" L'urgence sociale contre le politique de classe de Sarkozy "


Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

LEMONDE.FR | 24.08.08 | 07h56 ¿ Mis à jour le 24.08.08 | 11h31

"Il veut "décréter l'état d'urgence sociale" face à la "casse sociale" amorcée par le gouvernement. Devant un gros millier de sympathisants venus pour la dernière université de la Ligue communiste révolutionnaire à Port-Leucate (Aude) - en 2009, elle laissera la place à celle de la nouvelle organisation qu'elle veut lancer, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA)- Olivier Besancenot a fait sa rentrée politique, samedi 23 août, sous le signe de la mobilisation générale. Le porte-parole de la LCR a appelé l'ensemble des organisations de gauche à des actions communes pour "résister et stopper Sarkozy". "

lire la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

C est une évidence. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Voici qui répond aux rumeurs qui courent entre autre sur ce forum et partout sur le web sur notre bon facteur:

Comment Olivier Besancenot a-t-il progressé aussi vite dans la hiérarchie de la LCR, jusqu'à en devenir le porte-parole et candidat à la présidentielle ? Olivier Besancenot a eu pour compagne la propre fille d'Alain Krivine, fondateur de la Ligue communiste révolutionnaire et encore le réel "patron" de ce parti¿ Il a rompu il y a trois ans mais est resté proche du beau-papa¿ Olivier Besancenot est devenu en quelques années le porte-parole de ce parti grâce à l'action efficace du beau-père¿ Chez les trotskystes, on pratique la solidarité, mais d'abord envers la famille."L'entourage d'Olivier Besancenot dément toute relation intime entre le porte-parole de la LCR et la fille d'Alain Krivine, cofondateur du parti d'extrême gauche. Les deux protagonistes ont chacun conjoint et enfant(s) depuis de longues années.

Quant à la désignation d'Olivier Besancenot comme candidat de la LCR aux élections présidentielles de 2002 et 2007, elle a résulté de la procédure officielle du parti. Un vote du bureau politique suivi d'un second vote de la conférence nationale composée de délégués nationaux ont désigné l'homme aux talents politiques et médiatiques avérés.

Où Besancenot travaille-t-il réellement ? A cette question, le candidat Besancenot parle de salaire de moins de 1200 euros à La Poste¿ Bienheureux les croyants¿ La réalité est un peu différente, Besancenot n'étant à La Poste de Neuilly-sur-Seine que pour les photographes, c'est-à-dire quasiment jamais, il est surtout rémunéré par le parti. A titre d'exemple, il a touché très régulièrement une indemnité d'assistant parlementaire européen lorsqu'Alain Krivine était député européen, dont le montant était très largement supérieur aux 5000 euros mensuels."

Actuellement, Olivier Besancenot travaille à 80% à La Poste de Neuilly-sur-Seine. Il y est présent quatre jours par semaine : mercredi, jeudi, vendredi et samedi. Au cours de la campagne présidentielle, la LCR avait publié un communiqué faisant état du patrimoine d'Olivier Besancenot : il déclarait alors toucher un salaire de 1000 euros net par mois pour son activité de postier. Il travaille donc à la LCR les lundis et mardis et touche 2/5e du salaire d'un permanent, soit environ 800 euros.

Un an durant, à cheval sur les années 1999 et 2000, Olivier Besancenot s'est mis en congé de La Poste et a effectivement occupé la fonction d'attaché parlementaire d'Alain Krivine au Parlement européen. Alain Krivine lui versait la moitié de l'enveloppe consacrée aux attachés parlementaires (ils étaient deux), soit 2500 euros, mais lui-même reversait la moitié de cette moitié au parti. Lui restait alors environ 1250 euros.

"Quel est son patrimoine ? A cette question, Olivier Besancenot parle avec modestie d'un petit studio dans le XVIIIe, arrondissement populaire de Paris. Le journaliste avisé ira voir sur place¿ un appartement en réalité de bonne taille et dans le quartier du Sacré-C¿ur en plein Montmartre, le quartier le plus cher du XVIIIe, un des quartiers les plus recherchés des bobos (bourgeois bohèmes) parisiens. Bien évidemment, il en est propriétaire¿ Un salaire à vie de postier n'y suffirait pas¿"

Un communiqué de la LCR avait donc détaillé le patrimoine d'Olivier Besancenot début 2007 :

"Il est copropriétaire depuis 2004 d'un appartement de 55 m2 dans le XVIIIe arrondissement de Paris : la valeur de son patrimoine est de 37 000 euros. Pas de valeurs mobilières. Il a acquis une Peugeot 106 en 2001."

Concernant l'emplacement dudit appartement, acquis à crédit avec sa compagne, il est bien situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris, mais "pas dans le quartier du Sacré-C¿ur en plein Montmartre", plus près du populaire quartier de Barbès que des rues plus huppées des Abbesses.

Sur sa compagne"Comment expliquer ce black out sur Besancenot ? Olivier Besancenot a épousé Stéphanie Chevrier, une des principales éditrices de Paris, appartenant à la direction de Flammarion. Pour Besancenot, elle a plusieurs avantages : c'est l'un des plus hauts salaires de l'édition mais c'est surtout une habituée des médias. Ancienne compagne du chanteur Yves Simon, elle a construit sa carrière sur les relations presse¿ Dirigeant une armée d'attachées de presse, elle a certains moyens de pression et de rétribution, ce qui incite sans doute les journalistes à plus de modération dans les attaques¿"

Stéphanie Chevrier est directrice littéraire chez Flammarion, en charge de la "littérature générale, fiction et non fiction". Mais "directrice littéraire" ne veut pas dire "membre de la direction", cela signifie qu'elle occupe un poste d'éditeur. "Je n'ai jamais dirigé l'entreprise", a-t-elle confié à Rue89. Quant au salaire allégué, elle ajoute : "Qu'est-ce que j'aimerais que ce soit vrai !" En réalité, elle a le salaire d'un cadre dans le secteur de l'édition (la convention collective de l'édition indique un salaire minimum d'environ 2500 euros).

A propos des "moyens de pression et de rétribution" dont elle userait, elle rétorque enfin : "Je trouve cela insultant pour moi et surtout pour les journalistes."

http://www.rue89.com/demonte-rumeur/2008/1...i-roule-sur-lor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Il faut reconnaître à Besancenot son extrême lucidité sur nos problèmes.

Sa juste vision du sarkozysme, qui sous couvert de « protéger » les français, ne fait que nous précipiter un peu plus dans la gueule du loup.

Et c'est pas une mauvaise idée de se débarrasser des casseroles des vieux pourris politicards rouge.

En espérant qu'il garde les pieds sur terre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 784 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Si on compare ses revenus avec ceux des parlementaires...

Il a rencontré sa femme lors de l'édition d'un de ses livres sans doute...

Je ne trouve pas que ce qu'il reçoit soit illégal ni énorme au regard des salaires parisiens, médias et autres. Il abat un sacré boulot et n'oublions pas que les partis sont dirigés par des membres élus donc touchant des indemnités.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant