La prostitution, ce gros bordel de la nuit


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
IMG_3512_bis_t.jpg

La prostitution, ce gros bordel de la nuit


Lundi 29 septembre - 14:47

Depuis juillet 2007, les cabarets vaudois ne cessent d'annoncer leur mort. Alors que la prostitution reste tolérée en Suisse, la fin des permis L délivrés aux filles travaillant dans ces boîtes de strip-tease aurait engendré un marché clandestin pour les non-membres de l'Union européenne. Pour en savoir plus, votre bloggeuse a serpenté les rues de la région lausannoise. Immersion en eaux troubles assurée¿



L'été passé, le milieu de la nuit du canton de Vaud hurlait à la mort. Les loups avaient perdu leurs alléchantes brebis. Les filles des pays hors de l'UE ne pourraient en effet plus obtenir le fameux permis L, permettant de travailler durant huit mois dans différents cabarets du canton. Depuis, des dizaines de ces boîtes à fantasmes ont fermé leurs portes. Pendant que le Grand Conseil se penche sur l'octroi d'un permis de travail temporaire pour les prostituées, dans la rue, les clandestines se multiplieraient.

Que sont donc devenues ces filles russes ou marocaines qui remplissaient gracieusement les caisses des cabarets ? La fin des permis L décidée par l'Etat de Vaud visait une diminution de la traite des êtres humains relayée d'après eux par les cabarets. A-t-elle réussi son coup ? Alors que les boites de strip-tease garantissent un contrat de travail, les salons de massage laissent toute liberté aux prostituées, mais sans contrat et donc sans assurances sociales¿. Ne nagerions-nous pas en pleine hypocrisie ?

Les questions sont nombreuses et les acteurs souvent discrets sur le sujet. Je prends contact avec une personne respectée dans le milieu de la nuit. Ma carte de visite pour les mettre en confiance. Petit briefing avant d'affronter ce gigantesque marché du sexe. En connaisseur, il m'explique directement que depuis la fin des permis L, le constat le plus flagrant est celui du flou total qui règne partout. « Aujourd'hui, l'Etat n'a plus de contrôle. C'est vrai que les filles de cabaret se prostituent. Mais elles le font de leur plein gré, pour gagner plus. Les patrons le savent mais c'est le propre business des filles.» Pour me le prouver, on débarque chez un des survivants. Le cabaret est plutôt classe. Le patron est prêt à se confier sans détour. Quand tu n'es pas dans le milieu, la conversation prend vite des allures de film mafieux. A coup de petites phrases un brin menaçantes qui montrent le respect qu'on lui doit dans la profession¿

On connaît déjà les habituelles plaintes. Les Françaises ou les Italiennes sont rares à vouloir travailler dans ce milieu. Plus de permis L = plus de fille = plus de client dans leurs boîtes. « Aujourd'hui, on est obligé de prendre des vielles et des moches ! Elles ne sont pas présentables pour un strip-tease. J'ai honte! » lance-t-il. Dans le petit club lausannois, quatre filles accoudées au bar s'occupent à fumer des clopes. Normal, à part nous, c'est le désert même à minuit. Je les trouve plutôt jolies¿ Une exception apparemment.




Pascale Burnier
Suite de l'article...
Source: /lausannebondyblog.viabloga.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

danya Membre 1 673 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

C est un milieu ou l escoudade des moeurs emplit les caisses de l etat par des amendes a meme le portefeuille des filles..C est d une hypocrisie rare ! Mais plus ca change plus c est pareil ..En fait la prostitution est legale c est la solicitation qui ne l est pas ..Faut arreté de ce caché ces faits . Puis qui est a blamer ??

* A mediter dans notre salon confortablement installer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant