Les deux évadés de Moulins sont toujours en cavale


Yoannbzh Membre 11 667 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

article_photo_1234717752000-1-0.jpg Vue de la maison d'arrêt de Moulins-Yzeure, 13 février 2003/Thierry Zoccolan AFP/Archives FRANCE - Fichés au grand banditisme, ils seraient en région parisienne, aux dernières nouvelles. Ils ne retiennent plus d'otage...

Ils courent toujours, mais sans otage désormais. Les deux détenus de la prison centrale de Moulins, dans l'Allier, qui se sont évadés dimanche après-midi à l'aide d'explosifs et en prenant deux gardiens sous leur coupe dans leur cavale en voiture, ont relâché leurs deux otages en région parisienne dans la soirée.

Les deux évadés sont fichés au grand banditisme, et l'un d'entre eux, Christophe Khider, a été condamné à la perpétuité en 1999 pour un braquage avec mort d'otage, selon une source pénitentiaire. Il avait été ensuite condamné en 2007 à quinze ans de prison pour une tentative d'évasion de la prison de Fresnes en 2001. Le second, El Hadj Top, 28 ans, était "libérable en 2020", a ajouté cette même source, sans plus de précisions. Les deux fonctionnaires pris en otage ont été libérés peu avant 19h30 près d'Evry (Essonne). «Ils sont en bonne santé», a précisé l'administration pénitentiaire.

Evasion explosive

L'évasion s'est produite peu avant 16h30. «Ils ont fait sauter une porte. Puis ils se sont fait ouvrir la porte d'entrée en prenant les deux otages», explique une source pénitentiaire.

«Les évadés étaient dans le parloir au moment où des familles rendaient visite à leurs proches détenus», a expliqué Younès Mellakh, responsable UFAP (syndicat de surveillants de prison) à la centrale de Moulins. Ils ont ensuite pris «en otage deux surveillants avec leurs armes» et fait «sauter les portes du parloir avec des explosifs qu'ils avaient sur eux».

Plan «Epervier»

Le plan «Epervier», consistant à l'établissement massif de barrages de gendarmerie, a été déclenché immédiatement. Signalés une première fois dans la soirée du côté de Nevers, les détenus y ont eu un accident de voiture, qui n'a pas stoppé leur fuite. Une course-poursuite a été engagée, selon cette source, avec le renfort d'hélicoptères et d'un groupe d'intervention de la police nationale (GIPN). «A priori, ils sont armés d'au moins un pistolet», a confié un membre de la gendarmerie de l'Allier.

Leur fuite spectaculaire rappelle celle qui avait eu lieu, juste avant Noël, à la prison de Rennes. Les détenus avaient alors scié leurs barreaux. Avec agence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

:smile2: avec ce Khider, la surprise n'est plus à l'intérieur

de rien

Modifié par _Dolph

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

la cavale n'aura pas duré longtemps...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoannbzh Membre 11 667 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

<h2 id="mna-titre" class="mna-titre">Evadés de Moulins: Christophe Khider est bien vivant</h2>

article_GRANDEEVASION.jpg Evadés de la centrale de Moulins, Christophe Khider et Omar Top El Hadj auront été en cavale pendant près de 30 heures. /IDE <h3 class="hd"> A lire aussi </h3>

<h3 class="hd">En images</h3>

vignette_photo_1234776643676-2-0.jpg

ESCAPADE - Les fuyards ont été interceptés tôt ce mardi matin par la police dans un tunnel autoroutier, sur l'A86 près de Nogent (Val-de-Marne)...

Christophe Khider, auteur d'une évasion explosive de la centrale de Moulins (Allier) dimanche, est bien vivant, malgré plusieurs annonces faisant état de sa mort. Un responsable du ministère de l'Intérieur l'assure à 20minutes.fr: «Il n'est pas décédé. Et il est même moins gravement atteint que ce qui avait été évoqué. Une balle aurait traversé son épaule, il n'a pas été atteint au thorax.»

Une source policière, de la Direction départementale de la sécurité publique du Val-de-Marne, qui a supervisé l'interpellation, nous le confirme: «Ses jours n'ont jamais été en danger. Il est hospitalisé à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil.» Il évoque en revanche «un seul projectile au thorax, qui doit être extrait.»

L'autre détenu, Omar Top El Hadj, 30 ans, qui n'a pas opposé de résistance, a été choqué par l'accident de voiture et a été placé en garde-à-vue dans les locaux de l'hôtel de police de Créteil. La police judiciaire, en charge du dossier, l'interroge actuellement. Un point presse du procureur de Créteil est prévu cet après-midi.

Serrés contre le parapet de l'autoroute par un camion

Ce mardi peu avant 6 heures sur l'autoroute A86, près de Créteil (Val-de-Marne), Khider et son complice avaient été interceptés par une brigade anti-criminalité du Val-de-Marne, soutenue par des effectifs locaux des commissariats d'Ivry-sur-Seine et de Vincennes.

«Ils ont reperés à Fontenay-sous-Bois par la Bac, précise à 20minutes.fr une source policière. Ils ont tenté une première fois d'intercepter le véhicule des évadés. Puis, ceux-ci sont engagés sur l'autoroute, et les poursuivants ont alors décidé de les stopper coûte que coûte. L'un des deux véhicules de police s'est porté au niveau de celui des fuyards. Au volant, le conducteur, Khider, a braqué son arme vers la Bac qui a riposté, sans le toucher. Les policiers ont fait signe à des camions de serrer le véhicule de Khider et El Hadj contre le parapet de l'autouroute, pour le bloquer. Du grand art.»

La Bac et les fuyards percutent quasiment en même temps un poids lourd dans un tunnel de l'autoroute A86 sous le pont de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), ce qui met un terme à la course poursuite. Christophe Khider sort de son véhicule, à l'arrêt, pointe son arme sur les policiers qui font feu et le blessent. Il était encore conscient quand il a été transporté à l'hôpital. Khider avait prévenu plusieurs otages qu'il était prêt à tout pour ne pas retourner en prison.

Trois policiers ont été légèrement blessés dans la collision.

Improvisation

Comment ont-ils été retrouvés? Selon les premiers éléments de l'enquête, les fuyards ont percuté un véhicule sur l'A4 mardi vers 4 heures, et pris en otage son conducteur l'obligant à retirer de l'argent avec sa carte bancaire dans un distributeur à la porte de Bercy à Paris. L'homme, relâché, a alors alerté la police et donné le signalement de son véhicule.

C'est cette inorganisation et cette improvisation dans la cavale qui ont permis à la police de les pister, selon un enquêteur, alors qu'ils avaient été perdu de vue depuis leur passage à Arras et ses environs, lundi matin. Ils auront braqué au moins six véhicules, n'avait ni planque, ni arme prévues dehors. Ils obligeaient leurs otages à retirer de l'argent. Les deux détenus semblaient polariser par plusieurs quartiers d'Ile-de-France.

Ce tunnel, importante voie de circulation de l'Est parisien, devrait être fermé une partie de la matinée, le temps de faire les constatations.

M.Gr. (avec agence)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité MrLau
Invité MrLau Invités 0 message
Posté(e)

Khider annoncé comme mort ne l'est pas finalement ....

Dommage ... il va encore couter cher au contribuable :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant