Réaction d'un médaillé Fields


Riverback Membre 2 401 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Wendelin Werner est un jeune chercher, professeur de mathématiques à l'école normale et à l'université Paris-Sud. en 2006 il a obtenu la médaille Fields, c'est l'équivalent du prix Nobel pour les mathématiques.

Il avait publié un papier intéressent dans le monde, réagissant sur le discours du président de la république. je vous invite tous à le lire et réagir dessus.

entre autre, il "exige" :

Un début de solution pourrait être de vous séparer des conseillers qui vous ont aidé à écrire ce discours ainsi que de ceux qui ne vous ont pas alerté sur les conséquences de telles paroles. Ils sont aussi responsables de la situation de défiance massive dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui, et que votre intervention du 22 janvier a cristallisée.

Ils ont commis, à mon sens, une faute grave et c'est votre propre dogme que toute faute mérite évaluation et sanction appropriée. Cela permettrait à notre communauté de reprendre quelque espoir et de travailler à améliorer notre système dans un climat apaisé, de manière moins idéologique et plus transparente.

Modifié par Riverback

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Il en manque dis donc¿

L'article en entier :

http://www.lemonde.fr/opinions/article/200...57067_3232.html

C'est le discourt du 22 janvier sur la recherche dont il est question. Petit extrait car notre amuseur national à un style particulier :

La recherche serait-elle uniquement une question de moyens et de postes ? Comment

donc expliquer qu'avec une dépense de recherche plus élevée que celle de la Grande Bretagne, plus élevée

et environ 15% de chercheurs statutaires en plus, que nos amis Anglais, la France soit largement derrière

elle pour la part de la production scientifique dans le monde ? Il faudra me l'expliquer ! Plus de chercheurs

statutaires, moins de publications et pardon, je ne veux pas être désagréable, à budget comparable, un

chercheur français publie de 30 à 50% en moins qu'un chercheur britannique dans certains secteurs.

évidemment, si l'on ne veut pas voir cela, je vous remercie d'être venu, il y a de la lumière, c'est

chauffé...... On peut continuer, on peut écrire. C'est une réalité et si la réalité est désagréable, ce n'est pas

désagréable parce que je le dis, c'est désagréable parce qu'elle est la réalité, c'est quand même cela qu'il faut

voir. Arrêtez de considérer comme sacrilège celui qui dit une chose et voir si c'est la réalité. C'est la réalité

qu'il faut contester dans ce cas là.

Voilà le genre de propos qui font bondir tous les chercheurs et enseignants. Par son discout, Sarkozy c'est mis à dos l'ensemble de la communauté scientifique, balaise le mec. Son problème, c'est qu'il fait le guignol, abuse du Storytelling, sont d'une approximation rare, voir mensongers. Le but est juste de faire avaler une histoire simple pour une réforme inique.

Un excellent commentaire du discours de Nicolas Sarkozy du 22 janvier, par Antoine Destemberg, ATER en histoire médiévale à Paris I :

http://www.sauvonsluniversite.com/IMG/pdf/..._historique.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Ce n'est pas comme si le gouvernement se préoccupait de ce que disent les chercheurs....

Toutes les propositions des chercheurs sont passées à la trappe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Ce n'est pas comme si la Conférence des Présidents d'Université avait massivement approuvé la réforme du statut et ce décret avant de se renier dès qu'il y a eu un peu de barouf. C'est beau la constance et le courage. ;)

Que reproche-t-on à ce décret ? De ne pas permettre que l'absence totale de recherche d'un pourcentage non ridicule d'enseignants chercheurs (il suffit de lire les rapports des chambres régionales des comptes qui inspectent les universités) ne soit pas compensée par une augmentation des heures d'enseignement sans recourir au scandaleux système des heures complémentaires dont l'opacité est grande et l'effectivité des plus sujettes à caution ?

Ce mouvement des enseignants-chercheurs est purement corporatiste et d'un sacré culot. En gros, ils militent pour la perpétuation du système actuel : l'absence de tout contrôle. Ils souhaitent demeurer les uniques agents publics qui peuvent se permettre de ne pas accomplir la totalité de leurs heures (car laux 6h d'enseignement par semaine doivent s'ajouter des heures effectives pour la recherche) sans avoir une procédure disciplinaire aux fesses.

Je suis consterné que certains puissent défendre ce mouvement révoltant. Ne parlons même pas du phénomène de rétention des notes qui constitue clairement une faute disciplinaire et mériterait au moins un blâme ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

J'ai cru comprendre qu'ils étaient évalué tout au long de leur carrière. D'où la grogne.

Ils n'ont certainement pas envie d'être noté en fonction de certains intérêts marchands. On voit comment les ogm, le nucléaire éclipsent tout débat scientifique.

Y a de quoi être inquiet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant