Arnaldur Indridason, le nouveau roi du polar nordique


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
hiver.jpg

Arnaldur Indridason, le nouveau roi du polar nordique


Lundi 09 mars - 10:39

Auteur de romans sensibles et réalistes, l'écrivain islandais est l'un des meilleurs auteurs de polars de sa génération. Et son nouveau «Hiver arctique» confirme son talent. Quel est son secret? Et comment explique-t-il le succès et l'excellente réputation des polars venus du Nord?



Depuis quelques années déjà, le polar nordique a le vent en poupe. Les romans des Suédois Henning Mankell et Stieg Larsson ou du Norvégien Jo Nesbo, notamment, sont de véritables best-sellers.

L'Islandais Arnaldur Indridason, déjà auteur de «La cité des jarres», «La femme en vert», «La voix» et «L'homme du lac» (tous parus aux Editions Métailié), fait aujourd'hui partie de ces rois du polar scandinave.

«Hiver arctique», son cinquième roman traduit en français, nous plonge sans concession dans une Islande meurtrie et malgré tout magnifique. Il y a sans conteste une poésie propre à ces auteurs venus du Nord, comme un regard profond qui saurait capter les silencieuses mélancolies que l'on terre sous des sourires pudiques. Mais qu'ont donc ces pays de si particulier pour produire des oeuvres noires aussi sensibles? Quelques éléments de réponses par courrier électronique, avec Arnaldur Indridason.

La problématique du racisme est au coeur de votre dernier livre; est-ce un grand problème en Islande?
C'est tout nouveau pour nous. Pendant ces dernières années, nous avons connu un énorme boom de l'immigration en provenance d'Europe et d'Asie, et nous avons essayé de faire au mieux. Avec mon livre, j'ai voulu rappeler qu'il fallait qu'on se respecte les uns les autres, quelles que soient nos origines. Je crois que cela peut être la solution de nombreux problèmes, et pas seulement culturels.

L'infidélité semble également l'une de vos préoccupations.
De mon point de vue, et cela peut sembler très vieux jeu, la famille est la pierre angulaire de la société. Nous faisons tous partie d'une famille, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Ces familles sont construites surtout sur la confiance, et quand cette confiance est détruite, beaucoup de choses le sont avec. Il semble aujourd'hui qu'il est beaucoup plus facile de détruire cette confiance. J'essaie de mettre cela en évidence par rapport à nos responsabilités. C'est d'ailleurs une des choses dont sont amoureux les polars, et les miens ne font pas exception.

Vos personnages sont tous des pauvres diables, avec des vies tourmentées. Pourquoi?

Ils ne sont pas tous ainsi. Le commissaire Erlendur, mon personnage principal, a une vie très chahutée et a souvent affaire à des existences qui sont très tristes. Mais elles peuvent aussi être très belles dans leur tristesse, et j'essaie de mettre ceci en avant. Il n'y a pas de plaisir dans le bonheur. L'écrivain ne tire aucun plaisir des vies épanouies, seulement des vies brisées.




Anne-Sylvie Sprenger
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

oui, je sais que moi je suis pas tres tentee de recommencer a le lire car j'avais ete trs decue par "la voix", je l'avais trouve vraiment nul :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 819 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Moi, j'ai adoré la Voix.

Dans la Femme en vert, il y a des scènes de violence conjugale dont une assez incroyable.

Extrait :

"Un silence de mort régnait dans la cuisine.

Brusquement, il lui attrapa la tête et la cogna violemment contre l'assiette qui se brisa, il la saisit ensuite par les cheveux et l'envoya voler contre la chaise............, la faisant atterrir violemment sur le sol....Elle essaya de se relever bien qu'elle sût par expérience qu'elle aurait mieux fait de rester immobile...............

Il l'empoigna alors par les cheveux et lui fracassa le visage contre le mur tout en lui assénant un coup de pied dans la cuisse qui lui paralysa toute la jambe. Elle poussa un cri de douleur avant de retomber à terre......"

Les pointillés représentent des passages que j'ai enlevés.

Modifié par nerelucia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brownie Membre 929 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Effectivement "la Voix" est un ton en dessous..

de "La cité des jarres et surtout de "la Femme en Vert" qui pour moi est pour l'instant son meilleur bouquin.

J' attends que "l'Homme du lac" son avant dernier sorte en poche ...

pas demain y paraît... :smile2: ;)

:sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 819 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Justement Brownie, ses livres ne paraissent plus en poche. C'est là le piège, quand les livres ont du succès, ils sont vendus en broché pour augmenter les recettes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant