La croissance négative.


PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)
ECONOMIE

Croissance négative et chômage en hausse en France en 2009, selon les prévisions de l'INSEE

AP | 19.12.2008 | 00:00

La France va renouer avec une "croissance négative" au quatrième trimestre 2008, avec un recul estimé à -0,8% par l'INSEE dans ses prévisions de conjoncture rendues publiques vendredi. Si la croissance devrait rester positive sur l'ensemble de l'année 2008, à +0,8%, l'INSEE s'attend en revanche à un recul de -1,1% à la mi-2009 malgré le plan de relance du gouvernement.

Le marché du travail devrait s'en ressentir, avec 169.000 emplois perdus pour le premier semestre 2009, prédit l'Institut national de la statistique et des études économiques.

Le Produit intérieur brut (PIB) avait progressé de 0,1% au troisième trimestre 2008.

Eric Dubois, chef du département de la conjoncture à l'INSEE, a jugé qu'"implicitement", il y avait une prévision de retour à la croissance au deuxième semestre 2009, tout en restant prudent.

"Pour 2009, je pense qu'aucun pays européen n'évitera la récession", a déclaré jeudi François Fillon, qui table sur une croissance en 2009 comprise "entre 0,2%, 0,3% (ou) 0,5%". Le Premier ministre a "espéré" sur Europe-1 une sortie de crise "à la fin de 2009 ou début 2010", mais "franchement personne n'en sait rien".

L'INSEE estime que la croissance de la consommation, qui était de 2,5% en 2007, devrait fléchir à 0,9% en 2008 et à 0,4% en 2009. L'investissement des ménages passerait d'une progression de 3% en 2007 à un recul de 2,6% en 2008 et de 6,1% en 2009. La croissance de l'investissement des entreprises, elle, passerait de +7,3% en 2007 à +1,8% en 2008, et à -3,6% en 2009.

Le marché du travail est "mal orienté", prévient également l'INSEE, qui prévoit en 2008 une perte de 71.000 emplois par rapport à 2007. Pour le premier semestre 2009, la perte serait de 169.000 emplois. Ce chiffre dépasse légèrement le premier semestre de 1993, année de crise, où l'INSEE avait compté 168.000 pertes d'emploi.

L'INSEE conclut donc à "un chômage qui repart à la hausse", et dont le taux atteindrait 8% en France métropolitaine, mi-2009.

L'inflation, qui a atteint un pic à 3,6% en juillet 2008, devrait en revanche poursuivre son mouvement de repli pour s'établir à 0,3% en juin 2009, ce qui "soutiendrait le pouvoir d'achat", note l'INSEE. "Ce faible niveau d'inflation prévu ne constitue absolument pas un scénario de déflation", estime l'INSEE. "En effet, nous prévoyons que l'inflation sous-jacente, c'est-à-dire l'inflation hors énergie, et hors produits alimentaires frais, resterait proche de 2%", ajoute-t-elle.

L'INSEE table également sur une "hausse de l'épargne de précaution" en 2009.

Au niveau international, l'INSEE estime que toutes les économies avancées seront touchées par la récession mi-2009. La croissance de la zone euro s'élèverait à -1,2%, celle des Etats-Unis à -1,3% et celle du Royaume-Uni à -1,4% après le 2e trimestre 2009. AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/ec...rance_en_2.html

Nouvel oxymore de la politique française. Dans une autre langue, croissance négative pourrait se traduire récession.

Mais notre sinistre économe d'Etat, Christine, fait beaucoup mieux. Elle table sur une récession négative ( dites croissance ) entre 0.2 et 0.5 %. C'est vachement précis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

quand Lagarde prévoit , c'est qu'elle revient de sa consultation chez Elisabeth Teyssier :smile2:

Elle se plante à chaque fois.

Croissance négative : c'est du langage Sarkozyen , en français on traduit par recession.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
athom Membre 1 522 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

recession = chomage , stagnation des salaires , augmentation du temps de travail ,

augmentation des impots etc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bling
Invité Bling Invités 0 message
Posté(e)

ils sont trop forts, bientôt ils vont inventer de nouveaux mots pour le dictionnaire....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nico_ Membre 193 messages
Forumeur inspiré‚ 31ans
Posté(e)

Techniquement il faut 2 trimestres consécutif avec une croissance du pib négative pour etre en recession

La on nous a dit qu'on a fait +0,14 au dernier trimestre ( 3 em trimestre : juillet à sept ) alors qu'on avait deja une croissance négative au trimestre 2 ( Avril a juin 2008 ) avec -0,3%

Donc voilà on a eu qu'un seul trimestre sur 2 négatif donc on est pas en recession ( pas encore du moins )

Il faudra encore attendre 2 trimestres ( 6mois ) de croissance négative pour pouvoir dire " nous sommes ( enfin ) en recession " !

Modifié par nico_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
athom Membre 1 522 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

nico tu nous a rassure ,un peu plus et on aurait eu peur .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Techniquement je ne fais aucune confiance au gouvernement pour dire la vérité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
h-20-1362575-1229733519.jpg
Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nico_ Membre 193 messages
Forumeur inspiré‚ 31ans
Posté(e)
Techniquement je ne fais aucune confiance au gouvernement pour dire la vérité.

De toute façon y'a l'INSEE a côté qui est indépendant qui calcule lui aussi donc sur les croissances impossible de tricher

C'est calculer par Eurostat aussi

et par surement plein d'autres organismes comme le FMI ou l'OCDE

Apres c'est sûr ils blablattent à coté style " c'est grâce a la politique du gouvernement"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

http://libertesreelles.free.fr/spip.php?article48

Sur l'indépendance toute relative de cette institution qu'est l'INSEE...

Le regard d'EUROSTSTAT :

Le rapport de l'office européen des statistiques tombe en pleine polémique sur le report par l'Institut national des statistiques de son enquête sur l'emploi en France en 2006. Dans un document paru début mars, l'office européen des statistiques, Eurostat, préconise d'accorder « dès que possible » à son homologue français « une indépendance en matière de statistique inscrite dans le droit ». Ce rapport devrait donner du grain à moudre à ceux qui s'interrogent sur le statut de l'Insee, depuis la polémique déclenchée en France par le report à l'automne de ses chiffres sur l'emploi 2006.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Nouvel oxymore de la politique française. Dans une autre langue, croissance négative pourrait se traduire récession.

Mais notre sinistre économe d'Etat, Christine, fait beaucoup mieux. Elle table sur une récession négative ( dites croissance ) entre 0.2 et 0.5 %. C'est vachement précis.

Pour augmenter notre dé-pouvoir d'achat ? :smile2:

Hors de toute considération économique (investir à mort pour surplomber le vide me semble une mesure à double-tranchant...) le langage gouvernemental sur la crise (et d'autres sujets) est tout simplement effarant !

Croissance négative, ça ne veut absolument rien dire. Juste un outil pour euphémiser car on garde à l'esprit le terme "croissance", malgré tout qui est positif.

Donc, traduit en langage formel, croissance négative signifie : " évolution positive négative ". -1 + 1 = 0

En gros, on stagne : on est toujours dans la merde.

Les économistes, qui ont été surpris par la crise, peuvent bien sortir des masturbations statistiques, le constat est pourtant évident. Récession. Ou un truc qui y ressemble beaucoup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)
Pour augmenter notre dé-pouvoir d'achat ? :smile2:

Hors de toute considération économique (investir à mort pour surplomber le vide me semble une mesure à double-tranchant...) le langage gouvernemental sur la crise (et d'autres sujets) est tout simplement effarant !

Croissance négative, ça ne veut absolument rien dire. Juste un outil pour euphémiser car on garde à l'esprit le terme "croissance", malgré tout qui est positif.

Donc, traduit en langage formel, croissance négative signifie : " évolution positive négative ". -1 + 1 = 0

En gros, on stagne : on est toujours dans la merde.

Les économistes, qui ont été surpris par la crise, peuvent bien sortir des masturbations statistiques, le constat est pourtant évident. Récession. Ou un truc qui y ressemble beaucoup.

Avec Ubik, le monde est plus beau !

Dommage que l'on soit déjà mort...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nico_ Membre 193 messages
Forumeur inspiré‚ 31ans
Posté(e)

Ptain faut être tomber bien bas pour faire ce que fait Sindo ....

Sinon pour ce qui serait l'existence de falsification de chiffres, ou a moins une entente entre gouvernement et INSEE franchement j'y crois pas

Dois y avoir des centaines d'economistes qui calcule les taux de croissance du PIB chaque trimestre, on peut pas tricher sur les chiffres

Ca se verrait rapidement et ça décridibiliserais trop le gouvernement, ils prendront jamais ce risque

On est donc pas (encore) en recession !

On a encore 6 mois devant nous poiur etre considerer comme en recession :smile2:

Pour ma part, ok notre richesse nationale produite va reculer mais pour moi c'est un phénomene normal, on pouvais pas continuer indefiniment comme ça

Je pense et j'espere qu'on va aboutir sur un nouveau type de croissance, plus axé sur le developpement durable

Dans notre cas, avec notre systeme pollueur, on fais un grand bien à l'environnement en ayant une croissance négative car on va avoir moins de consommation, et donc moins de production

On devrait avoir une recession longue, lente et douleureuse mais pour aboutir sur un nouveau systeme avec des croissances respectueuses de l'environnement

De toute façon en économie une croissance continue n'est jamais possible, c'est toujours sous forme de cycles ( "le soleil doit se coucher pour pouvoir se relever" )

Enfin c'est comme ça que je vois les choses

Modifié par nico_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Ce doit être les victimes de Bernard Madoff qui s'organisent pour remonter la pente.

Modifié par PASDEPARANOIA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant