Costa Rica


PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Costa Rica, le pays sans armée.

Supprimé en 1949, c'est à ma connaissance le seul pays du monde à ne pas avoir de défense nationale. Résultat ?

Une croissance sans faille, une démocratie exemplaire, et un peuple heureux.

Voilà un modèle de développement dont nous pourrions nous inspirer.

L'argent économiser dans ces futilités par dans l'éducation, la santé et la préservation de l'environnement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

R4fale Membre 1 236 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

L'éducation au Costa Rica? ;) ...> une blague, la universidad de Costa Rica trés réputée :smile2: (non non)

Sur le reste peut être tu a raison , mais surement pas sur ce point...

Modifié par R4fale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Woot Membre 2 522 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Biensur jusqu'au jour ou un type avec un tank arrive et prend tout ce qu'il veut chez toi, et si tu l'emmerde il te bute.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité daijo
Invité daijo Invités 0 message
Posté(e)

Oué je suis d'accord avec toi, démenteler une armée on va dire que c'est facile mais à côté de ça comme le dit Woot...

Pour pouvoir désarmer un pays il faudrait commencer par armer d'intelligence, de reflexion et de tolérences toutes les têtes du monde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

C'est paradoxal.

Un type du Costa Rica expliquait qu'ils avaient un statut de petit frère, d'enfant. Et que de cette façon personne ne levait la main sur eux. Bon, je ne doute pas qu'ils aient des accords de défense avec d'autres pays.

Mais en Amérique latine, l'armée est plus un facteur de trouble que de stabilité. C'est par l'armée corrompue que la CIA à pu imposer ses vue. Par l'Armée que la démocratie fut foulée au pied.

Toujours est-il que depuis 1949, pas un conflit à déplorer.

Pour Rafale, quand je parle éducation, c'est l'accès à la lecture et l'écriture à tous, à lune époque ou le libéralisme laissait dans le caniveau le plus grand nombre.

http://www.lalettrediplomatique.fr/contrib...8&idrub=116

C'est une interview du ministre des relations extérieures.

Le « Consensus de Costa Rica » a été lancé par le Président Oscar Arias dans le cadre de l'Assemblée générale des Nations unies qui s'est tenue à New York, le 20 septembre 2006. Ce projet propose de lier la coopération et la solidarité internationale avec les efforts mis en ¿uvre par les pays en matière de renforcement de la paix, l'investissement social, le développement durable et la réduction des budgets militaires. C'est une initiative qui cherche à réformer les schémas actuels de coopération internationale, afin que les pays qui investissent de façon éthique, c'est-à-dire en répondant aux besoins sociaux les plus urgents, puissent bénéficier de la coopération et de l'aide publique au développement, de prêts avec des taux d'intérêt subventionnés, ainsi que de l'annulation ou de l'échange de leur dette extérieure.

Dans le monde, les dépenses militaires moyennes s'élèvent à 3,4% du produit intérieur brut, c'est-à-dire, un total de 1 100 billions de dollars annuels, avec d'importantes variations de région à région et de pays à pays. Ces dépenses militaires excessives peuvent et doivent être destinées à de meilleures utilisations, notamment à prendre en charge les besoins sociaux les plus pressants et, plus largement, s'inscrire dans la perspective morale que propose le Consensus de Costa Rica, à savoir de s'orienter vers un effort pour réduire la pauvreté et atteindre les Objectifs de Développement du Millénaire.

Le Consensus plaide en faveur de la mise en place par les pays riches de mécanismes destinés à faire en sorte que les pays en voie de développement qui investissent de plus en plus dans la santé, l'éducation, le logement et de moins en moins dans les armes et les soldats, soient exemptés de dette et qu'ils soient financièrement soutenus.

L'initiative proposée par le Président Oscar Arias a soulevé un vif soutien lorsqu'elle a été promue au sein de divers forums dont le Sommet ibéro-américain de Chefs d'Etat de novembre 2006 ; le Dialogue de haut niveau entre le Conseil économique et social (ECOSOC) et les institutions financières internationales qui s'est déroulé à New York, le 16 avril 2007 ; les organisations financières internationales (tels que le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, la Banque interaméricaine de développement) et les organisations multilatérales, comme les Nations unies, l'Organisation des Etats d'Amérique (OEA), la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL), le Secrétariat du Sommet ibéro-américain, et bien d'autres, qui ont montré un intérêt renouvelé à l'égard de cette initiative.

Concrètement, on peut citer au nombre des principaux résultats qu'elle a suscitée, la prise de position du Secrétaire général des Nations unies (voir le document E/2007/10 du 19 mars 2007) qui l'a identifiée comme un « mécanisme de financement innovant ». La déclaration finale du Sommet ibéro-américain des Chefs d'Etat qui s'est tenu en novembre 2006, a également intégré un paragraphe exprimant un accueil bienveillant au « Consensus de Costa Rica ».

Dans le cadre des relations bilatérales que nous entretenons avec les Etats-Unis, nous avons obtenu sur la base du « Consensus de Costa Rica » et de l'autre initiative innovante du Président Arias de « Paix avec la Nature », que nos partenaires américains annulent une partie de la dette (soit 26 075 942 dollars) avec, en contrepartie, notre engagement à réaliser des investissements dans le domaine de l'environnement et, en particulier, dans la protection des forêts vierges.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant