Un été maussade pour le tourisme


meloudidounou Membre+ 13 089 messages
Indiscernablement perceptible‚ 32ans
Posté(e)
5520e280-6db7-11dd-9e3a-dd5e775e7933.jpg

Un été maussade pour le tourisme


Mercredi 20 Août - 00:16

La météo n'explique pas tout. Soucieux de leur pouvoir d'achat, les Français ne veulent plus de vacances à n'importe quel prix.



"Après un mois de juillet difficile, la saison touristique peut-elle encore être sauvée ? André Daguin, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), veut le croire. «Août fera le plein, comme d'habitude, dit-il. Ce qui sauvera la saison, ou pas, ce sont plutôt les premiers jours de septembre.» Dans tous les cas, il pronostique un cru 2008 «pas catastrophique», mais moins bon que celui de 2007. L'an dernier, en fait, le tourisme avait joué les prolongations après l'été grâce à la Coupe du monde de rugby, en octobre. Cette année, en plus, la saison a commencé plus tard que d'habitude. Elle n'a vraiment débuté qu'après le 14 juillet, voire à partir du week-end du 19 juillet.




Un vrai changement
Y aura-t-il un rattrapage ? Pas sûr selon l'enquête du cabinet Protourisme. Le bilan d'étape dressé pour la période du 1er juillet au 15 août fait ressortir une baisse de la fréquentation (c'est-à-dire du nombre de nuitées marchandes) de 2 % par rapport à 2007. «C'est une nouvelle baisse après celle de 2007, précise Didier Arino, de Protourisme. En 2007, la fréquentation avait reculé de 3 %.» La météo n'arrange pas les choses, mais ce n'est pas la seule explication. Pour Didier Arino, on assiste à un vrai changement dans la manière de gérer les vacances. Cette année, 75 % des Français, soucieux de leur pouvoir d'achat, ont établi un budget ; ils n'étaient que 60 % à le faire il y a cinq ans. De même, cette année, 15 % des nuitées ont été vendues en promotion alors que ce taux était jusqu'à présent de 10 % en moyenne. Ce qui explique qu'un quart des Français n'avaient toujours pas réservé leurs vacances un mois avant leur départ. «En fait, analyse Didier Arino, le touriste français devient un expert qui estime qu'il paye trop cher. Il recherche les tarifs en promotion. En y regardant bien, on s'aperçoit que le prix qu'il est prêt à payer pour une prestation est finalement le juste prix, sans marge excessive pour le professionnel.»




Les prix des hôtels en hausse
Dans ce contexte, les hôteliers s'en sortent mieux que les restaurateurs..."

Suite de l'article





Source: Le Figaro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Normal...les revenus stagnent et les prix ne cessent de s'envoler!

Le touriste est plus réticent à se faire plumer, faudra s'adapter!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant