Justice pour tous ? Sauf pour les anars.


PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Le témoin incriminant Julien Coupat aurait menti.

Rebondissement dans l'affaire des sabotages de la SNCF. Le site Mediapart met en cause la validité d'un témoignage à charge contre Julien Coupat, mis en examen le 15 novembre pour direction d'une entreprise terroriste.

Jeudi, Mediapart a révélé que l'homme qui a témoigné à charge anonymement contre Julien Coupat dans l'affaire des sabotages SNCF serait un 'mythomane'."Non, non, je ne suis pas celui qui a fait de la délation. Ce que vous me dites là me fout des frissons" a confié l'homme aux journalistes du site.

Or, il s'agirait bien du témoin sous X de l'affaire selon différentes sources policières et judiciaires. Il se serait présenté à la gendarmerie après la mise en garde à vue d'une dizaine de personnes à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Les activités de cet homme l'avaient amené à côtoyer plusieurs fois Julien Coupat et il avait été au courant de l'enquête préliminaire antiterroriste menée à Tarnac, toujours selon Médiapart.

Condamné pour "dénonciation d'infractions imaginaires"

Ce témoin aurait révélé aux gendarmes des informations sur Julien Coupat et son entourage. Transmis aux policiers de la sous-direction antiterroriste (SDAT) en charge de l'enquête, son témoignage aurait été pris au sérieux. Leur rapport de synthèse aurait été à la base de l'information judiciaire pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" ouverte par le parquet de Paris souligne Médiapart. Cet événement a entraîné la désignation d'un juge d'instruction puis le placement en détention provisoire de neuf personnes.

Quelques jours plus tard, la crédibilité de ce témoin s'est étiolée. Le parquet de Paris a affirmé à Médiapart avoir tenu compte de ses "antécédents". En effet, l'homme a été condamné récemment par un tribunal pour "dénonciation d'infractions imaginaires". Il avait inventé des faits faisant croire que l'on en voulait à sa vie.

La justice a donc pris son témoignage avec méfiance. D'après Médiapart, le ministère public n'a pas évoqué ses déclarations lors de l'examen des demandes de remises en liberté, et le juge d'instruction n'en a pas non plus tenu compte lors de ses interrogatoires.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/j...nti_735384.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

athom Membre 1 522 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

pasdeparanoia a ton age tu crois toujours a la justice francaise , alors tu dois croire aussi au pere noel .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Ca s'appelle UTOPIE.

Ce qui me troue le cul c'est qu'en France, aujourd'hui, on embastille sur lettre de cachet.

Le pire c'est que pour garder un ersatz de crédibilité, MAM garde Coupat au gnouf, le libérer serait un aveu d'abus de pouvoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant