Le hasard

Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

C'est vrai que si l'on pouvait dire avec exactitude si l'univers est infiniment grand c'est qu'alors

tout en lui serait infiniment petit et serait son centre relatif, des ensembles les plus primaires au plus complexes. Et dans l'absolu il serait le centre de lui-même et le hasard serait une continuité.

Modifié par Sodak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)

Les fréres bogdanoff (pas top la référence... je sais) On calculé que la probabilité pour que la vie apparaisse est infinitésimal.

De plus il ne faut pas confondre hasard et incapacité a expliquer.

Je ne crois pas trop au hasard, je pense que les loi phisique ne lui laisse pas de place.

Pour moi toute conséquence a une cause, qu'elle soit logique ou non, rationnelle ou non, compréhensible ou non.

La conception du hasard viendrais plutôt de notre incapacité a saisir les loi de l'univers et sa nature dans un concept total.

C'est le hasard du destin :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Tu devrait étudier la MQ et la loi d'incertitude ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Peut être que la conception totale de l'univers et de ses lois implique la conception du hasard en résumé je reviendrai à dire peut-on générer du hasard, de l'alèatoire ? Oui par ignorance d'une finalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le hasard c'est l'indéterminisme : pas de loi déterministe mais aléatoire ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
En saisissant la finalité on comprend quel est le but et donc en ce fait on se fait une destination alors le hasard n'existe plus mais peut être que cet état est du à un raisonnement totalement cérébral.

Tu justifies là le contraire de ce que tu disais avant.

Ce que tu justifie, c'est que "SI il y a finalité, ALORS il n'y a pas hasard."

Or, ma question portait sur l'affirmation inverse "SI il n'y a pas hasard ALORS il y a finalité". Tu disais cela dans ce message :

Dire que tout est prévu c'est saisir la finalité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
"SI il y a finalité, ALORS il n'y a pas hasard."

"SI il n'y a pas hasard ALORS il y a finalité".

Oh ! Le syllogisme.

Modifié par Sodak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)
C'est vrai que si l'on pouvait dire avec exactitude si l'univers est infiniment grand c'est qu'alors

tout en lui serait infiniment petit et serait son centre relatif, des ensembles les plus primaires au plus complexes. Et dans l'absolu il serait le centre de lui-même et le hasard serait une continuité.

Oui je crois que je te suis, sauf sur la dernière phrase, le hasard n'est pas une continuité, c'est au contraire l'ignorance (ou plutot la non compréhension) de cette continuité qui éxisterait entre l'infiniment grand et l'infiniment petit.

C'est le fait de dire que les interactions à une échelle donnée (l'échelle limitte de notre capacité d'observation) ne sont pas éxpliquables par les éléments des échelles inférieures et sont aléatoires.

On peut faire le même raisonnement avec le temps et la succetion des évenements.

C'est pourquoi je dit que l'éxistence dans l'absolu du hasard implique une rupture de la continuité ou une limitte dans le temps ou entre les différentes échelles. Ce qui me semble assez...impobable lol.

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Oui je crois que je te suis, sauf sur la dernière phrase, le hasard n'est pas une continuité, c'est au contraire l'ignorance (ou plutot la non compréhension) de cette continuité (qui éxisterait entre l'infiniment grand et l'infiniment petit).

En ignorant une finalité, donc ce serait aléatoire, on ne peut que ne pas prévoir la continuité ce qui la simulerait constemment.

Modifié par Sodak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ce qui entrerait dans le thème de l'imprevisible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Oh ! Le syllogisme.

Non, ce n'est pas un sylogisme, voire la définition.

De plus, le syllogisme étant la base du raisonnement correct, pourquoi faudrait-il s'étonner d'en voir ? Il faudrait surtout s'étonner de NE PAS en voir, car cela montre une certaine irrationalité, un certain non-sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ben-62 Membre 1 146 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

je suis perplexe,le hasard n'existe peut etre pas,tout est peut etre deja prevu d'avance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je parlais de syllogisme car tu rapportes des citations en essayant d'établir une contradiction dans mes dires alors que je ne les voyais pas à part un syllogisme que tu établis malgrès toi.

Modifié par Sodak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Si j'établie la contradiction avec un syllogisme (c'est-à-dire avec un raisonnement correct) c'est donc que tes propos était réellement contradictoire non ?

Que viens faire la dedans le fait que tu ne t'étais pas apperçu de la contradiction de tes propos ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)
Peut être que la conception totale de l'univers et de ses lois implique la conception du hasard en résumé je reviendrai à dire peut-on générer du hasard, de l'alèatoire ? Oui par ignorance d'une finalité.

Effectivement Darwin lui croit beaucoup au hasard.

Je ne crois pas trop au hasard, je pense que les loi phisique ne lui laisse pas de place.

Bah on fait des probabilités. En mécanique quantique les proba nous servent énormément à connaître la position des électrons dans l'atome par exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Effectivement Darwin lui croit beaucoup au hasard.

Ah bon ? Il ne me semble pas que Darwin ai dit quoi que ce soit sur le hasard.

Au passage, je tiens à rappeler que le rôle des mutations aléatoires dans l'évolution n'a été découvert que bien après Darwin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)

L'évolution réfute directement le dessein intelligent en évoquant surtout la notion de hasard. Que Darwin ait dit quoi que ce soit exactement sur le hasard je ne le sais pas. Par contre ce que je sais c'est que sa théorie sur l'évolution des espèces le fait intervenir : les mutations génétiques (erreurs de copies ou endommagement) elles ont lieu par hasard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodak Membre 1 434 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

"SI il y a finalité, ALORS il n'y a pas hasard."

"SI il n'y a pas hasard ALORS il y a finalité"

Franchement je déteste me repeter pour une personne qui ne saisit pas ce qu'elle dit. Faut arreter de délirer mec.

Modifié par Sodak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Bah on fait des probabilités. En mécanique quantique les proba nous servent énormément à connaître la position des électrons dans l'atome par exemple.

En tant que physicien, est-ce que tu consideres "obligatoire" de croire en l'interpretation de copenhague? J'ai eu un prof plutot dogmatique sur ce sujet. Personnelement, je suis un peu confus: je ne suis pas convaincu que les experiences de Bell aient prouve qu'il n'y a pas de phenomenes inconnus determiniques gouvernant la position des electrons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Prof-PhY
Invité Prof-PhY Invités 0 message
Posté(e)
En tant que physicien, est-ce que tu consideres "obligatoire" de croire en l'interpretation de copenhague? J'ai eu un prof plutot dogmatique sur ce sujet. Personnelement, je suis un peu confus: je ne suis pas convaincu que les experiences de Bell aient prouve qu'il n'y a pas de phenomenes inconnus determiniques gouvernant la position des electrons.

Personnellement je suis prudent sur le sujet. Je pense que ça devient plus philosophique que scientifique en ce qui concerne l'interprétation de Copenhague. Je me rangerai plus du côté de Schrödinger, d'Einstein, De Broglie, et de Planck qui, avec le paradoxe Einstein-Podolsky-Rosen, l'équation du chat de Schrödinger, la boîte d'Einstein ... , ont montré l'incohérence de l'interprétation de Copenhague. Enfin c'est quand même un sujet à prendre avec pincettes.

Non, il n'est pas du tout obligatoire de croire en l'interprétation de Copenhague du tout.

Modifié par Prof-PhY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant