Science , religion et philosophie ?

Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)

photon, ayé j'ai pigé ton idée ! la réponse c'est l'ordre :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

kyriluk :""Sauf que tu generalises. C'est un peu comme de dire que tous les arabes sont des voleurs ou que tous les noirs ont une grande queue. C'est une generalisation.""

Merci pour la comparaison :smile2: , je trouve que c'est une belle façon de décrédibilisé un discoure de le comparer au discoure raciste.

Mais peu importe, toute généralisation n'est justifié que si on en connait les limites et les raisons :

l'obscurantisme : Pour ne prendre qu'un exemple, il n'y a qu'a voir la façon dont chrétiens juifs et musulmans refusent d'admettre la réalité de l'évolution et reste sur l'idée d'une genèse.

l'archaïsme : sa rejoint l'obscurantisme, mais c'est aussi l'étique et les valeurs de l'église qui ne correspondent plus à celles de la société, pour l'égalité des sexes, pour l'avortement, l'homosexualité, le mariage ect..

L'intolérance : Cette façon qu'a chaque religion de se proclamer la seule vraie et la seule possible est en elle même intolérante, proclamer que ceux qui croit différemment iront en enfer et parfaitement inacceptable.

Certains croyants font surement la part des choses, mais la position officielle de l'église est ainsi. En faite, même la logique qui consiste a se baser principalement sur les textes sacrés est a revoir.

La science à au moins l'avantage d'être vraiment évolutive et de se remettre plus souvent en question.

"D'une certaine manière, la science possède aussi ces mêmes défauts. Tant de gens ne jurent que par la science alors qu'ils n'y comprennent pas grand chose. Il y a des mythes scientifiques et un simple article sur une découverte bidon peut déclencher l'hystérie médiatique."

Caupine : pour moi science=obligation de résultat, sinon elle n'existe pas cette pseudo science...la science=évolution favorable.

Le problème se situe en faite dans la façon dont la science est perçue par l'ensemble de la population. La société se base systématiquement sur la science, ce qu'elle ne peut prouver est perçu comme faut.

Seul un nombre restreint de personne comprend vraiment le cadre et les limites d'une étude scientifique. Dés que cette étude est diffusée, elle est interprétée et déformée.

Regardes la façon dont les publicitaires se servent de la science pour 'démontrer' que leur produit est bon pour la santé. Sans parler des sciences humaines où les recherches prêtent forcément à interprétation ou bien de l'instrumentation abusive des chiffres dans les médias.

D'autre part, la science prouve ce qu'elle avance, mais le regarde qu'elle porte sur un objet est limité aux seules choses qu'elle peut prouver. Le reste, parfois l'essentiel, est négligé car il n'entre pas dans le cadre de la science.

caupine :pour ma part, je déteste que l'on me donne mes régles de vie, je suis assez "grande" pour les fixer moi-même. Donc j'en conclus qu'on infantilise l'adulte...

je suis comme toi de ce coté, mais ta conclusion est bien négative, car se plier a des régles peut être une source d'apprentissage et de découverte, pas forcément une infantilisation. Mais c'est vrai qu'avec les religions aujourd'hui, le décalage avec la réalité en fait plutot une source d'ignorance et de repli sur soit.

Sinon, pour les dix commendement, je pense qu'a l'époque, ils représentaient un progrés de la civilisation.

Aujourd'hui les valeures portées par les dix commendements sont encore plus ou moins d'actualité, même si d'autre valeurs ont émergées.

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)

kyriluk :""Sauf que tu generalises. C'est un peu comme de dire que tous les arabes sont des voleurs ou que tous les noirs ont une grande queue. C'est une generalisation.""

Merci pour la comparaison :smile2: , je trouve que c'est une belle façon de décrédibilisé un discoure de le comparer au discoure raciste.

Mais peu importe, toute généralisation n'est justifié que si on en connait les limites et les raisons :

l'obscurantisme : Pour ne prendre qu'un exemple, il n'y a qu'a voir la façon dont chrétiens juifs et musulmans refusent d'admettre la réalité de l'évolution et reste sur l'idée d'une genèse.

oui c'est vrai, et la science c'est juste le contraire, elle est en perpétuelle évolution.

l'archaïsme : sa rejoint l'obscurantisme, mais c'est aussi l'étique et les valeurs de l'église qui ne correspondent plus à celles de la société, pour l'égalité des sexes, pour l'avortement, l'homosexualité, le mariage ect..

idem, connais-tu une science révolut ?

L'intolérance : Cette façon qu'a chaque religion de se proclamer la seule vraie et la seule possible est en elle même intolérante, proclamer que ceux qui croit différemment iront en enfer et parfaitement inacceptable.

là où vous parlez de dieu, déesse, esprit de groupe, j'attribut ça à l'instinct grégaire...dommagable mais instinctif.

Certains croyants font surement la part des choses, mais la position officielle de l'église est ainsi. En faite, même la logique qui consiste a se baser principalement sur les textes sacrés est a revoir.

donc il n'y a pas de logique ? donc l'homme se trompe ? donc la science se doit de ne pas se tromper...

La science à au moins l'avantage d'être vraiment évolutive et de se remettre plus souvent en question.

CQFD... donc tu te contredis...la religion ne rejoint pas la science (sic)

"D'une certaine manière, la science possède aussi ces mêmes défauts. Tant de gens ne jurent que par la science alors qu'ils n'y comprennent pas grand chose. Il y a des mythes scientifiques et un simple article sur une découverte bidon peut déclencher l'hystérie médiatique."

non la science n'a pas ses mêmes défauts, il y a science et science, et là c'est toi qui généralise.

Caupine : pour moi science=obligation de résultat, sinon elle n'existe pas cette pseudo science...la science=évolution favorable.

Le problème se situe en faite dans la façon dont la science est perçue par l'ensemble de la population. La société se base systématiquement sur la science, ce qu'elle ne peut prouver est perçu comme faut.

personnellement je l'a perçoie bien, mais il y a des gens qui l'utilise mal...c'est différent.

Seul un nombre restreint de personne comprend vraiment le cadre et les limites d'une étude scientifique. Dés que cette étude est diffusée, elle est interprétée et déformée.

idem pour la religion...c'est en cela que tu l'assimilles...

Regardes la façon dont les publicitaires se servent de la science pour 'démontrer' que leur produit est bon pour la santé. Sans parler des sciences humaines où les recherches prêtent forcément à interprétation ou bien de l'instrumentation abusive des chiffres dans les médias.

oui, mais ce n'est pas les "scientifique qui l'utilise, ce sont les médias...c'est différent.

D'autre part, la science prouve ce qu'elle avance, mais le regarde qu'elle porte sur un objet est limité aux seules choses qu'elle peut prouver. Le reste, parfois l'essentiel, est négligé car il n'entre pas dans le cadre de la science.

la science est une relation de cause à effet...

je suis comme toi de ce coté, mais ta conclusion est bien négative, car se plier a des régles peut être une source d'apprentissage et de découverte, pas forcément une infantilisation. Mais c'est vrai qu'avec les religions aujourd'hui, le décalage avec la réalité en fait plutot une source d'ignorance et de repli sur soit.

il y a règles et règles, à force de dicter la conduite des gens, leur donne t'on la possibilité de choisir ?

ou est alors le libre arbitre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
kyriluk :""Sauf que tu generalises. C'est un peu comme de dire que tous les arabes sont des voleurs ou que tous les noirs ont une grande queue. C'est une generalisation.""

Merci pour la comparaison :smile2: , je trouve que c'est une belle façon de décrédibilisé un discoure de le comparer au discoure raciste.

Mais peu importe, toute généralisation n'est justifié que si on en connait les limites et les raisons :

l'obscurantisme : Pour ne prendre qu'un exemple, il n'y a qu'a voir la façon dont chrétiens juifs et musulmans refusent d'admettre la réalité de l'évolution et reste sur l'idée d'une genèse.

J'ai surtout voulut montrer que faire des generalisations, a part offenser inutilement, cela n'amene pas grand chose.

Primo, est-ce que toutes les religions rejettent la theorie de l'evolution? Parce que c'est ce que tu affirmes, n'est-ce pas? En l'occurence, sache que la religion catholique, de meme que la religion juive ont adoptee la theorie de l'evolution. En ce qui concerne les catholiques, ils considerent que l'evolution a creer l'homme mais que Dieu a donne une ame a l'homme. D'autres catholiques pensent que Dieu a "guider" l'evolution de maniere a produire l'homme.

Deuxio, ce n'est pas de l'obscurantisme que d'etre critique vis a vis d'une theorie en vogue. Sinon, il faudrait traiter d'obscurantiste toutes les theories qui ont ete critiques de celles en vogue a leurs epoque, comme par exemple celle de Copernic qui lui a lutter contre l'idee que la terre etait au centre de l'Univers. Rappelle-toi qu'a son epoque, il etait impossible de prouver que le soleil etait le centre de l'Univers. En faite, les theories d'alors avaient plutot tendance a confirmer la these de la terre au centre de l'Univers: sinon, comment comprendre le faite que les objets tombent en ligne droite vers le sol (si la terre bougeait, alors un peu comme lorsque tu fais tomber un objet d'un mat d'un bateau, les objets devraient se deplacer en parabole dans la direction opposee au mouvement)?

l'archaïsme : sa rejoint l'obscurantisme, mais c'est aussi l'étique et les valeurs de l'église qui ne correspondent plus à celles de la société, pour l'égalité des sexes, pour l'avortement, l'homosexualité, le mariage ect..

Je ne vois pas en quoi avoir des normes morales est "archaique". Si demain violer devient acceptable, si toi tu consideres cela comme repugnant, est-ce que tu seras "archaique"? A la rigueur, je te concede que certaines religions ne sont pas franchement a la mode. Mais la encore, je peux t'en citer d'autres qui suivent "la mode" (du genre concert et distribution de preservatifs dans les eglises protestantes, etc..)

L'intolérance : Cette façon qu'a chaque religion de se proclamer la seule vraie et la seule possible est en elle même intolérante, proclamer que ceux qui croit différemment iront en enfer et parfaitement inacceptable.

Encore une fois, est-ce que c'est le message de TOUTES les religions? NON. D'autre part, lorsqu'il est question d'intolerance, je ne sais pas si tu as deja parler avec un scientifique, mais ceux que je cotois regulierement ne sont pas franchement "tolerant" lorsqu'il s'agit de defendre leur theories (du genre mon prof de physique quantique avec l'interpretation de Copenhague). La vision du scientifique neutre, pret a remettre en cause a la moindre anomalie ses theories est archi-idealisee. Tout aussi fausse que celle du curee ayant le coeur sur la main et pret a "vendre sa chemise" pour le bienfait de sa paroisse.

Certains croyants font surement la part des choses, mais la position officielle de l'église est ainsi. En faite, même la logique qui consiste a se baser principalement sur les textes sacrés est a revoir.

La science à au moins l'avantage d'être vraiment évolutive et de se remettre plus souvent en question.

Tu as une vision carricaturale de la religion et de la science. Je peux te trouver mains exemples ou des religions ont adaptees leur enseignements a la nouvelle donne morale et scientifique de leur epoque et ou dans le meme temps des scientifiques se sont entete dans des theories fausses. D'autre part, ce n'est pas LA science qui est evolutive mais plutot la connaissance qu'elle apporte.

"D'une certaine manière, la science possède aussi ces mêmes défauts. Tant de gens ne jurent que par la science alors qu'ils n'y comprennent pas grand chose. Il y a des mythes scientifiques et un simple article sur une découverte bidon peut déclencher l'hystérie médiatique."

Caupine : pour moi science=obligation de résultat, sinon elle n'existe pas cette pseudo science...la science=évolution favorable.

Le problème se situe en faite dans la façon dont la science est perçue par l'ensemble de la population. La société se base systématiquement sur la science, ce qu'elle ne peut prouver est perçu comme faut.

Seul un nombre restreint de personne comprend vraiment le cadre et les limites d'une étude scientifique. Dés que cette étude est diffusée, elle est interprétée et déformée.

Regardes la façon dont les publicitaires se servent de la science pour 'démontrer' que leur produit est bon pour la santé. Sans parler des sciences humaines où les recherches prêtent forcément à interprétation ou bien de l'instrumentation abusive des chiffres dans les médias.

Je suis tout a fait d'accord. Excellent commentaire.

D'autre part, la science prouve ce qu'elle avance, mais le regarde qu'elle porte sur un objet est limité aux seules choses qu'elle peut prouver. Le reste, parfois l'essentiel, est négligé car il n'entre pas dans le cadre de la science.

La science n'a pas a avoir de limite. Personne n'a "invente" la science et par consequent il n'appartient a personne de dire ce que la science est sensee decouvrir et ce qu'elle n'est pas sensee decouvrir. Personne n'a mis au point un cahier des charges en precisant quels seront les themes que la science doit couvrir et ce qu'elle ne doit pas couvrir. Et vu que personne non plus n'a la capacite de voir le futur, il me semble difficile de definir ce que la science peut prouver ou non. En tout cas, je serais curieux d'avoir un exemple de chose que la science n'aurait pas le droit ou n'aurait pas les moyens de rechercher. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
oui c'est vrai, et la science c'est juste le contraire, elle est en perpétuelle évolution.

La science n'evolue pas. La connaissance oui. Mais pas la science.

l'archaïsme : sa rejoint l'obscurantisme, mais c'est aussi l'étique et les valeurs de l'église qui ne correspondent plus à celles de la société, pour l'égalité des sexes, pour l'avortement, l'homosexualité, le mariage ect..

idem, connais-tu une science révolut ?

L'alchimie, l'astrologie, phrenologie, etc.. j'en passe et des meilleurs.

donc il n'y a pas de logique ? donc l'homme se trompe ? donc la science se doit de ne pas se tromper...

Tu penses vraiment que la science ne se trompe jamais??

non la science n'a pas ses mêmes défauts, il y a science et science, et là c'est toi qui généralise.

;) Soupir.. :smile2:

Vraiment? Alors definis ce qu'est une science...et quel est la difference OBJECTIVE avec une non science. Je sens que cela va etre interessant .. sachant que les philosophes eux-meme ne sont pas arriver a en donner une definition :sleep:.

Modifié par kyrilluk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)
Deuxio, ce n'est pas de l'obscurantisme que d'etre critique vis a vis d'une theorie en vogue.

Il y une différence entre critiquer une théorie expliquant un fait avéré, et nié le fait fait avéré en question (ce dont parle Photon84) à savoir ici l'évolution que nient les créationnistes!

La théorie de l'évolution ayant déjà été critiqué et par les scientifiques spécialistes de l'évolution eux même c'est aussi pour cela qu'elle a progressé depuis et que l'évolution est mieux comprise!

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fratellis Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

le problème avec la théorie de Darwin, c'est que personne n'a jamais et personne ne pourra jamais voir en direct live une évolution à notre échelle...

Et pourtant on peut l'observer à plus petite échelle.

Les microbes, bactéries, et autres saletés sont tous vivants... Et on sait qu'il sont de plus en plus résistant aux antibiotiques (pour les bactéries). Ceci constitue une évolution. Pour survivre, les bactéries se font plus résistantes. Seulement les bactéries sont des organismes simples, donc leur évolution est beaucoup plus rapide que celle de la plupart des êtres vivants sur cette planète.

Donc on ne peut pas le prouver par une photo, une vidéo, mais tout nous pousse vers cette théorie!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)
J'ai surtout voulut montrer que faire des generalisations, a part offenser inutilement, cela n'amene pas grand chose.

Primo, est-ce que toutes les religions rejettent la theorie de l'evolution? Parce que c'est ce que tu affirmes, n'est-ce pas? En l'occurence, sache que la religion catholique, de meme que la religion juive ont adoptee la theorie de l'evolution. En ce qui concerne les catholiques, ils considerent que l'evolution a creer l'homme mais que Dieu a donne une ame a l'homme. D'autres catholiques pensent que Dieu a "guider" l'evolution de maniere a produire l'homme.

Deuxio, ce n'est pas de l'obscurantisme que d'etre critique vis a vis d'une theorie en vogue. Sinon, il faudrait traiter d'obscurantiste toutes les theories qui ont ete critiques de celles en vogue a leurs epoque, comme par exemple celle de Copernic qui lui a lutter contre l'idee que la terre etait au centre de l'Univers. Rappelle-toi qu'a son epoque, il etait impossible de prouver que le soleil etait le centre de l'Univers. En faite, les theories d'alors avaient plutot tendance a confirmer la these de la terre au centre de l'Univers: sinon, comment comprendre le faite que les objets tombent en ligne droite vers le sol (si la terre bougeait, alors un peu comme lorsque tu fais tomber un objet d'un mat d'un bateau, les objets devraient se deplacer en parabole dans la direction opposee au mouvement)?

Bien que j'ai des doutes, je me réjoui du fait qu'il y ait une certaine remise en question. Aprés, il serait marrant de voir le contenu des cours de créationnisme donnés aux états unis, je doute qu'il y ait une reconnaissance de l'évolution.

Je ne vois pas en quoi avoir des normes morales est "archaique". Si demain violer devient acceptable, si toi tu consideres cela comme repugnant, est-ce que tu seras "archaique"? A la rigueur, je te concede que certaines religions ne sont pas franchement a la mode. Mais la encore, je peux t'en citer d'autres qui suivent "la mode" (du genre concert et distribution de preservatifs dans les eglises protestantes, etc..)

Encore une fois, est-ce que c'est le message de TOUTES les religions? NON. D'autre part, lorsqu'il est question d'intolerance, je ne sais pas si tu as deja parler avec un scientifique, mais ceux que je cotois regulierement ne sont pas franchement "tolerant" lorsqu'il s'agit de defendre leur theories (du genre mon prof de physique quantique avec l'interpretation de Copenhague). La vision du scientifique neutre, pret a remettre en cause a la moindre anomalie ses theories est archi-idealisee. Tout aussi fausse que celle du curee ayant le coeur sur la main et pret a "vendre sa chemise" pour le bienfait de sa paroisse.

Je n'ai jamais dit que toutes les religions possèdait forcément ces défaults, je constate tout de même que l'on peut faire ces critiques à la pluspart. C'est le principe de la généralisation qui veut qu'on prenne la majorité comme régle

Tu as une vision carricaturale de la religion et de la science. Je peux te trouver mains exemples ou des religions ont adaptees leur enseignements a la nouvelle donne morale et scientifique de leur epoque et ou dans le meme temps des scientifiques se sont entete dans des theories fausses. D'autre part, ce n'est pas LA science qui est evolutive mais plutot la connaissance qu'elle apporte.

La aussi ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit, les religions sont capable d'évoluer avec leur époque, mais le constat est que les religions sont actuellement en déphasage flagrant avec leur époque

La science est évolutive dans le sens ou elle accepte de remettre en cause toute téhorie qui est en contradiction avec l'éxpérience.

La science n'a pas a avoir de limite. Personne n'a "invente" la science et par consequent il n'appartient a personne de dire ce que la science est sensee decouvrir et ce qu'elle n'est pas sensee decouvrir. Personne n'a mis au point un cahier des charges en precisant quels seront les themes que la science doit couvrir et ce qu'elle ne doit pas couvrir. Et vu que personne non plus n'a la capacite de voir le futur, il me semble difficile de definir ce que la science peut prouver ou non. En tout cas, je serais curieux d'avoir un exemple de chose que la science n'aurait pas le droit ou n'aurait pas les moyens de rechercher. :smile2:

La morale, qu'y a t'il aprés la mort, ou encore quel est le but de la vie, le bien est le mal, l'éducation, l'organisation de la société, la folie ect...

En faite, la science a toujour le droit de s'intérésser à un sujet, mais elle n'aura pas forcément les moyens d'y répondre avec certitude. Dés lors, c'est la conviction qui détermine la postion d'une personne.

CQFD... donc tu te contredis...la religion ne rejoint pas la science (sic)

Je ne crois pas m'être contredit, la science n'est pas la religion mais certaines ressemblances sont frappantes.

""""""""Seul un nombre restreint de personne comprend vraiment le cadre et les limites d'une étude scientifique. Dés que cette étude est diffusée, elle est interprétée et déformée.

idem pour la religion...c'est en cela que tu l'assimilles..."""""""

Exactement, et en cela, la science est un système de croyance au même titre que la religion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mickl Membre 89 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)
La science n'evolue pas. La connaissance oui. Mais pas la science.

"science" dérive de "sciensia" qui en grec signifie "savoir".Or il me semble que "connaissance" est un synonyme de "science".Donc dire que la connaissance évolue c'est dire que la science évolue.

D'autre part je ne comprends pas bien ce que sgnifie "la connaissance évolue".Si on ne cherche pas,si on observe pas et si on n'explique pas comment pourrait-elle évoluer?La connaissance,ou plutôt le savoir que l'homme acquiert au cours de son histoire n'est pas le résultat d'innovations génétiques,mais de sa volonté de découvrir et comprendre(bien que ceci à une explication scientifique justement).La science évolue et ne cessera d'évoluer.La connaissance née de la science.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
La science n'evolue pas. La connaissance oui. Mais pas la science.

L'alchimie, l'astrologie, phrenologie, etc.. j'en passe et des meilleurs.

je suis d'accord....ce ne sont pas des sciences...j'ai bien dis il y a science et science et j'aimerais rajouter "les théories Freudienne" également :sleep: j'en fais un cas personnel.

Tu penses vraiment que la science ne se trompe jamais??

non elle se trompe, mais c'est normal, c'est bien pour cela qu'elle est crédible....penses-tu que la religion est crédible ? :o° souviens-toi les 10 commendements....toi même tu disais qu'il n'y avait aucun mal à se faire du bien....mais bon comme tu dis elle évolue. ;)

;) Soupir.. :smile2:

Vraiment? Alors definis ce qu'est une science...et quel est la difference OBJECTIVE avec une non science. Je sens que cela va etre interessant .. sachant que les philosophes eux-meme ne sont pas arriver a en donner une definition :| .

c'est normal que les philosophes ne sachent pas donner une définition à science...je comparare les philosophes à un esprit torturé et torturant...c'est à dire à une personne te maintenant dans l'obscurité, ma définition de science est "éclaircissement intellectuel" :|

CQFD... donc tu te contredis...la religion ne rejoint pas la science (sic)

Je ne crois pas m'être contredit, la science n'est pas la religion mais certaines ressemblances sont frappantes.

""""""""Seul un nombre restreint de personne comprend vraiment le cadre et les limites d'une étude scientifique. Dés que cette étude est diffusée, elle est interprétée et déformée.

idem pour la religion...c'est en cela que tu l'assimilles..."""""""

Exactement, et en cela, la science est un système de croyance au même titre que la religion.

oui je suis contente que tu le reconnaisses, je l'ai bien compris là, et je pense que nous sommes sur la même longeur d'onde néanmoins... :D

Modifié par caupine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
"science" dérive de "sciensia" qui en grec signifie "savoir".Or il me semble que "connaissance" est un synonyme de "science".Donc dire que la connaissance évolue c'est dire que la science évolue.

Si la science est synonyme de savoir, alors la religion est une science puisque les religions s'articules autour de "savoirs" elles aussi (connaissance de dieu, de l'etre humain, de la societe, du futur, du passe, etc..).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

Une science trés particulière alore, et basée sur des connaissances dépassées et sur des hypothéses qui se révèlent fausses aux vues du savoir actuel.

Sans compter la rigueure et la méthodologie des raisonnements scientifiques que les religions sont loin d'avoir.

Comme disait Grenouille, une éxpérience peut être reproduite en science, elle est vérifié par d'autre. Même en histoire ou il y a peu de preuve 'parfaite', on recoupe les évènements, on prend en compte l'incertitude liée à tel ou tel indice ect..

En définitive, la preuve en science n'est pas un vain mot.

En religion, la conviction tient lieux de preuve et trop souvent, la remise en question est un blasphème.

En faite, il est normal qu'une religion soit basée sur des convictions, elle ne devrait pas avoir à apporter de preuve de ce qu'elle avance et c'est bien ce qui la différencie de la science. Par contre, elle devrait prendre garde a ce que ces convictions ne contredise pas les preuves fournies par la science.

C'est bien l'érreure de la religion de se prendre pour une science, alore qu'elle ne s'applique pas au même domaine.

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
Tu as raison lorsque tu dis que le science évolue, c'est d'ailleurs le propre de la science d'évoluer, on ne peut imaginer une science qui stagne, ce serait le comble de la science !

la religion à ses limites qui sont celle de l'inconnu représenté par un dieu, dont on ne peut constater la réalité....

la philosophie est une méthode, un mode de pensée, qui te donne accès à tes croyances ou au contraire à ton athéisme.

on peut avoir une philosophie de la vie qui t'amène à croire en une religion, au même titre qu'à ne pas y adhérer. Mais de la à dire que c'est une science, je ne vois pas de quelle science il s'agit, si ce n'est celle d'endoctriner.

@ photon

peux-tu me dire là ou tu ne serais pas d'accord avec ce post ?

je rajoutterais juste une chose...c'est l'inconnu qui pousse l'homme à réfléchir, c'est ce même "inconnu" qui fait que tu évolues en cherchant des réponses.

donc si la science trouvait LA réponse à SA question, elle n'aurait plus lieu d'être. Au même titre que si l'on démontrait par A+B à un "croyant" que dieu n'existe pas. Il n'aurait plus lieu d'être enfin de "croire", car il est qu'a travers cette croyance...enfin c'est une image, car ce qui m'ennuie dans ta comparaison c'est que la science évolue et pas la religion....c'est pas symétrique :sleep:

Donc c'est en cela qu'il y ait une similitude, on ne doit pas connaitre la limite de l'inconnu, car c'est un absolu que l'on ne peut définir....d'ou Dieu sans doute ! :smile2:

reste la philosophie, le philosophe transmet ses pensées à qui veut l'entendre....c'est un attrappe nigeaux en quelque sorte...heu j'ai l'impression de blasphémer...mais j'adore :o° et puis il n'y a pas de mal à se faire du bien hein !

Une science trés particulière alore, et basée sur des connaissances dépassées et sur des hypothéses qui se révèlent fausses aux vues du savoir actuel.

Sans compter la rigueure et la méthodologie des raisonnements scientifiques que les religions sont loin d'avoir.

Comme disait Grenouille, une éxpérience peut être reproduite en science, elle est vérifié par d'autre. Même en histoire ou il y a peu de preuve 'parfaite', on recoupe les évènements, on prend en compte l'incertitude liée à tel ou tel indice ect..

En définitive, la preuve en science n'est pas un vain mot.

En religion, la conviction tient lieux de preuve et la remise en question de blasphème.

on y a pensé en même temps ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)

Une chose est sur c'est qu'elles donnent des réponses.

Mais la ou elle se détachent c'est qu'elle ne posent pas les même questions.

Elle se ressemblent sur certains point comme elle s'opposent sur d'autres.

Ce sont des manières de voir.

Moi je penche pour la philosophie car a mon gout elle englobe les deux autres.

Mais avoir des reponses est une chose, pour qu'elles soient bonne encore faut il avoir les bonnes questions...

LOT

Et aprés tout, la science n'est elle pas une sorte de religion??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)
Citation (caupine @ dimanche 18 janvier 2009 à 15h56) post_snapback.gifTu as raison lorsque tu dis que le science évolue, c'est d'ailleurs le propre de la science d'évoluer, on ne peut imaginer une science qui stagne, ce serait le comble de la science !

la religion à ses limites qui sont celle de l'inconnu représenté par un dieu, dont on ne peut constater la réalité....

la philosophie est une méthode, un mode de pensée, qui te donne accès à tes croyances ou au contraire à ton athéisme.

on peut avoir une philosophie de la vie qui t'amène à croire en une religion, au même titre qu'à ne pas y adhérer. Mais de la à dire que c'est une science, je ne vois pas de quelle science il s'agit, si ce n'est celle d'endoctriner.

@ photon

peux-tu me dire là ou tu ne serais pas d'accord avec ce post ?

Les définitions sont partielles mais il n'y a rien que je puisse vraiment contredire

Pour résumer mon point de vue, la philosophie pose les questions, la science répond à certaine par des faits et des démonstrations alore que la religion répond à d'autre par la conviction.

je rajoutterais juste une chose...c'est l'inconnu qui pousse l'homme à réfléchir, c'est ce même "inconnu" qui fait que tu évolues en cherchant des réponses.

donc si la science trouvait LA réponse à SA question, elle n'aurait plus lieu d'être. Au même titre que si l'on démontrait par A+B à un "croyant" que dieu n'existe pas. Il n'aurait plus lieu d'être enfin de "croire", car il est qu'a travers cette croyance...enfin c'est une image, car ce qui m'ennuie dans ta comparaison c'est que la science évolue et pas la religion....c'est pas symétrique :sleep:

Faut pas être fataliste, la religion pourrait évoluer et se remettre en question, même si on est encore loin pour les religions traditionelles embourbée dans leur contradictions.

Donc c'est en cela qu'il y ait une similitude, on ne doit pas connaitre la limite de l'inconnu, car c'est un absolu que l'on ne peut définir....d'ou Dieu sans doute ! :smile2:

reste la philosophie, le philosophe transmet ses pensées à qui veut l'entendre....c'est un attrappe nigeaux en quelque sorte...heu j'ai l'impression de blasphémer...mais j'adore :o° et puis il n'y a pas de mal à se faire du bien hein !

O ;) j'aime bien le blasphème aussi, sa me donne l'impression de braver impunément l'interdit ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)

En réponse a Pumba

La j'approuve, sa rejoint bien mon avis.

Pour la question, on tourne autour depuis quelques temps, relis les postes précédants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Une science trés particulière alore, et basée sur des connaissances dépassées et sur des hypothéses qui se révèlent fausses aux vues du savoir actuel.

Il y a des choses fausses et il y a des choses vrai. Par exemple, la Bible a toujours affirmee que l'Univers avait ete creer. Jusqu'a il y a une dixaine d'annee, il y avait toujours des scientifiques pour soutenir que l'Univers n'avait pas de commencement. Aujourdhui, la theorie du Big Bang est acceptee par la plupart des scientifiques.

On ne peut pas mettre dans le meme sac toutes les religions, de la meme maniere que toutes les sciences n'acceptent pas le meme niveau de preuve et n'ont pas la meme methodologie.

Sans compter la rigueure et la méthodologie des raisonnements scientifiques que les religions sont loin d'avoir.

Comme disait Grenouille, une éxpérience peut être reproduite en science, elle est vérifié par d'autre. Même en histoire ou il y a peu de preuve 'parfaite', on recoupe les évènements, on prend en compte l'incertitude liée à tel ou tel indice ect..

Deja d'une, il faut comparer ce qui est comparable. Si l'on compare la science "parfaite", c'est a dire tel qu'elle devrait etre pratiquee a une religion "imparfaite" c'est a dire en tenant compte de ce qui se fait vraiment, alors on donne un avantage injuste a la science. Par consequent, il faut comparer, non pas la science tel qu'on imagine qu'elle devrait etre pratiquee, mais plutot comme elle est actuellement pratiquee.

Par exemple, dire qu'une éxpérience peut être reproduite en science, elle est vérifié par d'autre, c'est faire de l'idealisation. En science, c'est rare qu'une experience ou reproduite et encore moins verifiee par d'autres. C'est de la theorie. En pratique, il est souvent difficile voir impossible de reproduire certaines experiences. Par exemple, la detection de certaines planete via Microlensing implique l'observation d'un evenement qui ne se reproduira pas avant quelques siecles. Idem pour l'observation des supernovas ou encore des pulsars. Et ca c'est pour les sciences dite "dure". Qu'en est-il des science comme l'archeologie, la paleontologie, etc.. On ne va pas reproduire la construction des pyramides maya, n'est-ce pas? Pas plus qu'il n'est possible de reproduire l'evolution du vivant. Est-ce pour autant qu'il ne s'agit pas de science?

D'autre part, pour ce qui est de la Bible, il est la aussi possible de recouper les evenements etant donne qu'elle donne des dates precises. Par exemple la destruction de Jerusalem ou encore elle parle de l'existence de Pilate dont l'existence a souvent ete niee et qui a finit par etre confirmee.

En religion, la conviction tient lieux de preuve et trop souvent, la remise en question est un blasphème.

En faite, il est normal qu'une religion soit basée sur des convictions, elle ne devrait pas avoir à apporter de preuve de ce qu'elle avance et c'est bien ce qui la différencie de la science. Par contre, elle devrait prendre garde a ce que ces convictions ne contredise pas les preuves fournies par la science.

C'est bien l'érreure de la religion de se prendre pour une science, alore qu'elle ne s'applique pas au même domaine.

Je pense que je me suis mal fait comprendre. Le commentaire que j'ai fait n'etais pas de dire que toutes religion etait une science mais seulement que si la definition de la science etait "la connaissance" alors la religion etait une science. Par consequent, la definition qui m'a ete donnee n'etait pas valable.

D'autre part, la encore tu definis ce que doit etre une religion, de la meme maniere que tu as tenter de definir ce qu'etais une science. Le probleme c'est qu'il ne peut exister de definition rigide de ce qu'est la religion parce que comme d'autres activitees humaines, ce que l'on appelle religion est multi-forme. Pythagore avait une ecole, qui etait un centre religieux dont les enseignements esoterique se basaient sur les calculs mathematiques. De meme, les babyloniens, inventeurs des maths etaient expert en Astrologie: a l'epoque il etait impossible de dissocier l'Astrologie de ce que l'on appelle aujourdhui l'Astronomie. Donc la definition que tu as donne, la encore non seulement "generalise" abusivement ce qu'est et ce que fut les religions, mais induit en erreur en laissant entendre que le phenomene religieux est par essence dogmatique et arbitraire. Rien n'est plus faux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)

On peut aussi essayé de les comparer sous l'angle du social.

Je dirais que la religions est un outil de contrôle sociale en puissance.

La science est un outils de reponses sociale, un moteur de l'économie capitaliste, voir une machine a faire rêver.

La philosophie est un outil se justification.

Il y a la science des religion, la religions est une philosophie, la philosophie peut être une science de l'esprit et la science a sa philosophie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
O :sleep: j'aime bien le blasphème aussi, sa me donne l'impression de braver impunément l'interdit :o°

oui fautons, pardon photon :smile2:

ps : mets quand même eu s au lieu d'un e au bout de alors...car cela fait 3 fois que je le lis, et je vais finir par l'écrire ainsi....et hop une faute de plus... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 33ans
Posté(e)
Il y a des choses fausses et il y a des choses vrai. Par exemple, la Bible a toujours affirmee que l'Univers avait ete creer. Jusqu'a il y a une dixaine d'annee, il y avait toujours des scientifiques pour soutenir que l'Univers n'avait pas de commencement. Aujourdhui, la theorie du Big Bang est acceptee par la plupart des scientifiques.

On ne peut pas mettre dans le meme sac toutes les religions, de la meme maniere que toutes les sciences n'acceptent pas le meme niveau de preuve et n'ont pas la meme methodologie.

Je parle ici,des grandes religions actuelles, pas de la religion comme principe. Pour précision, La théorie du big bang n'implique pas forcément un commencement.

Deja d'une, il faut comparer ce qui est comparable. Si l'on compare la science "parfaite", c'est a dire tel qu'elle devrait etre pratiquee a une religion "imparfaite" c'est a dire en tenant compte de ce qui se fait vraiment, alors on donne un avantage injuste a la science. Par consequent, il faut comparer, non pas la science tel qu'on imagine qu'elle devrait etre pratiquee, mais plutot comme elle est actuellement pratiquee.

Par exemple, dire qu'une éxpérience peut être reproduite en science, elle est vérifié par d'autre, c'est faire de l'idealisation. En science, c'est rare qu'une experience ou reproduite et encore moins verifiee par d'autres. C'est de la theorie. En pratique, il est souvent difficile voir impossible de reproduire certaines experiences. Par exemple, la detection de certaines planete via Microlensing implique l'observation d'un evenement qui ne se reproduira pas avant quelques siecles. Idem pour l'observation des supernovas ou encore des pulsars. Et ca c'est pour les sciences dite "dure". Qu'en est-il des science comme l'archeologie, la paleontologie, etc.. On ne va pas reproduire la construction des pyramides maya, n'est-ce pas? Pas plus qu'il n'est possible de reproduire l'evolution du vivant. Est-ce pour autant qu'il ne s'agit pas de science?

Il y a toujour une incertitude et personne ne la nie (pas même les scientifique eux même), mais les 'preuvent scientifique' sont soumis a une méthodologie stricte, l'incertitude est connue et accépté entre autre pour les éxpériences non reproductibles.

D'autre part, la science amène aussi sont lot de réalisations concrètes et palpables, de prévision qui lui donne toute sa crédibilité.

D'autre part, pour ce qui est de la Bible, il est la aussi possible de recouper les evenements etant donne qu'elle donne des dates precises. Par exemple la destruction de Jerusalem ou encore elle parle de l'existence de Pilate dont l'existence a souvent ete niee et qui a finit par etre confirmee.

Il est rassurant de voir que la bible n'est pas qu'un tissue de contre vérité, mais aprés tout, une seule suffit à la discrédité puisqu'elle devrait être infaillible...

Je pense que je me suis mal fait comprendre. Le commentaire que j'ai fait n'etais pas de dire que toutes religion etait une science mais seulement que si la definition de la science etait "la connaissance" alors la religion etait une science. Par consequent, la definition qui m'a ete donnee n'etait pas valable.

D'accord,

D'autre part, la encore tu definis ce que doit etre une religion, de la meme maniere que tu as tenter de definir ce qu'etais une science. Le probleme c'est qu'il ne peut exister de definition rigide de ce qu'est la religion parce que comme d'autres activitees humaines, ce que l'on appelle religion est multi-forme. Pythagore avait une ecole, qui etait un centre religieux dont les enseignements esoterique se basaient sur les calculs mathematiques. De meme, les babyloniens, inventeurs des maths etaient expert en Astrologie: a l'epoque il etait impossible de dissocier l'Astrologie de ce que l'on appelle aujourdhui l'Astronomie. Donc la definition que tu as donne, la encore non seulement "generalise" abusivement ce qu'est et ce que fut les religions, mais induit en erreur en laissant entendre que le phenomene religieux est par essence dogmatique et arbitraire. Rien n'est plus faux.

La aussi, je suis d'accord que donner une définition de la religion est assez arbitraire puisque la religion est multiforme. Je ne définie pas ce que furent les religions, ni même ce qu'elle sont, mais plutot ce qu'elle devraient devenir dans mon idéal. Car en effet, j'estime que les forment actuelles de religion sont dépassées, elles devraient venir en complément de la science plutot qu'en concurence.

Les convictions ne sont pas purement arbitraire, elles s'appuient sur un vécu, une éducation, un ressenti, des traditions et sur bien d'autres arguments/éxpériences qui les justifie largement. C'est quand les convictions refusent d'évoluer qu'elles deviennent franchement arbitraire.

Enfin, ce n'est pas parsque la science a été développé au nom de la religion ou pour la religion qu'elle en fait partie.

Je sais ce qu'est une généralisation, si chacun en utilise, c'est pour éviter de détailler toute les nuances de son propos.

Un petit éffort de compréhension stp, j'ai pas envie de poster un roman à chaque fois pour éviter les remarques.

Mais d'ailleur, qu'elle est pour vous l'essence de la religion?? est elle constante celon les époques et cultures? quelles définitions ont été données de la religion?

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant