Un rêve récurrent et prise de tête.


Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Je rêve...

Il fait sombre.

J'ai l'impression d'être dans un tunnel. Je n'y vois rien, je ne peux même pas distinguer mes mains dans cette obscurité.

Je me palpe alors le visage, comme pour vérifier que je suis bien moi.

C'est idiot qui pourrais je être d'autre que moi?

J'avance.

Du moins, je pense que j'avance. Il fait si sombre que je n'en suis même pas sûr.

Après une marche interminable au travers de ces ténèbres, j'aperçois enfin une lumière au bout.

Un tunnel avec lumière au bout...

Je suis mort?

J'hésite à reprendre ma marche, puis je me dis que je n'ai rien à perdre à me diriger vers cette lumière, puis j'ai l'impression que cette obscurité opressante va me rendre fou.

Vous imaginez vous? Rester indéfiniment dans le noir le plus total. On ne sait même pas si le temps avance ou pas, puisqu'on n'a aucun repère.

Enfin bref je m'avance vers la lumière, et je vois à nouveau.

Je suis vêtu d'un long imperméable marron. Il est fermé et je ne vois pas ce que je porte en dessous, en même temps ça ne m'intéresse pas plus que ça.

Je suis chaussé de chaussure de villes en cuir noir, elles sont resplendissante, on pourrait s'y voir.

Je viens juste de remarquer que je porte un chapeau.

Je l'ôte de ma tête pour le regarder.

C'est un feutre marron également.

En fait, je suis habillé comme l'étaient les détectives des années trentes dans mes fantasmes.

C'est amusant.

Je reprend mon avancée, et la lumière qui semblait être l'exacte opposé des ténèbres que je venais de traverser, s'assombrit, et je me retrouve sur une route, à la sortie d'un tunnel.

Mais juste avant je n'étais pas dans un tunnel, il n'existe pas de tunnels aussi grands. Et cet effet produit par la lumière, c'est impossible.

Je n'ai pas le temps de me poser plus de question, devant moi gît un corps ensanglanté.

C'est une femme qui semble avoir été renversée.

Je m'approche d'elle, voir s'il est encore possible de la sauver.

Je m'aperçois alors qu'elle n'est revêtue que d'un simple tissu d'un blanc quelque peu translucide.

Avec cette pluie, on distingue parfaitement les courbes de son corps.

Et je me rends compte qu'elle n'a pas été renversée, elle est bien trop intact pour ça.

J'observe alors son visage.

Elle est belle, malgré le sang qui s'écoule de sa tempe percée.

Elle est d'une paleur livide évoquant en moi la beauté d'un flocon de neige.

Ses lèvres sont rouges, d'un rouge écarlate contrastant fortement avec son visage blême et ses long cheveux blonds.

Le sang émergeant de sa plaie traverse discrètement son visage, passe par la commissure de ses lèvres, puis finit par s'écouler sur le cou de la belle.

Ses long cheveux blonds tombent sur son buste cachant ainsi sa poitrine, comme si, même dans la mort, elle avait conservé une certaine pudeur.

Je me demande ce qu'elle pouvait bien faire là, dans cette tenue.

Je regarde alors autour de moi, et je remarque que la rue est vide, pas une voiture, pas un passant, pas même un animal.

Je suis seul avec elle.

J'observe les environs.

Rien.

Comme si la place avait toujours été vide.

Il n'y aucun signe de présence, pas même quelques déchets trainants à terre comme partout.

Il n'y a rien.

Intrigué par cette absence de vie, j'en oublie le cadavre exquis qui gît à quelques pas de moi, et je décide de m'avancer pour observer un peu plus la place fantôme.

A l'instant même où mon pied se pose sur le trottoir, j'entends de multiples sirènes, provenant de véhicules de police.

Trois voitures arrivent à toute allure.

J'ai alors l'impression d'être au mauvais endroit au mauvais moment.

Un homme, celui qui semble être le plus gradé, s'approche de moi et me demande si j'ai trouvé quelque chose.

Subitement je me rappelle cet instant dans les ténèbres où je me demandais si j'étais moi.

Suis je un autre que moi?

Instinctivement, je lui dis que j'ai trouvé une chevalière près du corps, je sors alors un petit sachet d'une de mes poches, dans lequel on peut voir une chevalière en or marqué du symbole de l'infinie.

Je n'avais pourtant rien vu, et je ne savais même pas que j'avais cette chevalière sur moi.

C'est comme si un autre s'était exprimé à travers moi.

Suite à cela, des hommes emportent le corps dans un véhicule, d'autres continuent de fouiller les horizons, certains discutent.

Je suis parmis ceux qui discutent, mais les sons ne me parviennent pas.

Je n'entends rien. En fait, c'est comme si je n'étais pas vraiment avec eux.

Je retourne alors vers le tunnel, sans savoir pourquoi.

Là, le décors redevient blanc.

Face à moi je vois une jeune femme, vêtue uniquement d'un tissu blanc.

Elle est quelque peu semblable à l'autre, si ce n'est que celle ci est brune, son teint moins pâle, sa tempe non percée, et son regard plein de vie.

Elle s'avance tout doucement. Malgré le visage souriant qu'elle arbore, sa démarche est celle d'une personne écrasée, d'une âme en peine.

Une fois à mes côtés, elle me prend le bras, puis me susurre quelques mots à l'oreille.

Seuls les derniers me sont compréhensibles: " Réveilles toi."

Je me réveille alors.

Je suis dans mon lit. Je suis bien moi, je le sais, je n'ai pas besoin de vérifier.

Tout est normal. Sur ma droite, les diodes de la chaîne hi-fi diffusent une faible lueur qui me permet néanmoins de distinguer vaguement ce qui m'entoure.

J'ai à nouveau fais ce rêve.

Je ne pourrais plus compter le nombre de fois où j'ai fais ce rêve.

C'est arrivé si souvent.

Toujours le même, exactement.

Et je n'y comprends toujours rien.

Je me demande ce qu'il signifie...

Vu que je suis réveillé, je me dis que je vais profiter du fait qu'il soit encore bien clair dans mon esprit pour l'écrire. Et voilà qui est fait.

Modifié par Kégéruniku 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

LaClandestina Membre 19 730 messages
Agent Publicitaire‚ 29ans
Posté(e)

oula kégé... il y a des sites internet sur des reves, essaye de regarder mais il y a trop de truc a regarder...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Ah...oki, ben je savais pas. :smile2:

Merci en tout cas.^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaClandestina Membre 19 730 messages
Agent Publicitaire‚ 29ans
Posté(e)

sans vouloir faire de pub, le premier sur lequel je suis tombé :http://www.vos-reves.com

il a l'air complet, sur tunnel par exemple il dit :

Tunnel:

# Indique généralement des soucis, suivant sa longueur plus ou moins pesant.

# étre enfermé dans un tunnel, indique des soucis qui vous emprisonne, peut aussi indiquer un besoin de d'avantage de liberté d'agir.

vas dans les reves de a à z et met les mots clef... tu comprendras alors certaines choses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Merci.^^

j'irai voir ça dès demain parce que là je me sens pas trop d'attaque pour tout chercher. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaClandestina Membre 19 730 messages
Agent Publicitaire‚ 29ans
Posté(e)

oui bin écoute si je m'embete et que j'arrive pas a dormir je te commencerai le travail xD!!! mais la j'avoue...faut s'motiver!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

Jusqu'ici tout ce que j'ai trouvé c'est que le costume signifiait que je devais résoudre quelque chose.

Sinon je viens de regarder le site, mais les mots que je cherchais n'y sont pas. :smile2: ;)

Enfin, ce serait sympa de ta part, mais c'est pas la peine, parce que vu la longueur, ça risque de prendre du temps. Mais merci quand même.^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant