Un peu d'Histoire : notre fameuse culture latine


Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

(Dans les institutions familiales) se concilient en effet le maximum d'indépedance individuelle et le maximum de sécurité. Chaque individu trouve au foyer l'aide matérielle, et dans la solidarité familiale la protection morale, dont il peut avoir besoin ; en même temps, dès qu'il se suffit à lui-même, il est libre, libre de déployer son initiative, de "faire sa vie" ; rien n'arrête l'expansion de sa personnalité.

(...)

Le droit coutumier, qui a fait la force de notre pays, s'opposait directement en cela au droit romain, dans lequel la cohésion de la famille ne tient qu'à l'autorité du chef, tous les membres étant soumis envers lui à une rigoureuse discipline, leur vie durant: concept militaire, étatiste, reposant sur une idéologie de légistes et de fonctionnaires, non sur le droit naturel.

(...)

On dit encore de la famille "coutumière" qu'elle formait des pionniers et des hommes d'affaires, tandis que la famille romaine donne naissance à des militaires, des administrateurs et des fonctionnaires.

(...)

Pendant tout le Moyen ége, la France a gardé intactes ses coutumes familiales, ses traditions domestiques. A partir du XVIème siècle seulement, nos institutions, sous l'influence des légistes, évoluent dans un sens de plus en plus "latin". C'est une transformation qui s'opère lentement, et se remarque d'abord à de petites modifications: on ramène la majorité à 25 ans, comme dans la Rome antique, où, l'enfant se trouvant en perpétuelle minorité par rapport à son père, il n'y avait pas d'inconvénient à ce qu'elle fût proclamée assez tard. Au mariage, considéré comme un sacrement, comme l'adhésion de deux volontés libres pour la réalisation de leur fin, vient s'ajouter la notion du contrat, de l'accord purement humain, avec stipulations matérielles à la base. La famille se modèle sur un type étatiste qu'elle n'avait encore jamais connu, et, de même que le père concentre bientôt entre ses mains toute la puissance familiale (ndlr: le pater familias), l'Etat s'achemine vers la Monarchie absolue. En dépit des apparences, la Révolution a été non un point de départ, mais un point d'arrivée: le résultat d'une évolution de deux à trois siècles ; elle représente l'épanouissement dans nos moeurs de la loi romaine, aux dépens de la coutume ; Napoléon n'a fait qu'achever son oeuvre en instituant le Code civil et en organisant l'armée, l'enseignement, la nation entière sur l'idéal fonctionnariste de la Rome antique.

(...)

Cet ensemble de lois, forgées de toutes pièces par des militaires et des légistes, cette création doctrinale, théorique, rigide, pouvait-on sans inconvénient la substituer à nos coutumes élaborées par l'expérience des générations, lentement moulèes à la mesure de nos besoins?

(...)

La vie familiale était dès cette époque (ndlr: la Révolution) suffisament affaiblie pour que puissent s'établir des institutions telles que le divorce, l'aliénabilité du patrimoine ou les lois modernes sur les successions. Les libertés privés dont on s'était naguère montré si jaloux disparaissaient devant la conception d'un Etat centralisé sur le mode romain.

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

SOURCE : Régine PERNOUD , "Lumières du Moyen Age"

Modifié par Noladelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Noladelle Membre 1 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Les femmes étaient plus reconnues au Moyen Age que de nos jours . . . ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 977 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

:D il me semble que la tendance et plus anciennes dejas sous Philippe Auguste 13e siecles les juristes avais pris de l'importances et Philippe le Bel avais renforcé cette tendance ;)

;) de plus cette opposition mauvaises loi , bonne coutumes et le dada des theoritiens de l'utra-liberalisme qui reve d'une societé d'individus sans lois contraignantes et sans impots :D

:D pour information ;)

http://www.heraclitea.com/collectivisme.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Logales Membre 2 601 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Très intéressant .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon Membre 1 722 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)

Les Germains appliquaient leur loi selon les peuples mais pas selon les territoires. Le Franc était jugé par la loi des Francs, l'Allemand par celle des Allemands, le Bourguignon par celle des Bourguignons. Ils ne furent pas plus législateur du peuple vaincu.

Les Germains étaient de mœurs indépendantes. La crainte des Romains leur fit se réunir. La patrie fut commune et la République particulière; le territoire était le même et les nations diverses.

Les lois des Francs s'imposèrent sur le droit romain. Puis les fiefs et arrière-fiefs s'agrandirent. Les missi-dominici n'eurent plus de rôle à jouer; les capitulaires furent supprimées. (féodalité de la troisième race.)

Les invasions des Normands et les guerres intestines plongèrent les nations dans l'illettrisme. Toutes les lois écrites furent oubliées. Sauf en Italie et dans l'Empire grec où régnaient le Pape et l'Empereur grec.

Montesquieu

Modifié par Talon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant