Un révolutionnaire est-il un égoïste?

Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

Sujet ouvert. :smile2:

Modifié par donjuan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Bien que la question soit un révolutionnaire est il égoïste, j'aimerai extrapoler afin de répondre par l'affirmative.

Puisque tout un chacun est égoïste, un révolutionnaire l'est également.

étre égoïste c'est d'abord penser à soi, hors, quoi de plus normal?

Comment ne pas penser à soi?

Bien sûr, les gens agissent également pour les autres. mais est ce seulement pour les autres?

Certains disent avoir du plaisir à aider, même si cela nécessite de se négliger, mais le geste n'est il tout de même pas conduit par la procuration du plaisir?

C'est donc de façon égoïste que l'on se tourne vers autrui.

Le seul moyen de ne pas agir de façon égoïste serait d'agir de façon a aider un inconnu (car aider une personne qui nous est chère, c'est agir de façon à protéger ce qui NOUS plait. Et cela démarre donc sur un principe égoïste.), de plus il faudrait que personne ne sache que l'on a aidé cette personne. (Sinon, la gloire, l'admiration ou même la haine sont autant de sources de plaisirs qui rendraient l'acte égoïste.) et de plus l'aider d'une façon qui nous déplairait fortement et que l'on regretterai (car, encore une fois, si l'on éprouve du plaisir en ayant aidé c'est que l'acte n'est pas gratuit et donc pas pûrement altruiste.)

Seul le dénit total de sa personne permettrait de ne pas être égoïste, et encore tout dépend de la motivation de ce dénit et formes qu'il peut prendre.

En partant de ceci, un révolutionnaire n'échappant pas à la règle, est également égoïste.

Cependant, on peut voir des choses propres au révolutionnaire qui montrent son égoïsme.

En effet, un révolutionnaire ne combattra jamais pour une cause qui ne lui plait pas, ce serait absurde, il ne combat donc que pour ce qui peut lui apporter du plaisir ou pour empêcher qu'on lui retire un plaisir. L'acte révolutionnaire est par nature égoïste, puisqu'il n'est fait d'abord que dans un soucis de sa personne, et il est même fait à l'encontre de ceux qui ne sont pas d'accord avec la révolution, ce qui montre bien l'égoïsme de la chose.

Bien sûr, cet égoïsme sous jacent est masqué derrière une idéologie qui serait soit disant faite pour le bien de tous, et souvent dans un soucis de liberté.

Mais ce n'est là que démagogie afin de permettre aux objectifs du révolutionnaire de prendre vie en étant aidé.

Le révolutionnaire use souvent d'un vocabulaire précis, épaulé principalement par de grands principes vendeurs comme la liberté, l'égalité, la solidarité et le bien être. Principes qui ne sont bien entendus que des mots afin de cacher l'intention première.

Toutes les révolutions ne sont pas mauvaises, car ses principes égoïstes peuvent être préférables à ceux de l'ordre établie, ce qui montre que l'égoïsme d'un peut évidemment être une source de plaisir pour les autres.

La révolution est en fait une coalition de différents égoïsmes qui cherchent à imposer leur point de vue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

Le révolutionnaire se révolte pour une cause qui est la sienne et celle des autres.

Il est donc étrange de parler d'égoïsme dans ce cas. Un égoïste est un homme qui ne pense qu'à lui et qui vit pour lui, les autres personnes ne comptent pas.

Or le révolutionnaire revendique la liberté, l'égalité. L'égalité et la liberté touchent l'ensemble du peuple, or l'égoïste ne pense qu'à lui et n'est pas confortable dans ce système revendiqué. Il sera très embarrassé de payer des impôts pour les autres.

L'égoïste, lui revendique un système où il serait, si possible avantagé, en gros le système où il est actuellement si on se place dans le contexte révolutionnaire. Il n'a pas envie de bouger ses fesses (excusez moi le terme) pour se battre pour une cause qu'il juge utopique et qui n'est pas la sienne.

Le révolutionnaire lui se place du côté populaire.

Il n'est pas égoïste, c'est juste un rêveur, quelqu'un qui espère, quelqu'un qui se bat pour l'impossible.

Mais plus on vole haut plus la chute est dure. C'est cela qui fait que nous débattons il ne faut pas confondre le révolutionnaire et le futur dictateur qui l'assassine pour prendre sa place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

S'il est vrai que l'égoïste pense d'abord à lui, ça ne l'empêche pas non plus de penser aux autres, cependant, il y pense après.

Et justement, le révolitionnaire défend une cause qui l'arrange d'abord lui.

Bien sûr, si elle n'arrange que lui, cela ne peut pas aboutir, du coup il se doit de faire en sorte de propager SON idée afin qu'il soit soutenue dans SA lutte.

Mais la démarche est initialement égoïste.

Et comme je l'ai dis, chaque égoïste, euh je voulais dire chaques révolutionnaire lutte avec les autres afin de défendres ses intérêts. C'est pourquoi ils se doivent d'avoir des intérêts communs et non contradictoires.

Une révolution n'est donc rien d'autre que plusieurs égoïstes aux même objectifs qui veulent imposer leur point de vue aux autres sans leur demander leur avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)
Et justement, le révolitionnaire défend une cause qui l'arrange d'abord lui.

Pour que cette cause aboutisse, il doit penser aux autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Bien évidement, il pense aux autres, puisque ces autres sont pour lui, avant un tout, un moyen de réussir, puisque seul il ne peut plus imposer ses idées.

Il a besoin que d'autres égoïsmes ayant ses convictions viennent le soutenir en servant de bras armé afin de s'imposer à ceux qui ne sont pas d'accord.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)
Il a besoin que d'autres égoïsmes ayant ses convictions viennent le soutenir en servant de bras armé afin de s'imposer à ceux qui ne sont pas d'accord.

égoïsme plus égoïsme donne alliance. Or l'égoïsme est avant tout individuel. Une alliance c'est tout le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Une alliance de différents égoïsmes reste un principe égoïste.

Ces égoïsmes se rassemblant seulement pour avoir du poids, parce qu'ils savent que seuls ils ne peuvent rien.

Même le plus égoïste de tous les homme sait qu'il ne pourra pas imposer ses idées seul, et même lui sera prêt à s'allier à d'autres s'il peut ainsi atteindre son objectif.

D'ailleurs, on peut penser que l'alliance est le contraire de l'égoïsme mais ce n'est absolument pas vrai, puisqu'une alliance n'est accepté par chacun des parties que pour les avantages qui cela leur confère et pas par altruïsme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

Ces "égoïstes" se battent pour une cause qui ne l'est pas. Ils veulent leur liberté et celle des autres. Il est difficile de parler d'égoïsme dans ce cas car les révolutionnaires, de leur plein gré sauvent le peuple de la tyrannie. Et sans le savoir, les égoïstes, les vrais, par leur acte, se libèrent de leur défaut majeur.

C'est plus par les actes que l'ont peut juger un homme que par sa pensée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Dire que les révolutionnaires sauvent les autres de la tyranie est un raccourci simpliste et idéaliste.

Une révolution se fait pour imposer un point de vue, c'est un acte de force de la part du révolutionnaire qui ne combat que ce qui le dérange lui.

Et bien souvent les révolutions n'ont fait qu'imposer d'autres tyranies.

On peut citer la révolution cubaine qui mit Fidel Castro au pouvoir, la révolution russe qui mit Lénine au pouvoir ou la révolution française qui mit le régime de la terreur au pouvoir.

De plus, les révolutionnaires veulent d'abord leur liberté ou leur profit, ensuite, par compromis, ils acceptent de se battre pour défendre le profit de ceux qui ont les mêmes objectifs et qui leur serviront de bras armé.

Sans oublier que ces révolutionnaires n'hésitent pas à clamer des valeurs racoleuses, comme la liberté car tout le monde la veux, afin d'apater d'autres personnes pour s'en servir.

Ainsi Lénine dit au peuple qu'il lui offrirait l'égalité, mais quelle égalité.

Enfin, l'acte ne permet pas totalement de juger un homme au contraire, puisque des moyens mauvais peuvent permettre de défendre une cause juste.

Ainsi, l'égoïsme des révolutionnaires peut servir des causes justes au final.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

GANDHI~Mahatma-Gandhi-Posters.jpg

Cet homme est la preuve du contraire.

Sa révolution a été pacifique et je ne crois pas qu'il était égoïste...

Sa révolution ne s'est pas terminée en dictature.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Les révolutions Indienne, Sud Africaines ou Portugaises sont des révolutions qui se sont faites sans violences, et n'ont pas aboutis à des dictatures, ce qui n'enlève rien au caractère égoïste premier de ces démarches.

L'égoïsme est un sentiment connoté, à tord, négativement.

Mais tout un chacun est égoïste.

Concernant Gandhi, le fait que sa révolution lui ai apporté la gloire, la présidence et un prix nobel ne peuvent pas être oubliés.

On peut donc y voir beaucoup d'égoïsme.

De plus, il n'a fait que défendre une chose qui lui tenait à coeur.

Il a fait la révolution pour une chose à laquelle il tenait, c'est parce que cette chose était importante a ses yeux qu'il a agit. C'est avant tout pour sa personne qu'il a agit.

Et tout révolutionnaire agit seulement et uniquement pour défendre SES opinions. Pour ce qui lui tiens à coeur. Pour son "plaisir".

C'est un mouvement par nature égoïste, un égoïsme qui peut avoir de bonnes répercutions pour les autres, certes, mais un égoïsme tout de même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

égoïsme: amour exclusif de soi.

Lorsqu'on se bat pour SON opinion et celle des AUTRES, celle des autres est la votre (logique).

Si l'on se bat pour "NOUS", "JE" disparaît, on se bat pour et avec les autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Seulement, le révolutionnaire ne se bat que pour SON opinion.

Il se bat avec ceux qui ont la même opinion, mais il ne se bat pas pour l'opinion des autres justement.

Il se bat pour "JE" en se servanr du "NOUS" comme d'un moyen seulement et pas réellement comme d'une fin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

Il se bat pour son opinion mais sauve son peuple par la même occasion. Un égoïste n'aide personne.

L'"égoïste" dont nous parlons, par son "égoïsme" (façon de penser en fait) sauve. Il n'est donc plus "égoïste".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Si c'est vrai que la fin justifie les moyens, elle ne les fait pas disparaître pour autant.

Ce n'est pas parce qu'un acte égoïste est profitable aux autres qu'il n'est plus égoïste.

Ce sont simplement que ces autres ont su en tirer parti également.

De plus, le révolutionnaire ne sauve pas, il impose avec ceux qui le soutiennent son opinion, son mode de vie, ses convitions.

S'il ne s'imposait pas, il ne serait plus révolutionnaire.

Hors, comme le dit si bien Oscar Wilde: "L'égoïsme n'est pas vivre comme on le désire, mais demander aux autres de vivre comme on veut qu'ils vivent "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)
Si c'est vrai que la fin justifie les moyens, elle ne les fait pas disparaître pour autant.

Ce n'est pas parce qu'un acte égoïste est profitable aux autres qu'il n'est plus égoïste.

Ce sont simplement que ces autres ont su en tirer parti également.

De plus, le révolutionnaire ne sauve pas, il impose avec ceux qui le soutiennent son opinion, son mode de vie, ses convitions.

S'il ne s'imposait pas, il ne serait plus révolutionnaire.

Hors, comme le dit si bien Oscar Wilde: "L'égoïsme n'est pas vivre comme on le désire, mais demander aux autres de vivre comme on veut qu'ils vivent "

Peu importe. Si une personne détestable agit comme une personne adorable, elle n'est pas forcément détestable ou juste dans son esprit mais bon...

"L'égoïsme n'est pas vivre comme on le désire mais demander aux autres de vivre comme ils veulent."

C'est plutôt ça l'égoïsme révolutionnaire dont tu parles.

Je regarde la façon d'agir et les répercussions que ça a sur les autres. Si elles sont bénéfiques, le terme d'égoïsme n'a plus rien à faire la dedans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Alors si la bête fait l'ange, juste pour s'attirer les faveurs des fidèles, elle devient ange?

Sa nature ne change pas malgré les conséquences.

En fait, je pense que tu pars du principe erroné que l'égoïsme ne peut être que néfaste.

Pourtant, certains hommes, en agissant par pur égoïsme, ne se souciant que de leurs intérêts, ont fait le bien de leur peuple.

D'ailleurs, c'est le principe même du prince que décrit Machiavel.

Pour assoir son pouvoir et pour défendre ses propres intérêts, il faut savoir parfois apporter le bien être aux autres.

Ainsi, Iyeasu Tokugawa, le shogun qui réunifia le Japon, n'agissait que dans le but d'obtenir le pouvoir et le maintenir, et pour cela, il réforma le pays le stabilisant et apportant paix et prospérité pendant son règne et les deux siècles qui suivirent.

De plus, tu pars d'un second constat erroné, c'est que la révolution apporte le bien.

C'est exactement ce que le révolutionnaire veut faire croire mais ce n'est pas forcément le cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

Qui te dit que c'est pour attirer les faveurs des fidèles?

étant en général le compagnon de ces "fidèles", il n'a pas besoin d'attirer leurs faveurs.

Toutes les révolutions ne se sont pas mal terminées et tu en as cité.

Il ne faut pas confondre le révolutionnaire et le futur dictateur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Le révolutionnaire à besoin d'une main d'oeuvre, d'une masse populaire pour être crédible.

Il a donc besoin d'appater cette masse, cette foule, comme il le peut.

Pour cela, il se sert principalement de slogans évocateurs et de mots prometteurs.

Chaque révolutionnaire parle toujours de liberté, d'égalité, de solidarité et bien évidement de changement.

Pas qu'il croit réellement en ces valeurs, même si cela se peut parfois, mais il en a besoin pour se trouver des camarades.

Parce que sans ses autres révolutionnaires, son égoïsme ne peut pas aboutir.

Une fois son projet réussi, s'il réussit, il impose alors son point de vue à tout un chacun.

Ce point de vue peut être meilleur que celui qui le précédait, mais cela ne change pas le fait qu'il soit imposé.

Il impose aux autres de vivre de la façon que lui a décidé parce qu'elle lui convenait et il ne se soucie pas qu'elle ne conviennent pas aux autres. Parce qu'il est égoïste justement.

Lé révolutionnaire ne devient pas forcément dictateur, mais il aspire toujours au pouvoir et prend le chemin de la force pour y accéder.

Il impose ensuite son point de vue comme le ferait un dictateur.

Bien sûr, une fois le nouveau régime installé, il peut ensuite ne plus du tout être dictatorial, mais il commence comme une dictature.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant