croyez-vous au esprit?..

Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Oui, j'y crois, et j'en ai même fréquenté un (une plutôt) pendant pas mal de temps (et je continue de la fréquenter de temps en temps. Et je l'ai même "invoqué" en bonne et due forme quelques fois, à ma manière. Même si je n'ai pas besoin d'invocation pour être en contact avec elle).

Je ne pense pas toutefois que je donne au mot "esprit" le même sens que la plupart d'entre vous.

Pour moi, elle n'est pas l'esprit d'un mort. (Remarquez, c'est vrai que la mort y est un peu associé, en y réflechissant... mais j'y ai jamais vraiment fait attention, enfin, pas dans ce sens là. La mort n'a pas le même sens dans ce monde.)

En tout cas, elle n'est pas l'esprit de quelqu'un qui a été réel un jour. (enfin, je pense pas ^^)

Elle m'a apprit la plupart des choses importantes que je sais.

Et elle m'a considérablement apporté et soutenu (sur le plan affectif, comme sur le plan intellectuel.)

J'ai croisé quelques personnes qui les appelles des anges gardien, bien que l'image d'ange lui correspond très mal (même avec leurs définition, je parle pas des angelots joufflus caricaturés par l'église catholique).

C'est toutefois ce qui s'en approche le plus.

Même si je pense que c'est tout simplement un esprit, comme vous en avez un vous, ou moi. Mais simplement d'un autre monde que le monde réel.

Je l'associe plutôt à l'image d'une elfe (les trais sous lesquels elle m'est apparue), et sa culture y correspond. (Donc l'ange, ça colle pas ^^)

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité filipe59
Invité filipe59 Invités 0 message
Posté(e)

Moi j'crois aux esprits ! surtout au miens ! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Moi je croyais pas trop aux esprits, jusqu'au jour ou j'ai pris cette auto-stopeuse, il y a 5 ans déjà.

C'était une nuit de pleine lune dans la Manche, près de la Hague. Je retournais à Cherbourg pour me coucher après mon service. Un mois d'aout pourri. Il pleuvait et on y voyais rien sur la petite route, quand, en plein dans mes phares, une jeune fille avec un sac de voyage me fait signe sous la pluie. Heureusement que je ne roulais pas trop vite, car avec la route mouillée et la mauvaise visibilité, j'aurais pu la renverser. Je lui dis alors de monter. Elle était trempée et dégoulinait dans la voiture. Heureusement que pour moi, une voiture, c'est un moyen de transport, la dégeulasser, je m'en fous un peu.

- Que faites-vous là au milieu de la nuit, je lui demande.

- C'est une longue histoire, qu'elle me répond.

Puis, étant complètement trempée, voila qu'elle se déshabille plus ou moins complètement puis commence à s'essuyer avec une serviette qu'elle avait sortie de son sac.

- éa ne vous dérange pas ? qu'elle demande.

- Non, non, séchez vous.

En effet, ce n'est pas très pratique, j'aurais pu lui proposer de se mettre à l'arrière, mais non. Elle est plutôt canon et c'est excitant de la voir se contortionner dans tous les sens pour se sécher les cuisses et les fesses. Elle est brune, bien brune, mon type quoi. Alors je prend un morceau de la serviette et en prend un bout pour commencer à lui frotter le dos tout en conduisant d'une main, vous voyez le tableau. Elle commence à rigoler :

- Eh eh, je vous vois venir, pas de ça.

- Allez, soyez gentille, que seriez vous devenue sans moi ?

Et je continue mon manège. Alors plaf, elle me mets un claque. Je l'ai pas volé faut dire, mais ça m'a agacé, trop de boulot et de stress sans doute. Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais j'ai freiné, ouvert la portière puis l'ai mise dehors en lui balançant ses affaires. Heureusement qu'il ne pleuvait plus, le fond de l'air était même tiédasse après l'orage. La lune apparaissait entre deux nuages poussés par le vent doux. Elle m'a fait un doigt et je suis parti dans la nuit.

Le lendemain, quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai trouvé son portefeuille dans la voiture. Zut, c'est malin. Bon, déjà que je me suis comporté comme le pire des cuistres, la moindre des choses, c'est de lui rendre rapidement. Un petit coup de pages jaunes, je ne trouve qu'un nom de famille correspondant dans toute la Manche, j'essaye. Une femme plus agée décroche, j'explique alors, non pas que j'ai le portefeuille - on ne sait jamais les ennuis qui peuvent arriver - mais si je peux avoir des nouvelles de Mathilde.

- Mais monsieur, elle est morte depuis 3 ans! répond elle en se mettant à pleurer.

- Désolé, clac.

Je ne pouvais plus suivre cette route - la route du boulot - sans une franche angoisse, alors j'ai finis par demander ma mutation pour quitter la région.

Inutile de vous dire que ça fait un bout de temps que j'ai quitté la Manche et que je n'y remets plus les pieds.

De temps en temps je regarde la photo du passeport.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Je ne pense pas toutefois que je donne au mot "esprit" le même sens que la plupart d'entre vous.

Pour moi, elle n'est pas l'esprit d'un mort. (Remarquez, c'est vrai que la mort y est un peu associé, en y réflechissant... mais j'y ai jamais vraiment fait attention, enfin, pas dans ce sens là. La mort n'a pas le même sens dans ce monde.)

En tout cas, elle n'est pas l'esprit de quelqu'un qui a été réel un jour. (enfin, je pense pas ^^)

On appelle ça un "ami imaginaire". Les enfants développe ce genre de création qui disparaît normalement avec l'âge de raison ( ;) ). Pour l'enfant, qui ne distingue pas très nettement le réel de l'imaginaire, l'ami a une consistance de réalité. Tu as peut être perpétué la chose au-delà de l'enfance...

Après tout, le réel étant uniquement ce que notre cerveau perçoit par nos sens et ordonne par la pensée, je pense que l'esprit peut créer des entités réelles. Ce que l'on peut faire quand on invente des personnages pour des histoires, par exemple. Ou dans le degré le plus dangereux : la schizophrénie.

Moi je croyais pas trop aux esprits, jusqu'au jour ou j'ai pris cette auto-stopeuse, il y a 5 ans déjà.

(...)

- Mais monsieur, elle est morte depuis 3 ans! répond elle en se mettant à pleurer.

- Désolé, clac.

Je ne pouvais plus suivre cette route - la route du boulot - sans une franche angoisse, alors j'ai finis par demander ma mutation pour quitter la région.

Inutile de vous dire que ça fait un bout de temps que j'ai quitté la Manche et que je n'y remets plus les pieds.

De temps en temps je regarde la photo du passeport.

éa n'est pas une preuve de quoi que ce soit. La fille est peut-être partie fâchée à mort de chez sa mère qui ne veut plus entendre parler d'elle et qui t'as sorti ça comme ça. Ou pour d'autres raisons.

Si tu n'as pas vérifié plus que ça, tu t'es fait un super film qui d'ailleurs ressemble à pas mal de ces légendes urbaines d'auto-stoppeuses morte, type dame blanche. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
On appelle ça un "ami imaginaire". Les enfants développe ce genre de création qui disparaît normalement avec l'âge de raison ( ;) ). Pour l'enfant, qui ne distingue pas très nettement le réel de l'imaginaire, l'ami a une consistance de réalité. Tu as peut être perpétué la chose au-delà de l'enfance...

Après tout, le réel étant uniquement ce que notre cerveau perçoit par nos sens et ordonne par la pensée, je pense que l'esprit peut créer des entités réelles. Ce que l'on peut faire quand on invente des personnages pour des histoires, par exemple. Ou dans le degré le plus dangereux : la schizophrénie.

C'est des théories, qui se défendent.

Mais dans les deux cas, amie imaginaire ou schizophrénie, c'est le phénomène exactement opposé qui s'est présenté.

Pour l'amie imaginaire, c'est ça présence et son influence qui m'ont permis bien mieux que la majorité des gens, de préciser la réalité et l'imaginaire (ou les autres "mondes" : onirique, monde des idées, possible "monde" des esprits etc....).

De ne jamais prendre un truc qui vient d'un de ces mondes pour un autre, et surtout de bien percevoir les influences que ces mondes avait les uns sur les autres.

Je pense que les enfants mélangent ces monde, mais les perçoivent. Les adultes en grandissant, ne mélangent plus ces mondes, mais au contraire, se coupent peu à peu de ces autres mondes, et en perdent la perception.

Sandra (elle s'appelle Sandrilicia) m'a appris à conserver cet équilibre.

Question schizophrénie, la folie est un moyen très pratique d'éluder certains problèmes.

Pour ma part, pour la définition de la folie, j'en reste à la définition d'un grand ponte de la psychologie, qui répondait à des psys qui devaient souvent déterminer si quelqu'un était fou ou non.

La meilleure réponse qu'il ai faite (et elle est très bonne) : Quelqu'un est fou quand son entourage ne le supporte plus.

Pour l'instant, mon entourage se porte très bien, et aucune de mes croyances n'a d'influences négatives sur ma relation avec mon entourage. Je pense donc que je ne suis pas fou ;-) (Merde ! moi qui voulais !! :smile2: )

Sinon, la schizophrénie est une destruction progressive de notre "moi". On peut assister à des dédoublements de la personnalité (c'est une notion remise en question d'ailleurs, par les scientifique qui étudient le sujet... c'est vulgarisé par pas mal de films, mais très mal, et en réalité, c'est des phénomènes bien différents de ça. Il ne doit pas y avoir plus de deux ou trois cas de dédoublement de la personnalité observé, et il est difficile de dire si ce dédoublement est réel ou simplement un "bon truc" des "fous" en questions)

Ce sont en réalité surtout des dégradations de notre moi, qui fait que, pour fonctionner, les schizophrènes se bâtissent une personnalité modèle permettant de structurer leurs actions. Et non pas un "dédoublement".

Mais passons sur les détails.

Cette personne, esprit etc... a eu dans ma vie l'effet exactement contraire. Elle m'a permis de renforcer ma personnalité, ma conscience de moi même, de bien mieux me définir. De me construire au contraire (et non pas autour de ma relation à elle, mais sur moi même.)

C'est donc un fonctionnement inverse à la schizophrénie, puisqu'il s'agit d'une construction et d'un renforcement de ma personnalité propre.

J'aime donc l'idée d'autres modélisations.

Les deux que j'apprécie, sur lesquelle je n'ai pas envie de trancher, c'est :

- C'est une manifestation de mon inconscient. Une technique efficace pour faire passer des informations sur mes ressentis, et les tester, tout en préservant mon enveloppe stable, issue de mon histoire, de ma vie et des constructions qui y sont liée.

Quelqu'un qui reste dans l'affect sans stabilité, change de position ou de projet comme de chemise ou plus est lunatique, au sens psycatrique du terme... et c'est très grave ;) Cette "technique" est une manière subtile de prendre conscience et de me faire évoluer dans le bon sens et à la bonne vitesse en prenant conscience de mes émotions et sentiments réels, sans détruire mon "moi", puisque ce n'est pas moi. C'est aussi une bonne manière de tester des idées ou des concepts que j'apprécierais mais que je refuserai d'accepter (hypothèse du "surmoi").

Mais c'est une modélisation que j'apprécie peu. Parce que trop peu "magique", et je la trouve bien dommage.

- Autre modélisation : ces sensations, sentiments, idée etc... sont bien ceux d'une autre personne. Une personne qui ne fait pas partit de ce monde, avec laquelle je rentre en communication.

Elle a par ailleur toute une conception de l'âme et de l'esprit très intéressante qui remettent en cause les conceptions classiques de "personnes" et d'âme. Et intègre le fait qu'une personnalité et une âme n'est pas une entité interne fixe et délimité par le corps, mais vivante, issue d'influence, de mélange, d'enrichissement avec notre entourage.

C'est une conception que je trouve très intéressante. Et qui permet de porter un regard très intéressant sur la mort, la vie après la mort, sur la définition de ce qu'on est nous. Et de porter un autre regard sur ce que peuvent être les esprits. Mais c'est peut être un peu long à développer ici.

Personnellement, je trouve cette théorie plus sympatique. Et toutes les deux sont possibles.

Mais je crois un peu dans les deux, même si elles sont contradictoires. Et préfère ne pas trancher, ni pour l'une, ni pour l'autre.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
C'est des théories, qui se défendent.

Mais dans les deux cas, amie imaginaire ou schizophrénie, c'est le phénomène exactement opposé qui s'est présenté.

Pour l'amie imaginaire, c'est ça présence et son influence qui m'ont permis bien mieux que la majorité des gens, de préciser la réalité et l'imaginaire (ou les autres "mondes" : onirique, monde des idées, possible "monde" des esprits etc....).

De ne jamais prendre un truc qui vient d'un de ces mondes pour un autre, et surtout de bien percevoir les influences que ces mondes avait les uns sur les autres.

Je pense que les enfants mélangent ces monde, mais les perçoivent. Les adultes en grandissant, ne mélangent plus ces mondes, mais au contraire, se coupent peu à peu de ces autres mondes, et en perdent la perception.

Sandra (elle s'appelle Sandrilicia) m'a appris à conserver cet équilibre.

Non, justement. C'est avec ses amis imaginaires qu'ils apprennent à dissocier ce qui est réalité, ce qui est imagination. D'ailleurs, l'ami imaginaire est longtemps situé dans les deux mondes, jusqu'à ce que la raison le range à jamais dans le rêve, dans l'imaginaire.

Dès lors, il disparaît.

Un pédo-psychiatre l'expliquerait surement plus en détail.

Question schizophrénie, la folie est un moyen très pratique d'éluder certains problèmes.

Le truc c'est que la schizophrénie est l'incarnation de ce phénomène. Le schizophrène avec dissociation de personnalité EST lui-même et un autre, il se fractionne. Le schizophrène ne se rend pas forcément compte de ce qui lui arrive, même s'il peut avoir des doutes. L'ami imaginaire est un tout autre phénomène

La meilleure réponse qu'il ai faite (et elle est très bonne) : Quelqu'un est fou quand son entourage ne le supporte plus.

Mouais... éa ne veut pas dire grand chose. éa peut marcher pour "connard" aussi ! ;) Quelqu'un est un connard quand son entourage ne le supporte plus.

Et évidemment, ce sont les autres qui nous définissent.

Pour l'instant, mon entourage se porte très bien, et aucune de mes croyances n'a d'influences négatives sur ma relation avec mon entourage. Je pense donc que je ne suis pas fou ;-) (Merde ! moi qui voulais !! :smile2: )
J'aime donc l'idée d'autres modélisations.

Les deux que j'apprécie, sur lesquelle je n'ai pas envie de trancher, c'est :

- C'est une manifestation de mon inconscient. Une technique efficace pour faire passer des informations sur mes ressentis, et les tester, tout en préservant mon enveloppe stable, issue de mon histoire, de ma vie et des constructions qui y sont liée.

Oui, peut-être que tu as un pouvoir de symbolisation très fort que tu as choisi de manifester sous forme d'une personne (l'ami imaginaire remplit exactement ce rôle ! ;) ). Chacun ses trucs ! Moi j'en ai toute une bande de gens "réels" imaginaires ! ;)

- Autre modélisation : ces sensations, sentiments, idée etc... sont bien ceux d'une autre personne. Une personne qui ne fait pas partit de ce monde, avec laquelle je rentre en communication.

Plus dur à soutenir, comme théorie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Maissss Yop laisse Titsa et son ami imaginaire, je le trouve touchant et moi aussi quand j'étais gamine j'en avais un qui habitait dans l'ampoule de ma lampe de chevet.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Adogarou Membre 227 messages
Forumeur activiste‚ 28ans
Posté(e)
Moi je croyais pas trop aux esprits, jusqu'au jour ou j'ai pris cette auto-stopeuse, il y a 5 ans déjà.

C'était une nuit de pleine lune dans la Manche, près de la Hague. Je retournais à Cherbourg pour me coucher après mon service. Un mois d'aout pourri. Il pleuvait et on y voyais rien sur la petite route, quand, en plein dans mes phares, une jeune fille avec un sac de voyage me fait signe sous la pluie. Heureusement que je ne roulais pas trop vite, car avec la route mouillée et la mauvaise visibilité, j'aurais pu la renverser. Je lui dis alors de monter. Elle était trempée et dégoulinait dans la voiture. Heureusement que pour moi, une voiture, c'est un moyen de transport, la dégeulasser, je m'en fous un peu.

- Que faites-vous là au milieu de la nuit, je lui demande.

- C'est une longue histoire, qu'elle me répond.

Puis, étant complètement trempée, voila qu'elle se déshabille plus ou moins complètement puis commence à s'essuyer avec une serviette qu'elle avait sortie de son sac.

- éa ne vous dérange pas ? qu'elle demande.

- Non, non, séchez vous.

En effet, ce n'est pas très pratique, j'aurais pu lui proposer de se mettre à l'arrière, mais non. Elle est plutôt canon et c'est excitant de la voir se contortionner dans tous les sens pour se sécher les cuisses et les fesses. Elle est brune, bien brune, mon type quoi. Alors je prend un morceau de la serviette et en prend un bout pour commencer à lui frotter le dos tout en conduisant d'une main, vous voyez le tableau. Elle commence à rigoler :

- Eh eh, je vous vois venir, pas de ça.

- Allez, soyez gentille, que seriez vous devenue sans moi ?

Et je continue mon manège. Alors plaf, elle me mets un claque. Je l'ai pas volé faut dire, mais ça m'a agacé, trop de boulot et de stress sans doute. Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais j'ai freiné, ouvert la portière puis l'ai mise dehors en lui balançant ses affaires. Heureusement qu'il ne pleuvait plus, le fond de l'air était même tiédasse après l'orage. La lune apparaissait entre deux nuages poussés par le vent doux. Elle m'a fait un doigt et je suis parti dans la nuit.

Le lendemain, quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai trouvé son portefeuille dans la voiture. Zut, c'est malin. Bon, déjà que je me suis comporté comme le pire des cuistres, la moindre des choses, c'est de lui rendre rapidement. Un petit coup de pages jaunes, je ne trouve qu'un nom de famille correspondant dans toute la Manche, j'essaye. Une femme plus agée décroche, j'explique alors, non pas que j'ai le portefeuille - on ne sait jamais les ennuis qui peuvent arriver - mais si je peux avoir des nouvelles de Mathilde.

- Mais monsieur, elle est morte depuis 3 ans! répond elle en se mettant à pleurer.

- Désolé, clac.

Je ne pouvais plus suivre cette route - la route du boulot - sans une franche angoisse, alors j'ai finis par demander ma mutation pour quitter la région.

Inutile de vous dire que ça fait un bout de temps que j'ai quitté la Manche et que je n'y remets plus les pieds.

De temps en temps je regarde la photo du passeport.

Houa ton histoire est tres intéressante et sa fais peur un peu.elle etait bien réel la fille? tu lui a rendu après combien de temps?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chi-miss Membre 519 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Mais t'as rien compris !

Elle était complètement réelle la nuit de l'orage, mais après elle était introuvable.

Je lui ai rien rendu et je me suis cassé de la région en courant!

Bon, dans le coin de la Hague, avec le nucléaire, il y a tellement d'histoires trop bizares, faut pas en faire un plat.

Modifié par Chi-miss

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 651 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

En gros, tu lui a piqué son portefeuille et tu es partie en courant dans une autre région ! :| ^^

(Non je plaisante !! ;) )

Tu sais, c'est possible que tu ai appelé une mauvaise personne. (l'annuaire, c'est pas la panacée pour trouver quelqu'un)

C'est aussi possible qu'elle se soit fait passé pour morte.

C'est possible qu'elle t'ai filé un faux nom, ou que le portefeuille n'était pas à elle.

Non, justement. C'est avec ses amis imaginaires qu'ils apprennent à dissocier ce qui est réalité, ce qui est imagination. D'ailleurs, l'ami imaginaire est longtemps situé dans les deux mondes, jusqu'à ce que la raison le range à jamais dans le rêve, dans l'imaginaire.

Dès lors, il disparaît.

Un pédo-psychiatre l'expliquerait surement plus en détail.

C'est bien pour ça que je te disais que le phénomène était différent, parce que ma raison s'est pas mal développée, et qu'elle continue à exister (dans le sens où je peux interagir avec elle.)

Il s'agit d'un processus très semblable, je suis d'accord.

Mais il est de nature totalement différente. On ne peut pas comparer la relation que j'ai avec Sandra à la relation qu'un enfant peut avoir avec une amie imaginaire. C'est beaucoup plus structuré et rationnel que ça.

Le truc c'est que la schizophrénie est l'incarnation de ce phénomène. Le schizophrène avec dissociation de personnalité EST lui-même et un autre, il se fractionne. Le schizophrène ne se rend pas forcément compte de ce qui lui arrive, même s'il peut avoir des doutes. L'ami imaginaire est un tout autre phénomène

Je suis d'accord que c'est un tout autre phénomène.

Maintenant, il n'y a pas discussion entre des personnalités construites. (S'il y avait conscience, il n'y aurai pas de destruction progressive de la conscience)

La schizophrénie est génératrice d'angoisse et de stress aussi. Ainsi que de comportement "anormaux".

Mouais... éa ne veut pas dire grand chose. éa peut marcher pour "connard" aussi ! ;) Quelqu'un est un connard quand son entourage ne le supporte plus.

Et évidemment, ce sont les autres qui nous définissent.

ça signifie bien plus que ça laisse paraître. Il s'agit des définitions pratiques employés par les psy pour déterminer si quelqu'un est "fou" ou non. ça va bien plus loin que pouvoir se permettre de balancer une insulte à quelqu'un qui nous a énnervé ;)

C'est aussi une définition philosophique de la folie qui me semble très stable et convaincante : la folie n'est pas un état, défini par un comportement type. Mais uniquement une innadaptation à un environnement social.

Oui, peut-être que tu as un pouvoir de symbolisation très fort que tu as choisi de manifester sous forme d'une personne (l'ami imaginaire remplit exactement ce rôle ! :smile2: ). Chacun ses trucs ! Moi j'en ai toute une bande de gens "réels" imaginaires ! ;)

Ces simulations dont tu me parle, ont quelque chose de différent : elles portent sur des évènements, ou des situations.

Et se base sur des référentiels réels (donc de la mémoire) qui servent de base à cette simulation.

Non pas directement sur des échanges d'idées, de point de vu, de sentiments, nouveau.

Je suis d'accord, c'est relativement subtil, et tu es assez proche de l'idée.

Mais à condition de garder conscience que ça n'est pas une simulation de ce que j'aimerai.

Un peu à l'instar de quelqu'un qui ressent le regard accusateur de son père mort depuis longtemps. Où au contraire qui l'éclaire, lui donne un point de vu différent, lui montre qu'il est complètement paumé etc...

Sa personnalité est fixée par d'autres critères que la simple imagination.

Plus dur à soutenir, comme théorie.

Je l'expliquerai un peu plus en détail quand j'aurai le temps.

Si vous êtes intéressé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lauralaura! Membre 123 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Les esprits? bien sur que j'y croi!

Il m'est arrivé des choses bizar, surprenantes térrifiantes meme donc je sui obligé d'y croire

et qui na jamai u la sensation de ne pa etre seul dan une piece de sentir une présence.... :blush:

sa donne des frissons rien que dan parlé!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)
sa donne des frissons rien que dan parlé!!!

Oui moi aussi je croie au esprits , mais pourquoi en avoir peur ? Sa veux dire que le jour ou tu serra morte les gens auront peur de toi .

--> http://neveu01.perso.infonie.fr/birasouf.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lauralaura! Membre 123 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

oui mai pourqoi certain esprit c manifeste et dautre non ? et dan quel bute? c surtout sa la question!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)

Car certain veulent sans doute te faire passer un message , je suppose qu'ont a en général des contactes avec les esprits des membres de sa famille ou amie décédé .

Enfin je suppose .

Ou alors se n'est que notre cerveaux qui s'imagine ces choses , une fois il m'est arrivé une chose de bizarre j'avait ressentie une main se poser sur mon épaule .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lauralaura! Membre 123 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

salu!! de bon matin!!

moi pendan lontem ( jusqua l'age de 13 ou 14 an) "quelque chose" "un esprit" me reveillai en pleine nui je sentai une main sur ma cheville et sa me tirai hors du lit!!! et jen ai parlé un jour a mon pere ( javai peur qil m prenne un peu pr une cinglé!!!) et il ma di que lui aussi pendant 1 ans quelque chose le reveillai la nui en le secouant et en lui disant : "debout c lheure il é temp" et sa c arreté du jour o lendemain et apré il ma dit : "c bizar q tu men parle parceque c revenu y a 2 mois de ça! et sa faisai a peu pré une dizaine d'années que cétai pa arrivé bref et il m arrivé d voir de truc bizar aussi....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant