La société de consommation.


BM7 Membres 5 389 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Sommes - nous vraiment condamnés a acheter n' importe quoi , Pour satisfaire nos désirs intérieurs .

Et cette publicité qui nous en demande toujours plus .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Dimit
Invité Dimit Invités 0 message
Posté(e)

Bah j'ai bien l'impression oui....ce qui était considéré comme "du luxe" avant, on a l'impression que c'est "une obligation" maintenant, si t'as 12ans et que t'as pas de portable t'as l'impression que c'est la honte....(un exemple parmis tant d'autres)

M'enfin les gens restent libres de leurs achats..... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zak B. Membre 586 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Pour bien des sociologues, les sociétés développées occidentales sont entrées, de plein pied, dans ce qu'ils appellent ''l'hypermodernité'' au cours des deux dernières décennies du XXème siècle. En moins d'un siècle, elles ont vécu un changement important et profond, tant au niveau global, des institutions, de la vie des individus, que des pratiques d'achat et de consommation de ces derniers.

L'individu de ces sociétés est passé de ''l'Homo économicus'' à ''l'Homo consuméricus'' après des passages successifs par ''l'homme c¿ur'', ''l'homme raison'', ''l'homme culture'' et ''l'homme énergie''.

Ainsi, nous sommes entrés dans une nouvelle phase du capitalisme : ''la société d'hyperconsommation''. Cette dernière, résultat du capitalisme de consommation, a bouleversé les genres de vie et de m¿urs, entraîné une nouvelle hiérarchie des fins ainsi qu'un nouveau rapport aux choses et au temps, à soi et aux autres. C'est cette super révolution qui a provoqué l'émergence de ''l'Homo consuméricus''.

Ce dernier concept, nous le devons à Gilles Lipovetsky, dans Le bonheur paradoxal, essai sur la société d'hyperconsommation paru aux éditions Gallimard en 2006. Cet auteur dresse un tableau exhaustif, plein de constatations, de remarques, de suggestions et de pistes de recherche de solutions car, pour lui, les plaisirs privés de cette société d'hyperconsommation débouchent sur un bonheur blessé : ''jamais, montre Gilles Lipovestsky, l'individu contemporain n'a atteint un tel degré de déréliction''.

Pour l'auteur, qui n'évalue pas, ne critique pas, ne juge pas, mais constate objectivement, il n'y a pas de solution de rechange à la société d'hyperconsommation mais il y aurait un modèle qui pourrait contribuer à encourager un changement des comportements par, notamment :

¿ le choix de l'option pour des produits éthiques, bio,

¿ l'interrogation sur l'impact environnemental des produits (pour être un

acteur responsable)

¿ et par la minimisation de la consommation d'énergie.

Bonne lecture !

Zak B.

Modifié par Zak B.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)

La consommation est quelque chose de vital pour une société de production.

Nous somme lobotomisés pour acheter car le système de production a dévié. (si si, lobotomisés, aller deux exemples, vous devez trouver la suite : "avec carrefour je ........ " et " on ce lève tous pour ........" ) :smile2: ;):sleep:

Au début nos arrière grand parents on vue dans la société de production et dans la croissance un merveilleux système ou le confort arrive facilement, il n'avaient pas d'électricité, pas d'eau courante, c'etais la vie a la rude. La société de production (donc de consommation leurs a apporter le confort, ce qui etais un progrès et c'etais bien. :|

La société c'est donc basé sur cette formidable motivation qui etais de vivre mieux, sa a bien marché.

Mais maintenant que nous avons tout, si on ne consomme plus le système s'effondre, donc on crée des besoins qui ne sont en réalité que des désires futiles grâce aux média qui les présente comme étant indispensable car issue du progrès et donc forcément bien :o°;)

Je pense qu'il y a aussi un coté psychologique : on cherche tous le bonheur, le fabriquant de TV nous dit que grâce a ce nouvelle ecran top mega génial, nous seront heureux, donc on travail et on economise pour ce le payer dans l'espoir d'accéder au bonheur, mais une fois le biens acquis, on ce rend compte que le petit vide au fond de nous n'est pas comblé, et la arrive le vendeur de porsh qui explique que la nouvelle porshe c'est le bonheur, et ainsi de suite, c'est pourquoi beaucoup de milliardaire sont malheureux, ils peuvent tout avoir tout de suite , ils n'ont donc pas droit a espérer accéder au bonheur, ils passent directement par la case déception.

Autre bizarrerie. Le moral des ménage est l'indice de bonheur du citoyen, cet indice est basé sur la consommation, donc pour le gouvernement , plus les gens consomment plus ils sont heureux.

Mais une étude a prouver que plus le moral est mauvais plus les gens se consolent en consommant.

Modifié par pumba le hobit 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)
je consomme donc je suis.....

;) :smile2: ... Je ne pense pas = je dépense

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gorbag 45 Membre 221 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Pourquoi conclues tu que la consommation soit une condamnation ? Je consomme en fonction de mes moyens et je trouve ça bien agréable. Ce que tu considères comme du n'importe quoi ne l'est peut pas pour tout le monde !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Le probléme de la société de consomation c'est qu'elle se fait le plus souvent au dépend de quelqu'un.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant