Un policier fait peur à MAM !


Black Survitual Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Politique

Le thème de l'insécurité de retour dans la campagne présidentielle après les incidents en gare du Nord

AP | 28.03.2007 | 14:51

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/po...pagne_pres.html

Plutôt absent jusqu'à présent, le thème de l'insécurité fait son retour mercredi dans la campagne présidentielle, à en juger les réactions au lendemain des violents incidents entre jeunes et policiers gare du Nord à Paris. Ségolène Royal a dénoncé "l'échec sur toute la ligne" de la droite en matière de sécurité, l'UMP renvoyant les socialistes à leur "laxisme".

Nommé lundi, le nouveau ministre de l'Intérieur François Baroin a dénoncé les "violences inacceptables, intolérables" de mardi soir, rendant "un hommage appuyé" au "travail tout à fait remarquable" des forces de l'ordre.

Il a mis en garde contre toute récupération politique de ces violences. "Lorsque je vois les réactions de quelques politiques cette nuit, je me dis que la tentation est facile, que cette facilité n'est pas un élément de dignité et n'est surtout pas un élément de responsabilité", a-t-il dit sur Europe-1.

Hasard du calendrier, son prédécesseur Nicolas Sarkozy a précisément pris le train mercredi gare du Nord, pour un déplacement électoral prévu avant les incidents. "Je suis du côté de ceux qui paient leur billet de train et qui n'acceptent pas qu'on démolisse les gares", a-t-il expliqué. "Si Mme Royal veut régulariser tous les sans-papiers et si la gauche veut être du côté de ceux qui ne payent pas leur billet de train c'est son droit", a-t-il lancé.

Les porte-parole du candidat UMP, Rachida Dati et Xavier Bertrand, avaient auparavant enfoncé le clou, en accusant les socialistes de "chercher à justifier les actes de violences et de pillage inacceptables qui ont été perpétrés". Le porte-parole du PS Julien Dray avait jugé mardi soir que ces "affrontements" illustraient "le climat de tension, le fossé et la violence désormais installés entre la police et la population". En "dix ans, les socialistes n'ont manifestement pas changé: le laxisme reste au centre de leur approche des problèmes de sécurité", "l'ordre juste socialiste, c'est justifier le désordre", ont accusé Dati et Bertrand.

Comme Julien Dray la veille, Ségolène Royal a renchéri mercredi en fustigeant "l'échec sur toute la ligne" de la droite sur le thème de la sécurité. "Ce n'est pas la France que l'on aime voir, celle qui est la France des affrontements", a déclaré la candidate socialiste sur Canal+. "Les gens sont dressés les uns contre les autres. Ils ont peur les uns des autres. La police a parfois peur de se rendre dans certains quartiers, ou même de procéder à certains contrôles. Les gens ont parfois peur, simplement en voyant les policiers. Et ça, ça n'est pas la République", a-t-elle déploré.

Pour le candidat du Mouvement pour la France Philippe de Villiers, la société a tout simplement "tourné du côté des malfrats". Il a dénoncé mercredi sur RMC-Info/BFM-TV la présence de "bandes ethniques et de barbares" sur le sol français. Le résultat de "l'immigration incontrôlée", du "laxisme généralisé". En définitive, la "politique conduite par Nicolas Sarkozy était purement verbale. C'est, sur le fond, le laxisme".

La candidate communiste Marie-George Buffet a mis également en cause Nicolas Sarkozy, qui a "semé depuis plusieurs années les graines d'une situation explosive" et dont l'"action gouvernementale a provoqué rejet et division".

Nicolas Comte, secrétaire général du SGP-FO, troisième organisation syndicale chez les gardiens de la paix, n'est pas lui surpris de l'"émeute" survenue à la gare du Nord, "illustration d'une situation grave que le SGP-FO signale depuis plusieurs mois".

Depuis les émeutes dans les banlieues françaises en novembre 2005, en effet, "le niveau de violence n'a pas baissé dans de nombreuses cités, les fonctionnaires de police sont systématiquement agressés et subissent de plein fouet la dégradation du climat". Et si "les choses perdurent, il existe un véritable risque d"hystérisation' des rapports police-jeunesse", prévient-il.

Quant à la Fédération des usagers des transports et des services publics (FUTSP), elle se demande "où est passé le thème de l'insécurité", qui "avait pourtant dominé la campagne de 2002". La FUTSP souhaite que ce thème retrouve sa place, "au premier rang des préoccupations majeures des Français, tout près de celle de l'emploi". AP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Pheldwyn Membre 11 139 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
"Si Mme Royal veut régulariser tous les sans-papiers et si la gauche veut être du côté de ceux qui ne payent pas leur billet de train c'est son droit", a-t-il lancé.

Ah là là, j'avais presque oublié l'énormité de ses déclarations et à quel point il avait manié le n'importe quoi et l'amalgame à l'époque.

Et oui, les gens qui démolissent les gares ce sont des gens qui ne paient pas leurs billets de trains, et ce sont des sans-papiers. Evidemment. C'est connu.

Et dire qu'il a été élu avec des déclarations de ce genre ... :smile2:

Sinon, effectivement la fidélisation des policiers dans les quartiers difficiles, ce ne serait pas une mauvaise mesure. La revalorisation des traitements, sans aucune doute.

Par contre, concernant le pouvoir d'achat, on tombe un peu dans le corporatisme : au lieu de favoriser les policiers sur le logements, il serait bon de mener une véritable politique pour faire baisser les loyers (pour tout le monde !!).

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
obligaman Membre 667 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

ceux qui manifeste sont les même qui défilent c mieux point de vu organisation et soutien

ta pris des photos ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Survitual Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
ceux qui manifeste sont les même qui défilent c mieux point de vu organisation et soutien

ta pris des photos ??

Un physionomiste n'a pas besoin de prendre des photos...

B.S.

Par contre, concernant le pouvoir d'achat, on tombe un peu dans le corporatisme : au lieu de favoriser les policiers sur le logements, il serait bon de mener une véritable politique pour faire baisser les loyers (pour tout le monde !!).

Non c'est une revendication hautement républicaine. Si on se retrouve avec des policiers sous payé obligés de combiner pour vivre le peuple ne sera pas plus avancé... :smile2:

B.S.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Un point incontournable dans cet article, depuis que Sarkosy manipulent les médias, l'insécurté n'existe plus, les tragiques faits divers sur la route non plus....décidément c'est magique!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 139 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Non c'est une revendication hautement républicaine. Si on se retrouve avec des policiers sous payé obligés de combiner pour vivre le peuple ne sera pas plus avancé... :smile2:

Oui, mais cette reconnaissance doit surtout passer par les traitements à mon sens.

Donner du privilège sur les logements aux policiers n'est pas forcément la meilleur solution pour pallier au problème des loyers trop chers, qui touchent une frange bien plus importante de la population. Ce sont deux problèmes parallèles et liés, forcément, mais qui ne trouvent pas forcément leurs solutions par les mêmes mécanismes.

Ou alors si l'on décide de ne jamais s'occuper du problème du logement en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Survitual Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Oui, mais cette reconnaissance doit surtout passer par les traitements à mon sens.

Donner du privilège sur les logements aux policiers n'est pas forcément la meilleur solution pour pallier au problème des loyers trop chers, qui touchent une frange bien plus importante de la population. Ce sont deux problèmes parallèles et liés, forcément, mais qui ne trouvent pas forcément leurs solutions par les mêmes mécanismes.

Ou alors si l'on décide de ne jamais s'occuper du problème du logement en France.

De toute façon l'Histoire du syndicalisme a montré que lorsque les policiers ont des revendications non catégorielles elles débouchent sur des mesures catégorielles en leur faveur. Alors que syndicalement, une revendication catégorielle peut déboucher sur une mesure générale. Je te le dis à la fois suite à des études et d'expérience.

B.S.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant