"sauvons les riches" a encore frappé

ericlagaffe Membre 739 messages
Forumeur forcené‚ 51ans
Posté(e)
Aujourd'hui sur notre marché, on peut définir en gros trois sources économiques de marchandises : Celles fabriquées essentiellement par des machines, celles fabriquées essentiellement par du travail humain, celles importées, pour notre économie, peut-importe leurs formes de fabrication.

Celles qui sont importées paient la TVA du transport et parfois encore quelques droits de douanes. Celles venues des machines paient la TVA, et toujours une petite partie de taxes sociales (pour ceux qui font tourner ces machines). Celles qui viennent du travail humain paient la TVA et toutes les charges sociales, assument les coût du chômage, de la maladie, des impôts sur le revenu, etc¿

L'inégalité de ces droits est tellement évidente que le machinisme et les importations ont la partie belle pour concurrencer tout ce qui est issu du travail des salariés. Il ne faut pas s'étonner alors de la montée du chômage, qui surcharge encore plus le coût du travail salarié. Continuer ainsi est sans solution. D'autant plus que quand il n'y aura plus de salarié il n'y aura plus de clients ! Ce système devrait aboutir à l'arrêt complet de la machine économique.

Proposition :

Au lieu de taxer le travail, et uniquement le travail par les impôts et les charges sociales, il faut taxer la consommation.

Taxer le travail pénalise toutes les initiatives et les énergies humaines, la machine non taxée devient extrêmement rentable, donc on investit dans la machine plutôt que dans le salaire.

Taxer les salariés d'un pays sous prétexte d'avantages sociaux pénalise aussi l'emploi, l'importation sans charge sociale devient aussi très rentable. Donc délocalisation, licenciement et importations deviennent la règle.

La TAC "Taxe à la Consommation" est une taxe (non récupérable comme la TVA) qui s'applique à tout produit vendu. Au lieu des 48% taux actuels prélevé sur les seuls salaires une taxe beaucoup plus faible est prélevée sur tout ce qui est facturé (consommation)? L'assiette (Ensemble des éléments imposés) étant donc beaucoup plus large, le taux est beaucoup plus faible (10% ?). Les productions des machines et les importations contribuent, elles aussi, avec la Tac à la couverture sociale des habitants du pays.

Les entreprises consomment, elle aussi, et participe en tant que consommatrice à cette taxe, sont taux devient très bas lui aussi.

Taxe non douloureuse comme la TVA ou les taxes pétrolières, elle est exactement proportionnelle à la richesse du consommateur.

Le travail salarié n'est plus pénalisé par les charges non concurrencé par les machines ou l'importation. Le travail noir devient lui-même une absurdité puisque le travailleur au noir toucherait le même montant de salaire au noir ou déclaré et ne risquerait que d'y perdre retraite et assurances. Imaginez la transparence des échanges et de la concurrence s'il n'existe plus de travail au noir !

Même les entreprises en dépôt son bilan ne priverait plus les services sociaux des charges dues.

Cerise sur le gâteau: Simplification spectaculaire des fiches de payes: une ligne seulement, des déclarations sociales, d'embauche, etc... ainsi que des coût administratifs liés au système actuel le plus complexe du monde.

(Dernières nouvelles: Cette idée fait son chemin j'en ai entendu parler par des politiques allemands, ainsi que part un syndicat français de cadres,...)

Et maintenant voilà encore faudrait-il que nos gouvernements "réfléchissent" à cette solution !

Des objections ?

Lilly12, je pense que ta TAC existe déjà sous un autre nom TVA...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Cette taxe permetrait'elle de suprimer les autres ?.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Oui, mais cette action est une parmi les nombreuses actions de leur collectif. Et les symboles forts, c'est toujours bon. C'est avec ça qu'on fédère la populace !

La populace, certes! Mais pas l'élite intellectuelle.

Il faisait des oeufs en neige ?

Bein la logique de surenchère sonore chez les métalleux a des conséquences directes : baisse de l'audition des musiciens, bouillie sonore en concert (ou avec un bon ingé son, au mieux, il va s'arracher les cheveux à égaliser les mecs qui foutent tout à donf),...

Y'a qu'à comparer les sonos de Jazz et de Metal (en concert). Et ce n'est pas une question de volume...

Ne pas mélanger metal et baisse de l'audition.

Ni metal et surenchère sonore.

Je mentionnais cette dernière à propos des batteurs qui, bien souvent, font plus fort que les autres et n'acceptent pas le deal qui est : "tape moins fort, on ne s'entend plus jouer!". Le batteur n'a pas à se rabaisser à un tel compromis, c'est aux autres de s'adapter. :smile2:

Les fast-food sont relativement bons aussi. Moins variés et sans prétention gastronomique par contre. Il y a de la place pour tous, et pour tous les goûts. J'avoue même que j'aime bien le Big Mac, et aussi le foie gras braisé au Chutney. ;)

On a vite fait le tour d'un "menu" fast-food. Aucune comparaison possible avec la grande cuisine qui, elle, s'apprend dans les grandes écoles.

Le fait est que ça bouleverse totalement une cuisine de terroir.

Un peu comme si on mettait de l'ananas dans nos plat, ou du gingembre à foison.

En quoi une tomate (aliment que tu as cité précédemment) bouleverserait la cuisine du terroir ?

Ce sont les sudistes qui risquent d' être interloqués en te lisant...

+1, la bonne cuisine du Pays Basque n'attend que toi ;)

Avec grand plaisir, je l'apprécie beaucoup. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
Ah (si j'ai bien compris)tu résonnes a l'envers....

Les grossistes,multinational et autres trés grosses boites font "fabriquer" dans les pays émergeants ou la main d'oeuvre donc le coût est moins cher ensuite rapatrie les marchandises dans nos pays riches ayant une marge bénéficiaires nettement plus élevé et sont donc les fabriqueurs de chômage et de drames humains car il ne faut pas oublier une chose essentiel c'est que les indemnités chômages et autres prélèvements obligatoire tva par ex sont subit par l'ensemble de la population...alors que les bénéfices records sont partagés par une minorité...cela même qui refusent de mettre la main au porte-monnaie situé dans les paradis fiscaux et autres niches fiscales!!!!

Ha, quelle jolie généralisation...

Mais c'est vrai que tout ce limite au multinational et autre boîte énorme...

Vous faites un complexe dessus? :smile2:

Bah oui, parce que faut avouer que y'a pas que ces boîtes là, capable d'augmenter quelque peu le salaire de leur employés ou autre multinationale...

Et faut dire que c'est vrai, ça coûte vraiment rien de payer un chinois et de faire revenir la marchandise en France. Naaaaan, c'est vraiment facilité et l'état ne cherche pas à se faire des couilles en or dessus non plus...

Non, tes opinions UMPéïstes ne désagrègent pas la valeur de ton raisonnement, il y a des abrutis partout, à gauche comme à droite, par contre, si ça ne diminue pas la logique (discutable) de ton propos, ça explique tes œillères et une mauvaise foi à l'image de tes édiles nationales...

Ton couplet sur les heures sup' montre que tu as bien gobé le crédo gouvernemental, les heures supplémentaires sont un non-sens économique et social :

-Social : L'utilisation massive d'heures supplémentaires est catastrophique pour l'emploi, quel patron emploierait deux personnes ( salaires + charges patronales) pour faire un travail s'il peut faire bosser une seule personne avec des heures supplémentaires exonérées de charges sociales, donc une réduction des emplois voire un coup d'arrêt des embauches avec un coût économique important et une incidence sociale non-négligeable...

-économique : Comme dit plus haut, le coût du chômage découlant de l'utilisation des heures supplémentaires est gentiment passé sous silence mais il faut voir plus loin les chômeurs ne cotisant pas, c'est de l'argent qui ne rentre pas dans les caisses de l'UNEDIC et de la Sécurité Sociale, les salariés en heures sup' ne cotisant non plus, les patrons itou, cela fait pas mal d'argent qui ne rentre pas dans les caisses des organismes chômage et Sécu, cela ne fait qu'augmenter le nombre effarant d'exonérations de charges dont nos pauvres patrons profitent depuis bientôt 30 ans...

Les seuls gagnants à 100% de ces heures sup' sont les patrons...

D'autant plus que cela occasionne une absence de négociations salariales dans les entreprises (vous voulez une augmentation ? Les heures sup' vous attendent...), pas mal de salariés ne peuvent plus se passer des heures sup' sans tomber dans un marasme permanent, peu d'augmentation (juste le minimum légal) mais des prix qui augmentent tout le temps, dur dur de faire bouillir la marmite mais tu dois vivre dans l'opulence non Nytho_0 ?

Je sais que non puisque tu en as déjà parlé mais c'est ce qui semble selon tes messages...

L'augmentation du SMIC n'est pas un médicament comme le doliprane mais ce qui sauve l'économie en France est pour beaucoup la consommation, or logiquement, moins tu as d'argent, moins tu dépenses et il ne faut surtout pas que la consommation s'effondre, sinon, tu vas voir dans quel état seront les entreprises et donc l'économie française...

Bizarrement, c'est marrant de voir que les entreprises ne se plaignent pas actuellement, en ces temps de crise économique des RTT, du peu de jours travaillés ce mois de Mai, ça les arrange les patrons, ça sert à éviter les journées de chômage partiel, à économiser les jours de congés restants qui pourront servir bientôt...

Les employés au SMIC n'ont plus que très peu d'heures sup' pour "arrondir les fins de mois" eux. Alors des restaurants pour riches à 95€ le repas, ça a de quoi révolter (même si c'est très bon enfant comme manière de protester)...

Je peux te retourner le compliment, tu as bien gober les idéaux des opposants...

Parler de l'augmentation du chômage c'est bien, mais le prouver c'est mieux...Parce qu'avant la crise, le nombre de chômeurs diminuait...

Avec des embauches qui ne chutaient pas malgré les heures sup'...Donc les conséquences sociales, je ne dis pas que non , mais je n'en pense pas moins...

Idem pour les conséquences économiques, la démonstration est bonne mais les donnés de départ n'existant pas, on en reviens à rien...

En bref, les heures sup' c'est "une" des solutions qui peut "avec" le smic arranger un peu l'économie...

Mais il ne faut pas en "abuser"...!

Comme j'ai dis plus haut, je ne prône ni l'abolition des 35h ni l'abolition du smic, mais juste quil ne faut pas se leurrer et arrêter l'overdose.

Alors je me suis permis d'intervenir simplement pour dire que NON, utiliser l'augmentation du smic pour tout arranger en surface pour 2/3mois ou simplement (je cite->) "parce qu'on a pas trouver mieux" n'est aucunement la solution au maux de notre économie...

Modifié par Nytho_0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juana Membre 1 211 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

On a vite fait le tour d'un "menu" fast-food. Aucune comparaison possible avec la grande cuisine qui, elle, s'apprend dans les grandes écoles.

Le fast food comme son nom l'indique est là pour répondre à l'appel du ventre et rarement pour le plaisir des papilles.

Quant à la cuisine , elle s'apprend surtout sur le terrain au contact des chefs qui transmettent leur savoir faire , leurs idées , leurs créations, leurs visions de la cuisine . La cuisine est toujours en mouvement , les classiques sont revisités - avec plus ou moins de succès d'ailleurs -.

La gastronomie n'est pas un art figé et comme le disait Brillat Savarin " la découverte d'un met nouveau fait plus pour le bonheur du genre humain que la découverte d 'une étoile."

En quoi une tomate (aliment que tu as cité précédemment) bouleverserait la cuisine du terroir ?

Ce sont les sudistes qui risquent d' être interloqués en te lisant...

Les sudistes et les autres aussi ne sont pas sans savoir que la tomate -tout comme la pommes de terre -sont originaires d'Amérique du Sud.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ericlagaffe Membre 739 messages
Forumeur forcené‚ 51ans
Posté(e)
Ha, quelle jolie généralisation...

Mais c'est vrai que tout ce limite au multinational et autre boîte énorme...

Vous faites un complexe dessus? :smile2:

Bah oui, parce que faut avouer que y'a pas que ces boîtes là, capable d'augmenter quelque peu le salaire de leur employés ou autre multinationale...

Et faut dire que c'est vrai, ça coûte vraiment rien de payer un chinois et de faire revenir la marchandise en France. Naaaaan, c'est vraiment facilité et l'état ne cherche pas à se faire des couilles en or dessus non plus...

Tu ne manques pas d'air, toi qui généralises à souhait au sujet du SMIC...

1) "C"est vraiment facilité" ne veut rien dire, "facile" est plus approprié.

2) Tu ne peux pas comparer le coût, même avec le transport, de produits fabriqué (pas forcément avec la meilleure qualité en plus) avec le même produit fabriqué en France, y a pas photo !

3) Les entreprises, quelque soit leur taille, peuvent augmenter les salaires, très très peu... Hélas...

Complexe sur les grosses boites ? Nooon mais ce sont elles qui dégagent le plus de profit et dont les patrons se payent le mieux et qui en font le moins sur les salaires...

Trop comique ton objection sur le manque de données chiffrées exactes, tu reprends exactement la "ligne" UMP, la dénégation s'appuyant sur le manque de données adverses, on croirait entendre les excités au gouvernement...

Modifié par ericlagaffe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
Comme pour Transporteur qui envisageait le SMIC sur l'autre pendant (voir plus haut), je te dirais que cette logique me semble biaisée.

Tu penses que les industriels, distributeurs et autres spéculateurs ont attendu la hausse du SMIC pour augmenter leurs prix, se faire des marges de fous. Tout cet argent gagner, cette accumulation de bénéfices records ne provient pas de nulle part : il a été amputé sur la qualité de vie des gens, sur les minimas sociaux et leur coût, sur notre pouvoir d'achat de base.

Je me demande déjà dans quelle proportion nous "consommons français" et dans quelle proportion les "produits français" sont soumis aux cours internationaux (le lait, par exemple, ou les céréales.).

Donc tu constates que la situation n'a plus grand chose à voir avec une augmentation du SMIC aux conséquences fatales d'inflation... l'inflation est déjà là et est quasi-entièrement provoquée par la logique du marché mondial.

Même les services (les hotline, par exemple) sont délocalisés. Il ne nous reste plus qu'une poignée de bien locaux et de services endémiques qui ne pèsent pas lourd face à un trust multinational qui décide de fermer ses agence ou usines.

Et même notre exportation est soumise aux lois perverses du marché mondial.

Il ne faut pas rentrer de trop dans l'international. En restant plus concentrer sur la France, même si ce que je dis peut paraître un raccourci, ça n'en est pas moins négligable .

S'en rentrer dans les détailles, il y a des entreprises ou des technique bien spécifiques à la France qui peuvent se permettre de survoler tout cela (comme suez, total, les techniques liées à l'eau, ou la médecine...), mais il y en a d'autre comme les artisans, les pme ou autres entreprises qui sont plus limité dans leur dépenses...

Faire plonger les plus faible parce qu'on ne veut surtout pas faire de cadeau aux grosses...Je trouve ça aussi bien dommage...

Et comment ne pourrait on plus consommer français? On parle bien de toute consommation?

Je n'en reste pas moins convaincu que l'économie ne se limite pas qu'à cela, et que si il y a la nécessité d'avoir un smic, d'autre solutions seraient beaucoup plus appropriées pour augmenter le pouvoir d'achat, créer des offres d'emploi et faire diminuer le chômage, et aussi permettre à nos entreprises d'être encore plus compétitives...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
Tu ne manques pas d'air, toi qui généralises à souhait au sujet du SMIC...

1) "C"est vraiment facilité" ne veut rien dire, "facile" est plus approprié.

2) Tu ne peux pas comparer le coût, même avec le transport, de produits fabriqué (pas forcément avec la meilleure qualité en plus) avec le même produit fabriqué en France, y a pas photo !

3) Les entreprises, quelque soit leur taille, peuvent augmenter les salaires, très très peu... Hélas...

Complexe sur les grosses boites ? Nooon mais ce sont elles qui dégagent le plus de profit et dont les patrons se payent le mieux et qui en font le moins sur les salaires...

c'est facilité, en tant que synonyme de c'est "simplifié"...

Pour le 2), c'était un sarcasme ;) , donc si tu ne comprend pas les sarcasmes, je dis que: importé des produits en France n'est pas gratuit, ça coûte cher aussi, et l'état s'en met plein les fouilles...Donc l'argument du "je délocalise pour importer en France" je ne le trouve pas serieux... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
On a vite fait le tour d'un "menu" fast-food. Aucune comparaison possible avec la grande cuisine qui, elle, s'apprend dans les grandes écoles.

Hum.

Grandes écoles... la plupart du temps la cuisine s'apprend en apprentissage, en dehors du côté purement scolaire des bases culinaires, le vocabulaire et les techniques . Et les recettes ne sont pas des ¿uvres protégées. Des écoles, à part l'ESCF, je ne vois pas. Y'a bien des écoles montées par des grands chefs, mais c'est tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Il ne faut pas rentrer de trop dans l'international. En restant plus concentrer sur la France, même si ce que je dis peut paraître un raccourci, ça n'en est pas moins négligable .

Je n'en reste pas moins convaincu que l'économie ne se limite pas qu'à cela, et que si il y a la nécessité d'avoir un smic, d'autre solutions seraient beaucoup plus appropriées pour augmenter le pouvoir d'achat, créer des offres d'emploi et faire diminuer le chômage, et aussi permettre à nos entreprises d'être encore plus compétitives...

</FONT>

D'accord avec ça.

De maniere plus gnérale il faut encourager d'avantage la consomation de produits Français (nos emplettes sont nos emplois) et limiter l'importation de produits hors UE souvent de mauvaises qualitées et fabriqué dans des conditions plus que contestables.Il faut remettre l'éthique a l'ordre du jour et ne pas ce contenter de paroles genre"je vais moraliser le capitalisme".

Le problémes des grosses entreprises est qu'elles font vivre une grosse majorité de PME (sous traitant) et par le fait elles ont la bienveillance des politiques (surtout de droite).

Je suis pour l'abolition de nombreuses taxes pour les entreprises sous conditions a savoir:salaires,conditions de travail et respect de l'environement.

Les PME aujourd'hui ne sont que trés peu aidé comparé a ces gros trust c'est une éerreur de la droite car ces PME sont de véritables sources d'emplois.

La vrai politique est une politique européenne c'est elle qui nous dicte 80% de nos lois c'est la raison principale pour aller voter contre la dérive libérale qui la gangrénne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)

Totalement d'accord ! :smile2:

Surtout que dans les PME se cachent les innovations et les nouvelles multinationales de demain...

éa et la recherche, devraient avoir un budget plus conséquent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Le fast food comme son nom l'indique est là pour répondre à l'appel du ventre et rarement pour le plaisir des papilles.

Quant à la cuisine , elle s'apprend surtout sur le terrain au contact des chefs qui transmettent leur savoir faire , leurs idées , leurs créations, leurs visions de la cuisine . La cuisine est toujours en mouvement , les classiques sont revisités - avec plus ou moins de succès d'ailleurs -.

La gastronomie n'est pas un art figé et comme le disait Brillat Savarin " la découverte d'un met nouveau fait plus pour le bonheur du genre humain que la découverte d 'une étoile."

Et ?

Les sudistes et les autres aussi ne sont pas sans savoir que la tomate -tout comme la pommes de terre -sont originaires d'Amérique du Sud.

Beaucoup d'aliments ont été rapportés d'autres continents. Et alors ?

Hum.

Grandes écoles... la plupart du temps la cuisine s'apprend en apprentissage, en dehors du côté purement scolaire des bases culinaires, le vocabulaire et les techniques . Et les recettes ne sont pas des ¿uvres protégées. Des écoles, à part l'ESCF, je ne vois pas. Y'a bien des écoles montées par des grands chefs, mais c'est tout.

La grande cuisine ne s'improvise pas. Elle s'apprend. Soit dans de grandes écoles, soit par de grands chefs...soit par nos aïeuls.

On peut créer, mais pas sans les bases.

On peut comparer cela à la lecture : on ne peut lire un livre sans connaître son alphabet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LooSHA Membre 4 598 messages
Je porte un chat d'or, et alors ?‚ 9ans
Posté(e)
La grande cuisine ne s'improvise pas. Elle s'apprend. Soit dans de grandes écoles, soit par de grands chefs...soit par nos aïeuls.

On peut créer, mais pas sans les bases.

On peut comparer cela à la lecture : on ne peut lire un livre sans connaître son alphabet.

La grande cuisine ne s'apprend pas. Tu apprends les bases culinaires, faire un fond, découper une volaille, contrôler une cuisson, faire une émulsion, mais la recette, c'est du jus de cerveau. Si c'est pour répéter ce qui existe déjà, ce n'est pas très intéressants. Des classiques dans la cuisine, il n'y en a pas beaucoup.

Et des chefs autodidactes, ce n'est pas ce qui manque. Et la grande cuisine ne se décrète pas, c'est à partir de combien d'étoiles au fait ? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Tout élève a besoin d'un maître.

Dans combien de restaurants dignes de ce nom as-tu mis les pieds ? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 21 665 messages
Forumeur alchimiste +++‚ 21ans
Posté(e)
Tout élève a besoin d'un maître.

Ben non, sinon ça voudrait dire qu'il est dépendant et qu'il se laisse influencer,et que c'est un mouton...alors que c'est impossible. La grande cuisine est indiscutablement innée :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Ben non, sinon ça voudrait dire qu'il est dépendant et qu'il se laisse influencer,et que c'est un mouton...alors que c'est impossible. La grande cuisine est indiscutablement innée ;)

Avoir un maître n'est pas se laisser influencer : on choisit d'avoir ou non un maître. On accepte son enseignement. Lorsque l'on estime ne plus avoir besoin de lui, on le quitte.

La cuisine, innée ? :smile2:

J'imagine les bébés naissant avec une spatule dans la main : "maman, passe moi le bouillon de volaille, et qu'ça saute!"

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
La grande cuisine ne s'apprend pas. Tu apprends les bases culinaires, faire un fond, découper une volaille, contrôler une cuisson, faire une émulsion, mais la recette, c'est du jus de cerveau. Si c'est pour répéter ce qui existe déjà, ce n'est pas très intéressants. Des classiques dans la cuisine, il n'y en a pas beaucoup.
On ne te parle pas de la tambouille à mémé, mais d'art culinaire. Si certains ont plus de talents que d'autres, c'est malgré tout un art qui s'apprend, qui se travaille, qui se bonifie, qui évolue.

En cuisine, on apprend à accorder les saveurs, comme un peintre apprend à mélanger les couleurs. Le talent s'exprime dans la subtilité des gouts et des arômes.

Ben non, sinon ça voudrait dire qu'il est dépendant et qu'il se laisse influencer,et que c'est un mouton...alors que c'est impossible. La grande cuisine est indiscutablement innée :smile2:
Non, personne ne nait en sachant cuire un rôti. Il y a toujours quelqu'un qui t'initie aux bases. C'est après que ton talent s'affirme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)
J'imagine les bébés naissant avec une spatule dans la main : "maman, passe moi le bouillon de volaille, et qu'ça saute!"

:smile2:

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
On ne te parle pas de la tambouille à mémé, mais d'art culinaire. Si certains ont plus de talents que d'autres, c'est malgré tout un art qui s'apprend, qui se travaille, qui se bonifie, qui évolue.

En cuisine, on apprend à accorder les saveurs, comme un peintre apprend à mélanger les couleurs. Le talent s'exprime dans la subtilité des gouts et des arômes.

Quel plaisir de lire un avis intelligent. :smile2:

Le palais s'éduque : on apprend à aimer le bon vin, on apprend à aimer la bonne cuisine...à l'instar de la musique classique. On ne naît pas gentleman, savant, épicurien, mélomane, gourmet...on le devient (ou non).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)

Tout à fait. J'ai la chance d'avoir bénéficié d'une double culture, ou l'échange et le mélange des savoirs culinaires, reste une passion familiale. Les saveurs de l'Orient, mêlées aux saveurs de Lorient . :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant