Aller au contenu

Un chef d'al Qaeda arrêté


marielle

Messages recommandés

Membre, 50ans Posté(e)
marielle Membre 1 921 messages
Baby Forumeur‚ 50ans‚
Posté(e)
alqaeda.jpg

Un chef d'al Qaeda arrêté à Bruxelles


2 Février 2005 - 9h00

Ce Marocain de 28 ans est présenté par les Espagnols comme le porte-parole d'al Qaeda en Europe. Il a été arrêté dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 11 mars à Madrid.
La précipitation espagnole a failli faire tout capoter.


L'enquête sur les attentats qui avaient fait 191 morts et dix fois plus de blessés, le 11 mars 2004 dans la capitale espagnole, se poursuit d'arrache-pied sur place. Avec des conséquences en Belgique.Youssef Belhadj, un Marocain de 28 ans présenté par les autorités espagnoles comme pouvant être le porte-parole d'al Qaeda en Europe, a été arrêté mardi à Bruxelles, «sous le coup d'un mandat d'arrêt européen (...) dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Madrid», a précisé le parquet fédéral. Un juge d'instruction devait l'entendre dans les 24 heures, avant qu'il ne soit présenté dans les 10 jours devant la chambre du conseil. En vertu du mandat d'arrêt européen, une extradition est envisageable dans les 10 jours suivants, a précisé la porte-parole du parquet, Lieve Pellens, interrogée par l'agence Belga.L'arrestation de Youssef Belhadj a toutefois failli échouer mardi à la suite d'un «couac» entre les autorités belges et espagnoles.

Mardi, en fin de matinée, le ministère espagnol de l'Intérieur annonce une quadruple arrestation réalisée à Leganes, un quartier madrilène, dans le milieu du GICM (Groupe islamique combattant marocain), qui est tenu pour responsable des attentats du 11 mars. Il s'agit de quatre Marocains d'une même famille Moussaten, soit Brahim, Allal, Mohamed et l'épouse de ce dernier, Safia Belhadj. Ils seraient concrètement liés «aux dirigeants de cette organisation arrêtés lors de récentes opérations en Belgique», indique encore le ministère, en faisant référence notamment aux opérations policières menées en Belgique, à Molenbeek et à Maaseik, en mars 2004.D'autres arrestations avaient suivi dans le même dossier, en France au mois de juin suivant et en Espagne au mois de décembre. A cette dernière occasion, on avait à nouveau pu établir un lien entre les terroristes basés en Espagne et d'autres implantés dans notre pays, notamment par le truchement de deux frères El Haski.Mehdi fut arrêté dans les îles Canaries le 18 décembre 2004, alors que Lahoussine l'avait été dans le volet belge du dossier en mars 2004. Mardi, l'Espagne fait savoir, en même temps que l'annonce des arrestations de Leganes, qu'un autre personnage est encore recherché via un mandat d'arrêt international, soit le Marocain Youssef Belhadj. Agé de 28 ans, celui-ci pourrait constituer un lien évident entre le GICM et al Qaeda, puisque les autorités espagnoles le tiennent pour être aussi «Abou Doujanah», c'est-à-dire le porte-parole européen de l'organisation d'Oussama Ben Laden.

Or, Youssef Belhadj avait été interpellé par les Belges en mars 2004, lors de la vague de perquisitions effectuées dans le dossier Molenbeek/Maaseik, mais avait finalement été laissé en liberté. Son parent Mimoun Belhadj, au domicile molenbeekois duquel il avait été repéré, avait subi un sort exactement similaire.Erreur? Non, insiste-t-on d'abord discrètement puis très ouvertement dans le milieu judiciaire belge. C'est que, à l'époque, le soupçon n'avait pu être étayé valablement.Voilà peut-être pourquoi, pouvait-on craindre, lorsqu'ils sont arrivés à sa résidence, les enquêteurs bruxellois, pas contents, ont fait choux blancs...La polémique ouverte dans le courant de l'après-midi de mardi s'apaisait finalement à l'annonce de l'arrestation de Youssef Belhadj qui, faute d'avoir écouté les informations en radio, a été arrêté par les enquêteurs restés en planque quelques heures devant son domicile de Molenbeek.


Source: RP
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×