art martial de l'inde


manoukian Membre 1 176 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)

Bonjour,

j'aime les art martial, surtout le maniement du baton et le sabre. J'ai pratiqué pendant quelques année l'Aikido, mais habitant dans nos vrais campagne française , il n'est pas facile trouver ce que l'on cherche .

Je pars en inde bientot pour une periode de 5 semaine, et je sais que durant cette balade j'aimerai participer a des cours, initiation, apprentissage et je ne sais quel autres terme pour définir leurs art martial.

Voila ce que j'ai trouvé et qui me plairais a ravir.

Connaissez-vous?

SILAMBAM : Pour certains il s'agit purement et simplement du Varma Kalai tandis que d'autres contestent cette affirmation. Quoi qu'il en soit, le Silambam est comme le Varma Kalai originaire du Tamil Nadu (Inde du sud) et c'est à partir du Ier siècle de Notre Ere que les Rois des trois royaumes tamoul : Pandya , Chola et Chera popularisèrent cette discipline.

L'ouvrage littéraire tamoul de Silapathiharam, remontant au 2ème siècle, décrit les ventes de bâtons d'épées, de joyaux et d'armure pour le silambam aux commerçants étrangers. L'antique citée de Madurai était un centre d'activité très prisé par les Romains, les Grecs et les Egyptiens qui commerçaient régulièrement avec les Rois Dravidiens.

Les écoles de Silambam étaient à l'époque les plus importantes écoles d'arts martiaux. Elles attiraient un grand nombre de pratiquants.

Les combats en self-défense ou les feintes avec utilisation d'un bâton long étaient très appréciés dans les royaumes dès les 1er et 2èmes siècles. A l'époque Védique, les jeunes hommes étaient entraînés au Silambam pour les rituels et pour le combat. Les bâtons utilisées par les pratiquants ont reçus des noms spécifiques, et traitées avec dévotion. Quelques textes donnent une origine divine à cet art (le Dieu Muruga). Dans la tradition mythologique tamoul, le sage Agasthya a également été crédité de la genèse du Silambam.

Le Silambattam est utilisé comme technique de self-défense contre les adversaires humains et aussi contre les animaux sauvages. Le mot "Silambattam" vient des bâtons de Silambam qui ont été employés dans les guerres par les rois antiques Tamoul. Les Thandu Padai qui étaient les soldats des régiments à pied se sont armés avec des bâtons de Silambam. Les bâtons de Silambam sont de courts bâtons de canes très durs. En plus des bâtons les pratiquants utilisent des épées et des bois de cerfs.

Les soldats du Roi Veerapandia Kattbomman (1760-1799) se sont fait remarqués par leurs prouesses en Silambam contre l'armée britannique.

Son influence s'est étendu jusqu'en Thaïlande, Indonésie, Malaisie, et Philippines diffusé par les négociants et les guerriers des royaumes du Tamil Nadu et de l'actuel Sri Lanka.

C'est aujourd'hui un mode de self-défense très populaire au Tamil Nadu et diverses épreuves compétitives sont proposées aux participants. Certaines privilégient l'adresse, d'autres la force ou d'autres encore la précision. Voir Varma Kalai.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

ben-62 Membre 1 146 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
Bonjour,

j'aime les art martial, surtout le maniement du baton et le sabre. J'ai pratiqué pendant quelques année l'Aikido, mais habitant dans nos vrais campagne française , il n'est pas facile trouver ce que l'on cherche .

Je pars en inde bientot pour une periode de 5 semaine, et je sais que durant cette balade j'aimerai participer a des cours, initiation, apprentissage et je ne sais quel autres terme pour définir leurs art martial.

Voila ce que j'ai trouvé et qui me plairais a ravir.

Connaissez-vous?

SILAMBAM : Pour certains il s'agit purement et simplement du Varma Kalai tandis que d'autres contestent cette affirmation. Quoi qu'il en soit, le Silambam est comme le Varma Kalai originaire du Tamil Nadu (Inde du sud) et c'est à partir du Ier siècle de Notre Ere que les Rois des trois royaumes tamoul : Pandya , Chola et Chera popularisèrent cette discipline.

L'ouvrage littéraire tamoul de Silapathiharam, remontant au 2ème siècle, décrit les ventes de bâtons d'épées, de joyaux et d'armure pour le silambam aux commerçants étrangers. L'antique citée de Madurai était un centre d'activité très prisé par les Romains, les Grecs et les Egyptiens qui commerçaient régulièrement avec les Rois Dravidiens.

Les écoles de Silambam étaient à l'époque les plus importantes écoles d'arts martiaux. Elles attiraient un grand nombre de pratiquants.

Les combats en self-défense ou les feintes avec utilisation d'un bâton long étaient très appréciés dans les royaumes dès les 1er et 2èmes siècles. A l'époque Védique, les jeunes hommes étaient entraînés au Silambam pour les rituels et pour le combat. Les bâtons utilisées par les pratiquants ont reçus des noms spécifiques, et traitées avec dévotion. Quelques textes donnent une origine divine à cet art (le Dieu Muruga). Dans la tradition mythologique tamoul, le sage Agasthya a également été crédité de la genèse du Silambam.

Le Silambattam est utilisé comme technique de self-défense contre les adversaires humains et aussi contre les animaux sauvages. Le mot "Silambattam" vient des bâtons de Silambam qui ont été employés dans les guerres par les rois antiques Tamoul. Les Thandu Padai qui étaient les soldats des régiments à pied se sont armés avec des bâtons de Silambam. Les bâtons de Silambam sont de courts bâtons de canes très durs. En plus des bâtons les pratiquants utilisent des épées et des bois de cerfs.

Les soldats du Roi Veerapandia Kattbomman (1760-1799) se sont fait remarqués par leurs prouesses en Silambam contre l'armée britannique.

Son influence s'est étendu jusqu'en Thaïlande, Indonésie, Malaisie, et Philippines diffusé par les négociants et les guerriers des royaumes du Tamil Nadu et de l'actuel Sri Lanka.

C'est aujourd'hui un mode de self-défense très populaire au Tamil Nadu et diverses épreuves compétitives sont proposées aux participants. Certaines privilégient l'adresse, d'autres la force ou d'autres encore la précision. Voir Varma Kalai.

je connait pas du tout,mais en 5 semaine,difficile de faire sa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant