Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Sarkozy débloque 70 millions pour la psychiatrie


Messages recommandés

Yavin VIP 32683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
psychiatrie-horreur.jpg

Après le meurtre de Grenoble, Sarkozy débloque 70 millions pour la psychiatrie


Mardi 02 Décembre - 18:03

[/Justifier]

[Justifier]

Des moyens supplémentaires et une réforme. Trois semaines après la mort d'un étudiant, poignardé dans une rue du centre de Grenoble par un malade mental échappé d'un hôpital psychiatrique, Nicolas Sarkozy décide de frapper fort pour sécuriser ces établissements. Lors d'un déplacement dans une unité de soins spécialisée à Antony, dans les Hauts-de-Seine, le chef de l'état annonce un plan de sécurisation des hôpitaux psychiatriques d'un montant de 30 millions d'euros, auxquels s'ajoutent 40 millions pour la création de quatre unités pour malades difficiles (UMD), portant à neuf leur nombre sur le territoire français. Le plan comprend notamment une sécurisation des établissements psychiatriques, une réforme de l'internement d'office et l'instauration d'une obligation de soins "effective".

Le Président a ainsi promis "le dépôt d'un projet de loi réformant l'hospitalisation psychiatrique d'office en réservant aux préfets ou à la justice les autorisations de sortie". La décision de laisser sortir un patient, "ce doit être l'état ou, dans certains cas, la justice, pas l'expert", a déclaré le chef de l'état, ajoutant : "Il y a un état, une justice qui doivent trouver l'équilibre entre des intérêts et des points de vue contradictoires (...) C'est de la rencontre de ces points de vue - celui qui a la charge du patient et celui qui a la charge de l'ordre public - que l'on peut trouver le bon équilibre." Après le drame de Grenoble, le président de la République avait demandé aux ministres de l'Intérieur, de la Justice et de la Santé de lancer une "réforme en profondeur" de l'hospitalisation psychiatrique . Parmi les pistes étudiées par ces ministères figure justement un encadrement des "sorties d'essai" d'établissements psychiatriques, prises par les préfets après deux doubles avis de psychiatres et de deux procureurs de la République.


lepoint.fr (avec agence)
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×