la préméditation


femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

salu! :sleep:

sujet assez simple dont le but est de brasser diverses opinions.

Dans les cas de crimes et delits la justice des hommes convient de dissocier les actes prémédités de ceux dits "inintentionels".

il va donc de soi que c'est pas du tout pareil

si je prend un couteau que j'assène 33 coups dans la poitrine de ma copine parce que par exemple au diner elle m'a traité de "petite lavette" devant tout le monde... :smile2:

ou si alors qu'on preparait le roti a servir j'ai connu un tres facheux faux mouvement de mon bras qui tenait le dit couteau allant se loger dans la dite poitrine de ma copine qui passait par là... ;)

Ma question est donc la suivante:

Dans le second cas de figure où il peut etre avérer par la police qu'il y a bien eu accident est ce que je mérite vraiment une peine de prison en supplément du remord éternel que j'aurais déjà a surmonter?

dois t-on etre puni pour notre inconscience?

:sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité B_M
Invité B_M Invités 0 message
Posté(e)

En tant qu'individu, je n'accepterai pas qu'une personne ayant tuée un proche, que ce soit par préméditation, coup de folie ou par accident, ne reçoive pas une sanction sévère :smile2: le "j'ai pas fait exprés" c'est un peu juste ^^'. La justice se garde d'être "vengeresse", cependant l'acceptation de la justice par la population (donc ne pas se faire justice soi-meme) repose également sur le sentiment que la personne qui nous a fait souffrir, nous, ou des proches...paiera pour cela et peu importe le pourquoi/le comment.

Dans les faits, c'est peu le cas (peines très faible par exemple, si tu tues au volant de ta voiture) et cela rajoute au drame vécu par les proches, de la frustrations, de l'incompréhension, de la haine et pourquoi pas des envies de vengeance, qui peuvent se terminer par un acte de vengeance.

C'est certain que dans le premier cas, la personne étant très dangereuse, on (la société) ne peut pas la juger de la même façon, la justice n'a pas de dilemme, elle agit en punissant la personne lourdement, dans sa fonction première...la protection de la communauté et par la même répond au besoin de reconnaissance de la souffrance des proches par la société.

Cependant, même si dans le second cas, la personne n'est pas dangereuse, ne pas la punir revient à dire..."cette personne n'est pas dangereuse, vous souffrez, certes, mais comme il semble qu'elle ne fera souffrir personne d'autre...rien à foutre". Il y a préjudice, il doit y avoir condamnation ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)
salu! :sleep:

sujet assez simple dont le but est de brasser diverses opinions.

Dans les cas de crimes et delits la justice des hommes convient de dissocier les actes prémédités de ceux dits "inintentionels".

il va donc de soi que c'est pas du tout pareil

si je prend un couteau que j'assène 33 coups dans la poitrine de ma copine parce que par exemple au diner elle m'a traité de "petite lavette" devant tout le monde... :smile2:

ou si alors qu'on preparait le roti a servir j'ai connu un tres facheux faux mouvement de mon bras qui tenait le dit couteau allant se loger dans la dite poitrine de ma copine qui passait par là... ;)

Ma question est donc la suivante:

Dans le second cas de figure où il peut etre avérer par la police qu'il y a bien eu accident est ce que je mérite vraiment une peine de prison en supplément du remord éternel que j'aurais déjà a surmonter?

dois t-on etre puni pour notre inconscience?

:sleep:

Encore que dans ton exemple, on soit plus sur de "l'impulsif" que sur de "la préméditation".

Si tu la poignarde 3 jours après, là, il y aura préméditation.

On doit pouvoir déterminer trois cas :

- Meurtre avec préméditation (circonstances aggravantes). Qualification "d'assassinat" par le juge d'instruction. l'assassinat est un meurtre aggravé puni de la réclusion criminelle à perpétuité tel que définit à l'article 221-3 du code pénal français.

- Coups et blessures volontaires ayant entrainés la mort. Qualification "d'homicide volontaire" par le juge d'instruction. En droit français l'article 221-1 du code pénal définit l'homicide volontaire et le puni de 30 ans de réclusion criminelle.

- Coups et blessures involontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner. Qualification "d'homicide involontaire" par le juge d'instruction. En droit pénal français l'article 221-6 du code pénal définit l'homicide involontaire et il est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

La loi (en France) fait bien le distinguo :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Comme l'explique Eryx, la justice sait faire la différence entre l'accident ayant en trainé la mort et le meurtre prémédité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

merci beaucoup pour l'info eryx.

c'est vrai que entre la prison a vie (prémédité) et 3ans (accidentel) en cage je suis forcé de constaté la difference de peine.

après tout comme il a été dit; il y a quand meme eu préjudice.

cependant je suis entrin de me demander:

vous n'auriez pas les statistiques au sujet des personnes qui écopent réellement de la perpétuité pour un assassinat?

je me suis laissé entendre dire qu'en france depuis l'abolition de la peine de mort,

PERSONNE n'ai jamais mort en prison, il y a toujours une liberation avant.

prisons surchargées? bonne conduite?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
merci beaucoup pour l'info eryx.

c'est vrai que entre la prison a vie (prémédité) et 3ans (accidentel) en cage je suis forcé de constaté la difference de peine.

après tout comme il a été dit; il y a quand meme eu préjudice.

cependant je suis entrin de me demander:

vous n'auriez pas les statistiques au sujet des personnes qui écopent réellement de la perpétuité pour un assassinat?

je me suis laissé entendre dire qu'en france depuis l'abolition de la peine de mort,

PERSONNE n'ai jamais mort en prison, il y a toujours une liberation avant.

prisons surchargées? bonne conduite?

La perpétuité réelle n'existe pas, en France. le juge qui la prescrit inclu une peine incompressible de 20 à 30 ans. Toutefois, la encore, il faut considérer que les années de prison équivalent, je crois, à 9 mois. S'y ajoutent les remises de peines pour raisons diverses et variées et le criminel peut se retrouvé dehors suffisamment vite pour récidiver.

La seule "peine" qui puisse être à perpétuité, est l'enferment psychiatrique, puisque le "malade"ne sortira qu'avec l'avis favorable du médecin (souvent bien placé" pour savoir si l'enfermé est dangereux ou pas). Seulement, pour se faire, il faut que le tribunal désigne l'accusé comme juridiquement irresponsable. Donc il n'y a pas de procès. Je comprends que pour les familles de victimes, ce soit cruel. Mais c'est seulement dans ce dernier cas que la société a des chances d'être protégée des criminels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant