Collégiens frappés par des CRS : l'IGS enquête.

Shinrei Membre 2 253 messages
Sushi Mistress‚ 47ans
Posté(e)
et ce topic ne s'emportera que mieux. :smile2:

Ca pour s'emporter il s'est emporté ... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Les comiques sont encore au boulot ?

Je rappelle que le sujet n'est pas Pasdeparanoïa mais la probable bavure.

Je vais me fendre d'un petit résumé de la situation...

Collège de Cenon en grève suite aux évènements.

MAM provoque la polémique en déclarant qu'il n'y a pas eu de "problème particulier" lors de cette manifestation. Et d'ajouter : "Moi-même enseignante de formation, quand on a la charge d'un groupe de jeunes, on évite de les mettre dans des lieux où des mouvements de foule peuvent

arriver."

Sur WIKI, on ne voit nul part cette fameuse formation, elle a fait du droit. Et je serai curieux de savoir la dernière fois qu'elle a emprunté les transports en commun.

L'IGS est saisi, par la préfecture de police de Paris, on se demande bien pourquoi une enquête si y a pas eu de problème.

Et le mot de la fin à Eric Mildenberger secrétaire national adjoint du syndicat de police Alliance : "Les CRS n'ont pas pour habitude de frapper à tout va". "Cet épisode relève du manque de chance : les CRS n'étaient pas là pour affronter les

collégiens."

On peut en déduire qu'il y a eu affrontement non ? Quand à qualifié ça de manque de chance, je vous laisse le soin de méditer là dessus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shinrei Membre 2 253 messages
Sushi Mistress‚ 47ans
Posté(e)
Les comiques sont encore au boulot ?

Peut on savoir à qui cela s'adresse ?

On peut en déduire qu'il y a eu affrontement non ?

Je crois que personne n'a nié ce point là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Les comiques sont encore au boulot ?

Je rappelle que le sujet n'est pas Pasdeparanoïa mais la probable bavure.---> ce n'est plus catégorique aujourd'hui

Je vais me fendre d'un petit résumé de la situation...

Collège de Cenon en grève suite aux évènements. ---> une source ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kikil02 Membre 1 177 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)
L'IGS est saisi, par la préfecture de police de Paris, on se demande bien pourquoi une enquête si y a pas eu de problème.

Probablement parce qu'il y a des plaintes déposées... :smile2:

L'incident ayant été à l'ordre du jour de la séance des questions au gouvernement du 11 mars je me permets de poser la question et la réponse :

Mme Conchita Lacuey. Ma question, à laquelle j'associe Jérôme Cahuzac, s'adresse à Mme la ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales. Le jeudi 5 mars, lors d'une sortie pédagogique organisée avec ma collaboration, les enseignants et collégiens du collège Jean-Jaurès de Cenon, en Gironde, ont été pris à parti, par les forces de l'ordre à la gare Montparnasse.

Ces collégiens, accompagnés par leurs professeurs, revenaient enchantés d'une visite à l'Assemblée nationale, ils s'apprêtaient à rentrer à Bordeaux.

Sur le quai de la gare, une dizaine de collégiens ainsi que les enseignantes ont été bousculés, frappés, et ceci sans aucune explication de la part des fonctionnaires de police.

Des certificats médicaux ont été délivrés et plusieurs parents ainsi que les enseignantes ont porté plainte.

Je me suis rendue dans le collège lundi. J'y ai rencontré des enfants, des enseignants et des parents particulièrement choqués et interrogatifs sur les raisons de ces événements qu'ils ne s'expliquent pas et qu'ils trouvent particulièrement violents.

Madame la ministre, vous avez provoqué l'indignation en affirmant dans les médias qu'il s'agissait d'une bousculade et en accusant les enseignants de légèreté pour avoir organisé le retour des jeunes à la gare, lieu que vous considérez comme un lieu « dangereux », mot pour le moins surprenant de la part de la ministre de l'intérieur. (Applaudissements sur plusieurs bancs du groupe SRC.)

Heureusement, dans le train, un médecin militaire et le contrôleur ont pris en charge les élèves traumatisés, en pleurs, et les enseignantes. Pour certains d'entre eux, ils avaient reçu des coups de matraque et de bouclier pendant cet affrontement et ils essayaient de comprendre pourquoi ils avaient pu vivre de telles violences.

L'émotion est vive. Pouvez-vous nous fournir, madame la ministre, des éléments d'explication ? (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC.)

M. le président. La parole est à Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales.

Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales. Madame Lacuey, je peux parfaitement comprendre qu'il soit perturbant pour des jeunes et des collégiens de se trouver pris dans un mouvement de foule à l'occasion d'une opération de police. (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.) Je comprends aussi que vous voulez en faire une polémique. (Protestations sur les mêmes bancs.)

Mais je pense que nous sommes là pour rétablir les faits.

Quels sont ces faits ? é la fin d'une manifestation, 200 à 250 manifestants ont envahi des voies de la gare Montparnasse pour continuer à protester. La SNCF, pour garantir la continuité du service public, a requis les forces de police. Quand les manifestants ont vu les forces de police, ils ont quitté les voies précipitamment. Il n'y a eu aucun affrontement à cette occasion, mais un mouvement de foule. (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.)

Il se trouve qu'au moment de ce mouvement de foule arrivait le groupe des collégiens. Il est possible qu'il se soit alors trouvé au contact avec les forces qui étaient présentes. J'ai demandé une inspection générale pour que nous ayons une connaissance précise des faits. Voilà la réalité.

De toute façon, madame Lacuey, vous devriez le savoir, tout mouvement de foule induit un danger potentiel, en particulier en présence de jeunes, parce que ceux-ci ne savent pas forcément comment se comporter devant un tel mouvement. (Vives protestations sur les bancs des groupes SRC et GDR.)

Moi qui ai été enseignante pendant des années, j'ai simplement rappelé que, dans des cas comme celui-ci, les adultes qui accompagnent, notamment les enseignants, ont une responsabilité particulière pour encadrer les jeunes et les protéger. (Applaudissements sur les bancs des groupes UMP et NC. ¿ Huées sur les bancs du groupe SRC.)

http://' target="_blank" rel="nofollow">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shinrei Membre 2 253 messages
Sushi Mistress‚ 47ans
Posté(e)
MAM provoque la polémique en déclarant qu'il n'y a pas eu de "problème particulier" lors de cette manifestation. Et d'ajouter : "Moi-même enseignante de formation, quand on a la charge d'un groupe de jeunes, on évite de les mettre dans des lieux où des mouvements de foule peuvent

arriver."

Sur WIKI, on ne voit nul part cette fameuse formation, elle a fait du droit. Et je serai curieux de savoir la dernière fois qu'elle a emprunté les transports en commun.

avant de devenir maître de conférences en droit public à partir de 1984 et de diriger un temps l'UFR de sciences politiques, poste qu'elle quitte pour ses fonctions électives nationales à partir de 1986.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mich%C3%A8le_Alliot-Marie

Apprend à lire, je sais que c'est difficile, surtout pour toi qui aime tant orienter les débats de la façon qui t'arrange et ne prendre que ce qui t'intéresse dans l'intégralité des informations disponibles du moment que ça abonde dans ton sens.

Au passage sa qualité de maître de conférence est également mentionnée sur sa page du site du gouvernement : http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteur...stre_56379.html

Tellement dur à trouver :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mich%C3%A8le_Alliot-Marie

Apprend à lire, je sais que c'est difficile, surtout pour toi qui aime tant orienter les débats de la façon qui t'arrange et ne prendre que ce qui t'intéresse dans l'intégralité des informations disponibles du moment que ça abonde dans ton sens.

Au passage sa qualité de maître de conférence est également mentionnée sur sa page du site du gouvernement : http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteur...stre_56379.html

Tellement dur à trouver :smile2:

+ 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

C'est vrai maître de conférence, c'est accompagner des collégiens provinciaux en virée à Paris, autant pour moi.

C'est sur que son expérience de mouvement de foule doit être exceptionnel. Je retire mes sarcasmes...

Kikil merci pour le Cr de l'assemblé.

Elle est marante MAM, elle s'exprime en dépit du bon sens pour soutenir ses troupes et accuses les questeurs de faire la polémique. C'est pourtant elle qui l'a créé.

Il est probable qu'on ne saura jamais le fin mot de cette histoire et certains qu'aucune condamnation ne sera prononcée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shinrei Membre 2 253 messages
Sushi Mistress‚ 47ans
Posté(e)
C'est vrai maître de conférence, c'est accompagner des collégiens provinciaux en virée à Paris, autant pour moi.

C'est sur que son expérience de mouvement de foule doit être exceptionnel. Je retire mes sarcasmes...

Non, tu en rajoutes. Mais je ne suis guère étonnée, ton incapacité à argumenter posément n'a d'égale que ta mauvaise foi qui est elle-même gargantuesque.

Jamais tu n'as remis en cause le fait qu'elle ait accompagné des groupes scolaire mais sa formation d'enseignante, c'était là :

Et d'ajouter : "Moi-même enseignante de formation, quand on a la charge d'un groupe de jeunes, on évite de les mettre dans des lieux où des mouvements de foule peuvent

arriver."

Sur WIKI, on ne voit nul part cette fameuse formation, elle a fait du droit.

Je te réponds, je te prouve par A+B que si ! Elle a bien une formation d'enseignante et tu essaies de t'en tirer par une pirouette minable en essayant de nous faire gober que le fond de ton propos c'était en fait de savoir si elle avait accompagné des collégiens provinciaux à Paris. C'est énorme, tu te plantes royalement comme d'innombrables fois depuis le début du fil, tu prouves une fois de plus que ta seule et unique compétence est de critiquer sans rien savoir quitte à te rater lamentablement comme tu viens encore de le faire à l'instant. On te colle le nez en évidence dans ton erreur et tu as encore le culot d'essayer de rebondir.

Et après ça tu viens nous dire que tu aspires à une discussion sereine, je suis morte de rire :smile2:

Je ne vois pas quels excès j'ai pu commettre mais tu vas certainement me les dire, j'aspire à une discussion sereine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Non à la fessée !! :smile2: ... ;)

Plus sérieusement, ce genre "d'incidents" avec les CRS est vraiment fréquent. D'autant plus grave ici qu'il s'agit d'usage de la force sur des mineurs de moins de 16 ans, clamant être collégiens et surement morts de peur.

Les CRS sont quand même censés savoir faire preuve de jugeotte, même à travers une foule : ils sont formés pour ça !

J'ai constaté personnellement une certaine montée en tension de la part des brigades qui ont tendance à gazer et frapper (oui, pas seulement plaquer) à vue. Le plus souvent, ce sont eux qui déclenchent la violence en voulant la devancer par la violence.

Je me suis déjà pris du lacrymogène en pleine poire (brulé au cou) pour rien du tout. Juste des gens qui traînaient dans les rues après un fest-noz au Festival Interceltique de Lorient (qui dure toute la nuit, et pendant une semaine, je précise.) Pas d'acte de violence. Juste des groupes de gens qui discutaient, buvaient un dernier verre, trainaient un peu. Des jeunes, des vieux, pas beaucoup de viandes saoules (ou alors qui comataient assis dans un coin).

Même incidents à Rennes où plusieurs de mes amis se sont fait tabassés gratis. Inutile de préciser que les plaintes ne sont jamais suivies. Et quand je parle de ça à des gens, ils me relatent aussi avoir été victimes (ou leurs connaissances) des mêmes abus.

Les agents sachant pertinemment ce qu'il font puisqu'ils leur sortent des "Casse-toi !" " Quoi ? Tu vas porter plainte ? HA HA HA !"

J'ai même entendu, lors d'une manif toute calme, un groupe de CRS dire "Vivement les transmusicales (festival de musique à Rennes), on va pouvoir cogner !"

Alors, cas isolés, mon cul.

Les brigades CRS feraient bien de revoir leurs systèmes d'intervention, à évaluer plus strictement leurs recrues et à être rigoureux. On sait que leur boulot n'est pas rigolo et qu'il faut effectivement user de force parfois. Et que le climat de tension peut faire faire des bêtises.

Qu'on confonde des ados calme et des fauteurs de trouble, dans une mêlée, je suis d'accord.

Mais taper des collégiens, c'est indéniablement une dérive de violence.

D'autant plus que souvent, ce sont les brigades eux-mêmes qui créent la tension. Sans dialogue, sans sommation. Et forcément quand tu te fais taper pour rien, tu es tenté de répondre. En tout cas, tu gardes une très mauvaise appréciation des forces de l'ordre.

Et ça, c'est foutre en l'air tout le relationnel qui -et oui même avec les crs- doit compter.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mich%C3%A8le_Alliot-Marie

Apprend à lire, je sais que c'est difficile, surtout pour toi qui aime tant orienter les débats de la façon qui t'arrange et ne prendre que ce qui t'intéresse dans l'intégralité des informations disponibles du moment que ça abonde dans ton sens.

Au passage sa qualité de maître de conférence est également mentionnée sur sa page du site du gouvernement : http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteur...stre_56379.html

Tellement dur à trouver :smile2:

+ 1

+2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shinrei Membre 2 253 messages
Sushi Mistress‚ 47ans
Posté(e)
D'autant plus que souvent, ce sont les brigades eux-mêmes qui créent la tension. Sans dialogue, sans sommation.

Juste deux ou trois trucs rapidement, les CRS sont, par définitions, des Compagnies, pas des brigades. :smile2:

Sinon lors de l'usage de la force par les CRS ou les GM il y a toujours des sommations faites par un OPJ territorialement compétent et extérieur à la troupe.

En ce qui concerne le dialogue ça c'est un fait, les CRS et les GM n'ont pas pour but de parlementer. La France reste l'un des pays les plus libres qui soit quoi que certains en disent ou en pensent. Mais les manifestations sont réglementées et soumises à autorisation, sans autorisation elles sont réprimées. Si elles sont autorisées et qu'elles sortent clairement du cadre qui leur a été accordé (itinéraire, débordement de violence etc ...) elles sont réprimées. C'est la loi, elle est accessible à tous, rien n'est caché, mais beaucoup ne le découvre que lorsque les grenades lacrymogènes commencent à tomber.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kikil02 Membre 1 177 messages
Forumeur alchimiste‚ 28ans
Posté(e)

Yop, aurais-tu manqué le passage où j'explique que ce n'était pas des CRS ? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Juste deux ou trois trucs rapidement, les CRS sont, par définitions, des Compagnies, pas des brigades. ;)

Ouais, on dirait plutôt des bandes parfois ! :smile2:

Sinon lors de l'usage de la force par les CRS ou les GM il y a toujours des sommations faites par un OPJ territorialement compétent et extérieur à la troupe.

Me réciter le protocole ne changera pas le fait que les manquements à celui-ci sont légions et que le pauvre citoyen pris dedans n'a que peu de moyens de demander réparation !

D'autant plus qu'il est rare de retrouver les autres gens innocents pris dans la tourmente, de faire valoir son témoignage face à ceux des forces de l'ordre qui ont l'autorité avec eux. Et qui se couvrent mutuellement, ou font preuve de mauvaise foi, ou subissent des pressions.

En ce qui concerne le dialogue ça c'est un fait, les CRS et les GM n'ont pas pour but de parlementer.

Justement, ceux que j'ai vu le faire ont toujours été écoutés. Un duo de CRS ou de gendarmes qui passe disperser les groupes juste avec la voix, ça marche souvent bien plus souvent qu'on ne le croit.

Le coup du contrôle des papiers à la chaîne, avec air de gros durs, ça ne fait qu'attiser une réaction de rébellion à cet abus d'autorité, à ce manque de tact.

Il me semble que gérer des foules passe aussi par ça, et qu'on n'apprend pas qu'à charger. Enfin, c'est ce que me disent mes connaissances dans la profession.

La France reste l'un des pays les plus libres qui soit quoi que certains en disent ou en pensent. Mais les manifestations sont réglementées et soumises à autorisation, sans autorisation elles sont réprimées.

Ils ne s'agit pas que de manifestations impromptues, mais aussi dans le cadre d'événement festifs et musicaux très légaux.

C'est simple, il n'y a jamais eu autant de grabuge à Lorient et Rennes depuis que les compagnies jouent les gros bras et foncent dans le tas.

Si elles sont autorisées et qu'elles sortent clairement du cadre qui leur a été accordé (itinéraire, débordement de violence etc ...) elles sont réprimées.

Est-ce répréhensible par la force de marcher dans la rue ? Ou que des groupes de gens mettent un peu de temps à se disperser (la charge CRS où j'ai été gazé a été lancée SANS SOMMATION à peine 20 minutes après la fermeture du concert. Je sais quand même ce que j'ai subi.)

C'est la loi, elle est accessible à tous, rien n'est caché, mais beaucoup ne le découvre que lorsque les grenades lacrymogènes commencent à tomber.

Ouais ouais. A d'autres. On sait très bien que n'importe quel citoyen lambda va galérer pour obtenir réparation d'un préjudice quand ça implique les forces de l'ordre. Surtout qu'en plus d'avoir subi ça pour rien, on n'a pas non plus envie de s'emmerder à se battre pendant des plombes pour se faire entendre.

A moins qu'il y ait des témoignages internes qui dénoncent les manquements et abus des collègues, ce que j'ai vraiment du mal à croire pour les "brutalités ordinaires".

L'esprit de corps, quoi.

Sinon, les CRS, c'est comme les arabes : " Y'en a des bien !" :sleep:

Yop, aurais-tu manqué le passage où j'explique que ce n'était pas des CRS ?

Nan, j'ai vu. Après ! Mais que ce soit des gendarmes ou des policiers, ce sont des forces de l'ordre. Et les dérapages restent les mêmes.

Moi c'étaient des CRS. Et le débat a largement débordé au-delà de ce simple "cas isolé". Enfin, pour ma part.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Non à la fessée !! :smile2: ... ;)

Plus sérieusement, ce genre "d'incidents" avec les CRS est vraiment fréquent. D'autant plus grave ici qu'il s'agit d'usage de la force sur des mineurs de moins de 16 ans, clamant être collégiens et surement morts de peur.

Les CRS sont quand même censés savoir faire preuve de jugeotte, même à travers une foule : ils sont formés pour ça !

si on s'en tient au peu d'image disponible on voit que les GM refoulent les manifestant hors de la gare. que beaucoup de gens sont présents à la gare et qu'ils se tiennent à l'écart. Il est fort probable que des élèves et accompagnants se soient trouvés "malencontreusement" dans la "vague de refoulement" ..... ---> c'était pas du filtrage

J'ai constaté personnellement une certaine montée en tension de la part des brigades qui ont tendance à gazer et frapper (oui, pas seulement plaquer) à vue. Le plus souvent, ce sont eux qui déclenchent la violence en voulant la devancer par la violence.

Je me suis déjà pris du lacrymogène en pleine poire (brulé au cou) pour rien du tout. Juste des gens qui traînaient dans les rues après un fest-noz au Festival Interceltique de Lorient (qui dure toute la nuit, et pendant une semaine, je précise.) Pas d'acte de violence. Juste des groupes de gens qui discutaient, buvaient un dernier verre, trainaient un peu. Des jeunes, des vieux, pas beaucoup de viandes saoules (ou alors qui comataient assis dans un coin).

Même incidents à Rennes où plusieurs de mes amis se sont fait tabassés gratis. Inutile de préciser que les plaintes ne sont jamais suivies. Et quand je parle de ça à des gens, ils me relatent aussi avoir été victimes (ou leurs connaissances) des mêmes abus.

Les agents sachant pertinemment ce qu'il font puisqu'ils leur sortent des "Casse-toi !" " Quoi ? Tu vas porter plainte ? HA HA HA !"

J'ai même entendu, lors d'une manif toute calme, un groupe de CRS dire "Vivement les transmusicales (festival de musique à Rennes), on va pouvoir cogner !"

Alors, cas isolés, mon cul.

Les brigades CRS feraient bien de revoir leurs systèmes d'intervention, à évaluer plus strictement leurs recrues et à être rigoureux. On sait que leur boulot n'est pas rigolo et qu'il faut effectivement user de force parfois. Et que le climat de tension peut faire faire des bêtises.

Qu'on confonde des ados calme et des fauteurs de trouble, dans une mêlée, je suis d'accord.

Mais taper des collégiens, c'est indéniablement une dérive de violence.

D'autant plus que souvent, ce sont les brigades eux-mêmes qui créent la tension. Sans dialogue, sans sommation. Et forcément quand tu te fais taper pour rien, tu es tenté de répondre. En tout cas, tu gardes une très mauvaise appréciation des forces de l'ordre.

Et ça, c'est foutre en l'air tout le relationnel qui -et oui même avec les crs- doit compter.

tu pourrais aussi dire que beaucoup aussi veulent en découdre avec les forces de l'ordre, que des exactions sont faites pour provoquer, et etc ainsi je percevrais un peu plus d'objectivité dans ton exposé

de n'avoir rien fait pour ne pas se trouver dans la "vague de refoulement" c'est indéniablement un manquement à son devoir de protection

tu donnes des exemples de comportements des forces de l'ordre mais ceux-ci pourraient t'en rétorquer aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shinrei Membre 2 253 messages
Sushi Mistress‚ 47ans
Posté(e)
Me réciter le protocole ne changera pas le fait que les manquements à celui-ci sont légions et que le pauvre citoyen pris dedans n'a que peu de moyens de demander réparation !

J'imagine qu'il n'est pas nécessaire de demander une source ou d'où tu tiens cette information là ?

Justement, ceux que j'ai vu le faire ont toujours été écoutés. Un duo de CRS ou de gendarmes qui passe disperser les groupes juste avec la voix, ça marche souvent bien plus souvent qu'on ne le croit.

En effet, et en général il s'agit justement de l'OPJ territorialement compétent dont je parlais plus haut qui fera lui-même les sommations plus tard si les demandes de dispersion "polies" ont échouées. Je le dis et je le répète, les troupes de CRS ou de GM en elles-même ne parlementent jamais, non seulement ce n'est pas leur rôle mais en plus elles ne sont pas habilitées à le faire.

Ils ne s'agit pas que de manifestations impromptues, mais aussi dans le cadre d'événement festifs et musicaux très légaux.

C'est simple, il n'y a jamais eu autant de grabuge à Lorient et Rennes depuis que les compagnies jouent les gros bras et foncent dans le tas.

Hé ! Ho ! J'habitais à Rennes en 95 lors des manifestations avec les marins pêcheurs hein, c'était il y a 14 ans alors pas à moi s'il te plait ! Et à l'époque les marins pêcheurs tiraient aux fusées de détresse en tir tendu sur les forces de l'ordre, alors pardonne moi mais le "jamais autant de grabuge ... à Rennes" et coller ça sur le dos des CRS qui jouent les gros bras hein :smile2:

Est-ce répréhensible par la force de marcher dans la rue ?

Ca peut arriver oui lorsqu'il y a un maintien de l'ordre en cours et que les forces de l'ordre demandent à dégager un axe, tu n'as plus à y circuler. Le faire malgré tout c'est gêner leur travail et c'est prévu et puni par la loi.

Ou que des groupes de gens mettent un peu de temps à se disperser.

Ca l'est oui. A compter du moment où les sommations sont faites la dispersion doit se faire immédiatement.

Ouais ouais. A d'autres. On sait très bien que n'importe quel citoyen lambda va galérer pour obtenir réparation d'un préjudice quand ça implique les forces de l'ordre.

Uniquement parce que dans 99% des cas ils se sont mis hors la loi vis à vis des dispositions légales relatives au maintien de l'ordre et, comme je le disais plus haut, peu de gens les connaissent.

Alors en effet il est difficile de demander réparation pour des coups reçus alors qu'on n'était pas censé se trouver là vu que les sommations ont été faites.

A moins qu'il y ait des témoignages internes qui dénoncent les manquements et abus des collègues, ce que j'ai vraiment du mal à croire pour les "brutalités ordinaires".

L'esprit de corps, quoi.

Et pourtant il y en a, des CRS (plus rarement des GM) qui ont été dénoncés et lourdement punis pénalement parce qu'ils se sont conduit comme des merdes se pensant à l'abri il y en a déjà eu et, malheureusement, il y en aura encore certainement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
tu pourrais aussi dire que beaucoup aussi veulent en découdre avec les forces de l'ordre, que des exactions sont faites pour provoquer, et etc ainsi je percevrais un peu plus d'objectivité dans ton exposé

Oui, ça existe. Mais il y a les provocateurs qui viennent chercher la fritte et il y a aussi des gens qui en ont marre de se faire taper, qui ont une dent contre les exactions de ceux qui sont censé faire régner l'ordre. Et ce de manière correcte.

Après, un groupe qui provoque et qui se fait charger, je n'irais pas pleurer sur leur sort. Le truc, c'est qu'il n'y avait rien de ça dans ce que j'ai vécu, ou ce qu'on vécu mes amis.

Et on a même pas des têtes de punks ! :smile2:

de n'avoir rien fait pour ne pas se trouver dans la "vague de refoulement" c'est indéniablement un manquement à son devoir de protection

Bein, quand t'es dans une rue fermée, avec des fourgonnettes à chaque extrémité et des gentilhommes de chaque côté, on appelle ça être encerclé.

Et je n'ai pas à devoir justifier quoi que ce soit puisque que le mec a gazé vers moi (il a avancé la bouteille dans le dos et a envoyé le spray quand il était à quelques mètres), alors que personne ne montrait le moindre signe de violence.

Donc, c'est une agression.

tu donnes des exemples de comportements des forces de l'ordre mais ceux-ci pourraient t'en rétorquer aussi

Oui, mais ça n'excuse en rien les comportements sanctionnables des forces de l'ordre, notamment au sein d'interventions comme celles-ci.

Ce n'est pas parce qu'il y a des dealers que les stup' ont le droit de vendre de la coke. Si ?

EDIT @shinrei :

Hé ! Ho ! J'habitais à Rennes en 95 lors des manifestations avec les marins pêcheurs hein, c'était il y a 14 ans alors pas à moi s'il te plait ! Et à l'époque les marins pêcheurs tiraient aux fusées de détresse en tir tendu sur les forces de l'ordre, alors pardonne moi mais le "jamais autant de grabuge ... à Rennes" et coller ça sur le dos des CRS qui jouent les gros bras hein

les marins-pêcheurs, c'était exceptionnel. Je te parle de grabuge au sein de manifestations culturelles régulières où les incidents ce sont bizarrement multipliés avec la multiplications des sortes de "charge préventives" des forces de l'ordre. Ou simplement des bousculades de jeunes gens par des petits groupes de CRS.

Il est donc indéniable qu'il y a un problème. Et que ce sont peut-être les OPJ qui font moins leur taff.

Je sais que le sujet te tient à coeur, et je ne blâme pas la totalité des forces de l'ordre. N'empêche qu'on ne peut pas nier les abus.

Et c'est un peu facile de dire "Vous n'aviez qu'à pas être là ! Vous étiez hors la loi !"

Cela dit, si les sanctions en interne tombent, c'est déjà ça.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shinrei Membre 2 253 messages
Sushi Mistress‚ 47ans
Posté(e)
Bein, quand t'es dans une rue fermée, avec des fourgonnettes à chaque extrémité et des gentilhommes de chaque côté, on appelle ça être encerclé.

Loin de moi l'idée de mettre ta parole en doute, mais l'une des bases fondamentales du maintien de l'ordre est de prévoir la canalisation de la foule, pas de la piéger dans un coin pour lui mettre sur la gueule. L'objectif quand les troupes bloquent des rues est justement d'obliger la foule à partir par la seule voie qui n'est pas bloquée afin de contrôler le mieux possible le mouvement de la foule. Alors une rue bloquée des deux côtés sans aucune issue j'ai du mal honnêtement ...

Modifié par Shinrei

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Ouais, on dirait plutôt des bandes parfois ! :smile2:

faut qu'ils s'adaptent

Il me semble que gérer des foules passe aussi par ça, et qu'on n'apprend pas qu'à charger. Enfin, c'est ce que me disent mes connaissances dans la profession. ne confond pas des manifestations festives et des manifestations revendicatives qui ne se terminent toujours pas en "émeute"

Ils ne s'agit pas que de manifestations impromptues, mais aussi dans le cadre d'événement festifs et musicaux très légaux.

C'est simple, il n'y a jamais eu autant de grabuge à Lorient et Rennes depuis que les compagnies jouent les gros bras et foncent dans le tas. l'alcool est roi, on votera une loi pour en interdire la vente et la consommation dans ces manifestation festives et de nombreux problèmes seront résolus, ah non j'ai dit dans un autre topic que cela ne servirais à rien, mais toi tu n'étais pas contre

Sinon, les CRS, c'est comme les arabes : " Y'en a des bien !" ;)

Nan, j'ai vu. Après ! Mais que ce soit des gendarmes ou des policiers, ce sont des forces de l'ordre. Et les dérapages restent les mêmes.

Moi c'étaient des CRS. Et le débat a largement débordé au-delà de ce simple "cas isolé". Enfin, pour ma part.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Oui, ça existe. Mais il y a les provocateurs qui viennent chercher la fritte et il y a aussi des gens qui en ont marre de se faire taper, qui ont une dent contre les exactions de ceux qui sont censé faire régner l'ordre. Et ce de manière correcte.

il y a aussi beaucoup de gens à qui ils ne leur arrivent jamais rien on se demande pourquoi ;)

Après, un groupe qui provoque et qui se fait charger, je n'irais pas pleurer sur leur sort. Le truc, c'est qu'il n'y avait rien de ça dans ce que j'ai vécu, ou ce qu'on vécu mes amis.

Et on a même pas des têtes de punks ! :smile2:

c'est pourquoi tu déverses à longueur de post ta haine envers les serviteurs de l'état ça se sent au travers de tous tes post :sleep:

Oui, mais ça n'excuse en rien les comportements sanctionnables des forces de l'ordre, notamment au sein d'interventions comme celles-ci. s'il y a eu manquement il y aura sanction comme le dit Shinrei

Ce n'est pas parce qu'il y a des dealers que les stup' ont le droit de vendre de la coke. Si ? renseigne toi la dessus voir même du côté des douanes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant