Fete de l'Aid el kebir

manoukian Membre 1 176 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)

les sujet defile, et je ne prends le temps de lire que la premiere page,

Lorseque le jour était passé et apres avoir lu, je ne savait plus si c'etait nécessaire de répondre.

Mais de tout coeur je vous souhaite un bon Aid, et tout ce qui se dis a cette occasion.

Précision, je ne suis pas musulman, pas chretienne, pas catholique

pas de religion précise, mais je respecte toute les religion.

Elles ont toute un message commun, celui d'aimer et de respecter son prochain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
Si personne n'est venu répondre, c'est surement que ton sujet n'intéresse pas les forumeurs...

Il n'y a pas que des musulmans sur terre...

"Après ces événements, il arriva que Dieu éprouva Abraham et lui dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! » Dieu dit : « Prends ton fils, ton unique, que tu chéris, Isaac, et va-t'en au pays de Moriyya* et là tu l'offriras en holocauste sur une montagne que je t'indiquerai. »

Abraham se leva tôt, sella son âne et prit avec lui deux de ses serviteurs et son fils Isaac. Il fendit le bois de l'holocauste et se mit en route pour l'endroit que Dieu lui avait dit. Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit l'endroit de loin. Abraham dit à ses serviteurs : « Demeurez ici avec l'âne. Moi et l'enfant nous irons jusque là-bas, nous adorerons et nous reviendrons vers vous. »

Abraham prit le bois de l'holocauste et le chargea sur son fils Isaac, lui-même prit en main le feu et le couteau, et ils s'en allèrent tous deux ensemble. Isaac s'adressa à son père Abraham et lui dit : « Mon père ! » Il répondit : « Oui, mon fils ! » ¿ « Eh bien, reprit-il, voilà le feu et le bois, mais où est l'agneau pour l'holocauste ? » Abraham répondit : « C'est Dieu qui pourvoira à l'agneau pour l'holocauste, mon fils », et ils s'en allèrent tous deux ensemble. Quand ils furent arrivés à l'endroit que Dieu lui avait indiqué, Abraham y éleva l'autel et disposa le bois, puis il lia son fils Isaac et le mit sur l'autel, par-dessus le bois. Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils. Mais l'Ange de Yahvé l'appela du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : «Me voici. » L'Ange dit : « N'étends pas la main contre l'enfant ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique. »

Abraham leva les yeux et vit un bélier, qui s'était pris les cornes dans un buisson. Abraham alla prendre le bélier et l'offrit en holocauste à la place de son fils.

Genèse 22, 1-12

* Pays de Moriyya, ou Moriah : lieu où se situe, selon la tradition, le Temple de Jérusalem.

Le sacrifice du fils, événement essentiel et fondateur dans l'histoire d'Abraham, constitue un épisode essentiel pour les trois religions : c'est l'acte de foi parfait demandé par Dieu à Abraham, qui lui vaut dans la Bible d'être dépositaire de l'Alliance entre l'homme et Dieu, et dans le Coran d'être le premier des musulmans, le modèle par excellence du vrai croyant, « celui qui se soumet », qui «s'abandonne » à Dieu.

;)

... Bon ... maintenant, il faudrait peut-être aussi apprendre à évoluer lorsqu'on renouvelle son acte de foi ...

Vivre intensément sa religion... pourquoi pas, c'est même très bien pour celui qui vit à fond ses convictions. Mais pourquoi s'en prendre aux moutons ? ils n'ont rien fait les pauvres pour mériter ça.

Et d'ailleurs, s'il faut reprendre le geste d'Abraham, il faut d'abord mettre le fiston sur le tas de fagots et prendre le poignard avant de le planter dans le laineux ... bonjour l'ambiance !

:mur:

D'accord pour respecter les religions et les convictions différentes, mais y a des détails qui pourraient être d'actualisés de nos jours !

Si pour croire il faut s'imposer des rites, s'imposer et les imposer aux autres est-ce vraiment ça la religion ? Si au lieu de courir la campagne, comme on le voit encore aujourd'hui, pour chercher un agneau à étriper, on se contentait d'observer côté humble de l'exemple d'Abraham.

Si croire se justifie en suivant des dogmes, c'est à dire la pratique matérielle et ostentatoire ....faut pas s'étonner que pour certains la pratique consiste à faire couler du sang, d'où et de qui il vienne.

Je me demande où sont les vraies convictions morales et les valeurs humaines par le respect du prochain et de Dieu là-dedans.

Pour moi, il s'agit encore d'un passage mal compris, mal interprété et déformé des écritures. C'est plus simple, sans doute, de ne garder le côté imagé et matériel d'un épisode où Dieu s'adresse à Abraham.

Pour moi, ce n'est pas le "test" que fait subir Dieu à Abraham qu'il faut retenir dans ce texte. Peu importe de savoir si cela a vraiment existé, car la vie, la mort, les rapports entre les hommes, les femmes, les enfants, la fidélité, la filiation, la parentalité, etc ... n'étaient pas approchés de la même façon il y a des milliers d'années qu'aujourd'hui. Le texte, comme chaque texte de la Bible, remet à jour le comportement des hommes, et qui dit "remettre à jour", veut dire aussi remettre en cause et rendre caduque les façons de penser et de faire antérieures.

Je ne sais pas si la scène s'est réèllement passée, on s'en fout d'ailleurs, mais c'était la façon de s'adresser aux hommes et aux femmes de ces époques. Il ne m'importe pas de savoir si il y a vraiment eu un ange qui a pris le bras d'Abraham avant qu'il ne s'abatte sur son fils Isaac, la seule chose à retenir c'est le caractère précieux de la vie et de tout être humain. On ne tue pas pour Dieu, Dieu n'a jamais demandé de tuer pour lui, un père ne doit pas avoir un droit de vie ou de mort sur son fils pour telle ou telle considération.

On va souvent retrouver des épisodes de la Bible mettant en présence parents et enfants, avec des phrases qui reviennent régulièrement : "Fils, voici ta mère... mère voici ton Fils...", "...Celui-ci est mon fils bien-aimé..".

On aurait pu parler aussi un peu plus des filles, dommage peut-être.

Désolé d'avoir été un peu long. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
manoukian Membre 1 176 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)

non pas de désolation;

au contraire.

j'apprécie reelement les personne qui arrive a exprimer clairement ce que moi je ne sais pas toujours comment dire.

aujourd'hui est il possible de craindre dieu??

c'est des petite phrase comme celle ci qui fond que je n'ai pas de croyance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité noujoum
Invité noujoum Invités 0 message
Posté(e)
Oui nous sommes méchants et nous n'aimons pas les musulmans.

Ou alors vu que cette fête ne nous concerne pas, nous ne voyons pas l'intérêt de la souhaiter ou qu'on nous la souhaite. Déjà que je souhaite pas les fêtes laïcisées (sauf contraint et forcé), et oublie délibérément la plupart des anniversaires, alors l'aïd sachant que je suis pas musulman...

si tu n aime pas les musulmans et que tu n est pas concerner par cette fete

que fait tu su ce topic alors ?!! :smile2:

idem pour flo

le but de ce topic est de souhaiter une bonne fete, si ça ne vous plais pas , passer votre chemin !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)
Stahlgewittern :je vois vraiment pas pourquoi vous dites à chaque fois "nous... nous...."pour moi vous ne pouvez que parler a titre individuel et dire "je" jusqu'a preuve du contraire... ;)

La réflexion concernait tous les forumeurs n'ayant pas posté sur ce topic. Partant de là je me suis permis d'y répondre au pluriel en supposant que les gens ne sont pas venus poster ici parce que comme moi ils s'en foutaient. Mais si tu préfères tu peux remplacer le "nous" par "je", ça ne change en rien le sens de mon message.

si tu n aime pas les musulmans et que tu n est pas concerner par cette fete

que fait tu su ce topic alors ?!! :smile2:

Tu sembles avoir un problème avec le second degré. ceci dit je poste ici au nom de la liberté d'expression qui m'autorise à poster sur ce forum ce que je veux tant que celà rentre dans le cadre du topic et que ça n'est pas expréssément injurieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Mais si on peut rire de tout !

mais il faut savoir le faire :smile2:

1229010016_aid.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacris32 Membre 267 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
je viens de rentré de là ou j'ai fété l'aid ! et je trouve:

1047 personnes qui ont lu le topic et seulement 3 personnes pour dire bonne fete(merci a eux) les autres c'est vraiment pas gentil.... :mur: :smile2:

pourtant c'est pas difficile de dire bonne fete ;) sof si................

Je ne vois pas pourquoi il faudrait souhaiter une fete religieuse a quequ'un ??? Je souhaite un bon noel et jour de l'an a TOUS en sachant que NOEL n'a RIEN de RELIGIEUX en souhaitant de bonnes fetes de fin d'année a tous je ne fais pas un acte religieux vous si voilà la difference ...Et quand je vois le titre "CHACUN SA FETE" je suis d'accord avec vous ,moi je suis athé je vous laisse a vos croyances mais ne me juger pas si je n'y adhere pas !

Bonnes fetes laique a tous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

Nan mais il est dégouté juste a cause des chiffres. 1047 personnes qui lisent ça et juste 3 qui y répondent..... :smile2: ;):mur::mur: C'est l'échec total :mur:;)

Faut pas croire, je suis sur qu'il y a aussi pas mal de muslims dans le lot :o

Modifié par AGM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
malice Membre+ 27 440 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
les sujet defile, et je ne prends le temps de lire que la premiere page,

Lorseque le jour était passé et apres avoir lu, je ne savait plus si c'etait nécessaire de répondre.

Mais de tout coeur je vous souhaite un bon Aid, et tout ce qui se dis a cette occasion.

Précision, je ne suis pas musulman, pas chretienne, pas catholique

pas de religion précise, mais je respecte toute les religion.

Elles ont toute un message commun, celui d'aimer et de respecter son prochain.

Merci. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
liam_in Membre 292 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)

"Après ces événements, il arriva que Dieu éprouva Abraham et lui dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! » Dieu dit : « Prends ton fils, ton unique, que tu chéris, Isaac, et va-t'en au pays de Moriyya* et là tu l'offriras en holocauste sur une montagne que je t'indiquerai. »

Abraham se leva tôt, sella son âne et prit avec lui deux de ses serviteurs et son fils Isaac. Il fendit le bois de l'holocauste et se mit en route pour l'endroit que Dieu lui avait dit. Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit l'endroit de loin. Abraham dit à ses serviteurs : « Demeurez ici avec l'âne. Moi et l'enfant nous irons jusque là-bas, nous adorerons et nous reviendrons vers vous. »

Abraham prit le bois de l'holocauste et le chargea sur son fils Isaac, lui-même prit en main le feu et le couteau, et ils s'en allèrent tous deux ensemble. Isaac s'adressa à son père Abraham et lui dit : « Mon père ! » Il répondit : « Oui, mon fils ! » ¿ « Eh bien, reprit-il, voilà le feu et le bois, mais où est l'agneau pour l'holocauste ? » Abraham répondit : « C'est Dieu qui pourvoira à l'agneau pour l'holocauste, mon fils », et ils s'en allèrent tous deux ensemble. Quand ils furent arrivés à l'endroit que Dieu lui avait indiqué, Abraham y éleva l'autel et disposa le bois, puis il lia son fils Isaac et le mit sur l'autel, par-dessus le bois. Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils. Mais l'Ange de Yahvé l'appela du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : «Me voici. » L'Ange dit : « N'étends pas la main contre l'enfant ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique. »

Abraham leva les yeux et vit un bélier, qui s'était pris les cornes dans un buisson. Abraham alla prendre le bélier et l'offrit en holocauste à la place de son fils.

Genèse 22, 1-12

* Pays de Moriyya, ou Moriah : lieu où se situe, selon la tradition, le Temple de Jérusalem.

Le sacrifice du fils, événement essentiel et fondateur dans l'histoire d'Abraham, constitue un épisode essentiel pour les trois religions : c'est l'acte de foi parfait demandé par Dieu à Abraham, qui lui vaut dans la Bible d'être dépositaire de l'Alliance entre l'homme et Dieu, et dans le Coran d'être le premier des musulmans, le modèle par excellence du vrai croyant, « celui qui se soumet », qui «s'abandonne » à Dieu.

;)

... Bon ... maintenant, il faudrait peut-être aussi apprendre à évoluer lorsqu'on renouvelle son acte de foi ...

Vivre intensément sa religion... pourquoi pas, c'est même très bien pour celui qui vit à fond ses convictions. Mais pourquoi s'en prendre aux moutons ? ils n'ont rien fait les pauvres pour mériter ça.

Et d'ailleurs, s'il faut reprendre le geste d'Abraham, il faut d'abord mettre le fiston sur le tas de fagots et prendre le poignard avant de le planter dans le laineux ... bonjour l'ambiance !

:mur:

D'accord pour respecter les religions et les convictions différentes, mais y a des détails qui pourraient être d'actualisés de nos jours !

Si pour croire il faut s'imposer des rites, s'imposer et les imposer aux autres est-ce vraiment ça la religion ? Si au lieu de courir la campagne, comme on le voit encore aujourd'hui, pour chercher un agneau à étriper, on se contentait d'observer côté humble de l'exemple d'Abraham.

Si croire se justifie en suivant des dogmes, c'est à dire la pratique matérielle et ostentatoire ....faut pas s'étonner que pour certains la pratique consiste à faire couler du sang, d'où et de qui il vienne.

Je me demande où sont les vraies convictions morales et les valeurs humaines par le respect du prochain et de Dieu là-dedans.

Pour moi, il s'agit encore d'un passage mal compris, mal interprété et déformé des écritures. C'est plus simple, sans doute, de ne garder le côté imagé et matériel d'un épisode où Dieu s'adresse à Abraham.

Pour moi, ce n'est pas le "test" que fait subir Dieu à Abraham qu'il faut retenir dans ce texte. Peu importe de savoir si cela a vraiment existé, car la vie, la mort, les rapports entre les hommes, les femmes, les enfants, la fidélité, la filiation, la parentalité, etc ... n'étaient pas approchés de la même façon il y a des milliers d'années qu'aujourd'hui. Le texte, comme chaque texte de la Bible, remet à jour le comportement des hommes, et qui dit "remettre à jour", veut dire aussi remettre en cause et rendre caduque les façons de penser et de faire antérieures.

Je ne sais pas si la scène s'est réèllement passée, on s'en fout d'ailleurs, mais c'était la façon de s'adresser aux hommes et aux femmes de ces époques. Il ne m'importe pas de savoir si il y a vraiment eu un ange qui a pris le bras d'Abraham avant qu'il ne s'abatte sur son fils Isaac, la seule chose à retenir c'est le caractère précieux de la vie et de tout être humain. On ne tue pas pour Dieu, Dieu n'a jamais demandé de tuer pour lui, un père ne doit pas avoir un droit de vie ou de mort sur son fils pour telle ou telle considération.

On va souvent retrouver des épisodes de la Bible mettant en présence parents et enfants, avec des phrases qui reviennent régulièrement : "Fils, voici ta mère... mère voici ton Fils...", "...Celui-ci est mon fils bien-aimé..".

On aurait pu parler aussi un peu plus des filles, dommage peut-être.

Désolé d'avoir été un peu long. :smile2:

Le « hanif »

Abraham n'était ni juif ni chrétien mais il était un vrai croyant soumis à Dieu ; il n'était pas au nombre des polythéistes.

Les hommes les plus proches d'Abraham sont vraiment ceux qui l'ont suivi, ainsi que ce Prophète et ceux qui ont cru. - Dieu est le Maître des croyants -.

(Sourate 3, versets 67-68.)

L'épreuve du sacrifice

Dans le désert mecquois, Abraham vit en songe qu'il devait sacrifier son fils. Au réveil, il lui raconta sa vision. Ismaël, serein, dit à son père : « Fais ce qui t'est ordonné, évite de te salir de mon sang afin que ma mère l'ignore. » Ils partirent tous deux vers la plaine de Mina où devait avoir lieu l'immolation. En cours de route, Satan tenta par trois fois de le dissuader. Pour éloigner le diable, Abraham lança des pierres dans la direction de la voix.

Quelle épreuve dure et pénible que d'immoler son propre fils pour obéir à l'ordre divin ! Un fils unique qu'il a attendu si longtemps et qui hériterait de son enseignement spirituel ! Et pourtant Abraham n'hésite pas un instant. Son amour de Dieu est plus fort que sa souffrance. L'ordre sera exécuté car il sait que le Divin connaît ce qui échappe à l'entendement humain. A l'instant où, dans une soumission parfaite, il allait égorger son fils, la voix de Dieu arrêta son geste : « O Abraham, tu as été fidèle à ton songe, rachète ton enfant avec le mouton que voici. » Il prit la bête et l'immola en signe de gratitude et de remerciement.

Cette épreuve atteste la profondeur de l'attachement d'Abraham à Dieu.

Si nous croyons aimer un être, aimons-le en Dieu. Celui que nous aimons parce qu'il nous aime, nous ne faisons que lui rendre la monnaie de sa pièce. Mais si nous sommes capables d'aimer les autres, jusqu'à nos propres ennemis, nous avons plus de mérite et l'amour devient alors libérateur. Si j'aime une personne en Dieu et que demain elle me déçoit, mon c¿ur sera apaisé car c'est Dieu que j'ai aimé à travers elle. Quant aux êtres disparus, si nous continuons à les aimer en Dieu, ils resteront toujours vivants dans nos c¿urs car Dieu est l'éternel Vivant.

Depuis ce jour, les pèlerins musulmans sacrifient le mouton le jour de la fête de l'Aïd et lapident à trois reprises Satan à Mina, après les sept circumambulations autour de la Ka'ba (reconstruite par Abraham et Ismaël) et les sept va-et-vient d'Agar entre les collines de Safa et Marwa.

Le symbole du sacrifice se retrouve dans les trois traditions, évoquant ainsi le souvenir de leur appartenance commune à ce père unique : Abraham. Par cette offrande du fils, Dieu racheta à Abraham toute sa descendance qui lui fut désormais totalement consacrée. Ses enfants appartiennent à Dieu, et de leur descendance seront issus tous les prophètes.

L'itinéraire d'Abraham représente tout le symbole, la densité et l'harmonie du monothéisme. Elle recèle en elle toutes les clefs d'accès à la compréhension des trois grandes religions du Livre. Le premier élément du message est le cheminement vers la Vérité en partant du niveau des étoiles, qui représentent les initiés dépositaires de la connaissance, à celui de la lune, qui signifie le guide spirituel ou le pôle (el qutub) de la Connaissance, afin d'arriver au soleil, qui symbolise le prophète-messager. Le parcours d'Abraham est l'archétype des étapes de l'initiation pour revenir à la perfection adamique avant son voilement par la désobéissance.

Le deuxième élément du message est l'amitié dans l'intimité de Dieu et de l'homme. Désormais Il n'est plus adoré dans l'éloignement de la majesté écrasante, mais dans l'intimité secrète de la proximité du c¿ur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
liam_in Membre 292 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)
Si personne n'est venu répondre, c'est surement que ton sujet n'intéresse pas les forumeurs...

Il n'y a pas que des musulmans sur terre...

rejeté: non fondé

les sujet defile, et je ne prends le temps de lire que la premiere page,

Lorseque le jour était passé et apres avoir lu, je ne savait plus si c'etait nécessaire de répondre.

Mais de tout coeur je vous souhaite un bon Aid, et tout ce qui se dis a cette occasion.

Précision, je ne suis pas musulman, pas chretienne, pas catholique

pas de religion précise, mais je respecte toute les religion.

Elles ont toute un message commun, celui d'aimer et de respecter son prochain.

:smile2: respects

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jacris32 Membre 267 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
rejeté: non fondé

:mur: respects

et dire qu'ils pronnent la tolérence ;) oui bien sur a condition de dire ce qu'ils pensent eux :smile2: Facile pour les religions de parler de tolerence et d'amour quand ils se l'applique pas !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
et dire qu'ils pronnent la tolérence :mur: oui bien sur a condition de dire ce qu'ils pensent eux ;) Facile pour les religions de parler de tolerence et d'amour quand ils se l'applique pas !!!

Et dire que tu utilise le pluriel pour parler a un gars :mur:

La tolérance est un truc de faible. Et l'Islam comme toute autre religion ne pronne pas la tolérance et l'amour :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anaiis Membre 50 messages
Forumeur en herbe‚ 41ans
Posté(e)

Bonne fête de l'Aïd même si c'est un peu tard...je passe par ici à l'occasion...

Gros bisous tout plein et soyez heureux!!!

Dieu vous protège

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant