Hirsch avance 15 propositions pour lutter contre la pauvreté


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
MartinHirsch.jpg

Hirsch avance 15 propositions pour lutter contre la pauvreté


Mardi 25 novembre - 18:29

"Il faut pouvoir dire aux gens les plus en difficulté, aux travailleurs pauvres, aux salariés modestes : vous n'allez pas trinquer pendant les premiers mois de la crise", a expliqué Martin Hirsch



Le haut commissaire aux Solidarités actives, Martin Hirsch, a indiqué mardi qu'il allait présenter au gouvernement "15 propositions pour lutter contre la pauvreté". "On mettra tout à l'heure un document d'une centaine de pages sur le bureau du Président et du Premier ministre, qui s'aligne sur trois axes. Il faut pouvoir soutenir les revenus des plus faibles. Le RSA va arriver, est-ce qu'il faut le mettre plus tôt ? Est-ce qu'il faut faire un dispositif de transition d'ici là ? Il faut pouvoir dire aux gens les plus en difficulté, aux travailleurs pauvres, aux salariés modestes : vous n'allez pas trinquer pendant les premiers mois de la crise", a expliqué Martin Hirsch.

"Deuxièmement, je pense que les relations entre les banques et les particuliers sont aussi importantes, avec le crédit à la consommation, la prévention du surendettement, le crédit revolving. Je demande qu'on arrête la spirale du surendettement qui passe par une sorte d'accès toxique au crédit, que les gens en difficulté ne payent pas plus cher le crédit", a-t-il indiqué. En discussion avec des banquiers lundi, Martin Hirsch a fait part de son étonnement quant à leur frilosité face au "micro-crédit social", estimant que le moment était venu d'en parler. Le haut commissaire aux Solidarités actives a également proposé que l'état soutienne l'emploi : "Il risque d'y avoir un choc d'inactivité, il faut qu'on soit présents."

Concernant le RSA (revenu de solidarité active) dont le texte doit être adopté définitivement mardi par les députés et jeudi au Sénat, Martin Hirsch a appelé chacun à se mettre "en accord avec sa propre conscience". "On a dit oui à toute une série d'amendements communistes, socialistes, UMP, Nouveau Centre, pour qu'il y ait enfin un vrai dispositif de lutte contre la pauvreté. Vous ne pouvez pas dire qu'on a sorti trop d'argent pour les banques et au moment où on sort un milliard et demi pour les plus pauvres, tourner la tête et regarder ailleurs", a-t-il lancé. "Je donnerai le même conseil à Martine Aubry et à Ségolène Royal : vous comptez les voix, mais faites une trêve entre 16 et 17 heures pour dire aux députés d'aller voter le RSA à l'Assemblée nationale", a-t-il ironisé.



lepoint.fr (avec AFP)
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant