux livres sur le sujet dont 'Les Côtes de Normandie'. Sa passion pour la mer le conduit à réaliser une gigantesque collection de maquettes de bateaux et de navires, exposées dans son château Bonneville de Chamblac. Jean de La Varende est l'auteur notamment de 'Mademoiselle de Corday', 'Geoffroy Hay, comte des Nétumières' et 'Le Centaure de Dieu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 819 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Un grand.

De lui, j'ai lu et recommande :

Nez de Cuir, très bon, adapté à l'écran avec Jean Marais.

Le Centaure de Dieu, deux frères, l'un sera prêtre pendant la Commune en 1870 en Normandie. Beau.

Les Manants du roi, époque : 1793-1950

Le NON de Monsieur Rudel : quel style ! Un homme dit NON à l'Etat, pour l'Eglise et au nom de valeurs aristocratiques. Il campe dans l'église (1905).

C'est vif, noble.

Modifié par nerelucia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kepher Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Merci pour ces recommandations de titre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant