Internet fait du bien aux labels indépendants


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
i59311cyhsy.jpg

Internet fait du bien aux labels indépendants


Samedi 10 janvier - 18:40

Sur fond de crise de l'industrie musicale, les petites maisons de disques semblent tirer leur épingle du jeu.

Clap Your Hands Say Yeah en concert à Paris




Tandis que l'industrie du disque dresse le bilan d'une année qui aura vu à nouveau baisser ses ventes, certains signes montrent qu'une démocratisation de la musique grâce à Internet est en train de modifier l'équilibre des forces au sein de l'industrie musicale. Exploitant notamment les forums et les blogs musicaux, les compagnies de disques indépendantes réalisent de grandes avancées aux dépens des quatre conglomérats musicaux mondiaux, dont le modèle commercial bien établi consistant à promouvoir des hits grâce à la diffusion radiophonique paraît de plus en plus dépassé.

Si les ventes de morceaux distribués par des services tels que iTunes Music Store ont connu une augmentation de 150 % en 2005, avec plus de 320 millions de morceaux vendus, cette progression ne suffit pas à compenser la plongée brutale des ventes de CD. Pourtant, en dépit de cette baisse globale des résultats, des dizaines de labels indépendants tirent leur épingle du jeu grâce à des ventes stables d'albums de groupes comme le rappeur Pitbull, originaire de Miami, ou de groupes indépendants tels Hawthorne Heights, Bright Eyes, Interpol ou Arcade Fire. Les labels indépendants auront représenté en 2005 plus de 18 % des ventes d'albums, soit leur plus grosse part de marché depuis au moins cinq ans, si l'on en croit les données du cabinet Nielsen SoundScan. A l'ère des connexions haut débit, des baladeurs MP3 de 60 gigabytes et des listes de lecture personnalisées, les consommateurs ont peut-être plus que jamais la possibilité de satisfaire leurs goûts musicaux en dehors des vitrines traditionnelles de l'industrie, au premier rang desquelles figurent les stations de radio et MTV.


Jeff Leeds - The New York Times
Suite de l'article...
Source: courrierinternational.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Indy Membre+ 10 383 messages
Forumeur "Fucking" Moyen‚ 150ans
Posté(e)

Il n'ya qu'à voir le nombre incalculable de mini-structures sur MySpace, on vit une

époque extrêmement riche musicalement pour celui ou celle qui se montre curieux!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
White.widow Membre 205 messages
Forumeur activiste‚ 27ans
Posté(e)

Tant mieux !!! A bas la dictature du monopole

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Javiere Membre 563 messages
Forumeur forcené‚ 29ans
Posté(e)

C'est bien de le signaler, alors qu'Internet est encore vu comme un fléau pour la musique par des vieux machins comme Elton John ou KISS :smile2:

Pour ma part, je ne pourrais pas acheter des morceaux sur iTunes ou quelque chose comme ça, pour moi le CD reste sacré. Ce serait horrible de voir disparaître ce format au prix de je ne sais quelle carte SD ou boîtier. D'autant que sur Internet c'est très facile d'écouter librement et légalement tout et n'importe quoi. Après, je conçois que certains n'aient pas envie de claquer des fortunes sur des CDs qui valent parfois pas loin de 100 francs.

C'est vrai que c'est extrêmement facile de se constituer une bonne culture musicale si on y met un peu du sien, alors que par le passé, c'était plus du bouche à oreille, des magazines ou à la limite des émissions...

Ca explique aussi que l'on peut difficilement sortir un artiste du lot dans les années 2000. Il n'y a plus de monopolisation de l'intérêt sur un ou quelques groupes en particulier...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il n'ya qu'à voir le nombre incalculable de mini-structures sur MySpace, on vit une

époque extrêmement riche musicalement pour celui ou celle qui se montre curieux!

L'époque n'est pas forcément plus féconde que ces ancêtres, je pense que par le biais d'internet, on peut découvrir des dizaines de groupes indépendants du monde entier, chose impossible par le passé, puisque comme le disait Javiere, il fallait passer par différentes étapes pour découvrir des petits groupes.

C'est bien de le signaler, alors qu'Internet est encore vu comme un fléau pour la musique par des vieux machins comme Elton John ou KISS :o

Pour ma part, je ne pourrais pas acheter des morceaux sur iTunes ou quelque chose comme ça, pour moi le CD reste sacré. Ce serait horrible de voir disparaître ce format au prix de je ne sais quelle carte SD ou boîtier. D'autant que sur Internet c'est très facile d'écouter librement et légalement tout et n'importe quoi. Après, je conçois que certains n'aient pas envie de claquer des fortunes sur des CDs qui valent parfois pas loin de 100 francs.

C'est vrai que c'est extrêmement facile de se constituer une bonne culture musicale si on y met un peu du sien, alors que par le passé, c'était plus du bouche à oreille, des magazines ou à la limite des émissions...

Ca explique aussi que l'on peut difficilement sortir un artiste du lot dans les années 2000. Il n'y a plus de monopolisation de l'intérêt sur un ou quelques groupes en particulier...

:smile2:

J'abonde dans ton sens. Il est exclu pour moi d'acheter de la musique en ligne, je vais un peu à contresens. En effet, je me suis remis à écouter des vinyles, il y déjà un petit bout de temps et la qualité entre ce support et un mp3 est incomparable. De plus, acheter de la musique en ligne revient pour moi à effectuer un simple acte consumériste. ;)

Il n'ya qu'à voir le nombre incalculable de mini-structures sur MySpace, on vit une

époque extrêmement riche musicalement pour celui ou celle qui se montre curieux!

L'époque n'est pas forcément plus féconde que ces ancêtres, je pense que par le biais d'internet, on peut découvrir des dizaines de groupes indépendants du monde entier, chose impossible par le passé, puisque comme le disait Javiere, il fallait passer par différentes étapes pour découvrir des petits groupes.

C'est bien de le signaler, alors qu'Internet est encore vu comme un fléau pour la musique par des vieux machins comme Elton John ou KISS :D

Pour ma part, je ne pourrais pas acheter des morceaux sur iTunes ou quelque chose comme ça, pour moi le CD reste sacré. Ce serait horrible de voir disparaître ce format au prix de je ne sais quelle carte SD ou boîtier. D'autant que sur Internet c'est très facile d'écouter librement et légalement tout et n'importe quoi. Après, je conçois que certains n'aient pas envie de claquer des fortunes sur des CDs qui valent parfois pas loin de 100 francs.

C'est vrai que c'est extrêmement facile de se constituer une bonne culture musicale si on y met un peu du sien, alors que par le passé, c'était plus du bouche à oreille, des magazines ou à la limite des émissions...

Ca explique aussi que l'on peut difficilement sortir un artiste du lot dans les années 2000. Il n'y a plus de monopolisation de l'intérêt sur un ou quelques groupes en particulier...

;)

J'abonde dans ton sens. Il est exclu pour moi d'acheter de la musique en ligne, je vais un peu à contresens. En effet, je me suis remis à écouter des vinyles, il y déjà un petit bout de temps et la qualité entre ce support et un mp3 est incomparable. De plus, acheter de la musique en ligne revient pour moi à effectuer un simple acte consumériste. ;)

Il n'ya qu'à voir le nombre incalculable de mini-structures sur MySpace, on vit une

époque extrêmement riche musicalement pour celui ou celle qui se montre curieux!

L'époque n'est pas forcément plus féconde que ces ancêtres, je pense que par le biais d'internet, on peut découvrir des dizaines de groupes indépendants du monde entier, chose impossible par le passé, puisque comme le disait Javiere, il fallait passer par différentes étapes pour découvrir des petits groupes.

C'est bien de le signaler, alors qu'Internet est encore vu comme un fléau pour la musique par des vieux machins comme Elton John ou KISS :D

Pour ma part, je ne pourrais pas acheter des morceaux sur iTunes ou quelque chose comme ça, pour moi le CD reste sacré. Ce serait horrible de voir disparaître ce format au prix de je ne sais quelle carte SD ou boîtier. D'autant que sur Internet c'est très facile d'écouter librement et légalement tout et n'importe quoi. Après, je conçois que certains n'aient pas envie de claquer des fortunes sur des CDs qui valent parfois pas loin de 100 francs.

C'est vrai que c'est extrêmement facile de se constituer une bonne culture musicale si on y met un peu du sien, alors que par le passé, c'était plus du bouche à oreille, des magazines ou à la limite des émissions...

Ca explique aussi que l'on peut difficilement sortir un artiste du lot dans les années 2000. Il n'y a plus de monopolisation de l'intérêt sur un ou quelques groupes en particulier...

;)

J'abonde dans ton sens. Il est exclu pour moi d'acheter de la musique en ligne, je vais un peu à contresens. En effet, je me suis remis à écouter des vinyles, il y déjà un petit bout de temps et la qualité entre ce support et un mp3 est incomparable. De plus, acheter de la musique en ligne revient pour moi à effectuer un simple acte consumériste. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant