Que reste-il de nous ?

lena1789 Membre 5 031 messages
Coquine à croquer ‚ 28ans
Posté(e)

Madoka :snif: ça m'embetterait qu'il ne reste de moi qu'un prénom et des crottes brulées sur le paillasson de mes voisins :snif: (ce que je ne fais pas je précise lol)

TDC911 effectivement se rassurer me semble important, quitte à occulter la vérité si c'est comme ça que l'on gère "l'angoisse" moi ça me pose aucun problème.

Yop merci beaucoup pour ta réponse qui m'a relativement bien éclairé, d'autant plus avec l'image du caillou qui m'a aidé à conceptualiser tes propos :snif:

TiteBretonne pourquoi pas ? Si ça peut les aider à ne plus y penser ... moi j'y pense parce que jme pose la question et que je sais très bien qu'il n'y a rien après :snif: ça me tracasse justement pour ça.

Khris merci beaucoup pour ton explication relativement complexe mais intéressante ! Je suis d'accord avec toi que nous n'aurons jamais les mêmes explications du fait des croyances différentes et c'est d'ailleurs pour cette raison que j'espérais que le débat fonctionne :snif:

Anhdo, pourquoi te réfères-tu à Wikipédia ? Est-ce ta seule source d'infos ou aurais-tu d'autres cas à nous présenter, plus concrets ? Je sais bien que c'est un site fiable mais je ne suis pas convaincue :snif:

Merci encore à vous pour entretenir le sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Anhdo, pourquoi te réfères-tu à Wikipédia ? Est-ce ta seule source d'infos ou aurais-tu d'autres cas à nous présenter, plus concrets ? Je sais bien que c'est un site fiable mais je ne suis pas convaincue :snif:

C'est la définition la plus correcte ... :snif: qui va dans le bon sens : le mien !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)
La question d'un quelque chose après la mort est une question qui a travaillé l'Homme depuis l'aube de son apparition. Au point même que certains scientifique déterminent le début de la véritable pensée humaine au moment où celui-ci a pris conscience de la mort de ses proches et leurs a consacrés une sépulture.

Ce questionnement humain, j'ai envie de dire propre à l'Homme, est donc non seulement légitime mais aussi nécessaire. Je crois chère Titebretonne que réduire l'explication de la croyance des hommes à un "au-delà" par leur seul peur de la mort est non seulement faux - sauf à considérer que vous êtes une des rares humaines courageuses, et donc à risquer de vous surestimer :snif: - mais pire encore, est un argument trouvé par les tenant du matérialisme afin de détruire toute pensée, toute réflexion sur le possible hors de la matière. Personne ne voulant passer pour un couard, celui qui aurai des velléités d'explications du monde par autre choses que la matière se voit poussé à se la fermer.

Se questionner sur la "vie après la mort", c'est aussi et surtout se poser des questions sur le sens de la Vie avant la mort! Comment la mener, sur quelle base la définir, comment la penser.

Ce questionnement est légitimement humain, mais les gens d'aujourd'hui qui pensent que l'âme s'échappe du corps à sa mort, ou croit en une religion, pourquoi le font-ils ? Parce que la religion s'est perpétué depuis des millénaires. Mais, peut-on encore se référer à la pensée de personnes qui n'avait pas les connaissance que nous avons pour émettre des hypothèses ? Il était normal du temps de l'antiquité par exemple de pensée à la réincarnation, parce qu'on avait pas de moyens scientifiques nous permettant de penser qu'il n'y a pas de Dieu, cette pensée étant automatiquement classée comme absurde. L'homme des cavernes, voyant un éclair s'abattre et répandre le feu sur une forêt, n'avait aucun moyen de deviner sa vraie nature, et voyant une force qui le surpassait, l'attribuait à l'action divine. Aujourd'hui on sait que les éclairs ne sont pas l'action des dieux, et on a plus besoin de l'attribuer à un mystère divin. L'idée de l'âme en revanche n'a pas encore trouvée de réponse, résultat certain reprennent un mode de pensée "archaïque" (au sens qu'il nous vient des temps les plus reculés) pour l'expliquer. C'est tellement ancré dans la civilisation qu'on ne pense pas à se remettre en cause quand on y croit, ou qu'on n'arrive pas à le faire. Mais c'est effectivement un moyen que nos ancètres avaient trouvés pour pallier à leur peur de cet inconnu quotidien, c'est clair. On est pas plus courageux de le dire.

Wilkipédia : :snif:

lorsqu'une personne meurt, son âme la quitte, raison pour laquelle elle devient inerte ; cette âme pourrait alors revenir sous forme de fantôme, ou bien aller vers un Au-delà (un paradis ou un enfer). Concentrant la fonction vitale essentielle, l'âme devient un espoir de vie éternelle de l'essentiel de la personne et rien ne s'oppose même à sa réincarnation.

Tu sais que sur Wikipédia n'importe qui peut poster :snif: Les sujets à débats comme celui-ci qui n'ont à ce jour pas de réponse admise par une grande majorité ne peuvent donc pas être résolu par des liens vers des sites, qui se réfèrent aux avis de personnes, il est donc facile de mettre un lien vers ce qu'on veut ...

Donc je te repose ma question, qui t'a dit tout ça, ou qu'est-ce qui t'a conduit à le penser, l'histoire de la salle d'attente des esprits, des bocaux pour enfermer les âmes, et tout le délire qui va avec ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Donc je te repose ma question, qui t'a dit tout ça, ou qu'est-ce qui t'a conduit à le penser, l'histoire de la salle d'attente des esprits, des bocaux pour enfermer les âmes, et tout le délire qui va avec ?

C'est moi qui te donne l'explication :snif: :

Les âmes doivent attendre son tour, et s'ils avaient de la chance ils pourraient continuer son apprentissage (évolution spirituel) sur terre. Ce qui est vrai c'est qu'il existe des maîtres charlatans qui capturent les âmes errantes (celles qui n'ont pas de chance pour continuer son évolution) pour s'en servir comme "subordonnés" à leurs désirs malsains (magie noire, etc). Mais eux ils risqueraient de recevoir le retour de baton ... :snif: Ce n'est pas du délire du tout ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)
Ce questionnement est légitimement humain, mais les gens d'aujourd'hui qui pensent que l'âme s'échappe du corps à sa mort, ou croit en une religion, pourquoi le font-ils ? Parce que la religion s'est perpétué depuis des millénaires. Mais, peut-on encore se référer à la pensée de personnes qui n'avait pas les connaissance que nous avons pour émettre des hypothèses ? Il était normal du temps de l'antiquité par exemple de pensée à la réincarnation, parce qu'on avait pas de moyens scientifiques nous permettant de penser qu'il n'y a pas de Dieu, cette pensée étant automatiquement classée comme absurde. L'homme des cavernes, voyant un éclair s'abattre et répandre le feu sur une forêt, n'avait aucun moyen de deviner sa vraie nature, et voyant une force qui le surpassait, l'attribuait à l'action divine. Aujourd'hui on sait que les éclairs ne sont pas l'action des dieux, et on a plus besoin de l'attribuer à un mystère divin. L'idée de l'âme en revanche n'a pas encore trouvée de réponse, résultat certain reprennent un mode de pensée "archaïque" (au sens qu'il nous vient des temps les plus reculés) pour l'expliquer. C'est tellement ancré dans la civilisation qu'on ne pense pas à se remettre en cause quand on y croit, ou qu'on n'arrive pas à le faire. Mais c'est effectivement un moyen que nos ancètres avaient trouvés pour pallier à leur peur de cet inconnu quotidien, c'est clair. On est pas plus courageux de le dire.

Chère Nina_Gayané il me semble que vous faîtes une confusion entre l'existence du phénomène religieux, l'explication de son apparition et les raisons de sa perpétuation.

Vous dites: "les gens d'aujourd'hui qui pensent que l'âme s'échappe du corps à sa mort, ou croit en une religion, pourquoi le font-ils ? Parce que la religion s'est perpétué depuis des millénaires."

C'est un fait, de nombreux courants religieux se sont perpétués depuis des millénaires quand d'autres ont disparus. Ceci est un fait historique. Mais vous faites de cet état de fait une relation direct avec ce pourquoi les gens d'aujourd'hui croient: vous dites les gens d'aujourd'hui croient parce que la religion s'est perpétué. Mais c'est largement incomplet. Car vous oubliez l'essentiel pour un croyant, ce sur quoi repose sa foi sinon elle n'existe pas: l'expérience personnelle de la foi. Ce qui signifie qu'un croyant ne croit pas parce que sa religion vient du fond des âges, mais plus simplement car il a la "sensation", le "sentiment" de la pertinence de l'existence de Dieu.

Et là vous faites une autre confusion: la croyance en Dieu et celle en la division de l'âme et du corps. Alors que la foi, l'adhésion à la croyance en Dieu est de l'ordre du "sentiment", celui de l'existence de l'âme distincte du corps est une position non pas de l'ordre de la foi, mais de la position intellectuelle, c'est à dire philosophique et théologique. On ne peut pas les placer sur le même plan.

La question de l'existence d'une dichotomie âme-corps se rapproche alors de l'exemple éternellement repris que vous utilisez, celui de la foudre. Certes, les hommes ont expliqués la foudre selon leurs divinités, ce à quoi la science d'aujourd'hui à mis fin. Mais concernant notre débat, l'au-delà de la mort, la science est impuissante à répondre. Elle ne le peut tout simplement pas. Elle peut - et c'est déjà beaucoup - éliminer certaines croyances, certaines intuitions mais ne répond pas au problème.

La question reste donc ouverte. Et dire qu'il n'y a rien après la mort est du pure domaine du sentiment personnelle, de la croyance (non-religieuse pour le coup) mais certainement pas d'un savoir scientifique. D'où le fait que la question reste largement ouverte!

Khris merci beaucoup pour ton explication relativement complexe mais intéressante ! Je suis d'accord avec toi que nous n'aurons jamais les mêmes explications du fait des croyances différentes et c'est d'ailleurs pour cette raison que j'espérais que le débat fonctionne

C'est avec plaisir Lena1789, la prochaine fois promis je ferai un effort pour me faire comprendre !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
x-angelus-x Membre 34 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

salut , voilà , personnellement je ne sais pas , car je suis musulman et Dieu nous a promis qu'après la mort , on sera récompenser selon nous actes , soit le paradis pour les fidele ou l enfer pour les non croyant!

amicalement Angelus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Renault-Billancourt
Invité Renault-Billancourt Invités 0 message
Posté(e)

:snif:

:snif:

Ben voyons . . .

J'espere sincerement qu'il ni a plus rien apres la mort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
salut , voilà , personnellement je ne sais pas , car je suis musulman et Dieu nous a promis qu'après la mort , on sera récompenser selon nous actes , soit le paradis pour les fidele ou l'enfer pour les non croyant!

Tout ça est d'un niveau assez bas expliqué aux enfants, comme système de récompense et de punition :

- le paradis ou l'enfer chez les catho ;

- la karma positif ou karma négatif chez les bouddhistes ;

:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blackmesa Membre+ 2 700 messages
Grosse banane de Dolph‚ 26ans
Posté(e)

Que reste t'il sans nous une fois la mort venue? un corps sans vie en train de pourrir (ou de la poussiere si on se fait cramer) ainsi que quelques souvenirs de nous ancrés dans la mémoire de ceux qui nous ont connus ^^.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Wilkipédia : :snif:

lorsqu'une personne meurt, son âme la quitte, raison pour laquelle elle devient inerte ; cette âme pourrait alors revenir sous forme de fantôme, ou bien aller vers un Au-delà (un paradis ou un enfer). Concentrant la fonction vitale essentielle, l'âme devient un espoir de vie éternelle de l'essentiel de la personne et rien ne s'oppose même à sa réincarnation.

C'est la définition la plus correcte ... :snif: qui va dans le bon sens : le mien !

Wikipédia n'est pas un argument ! C'est un grand sommaire encyclopédique qui laisse entrer qui veut bien ! Moi aussi je peux poster une définition de la mort sur ce qui n'est qu'un site communautaire ! :snif:

J'attends toujours le moindre indice tangible sur cette croyance pour justement la faire devenir théorie ! Jusque là, je peux t'en raconter mille des histoires sur la mort ! Tu veux pas aller à Valhalla avec moi ? :snif:

Ce questionnement est légitimement humain, mais les gens d'aujourd'hui qui pensent que l'âme s'échappe du corps à sa mort, ou croit en une religion, pourquoi le font-ils ? Parce que la religion s'est perpétué depuis des millénaires. Mais, peut-on encore se référer à la pensée de personnes qui n'avait pas les connaissance que nous avons pour émettre des hypothèses ? Il était normal du temps de l'antiquité par exemple de pensée à la réincarnation, parce qu'on avait pas de moyens scientifiques nous permettant de penser qu'il n'y a pas de Dieu, cette pensée étant automatiquement classée comme absurde. L'homme des cavernes, voyant un éclair s'abattre et répandre le feu sur une forêt, n'avait aucun moyen de deviner sa vraie nature, et voyant une force qui le surpassait, l'attribuait à l'action divine. Aujourd'hui on sait que les éclairs ne sont pas l'action des dieux, et on a plus besoin de l'attribuer à un mystère divin. L'idée de l'âme en revanche n'a pas encore trouvée de réponse, résultat certain reprennent un mode de pensée "archaïque" (au sens qu'il nous vient des temps les plus reculés) pour l'expliquer. C'est tellement ancré dans la civilisation qu'on ne pense pas à se remettre en cause quand on y croit, ou qu'on n'arrive pas à le faire. Mais c'est effectivement un moyen que nos ancètres avaient trouvés pour pallier à leur peur de cet inconnu quotidien, c'est clair. On est pas plus courageux de le dire.

Les dogmes se bâtissent sur l'ignorance, théorisent sur ce qui n'a pas de preuve, se perpétuent par l'intérêt de certains et la peur des autres.

Ils se détruisent aussi.

Pour l'instant, la mort est un des mystère qu'on a pas encore percé, on qu'on se refuse encore à appréhender comme la fin de tout. éa sert tout et n'importe quoi. Toutes les croyances basent leur terreau dessus.

Parce que justement, cette absence de réponse est insoutenable pour l'humain.

On a tous une croyance en ce qui concerne la mort, que l'on soit ultra-cartésien ou farfelu. Ensuite, certains ont institutionnalisés ces questionnements. Comme dit Khris, ce problème de dogme n'est pas la source.

C'est le questionnement sans réponse qui est la source de croyances.

Par défaut ?

Que reste t-il après notre mort ? Exactement les mêmes questionnements pour ceux qui viendront après !! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Wikipédia n'est pas un argument ! C'est un grand sommaire encyclopédique qui laisse entrer qui veut bien ! Moi aussi je peux poster une définition de la mort sur ce qui n'est qu'un site communautaire ! :snif:

Poster une définition quand on a bien compris ... :snif: je vois mal comment on peut définir autrement que ce qui a été dit et admis par le plus grand nombre, en particulier les catholiques !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Admis par le plus grand nombre = vérité selon toi ?

Mais bien sur :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anhdo Membre 3 481 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Admis par le plus grand nombre = vérité selon toi ?

Mais bien sur :snif:

Pas tout le temps :snif: Mais avec l'expérience que j'ai eue ... je te donnes ma version ! A toi d'en profiter ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)
Bonjour à tous,

Je me poses une question depuis quelques temps. Lorsque l'on croit en une religion, j'imagine qu'après la mort il y a quelque chose ou la mort signifie quelque chose pour les gens qui sont croyants, pratiquants.

Mais pour les athées ? Que reste-il de nous, une fois que nous sommes décédés ? Mis à part les enfants, amis, conjoints, autres bien matériels ?

J'aimerais comprendre, et recueillir des points de vue différents.

Merci à vous de m'éclairez,

Bien à vous, Lena.

Je crois qu'il ne reste plus que notre souvenir, conservé par nos proches...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)
Bonjour à tous,

Je me poses une question depuis quelques temps. Lorsque l'on croit en une religion, j'imagine qu'après la mort il y a quelque chose ou la mort signifie quelque chose pour les gens qui sont croyants, pratiquants.

Mais pour les athées ? Que reste-il de nous, une fois que nous sommes décédés ? Mis à part les enfants, amis, conjoints, autres bien matériels ?

J'aimerais comprendre, et recueillir des points de vue différents.

Merci à vous de m'éclairez,

Bien à vous, Lena.

Lena, après il ne reste rien!!

Le "je" n'exsite plus, il ne reste que le "il"

Après la mort l'individu n'existe que dans le souvenir des autres.

Moi qui suis complètement athée, cela ne me pose aucun problème métaphysique ou philosophique. J'ai résolu mon rapport à ma mort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lena1789 Membre 5 031 messages
Coquine à croquer ‚ 28ans
Posté(e)

Ton rapport avec la mort est résolu, ce que je ne réussis pas à faire :snif:

En tout cas merci pour ta réponse qui confirme déjà ce que je ne voulais pas reconnaitre depuis le début mais qui me semblait la réponse la plus pertinente ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Poster une définition quand on a bien compris ... :snif: je vois mal comment on peut définir autrement que ce qui a été dit et admis par le plus grand nombre, en particulier les catholiques !
"cette âme pourrait alors revenir"

L'emploi du conditionnel -et le très fourni argumentaire scientifique- prouve ici que ce n'est pas une définition mais une théorie, voire une HYPOTHESE, mec !

Pas un argument ! :snif: Même ton wikipédia est modéré dessus !

L'âme n'est pour l'instant qu'un concept. Pas une chose avérée !

Ton rapport avec la mort est résolu, ce que je ne réussis pas à faire :snif:

En tout cas merci pour ta réponse qui confirme déjà ce que je ne voulais pas reconnaitre depuis le début mais qui me semblait la réponse la plus pertinente ...

Résoudre son rapport avec la mort, c'est aussi changer sa conception de l'existence ! C'est même surtout ça !

Peu de gens admettent réellement la possibilité d'une toute fin. On veut croire, croire à quelques éternités de rab. Même pour Eryx, je serais prêt à parier qu'il reste un fond de croyance instinctive (pas religieux, hein) caché au fond de ce léger doute de ne pas savoir !

Personellement, j'ai admis la probabilité qui est que nous sommes peut être juste des robots de chair dont l'existence s'arrêtera avec la fin de la matière. Rien, chez mes morts, ne m'a encore prouvé le contraire. Mais j'ai encore l'envie de croire aux fantômes. Je ne rejette pas.

Cela dit, avec la mort et la vie, il faut espérer le meilleur tout en s'attendant au pire !

C'est ma devise, si ça peut aider ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lena1789 Membre 5 031 messages
Coquine à croquer ‚ 28ans
Posté(e)

Merci yop :snif:

Ta devise est pertinente et reste relativement intéressante.

Et ça peut aider à changer sa conception également.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lilithe
Invité lilithe Invités 0 message
Posté(e)

bonsoir,

je suis sur un point de vue different..Je n'ai certes pas les mots, ni la culture de certains pour philosopher sur le sujet...Je suis surtout a l'ecoute du moi. je suis catholique et baptisée a 5ans parceque je l'ai choisie.Mes enfants choisirons aussi.En grandissant, je me suis interrogée trés jeune sur les cultures differentes. je constate seulement que tous uni pourrait être un sacré pas pour la religion car chacun possede un point different qui au final en dit un seul: aprés la vie (car on la denomme ainsi)oui y'a un "aprés!".

Seulement tout est tellement inscrit, conventionnelle! regardez la nature et demandez vous quel element vous represente le mieux, ecouter cette serenité que le vent, l'air, l'eau, la terre vous procure.Ces essences vous attendent...

(un sujet a été établit sur " invente une nouvelle mort art" et c'est bien dommage que l'esprit ne se soit pas ouvert a la difference..)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lena1789 Membre 5 031 messages
Coquine à croquer ‚ 28ans
Posté(e)

D'accord pour dire que pour chacun il y a un après, il y a une transition et cette transision pour certains se traduit par une réincarnation, pour d'autre pas une absence et un néant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant