Pas de dysfonctionnement dans la gestion de la prise d'otages de Beslan


Castelior Membre 423 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

MOSCOU (AP) - L'enquête sur la prise d'otages sanglante de l'école de Beslan en Ossétie du Nord en septembre 2004 n'a pas mis au jour de dysfonctionnement dans la gestion de la crise par les autorités, a affirmé mardi le procureur général adjoint Nikolaï Shepel, en charge des investigations.

Selon un communiqué rendu public par ses services, une reconstitution des événements a permis d'établir que la police et les forces de sécurité impliquées dans les opérations de secours n'étaient pas responsables des conséquences tragiques de l'assaut.

Le 1er septembre 2004, jour de rentrée des classes à Beslan, un commando s'était emparé de l'école et avait pris en otage plus de 1.100 personnes: enfants, parents d'élèves et membres du personnel. Elles avaient été rassemblées dans le gymnase bourré d'explosifs. La crise s'était achevé trois jours plus tard avec des explosions, des échanges de tirs et un incendie, faisant 331 morts, dont 186 enfants.

Les proches des victimes, qui ont accusé les autorités d'incompétence dans la gestion de cette crise, ont dénoncé les conclusions de l'enquête. "Nous n'attendions rien de plus. Les procureurs s'en tiennent à leur version des événements et ignorent les victimes", a accusé Susanna Doudieva, la présidente du Comité des mères de Beslan, lors d'un entretien accordé à l'Associated Press.

Ces conclusions contredisent celles d'une enquête régionale menée par des parlementaires, qui accusaient les autorités d'avoir saboté les opérations de secours et réclamaient des poursuites contre les personnes jugées responsables de ce drame.

Les membres du commando, qui demandaient le retrait des troupes russes en Tchétchénie, avaient traversé une région placée sous haute surveillance policière pour atteindre l'école. Les familles des victimes sont convaincues qu'ils ont reçu l'aide de responsables corrompus. Elles ont également critiqué l'intervention des forces de sécurité, qui s'étaient servi de lance-flammes lors de l'assaut final.

Mais pour Nikolaï Shepel, les forces de l'ordre ont agi de façon appropriée. "Selon les conclusions de l'enquête, la commission n'a pas découvert (...) d'irrégularités qui pourraient être à l'origine des conséquences tragiques qui résultaient de l'acte terroriste de Beslan", a souligné le procureur. Il a cependant observé que le système de prévention des actions terroristes n'avait pas fourni de protection suffisante pour la population. AP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Caez Administrateur 14 019 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

Je ne sais pas pourquoi, mais je connaissais le resultat de l'enquete, avant qu'il la commence....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 635 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) logique ;)

;) tout cela viens d'une vision differentes entres Russes et Occidentaux , nous le but en cas de pris d'otages c'est sauver les otages , pour les Russes c'est tuer les terroristes , a " tout " prix , :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
;) logique ;)

;) tout cela viens d'une vision differentes entres Russes et Occidentaux , nous le but en cas de pris d'otages c'est sauver les otages , pour les Russes c'est tuer les terroristes , a " tout " prix , :D

Tuer les terroristes c'est aussi sauver la vie de futurs otages. Mais ne comparons pas ce qui se passe en Russie, qui est un pays engagé dans dans un (des) conflit(s) très sanglant(s), avec une prise d'otage comme nous en avons connu encore récemment dans des écoles en France, où à chaque fois la maîtresse a été héroïque, le preneur d'otage une victime et le flic du gign un assassin trop nerveux de la gachette.

Poutine est en guerre contre les Tchètchènes et ne leur laissera aucune chance, quoiqu'il en coûte. C'est sûrement dur et triste à admettre mais j'ai l'impression qu'il y a aujourd'hui des pays où la vue du sang fait moins peur que dans d'autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 635 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

dans l'affaire de l'Airbus , a Marseilles , tout les terroristes ont ete abatus par le GIGN , sans bavures ,

par contre a Beslan , l'assault a ete massif et desordonné , en gros ils ont pris d'assault l'ecole comme une position ennemi , la vie des otages ne comptait pas , meme a la limite ils etaient considéres comme des obstacles a eliminer pour atteindre les terroristes ,

a Moscou au theatre ,ils ont utilisés un gaz potentiellement mortel , sans avoir prevus de soigner les otages intoxiqués , pas d'ambulances , pas de medicins , pas d'hopitals prevus pour les otages et cerise sur le gateau refus de communiquer la composition du gaz aux medecins , etre otages en Russie c'est un aller simple pour le cimetiere garanti !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant