"le monde de demain sera végétarien ou ne sera plus"

Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Je ne suis absolument pas d'accord. L'extrêmisme révulse et dessert les causes qu'il prétend soutenir. Surtout que le sujet initial ne concernait aucunement la surabondance supposée de viande mais tentait de culpabiliser la consommation de viande tout court en partant du postulat stupide et indémontrable que manger de la viande c'est tuer alors que se baffrer de légumes c'est doux (déniant toute vie aux végétaux :smile2: ).

oui on le lui a tous deja fait remarquer les limites de son discours.

Ensuite, si la viande est en surproduction (dis-tu), c'est peut être vrai pour le marché national mais aucunement pour la consommation mondiale. Au lieu de souscrire à un ralentissement de la filière, il serait plus raisonnable d'intensifier les exportations vers des pays qui ne demanderaient pas mieux. Je rajoute que sans élevage en batterie, une partie non négligeable de la population verrait la viande devenir un produit de luxe, comme elle l'était pour des pans entiers de la Société au XIXe. Avant de conspuer l'élevage tel que pratiqué depuis les années 50, il faut observer la situation antérieure contre laquelle il a constitué une réponse efficace.

Je dis aussi que la viande est en surproduction sur le marché national, européen, et américain.

Sinon je serai plus pour exporter les matières premieres en vie vers les pays qui en ont besoin.

Et que la viande soit un produit de luxe , c'est normal, on ne peut adhérer a l idée que la viande ne soit pas precieuse.

c'est une vie avant d etre un bout de barback.

Traiter la vie animale avec la considération qui lui est due c'est prendre le chemin de traiter l'homme, un animal lui aussi, avec la considération qui lui est également du.

Et la nature dans son ensemble, nature que notre attitude inconsidérée détruit inéxorablement.

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

R4fale Membre 1 236 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
oui on le lui a tous deja fait remarquer les limites de son discours.

Je dis aussi que la viande est en surproduction sur le marché national, européen, et américain.

Sinon je serai plus pour exporter les matières premieres en vie vers les pays qui en ont besoin.

Et que la viande soit un produit de luxe , c'est normal, on ne peut adhérer a l idée que la viande ne soit pas precieuse.

c'est une vie avant d etre un bout de barback.

Traiter la vie animale avec la considération qui lui est due c'est prendre le chemin de traiter l'homme, un animal lui aussi, avec la considération qui lui est également du.

Et la nature dans son ensemble, nature que notre attitude inconsidérée détruit inéxorablement.

Si l'homme est un annimal alors l'annimal peut se comporter comme un annimal!!

Or un annimal quand il le peut n'a aucune considération pour vous quand il vous attaque!!!

C'est la chaine alimentaire!! Aprés que les végétarien fasse ce qu'ils veulent avec leur bout d'herbe , ça nous dérange pas!!

Et que ceux qui mange de la viande continus !! ...c'est tout pourquoi se compliquer^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Si l'homme est un annimal alors l'annimal peut se comporter comme un annimal!!

Or un annimal quand il le peut n'a aucune considération pour vous quand il vous attaque!!!

C'est la chaine alimentaire!! Aprés que les végétarien fasse ce qu'ils veulent avec leur bout d'herbe , ça nous dérange pas!!

Et que ceux qui mange de la viande continus !! ...c'est tout pourquoi se compliquer^^

:smile2:

Sauf que l'animal ne tue que pour se nourrir et nous sommes passer a un stade de surproduction. la surproduction entrainant une baisse de qualité nutritive esentielle.

Manger de la viande oui, mais de la vraie ;) et en quantité raisonnablement animale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
:smile2:

Sauf que l'animal ne tue que pour se nourrir et nous sommes passer a un stade de surproduction. la surproduction entrainant une baisse de qualité nutritive esentielle.

Manger de la viande oui, mais de la vraie ;) et en quantité raisonnablement animale.

Ouais mais il n'y aurait pas un probleme de production? De livraison plutôt. Faudrait fournir la viande ne flux tendus a ce moment là?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
R4fale Membre 1 236 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
:smile2:

Sauf que l'animal ne tue que pour se nourrir et nous sommes passer a un stade de surproduction. la surproduction entrainant une baisse de qualité nutritive esentielle.

Manger de la viande oui, mais de la vraie ;) et en quantité raisonnablement animale.

Cette surproduction n'est forcemment pas perdue pour tout le monde!!!

D'autre en ont surement besoin , je parles ici de certains pays ou même certaines personnes de ce pays!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

ben deja si on arretait de modifier les temps de gestation e des bêtes cela reduirait enormément la production. si la production industrielle etait interdite on retrouverai des elevage plein air , ect ...cela aussi reduirait considérablement le nombre de bête prete pour l abbatoir.

La production intensive est a stopper , la nature re régulerait seule la production je pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
R4fale Membre 1 236 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
ben deja si on arretait de modifier les temps de gestation e des bêtes cela reduirait enormément la production. si la production industrielle etait interdite on retrouverai des elevage plein air , ect ...cela aussi reduirait considérablement le nombre de bête prete pour l abbatoir.

La production intensive est a stopper , la nature re régulerait seule la production je pense.

Ben pourquoi freiner la production alors que cette production pourrais bien faire des heureux!!! Elle répondrait au moins partielement a un probléme!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Cette surproduction n'est forcemment pas perdue pour tout le monde!!!

D'autre en ont surement besoin , je parles ici de certains pays ou même certaines personnes de ce pays!!

moui et non. Ont-ils réellement besoin de viande a pauvre valeur nutritive?

n'ont il pas besoin plus tot, eux, des moyens basics nécéssaire à une production élémentaire et non intensive?

Et puis entre nous, la production intensive n'a pas pour but de nourrir mais bien de faire du profit maximum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
ben deja si on arretait de modifier les temps de gestation e des bêtes cela reduirait enormément la production. si la production industrielle etait interdite on retrouverai des elevage plein air , ect ...cela aussi reduirait considérablement le nombre de bête prete pour l abbatoir.

La production intensive est a stopper , la nature re régulerait seule la production je pense.

La nature.... ou alors elle ce chargerais de réguler le nombre de consommateur.

Ce que je veux dire c'est que avec un programme de production de ce genre l'on risquerais de se retrouvé en rupture de stock face a la demande. Notre population c'est aussi réguler par rapport a l'industrialisation de la nourriture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

Le problème de surproduction ne se situe pas au niveau des foyers, mais au niveau de la grande distribution. Mais ce sont les foyers qui consomment me direz-vous, ben oui et non.

Oui nous consommons, et sommes responsables de la surproduction. S'il n'y avait pas tous ces clients, il n'y aurait pas tous ces vendeurs et tous ces stocks. Mais ce qui est à revoir n'est pas la quantité consommé à un niveau individuel ou familial, mais quelles sortes de viande, et quand.

En effet, la quantité reste raisonnable, mais nous nous sommes habitués, et là est le problème à tout trouver et n'importe quand. J'ai eu la chance d'expérimenter la vie dans un lieu où, pour avoir sa viande, il fallait la demander à l'avance. Et je dis chance car ce mode de vie ne signifie pas une limitation dans la quantité, mais dans la variété. Achetez autant que vous le voulez, le réel danger est de pouvoir acheter uniquement, et sans modération le filet, l'épaule et la noix. Or ce sont les pièces les plus demandées.

Je suis donc pour l'interdiction de vente des viandes en grande surface, peut-être qu'ainsi on réapprendra à apprécier cette chère délicieuse. Je suis nostalgique du temps où je devais commander 3 ou 4 jours à l'avance un filet de b¿uf, ceci n'était pas en France je le précise. Il avait meilleur goût, j'en mangeais plus que largement, et pour obtenir ce filet tout le reste devait être vendu. Ce qui fait que pour 2 kg de viande il n'y avait pas en contrepartie une quinzaine de kilos invendus, et donc jetés. Car c'est bien ce qui se passe actuellement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lunabee Membre 78 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

Je pense que la coexistante de l'animal/homme est mésinterprétée...

Ne perdons pas de vue que l'homme fait encore partie de la case "animal" à ce que je sache on n'est plus les cousins des singes que des fougères ( enfin, on se pose la question pour certains...).

A ce que je sache, nous sommes omnivores, car du fait de l'évolution, notre habitude alimentaire s'est transformée pour manger de la viande ( grace à laquelle notre cerveau a pu se développer à la fois grâce aux protéines, et par sa sucitation pour la chasse qui demande une intelligence plus dynamique que pour la cueillette).

De ce fait, il est normal que cette habitude alimentaire ai été inchangée pendant des milliers d'années, le perfectionnement de l'homme ( avec l'élevage, la cohabitation, la compréhension de la vie animale) fait que nous mangeons encore et toujours de la viande.

Actuellement, certains font le choix car ils le peuvent de changer cette habitude alimentaire pour devenir végétarien, fruitarien, ou autre car la nécessité de manger de la viande n'est plus là. Le monde d'aujourd'hui nous permet d'avoir des repas dits "équilibrés" ( autrement dit, apportant l'énergie nécessaire au corps pour vivre correctement), la mondialisation et la traite des animaux comme nous le faisons de nos jours, c'est à dire du bétail nous amène forcément à nous poser la question du lien homme/ animal.

je pense qu'on ne deviendra pas végétarien par choix. Mais seulement s'il n'y a pas d'autre moyen, c'est à dire, l'extinction de toutes les espèces ou presque, ou un empoisonnement, une maladie, générée soit par les animaux, soit par l'homme. ( du type fièvre aphteuse, grippe aviaire);

car quoi qu'il arrive, s'il n'y a plus de ressources végétales immédiates et que l'on doit sauver sa vie, on finit toujours par manger de la viande ( parfois même humaine en cas extrême)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug Membre+ 6 902 messages
Statut : de la liberté‚
Posté(e)
Le problème de surproduction ne se situe pas au niveau des foyers, mais au niveau de la grande distribution. Mais ce sont les foyers qui consomment me direz-vous, ben oui et non.

Oui nous consommons, et sommes responsables de la surproduction. S'il n'y avait pas tous ces clients, il n'y aurait pas tous ces vendeurs et tous ces stocks. Mais ce qui est à revoir n'est pas la quantité consommé à un niveau individuel ou familial, mais quelles sortes de viande, et quand.

En effet, la quantité reste raisonnable, mais nous nous sommes habitués, et là est le problème à tout trouver et n'importe quand. J'ai eu la chance d'expérimenter la vie dans un lieu où, pour avoir sa viande, il fallait la demander à l'avance. Et je dis chance car ce mode de vie ne signifie pas une limitation dans la quantité, mais dans la variété. Achetez autant que vous le voulez, le réel danger est de pouvoir acheter uniquement, et sans modération le filet, l'épaule et la noix. Or ce sont les pièces les plus demandées.

Je suis donc pour l'interdiction de vente des viandes en grande surface, peut-être qu'ainsi on réapprendra à apprécier cette chère délicieuse. Je suis nostalgique du temps où je devais commander 3 ou 4 jours à l'avance un filet de b¿uf, ceci n'était pas en France je le précise. Il avait meilleur goût, j'en mangeais plus que largement, et pour obtenir ce filet tout le reste devait être vendu. Ce qui fait que pour 2 kg de viande il n'y avait pas en contrepartie une quinzaine de kilos invendus, et donc jetés. Car c'est bien ce qui se passe actuellement.

:smile2:

Je suis d'accord dans l'ensemble, Tito. Se pose alors le problème du prix. Comment faire pour payer un morceau de viande pour ceux qui disposent d'un budget limité.... ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

@ doug: en reduisant la quantité.

privilègier qualité a quantité: 300 gramme de viande par adulte par semaine c'est ce dont notre corps a besoin pas la peine d'en manger tout les jours pour avoir une alimentation équilibrée et saine.

en plus , manger chaque jours de la viande piquée a l eau et autre fluide degoutants, et nourris par gavage de je ne sais quoi , ca ne vaut vraiment pas le coup ( ou coût :smile2: parce que meme 3 euros, c'est cher pour du caca ).

b53fbac8-0224-11dd-90a4-a61b74237e6c.jpg

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité marire
Invité marire Invités 0 message
Posté(e)
l'homme est omnivore OK avec toi, pas carnivore (...uniquement)..

personnellement, une viande toutes les deux semaines me suffit (mais pas du jour au lendemain, soyons clair..)

jusqu'à ne plus en manger car oui, je suis contre tuer les animaux

pour l'enlèvement et la séquestration des animaux je suis comme tu le dis: contre... quand je vois les chiens malheureux en appartements, les iguanes (ah ouai trop cool d'avoir un iguane!!) dans des vivarium minuscule.., les tortues et autres bêtes qui OK n'ont plus a chercher leur nourritures mais sont a mon avis tellement malheureuse dans leurs enclos!!... ça me dégoute!

enfin je ne suis pas la seule à penser cela..

mon 1er topic en arrivant était: la valeur d'une vie? la prix de la terre? voili voilou!

chaque animal sans parler, de réincarnation (chose que je n'espère vraiment pas!!) mérite le respect!

ne croyez pas que je ne pense pas pareil des êtres humains..

un proverbe bouddhiste disait un peu: "le jour ou les roues arriveront dans notre pays, nous perdrons des valeurs importantes"

c'est pas du mot pour mot;

mais ça me fait penser que la nuit , même en respectant le 90, tu ne peux pas t'arrêter pour un hérisson alors que tout le monde sait qu'ils sont en voie d'extinction! même le jour, c'est chaud.

je ne parle pas des moustiques ou papillons qui s'ecrasent sur le pare brise!!...

(bon aller je vais pas dire "sauvons les papillons et les moustiques"..)

si j'ai mis du temps a repondre, marire, c'est parce que je ne pensait plus intervenir et que y'en a qui m'on trop saoulé!!

j'accorde la meme importance aux poissons qu'aux bovins! (grenouille verte)

ensuite pour un autre : je suis issue de la campagne et quand tu as vu un veau naitre et que tu sait qu'il part à l'abattoir ca fait chier. alors ne vient pas me dire qu'un enfant issu de la campagne ne reagirait pas comme ca!

un bon paysans s'attache a ses betes, il les soigne, et en prend soin. et il a un coup de blues quand elle parte a l'abattoir , normal!

mais vous vous demander de la viande pas chere, peu importe les conditions d'elevages!

ca m'enerve!

vous en bouffer a toutes les sauces sans vous preoccuper de leur conditions de vie!

Qui ça vous ???! Que sais-tu de ma vie ? 'Tain mais tu pourrais au moins prendre la peine de dire "certaines personnes/trop de gens bouffent de la viande à toutes les sauces patati patata"... Direct tu t'imagines qu'on est tous des "méchants"... Remarque tu vas voir plus loin que j'ai déjà des choses à te dire à propos de ta vision de l'animal (autre que l'homme)...

mais je l'ai dit deja, seul les gens (deja) concernés par ceci seront touchés.

les autres 'carnivores' continueront de s'en taper!

tant qui a de la barbaq et a bouffer..

mais qui sait, ca ne durera peu etre pas!

Einstein n'etait pas devin mais intelligent!

et comme l'a dit "..." combien de kilos de legumes, feculant etc, faut il pour faire un bon kilo de viande??

on va pleuré je vous le predis!!

Tout d'abord, quand je t'ai parlé de séquestration, d'enlèvement, je n'ai pas précisé si l'"animal de compagnie" devait être malheureux ou pas. Car c'est un fait : l'enlèvement se pratique aussi chez des animaux qui seront bien traités et qui ne voudront plus jamais lâcher leur "maître"... Je mets entre guillemets des mots qui devraient faire tilt quand on croit respecter nos Frères (c'est-à-dire toute forme de vie - à noter que je respecte la nature mais je ne parle jamais de "frères", là c'est histoire de me mettre dans ton - faux - délire - excuse-moi, hein), mais non, ces mots là, "animal de comagnie", "maître", impliquent qu'il y en a un qui est supérieur à l'autre, or toi dans ton discours tu penses que l'humain ne devrait pas avoir plus le droit de vivre que les autres (et encore ! les plantes tu t'en balances si j'ai bien compris !) ; moi je pense que c'est de l'hypocrisie si tu acceptes que des animaux à qui on n'a jamais demandé l'avis soient capturés et vivent selon le bon vouloir de leur "maître", complètement dépendants ; car ils peuvent être heureux, certes, et si ça se passe bien entre l'"animal" et le "maître" car celui-ci est bien parvenu à le "dresser" y a pas de problème, mais si ça ne se passe pas bien pour X ou Y raison (malgré la bonne volonté du maître) le pauvre animal sera abandonné dans un organisme, pire encore attaché à une laisse en pleine nature : le maître a droit de vie et de mort sur "son" animal (son esclave, sa chose, son meuble si on veut)(le droit de vie ou de mort y a des gens très bien qui l'ont sur leur animal et qui jamais ne seront violent avec - comme moi), c'est ça un animal de compagnie, et c'est pour ça que je te demandais si ça ne te choquait pas toutes ces privations de liberté, cette forme de violence, finalement.

Maintenant, voyons cet aspect : tu es "contre tuer des animaux"...

Mais pourquoi renier sa nature humaine ainsi ? On peut vivre en osmose avec la nature et tuer des animaux, parce que c'est la nature, nous sommes omnivores, nous bouffons de la viande, et avec de la sauce aux morilles c'est encore meilleur !!! Tuer les animaux en faisant exprès de les faire souffrir, avec des techniques immondes comme j'ai pu en voir sur internet, ou alors couper le bec des oies ou poulets pour les faire s'engraisser plus vite (j'ai entendu ça de MacDo ou KFC mais c'est peut-être une rumeur infondée), ou simplement rien que de les faire naître dans des cages, pour les faire grandir et mourir dans des cages, non moi non plus je n'apprécie pas trop, loin de là et j'y suis même assez sensible, mais en même temps c'est un peu le même principe que l'animal de compagnie : utiliser l'animal comme objet afin d'améliorer son propre confort (oui, c'est purement égoïste) sauf que le premier, s'il est plus violent, est un peu plus nécessaire (bon on pourrait peut-être faire plus d'élevage en plein air, je sais pas j'ai pas étudié la chose) que le second qui lui n'a qu'un seul objet, celui de passer le temps, de meubler la maison ou le jardin ou d'apporter de la compagnie à la limite, un peu comme une prostituée...

Je dis ça alors que chez moi il y a deux poules, deux lapins, un chat et une chienne(*), à laquelle je suis très attachée malgré tout mon discours ; j'aime les animaux en général, mais ça ne m'empêche pas de m'aveugler en croyant que sous prétexte qu'on n'aime pas voir un animal mourir c'est parce qu'on veut qu'il soit notre égal.

(*) Ils sont tous heureux, ça tu peux y aller : y a du jardin, de quoi faire des terriers... Mais ils ne sont pas libres.

P.S. : Ne va pas t'imaginer que je suis une bourreau d'animal. Je suis la première à m'extasier devant la moindre mouche qui se nettoie les ailes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité marire
Invité marire Invités 0 message
Posté(e)
;)

Sauf que l'animal ne tue que pour se nourrir et nous sommes passer a un stade de surproduction. la surproduction entrainant une baisse de qualité nutritive esentielle.

Manger de la viande oui, mais de la vraie :sleep: et en quantité raisonnablement animale.

Je crois qu'il existe des animaux autres que l'homme qui ne tuent pas que pour manger. Par exemple le chimpanzé. Et il doit y avoir d'autres exemple (comme par hazard je sors l'exemple le plus proche de l'homme, c'est pas assez fort comme argument :smile2: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)
:smile2:

Je suis d'accord dans l'ensemble, Tito. Se pose alors le problème du prix. Comment faire pour payer un morceau de viande pour ceux qui disposent d'un budget limité.... ?

Malheureusement je comprends les restrictions d'un budget limité, mais comme le dit Elaïs, privilégier la qualité me semble faisable. La viande la moins chère que j'aie vu sont les steaks hachés vendus par dix: environ 5 euros le kg. Kilo qui contient environ 200 grammes de saloperies diverses, ce genre de viande est à éviter pour raisons sanitaires.

La catégorie suivante sont les morceaux entiers en grande surface, et ça va chercher dans les 9 ou 10 euros minimum le kg. Je pense que c'est le minimum à mettre pour acheter de la viande, malheureusement.

Or chez le boucher on peut avoir de la très bonne viande, pas le top du top, mais du très bon, à environ 16-17 euros le kg. Moi je préfère acheter 600 grammes de bonne viande qu'un kg douteux.

Mais du point de vue du père de famille smicard ou à peine plus, je comprends parfaitement que ces euros pèsent lourds. ;) Et là j'avoue que je sais plus quoi dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaClandestina Membre 19 730 messages
Agent Publicitaire‚ 29ans
Posté(e)

et l'poisson on a le droit? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité B_M
Invité B_M Invités 0 message
Posté(e)

J'adore la viande, si c'était possible, je ne mangerai que ça......hummmmmmmmmm viandeuh homer-drool.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Mais j'ai raison? J'ai raison ou pas? J'ai raison?

Et oui j'ai raison :sleep:

On parle du riz tiens... c'est une culture asiatique qui est un exemple de la société asiatique (j'ai peur de dire une connerie en disant chinois) ils plante le riz, ils font les rizières en sachant que ce sont les enfants qui en profiterons, ils voient a long terme.

Alors que nous avec notre dépendance au pétrole, avec notre manie des emballage vide, avec notre impatience a utilisé des produits qui pourrait ce révéler dangereux, etc.... ont ne voient pas plus loin que le bout de notre nez. Ou plus tôt ont sait ce qui va ce passer.... mais ont s'en fous. Temps pis. Faut juste espérer qu'on aurra eu le temps de prendre notre retraire avant que ça pète. :sleep:

C'est une forme de nihilisme. La société occidentale moderne est nihiliste :smile2: ;)

Il ne faudrait quand même pas fantasmer sur la culture du riz grâce à laquelle, selon carnifex, la Chine serait une civilisation hexamillénaire.

D'abord, la cuisine chinoise (et les cuisines asiatiques) ne se limitent pas davantage au riz que l'alimentation traditionnelle en FRance jusqu'au XIXe ne se limitait au pain, même si c'est un fondement. Les viandes et les produits de la mer sont ô combien utilisés. On peut même soutenir que la surpêche, si elle est manifeste en Occident, est un problème quasi insoluble en Asie.

De plus, être nostalgique du temps où l'immense majorité de la population chinoise se contentait d'un ou deux bols de riz par jour (la classe mandarinale, ossature de l'Etat ayant des goûts gastronomiques plus exigeants), c'est mettre de côté les problèmes de malnutrition évidents, les carences diverses, l'espérance de vie très faible et surtout, surtout, les famines monstrueuses comme l'Occident lui même en a peu connues d'une telle intensité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
oui on le lui a tous deja fait remarquer les limites de son discours.

Je dis aussi que la viande est en surproduction sur le marché national, européen, et américain.

Sinon je serai plus pour exporter les matières premieres en vie vers les pays qui en ont besoin.

Et que la viande soit un produit de luxe , c'est normal, on ne peut adhérer a l idée que la viande ne soit pas precieuse.

c'est une vie avant d etre un bout de barback.

Traiter la vie animale avec la considération qui lui est due c'est prendre le chemin de traiter l'homme, un animal lui aussi, avec la considération qui lui est également du.

Et la nature dans son ensemble, nature que notre attitude inconsidérée détruit inéxorablement.

Certains lui ont peut être déjà fait remarquer l'inanité de son discours mais on glissait vers une "compéhension" et donc une indulgence pour son extrêmisme absurde. Je ne vois pas où doit être l'indulgence, d'autant plus que personne n'est capable d'expliquer pourquoi la vie animale devrait être considérée comme infiniment plus précieuse que la vie végétale. Parce qu'une vache a plus de similitudes avec les mamifères que nous sommes qu'une courgette ? Donc sacrifions ceux qui n'ont rien à voir avec nous et n'accordons de la valeur qu'à ceux qui sont comme nous. Tiens, tiens ! Voilà une logique non neuve ! :smile2:

Quant à "exporter les matières premières en vie", c'est à dire, pour parler clairement, expédier des animaux vivants (par bateau puis par train, car j'imagine mal des avions cargos de boeufs) à l'autre bout du monde, c'est un remède presque pire que le mal. D'abord n'imaginons même pas les frais de transport d'un troupeau du Limousin vers le Malawi. La bête qui arriverait là bas après des semaines de navigation et des heures de train ne serait guère abordable que pour la haute bourgeoisie. Ensuite quel serait l'intérêt de transférer des troupeaux dans des régions qui n'en possèdent que de réduits, non pas parce qu'il les tue avant toute augmentation par pure inconséquence, mais parce que ce sont des régions qui souffrent d'aridité et n'ont pas les pacages nécessaires ni l'eau pour entretenir des troupeaux dignes de la verdoyante Europe ?

Et enfin, je me répète. Si manger un poulet c'est une vie, déguster une carotte ce n'est pas faire autre chose. Faut-il considérer que toute l'alimentation se doit d'être du luxe ? Faut-il prôner la sous-alimentation par "respect de la vie" ? En ce cas, autant appeler au suicide, seul moyen de ne pas attenter (et encore, que dire des parasites qu'on tue avec notre corps ?) à la vie d'autrui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant